Antoine

Antoine

@Djims68 - Journaliste, passionné du football en surface mais amoureux de l'OL en profondeur.

Ce dimanche, l'Olympique Lyonnais se déplace dans le Nord pour y affronter le RC Lens. Une rencontre difficile pour les Lyonnais face à l'actuel quatrième du championnat. En effet, les hommes de Franck Haise ont plutôt bien démarré leur championnat en étant toujours invaincu (cinq victoires et trois nuls en huit rencontres). Du côté de l'OL, c'est tout l'inverse. Les Gones restent sur trois défaites de rang face à Lorient, Monaco et au Paris Saint-Germain. Ce match face aux Lensois revêt donc une importance colossale pour l'OL et notamment pour Peter Bosz qui joue son avenir sur le banc rhodanien. Retour sur un match qui devrait, déjà, être un tournant dans la saison de l'Olympique Lyonnais.

Une défaite "encourageante" face au PSG ?

Face au Paris Saint-Germain, l'OL avait concédé l'ouverture du score de Lionel Messi dès la cinquième minute. Pourtant, les Lyonnais avaient ensuite réalisé une bonne rencontre sans pour autant tromper Gianluigi Donnarumma. Après le match, plusieurs membres du board lyonnais comme Peter Bosz ou Jean-Michel Aulas avaient salué la performance lyonnaise en qualifiant cette défaite d'"encourageante". Ces déclarations avaient d'ailleurs fait polémique au sein de la communauté lyonnaise qui a, à plusieurs reprises, jugé cette communication comme manquant d'ambitions. Si le match face au PSG était plutôt bon dans le contenu, le résultat est sans appel et l'OL a concédé une troisième défaite consécutive, prenant déjà énormément de retard derrière des équipes comme l'OM ou son adversaire du jour le RC Lens. En effet, les Nordistes sont déjà à cinq unités devant les Lyonnais. Une victoire dans ce match difficile permettrait donc de potentiellement repasser à deux points de la quatrième place occupé par les hommes de Franck Haise. Mais ce ne sera pas chose aisée, bien au contraire. D'autant plus que l'OL doit faire face à quelques absences de taille, notamment celle de Castello Lukeba, blessé avec les Espoirs et qui sera absent plusieurs semaines. Alors que les problèmes défensifs sont déjà légion à Lyon, la blessure du meilleur défenseur central du club laissera certainement des marques. Autres forfaits, ceux de Romain Faivre et possiblement Moussa Dembélé. Si Romain Faivre a du mal à réellement peser sur le jeu lyonnais, Moussa Dembélé manquera certainement dans un secteur offensif manquant cruellement d'intelligence. En tout cas, ce match est loin d'être gagné pour l'OL.

OL-PSG : Plombés par un départ horrible, les Lyonnais n'ont pas arrêté la  machine parisienne - Actualités.cyou

Un RC Lens efficace et séduisant

Surtout qu'en face des joueurs de l'OL, se dresse le RC Lens. Alors que le club nordiste travaille très bien au recrutement depuis des années, cela s'est avéré encore plus flagrant cet été. Les arrivées de Brice Samba, Jimmy Cabot ou encore Lois Openda ont apporté une véritable plus-value au club. Arrivé depuis Arnhem, l'attaquant belge a déjà inscrit la bagatelle de quatre buts en huit rencontres de Ligue 1. Il sera certainement le danger numéro un pour l'arrière-garde lyonnaise. Et quand on sait qu'elle devrait être composée de Thiago Mendes et Damien Da Silva, la peur peut aisément se faire ressentir chez certains supporters. Pourtant, depuis quelques matchs, les Lensois peuvent à certains moments se montrer un peu moins séduisants que la saison dernière. En témoigne leur dernière rencontre face au FC Nantes qui s'est soldée par un match nul 0-0. Pourtant, cette équipe n'est clairement pas à sous-estimer, encore moins vu la situation dans laquelle l'OL se trouve actuellement. Car, en plus de leur effectif très cohérent, les Lensois peuvent compter sur les compétences tactiques de leur coach Franck Haise. Si le RC Lens en est là aujourd'hui, c'est en grande partie grâce à son entraîneur. Le duel face à Peter Bosz, plus que jamais sur un siège éjectable, s'annonce donc plus qu'intéressant.

https://static.butfootballclub.fr/16/2022/09/photo_article/789580/312476/800-L-rc-lens-les-sang-et-or-qui-pourraient-disputer-la-coupe-du-monde-2022.jpg


Les compos probables

OL

Lopes - Gusto - Mendes - Da Silva - Tagliafico - Caqueret - Lepenant - Tetê - Cherki - Toko Ekambi - Lacazette

RC Lens

Samba - Danso - Medina - Haidara - Frankowski - Abdul Samed - Fofana - Machado - Sotoca - Openda - Costa


Le prono de la rédac'

La rédaction est clairement partagée entre la subjectivité du supportérisme et la réalité. La réalité semble dire qu'actuellement, le RC Lens semble au-dessus de l'OL dans le jeu. Mais, dans le foot rien n'est jamais acquis. La rédaction espère donc que l'OL se reprenne et parie sur un petit 2-1 pour l'Olympique Lyonnais ! Et vous ?

Déception et colère. C'est sans doute les mots qui peuvent le mieux décrire l'état de l'ensemble des supporters lyonnais. Après une première défaite ce mercredi face au FC Lorient, l'OL s'est de nouveau incliné sur la pelouse du stade Louis II à Monaco. Les Lyonnais ont de nouveau encaissé deux buts sur coups de pieds arrêtés. La défense des Gones a de nouveau manqué son match, en particulier Thiago Mendes qui a de nouveau réalisé une performance plus que médiocre. Alors que la rencontre face au Paris Saint-Germain se profile ce dimanche, Peter Bosz semble désormais plus que jamais sur la sellette. Même si le président Jean-Michel Aulas a déjà appelé à l'union sacrée sur Twitter, la fracture semble désormais presque entérinée avec les supporters. 

Une première mi-temps maîtrisée mais stérile

A Monaco, l'OL se déplace en manque cruel de confiance. Seulement quelques jours avant la rencontre, les Lyonnais s'étaient déjà inclinés sèchement face au FC Lorient de Régis Le Bris. A Louis II, les hommes de Peter Bosz devaient donc se relancer avant de recevoir le Paris Saint-Germain. Alors qu'ils maîtrisent globalement la première période, les Lyonnais subissent quand-même de grosses occasions. En témoigne cette reprise du Sénégalais Krepin Diatta qui frappe le poteau d'un Anthony Lopes immobile dès la 15e minute. Breel Embolo, arrivé de Monchengladbach cet été, aura également fait énormément de mal à l'arrière-garde lyonnaise. L'international suisse aurait également pu ouvrir le score de la tête. Après une erreur de Thiago Mendes dans un duel aérien, c'est Golovin qui aurait pu ouvrir le score d'une belle frappe au milieu de terrain. Heureusement, Anthony Lopes fera l'arrêt qu'il faut. Côté Lyonnais, de nombreux joueurs ont tenté leur chance, sans trouver la faille. Alexandre Lacazette, Nicolas Tagliafico ou encore Tetê ont tous vu leurs tentatives passer à côté ou arrêtées par Alexander Nubel. 

AS Monaco - OL : les notes du match

Une défense beaucoup trop friable

En deuxième période, les Lyonnais reviennent avec des ambitions affichées et se créent de nombreuses occasions. Alexandre Lacazette puis Tetê buttent sur le gardien allemand de l'AS Monaco. Puis, contre toute attente, ce sont bel et bien les Monégasques qui ouvrent le score par Benoît Badiashile. Suite à un corner concédé par Malo Gusto, Thiago Mendes lâche le pressing sur le défenseur monégasque qui trompe Anthony Lopes de la tête. Sept minutes plus tard seulement, Caio Henrique trouve cette fois-ci Guillermo Maripan qui double la mise de la tête suite à un coup-franc. Là encore, la défense lyonnaise est beaucoup trop passive. Peter Bosz se doit de réagir. C'est pourquoi le coach néerlandais fait notamment rentrer Rayan Cherki. Le jeune lyonnais s'illustre immédiatement en centrant pour Karl Toko Ekambi qui réduit la marque. Pas suffisant toutefois pour relancer l'Olympique Lyonnais. Moussa Dembélé et Alexandre Lacazette manqueront notamment deux grosses occasions. Le coup de sifflet retentit. C'est une deuxième défaite de rang pour l'OL.

 

Tops / Flops

Tops :

Mateus Tetê

Même s'il n'a pas marqué, le Brésilien a été fidèle à lui-même. Virevoltant, rapide, technique, l'ancien de Grêmio aura certainement été le meilleur joueur offensif de l'OL lors de cette rencontre. Il a lancé plusieurs occasions, notamment en déclant Karl Toko Ekambi après un superbe rush dans la défense monégasque. Il aurait également pu ouvrir le score juste avant la mi-temps sur un très bon service d'Alexandre Lacazette. Le nouveau numéro 11 aura globalement rendu une copie très propre. 

Malo Gusto

Quelque peu en difficulté défensivement parlant, le latéral droit lyonnais est toutefois très précieux lorsque les Lyonnais partent à l'attaque. Toutefois, il aura réalisé un match solide dans son couloir droit. Plutôt propre défensivement, il s'est montré de nouveau très précis dans ses transmissions de balle. Il aurait notamment pu trouver Alexandre Lacazette sur son premier centre dès la neuvième minute. Une valeur sûre

 

Flops :

Thiago Mendes

 

Alors qu'il avait connu une rencontre extrêmement difficile face au FC Lorient, Thiago Mendes était de nouveau titularisé par Peter Bosz contre Monaco. Et le défenseur brésilien n'a pas rassuré, bien au contraire. Pris dans tous les duels aériens, l'ancien lillois aura également eu énormément de mal à se positionner dans cette défense centrale. Encore une fois, il a malheureusement prouvé qu'il n'avait pas les réflexes d'un défenseur central.

Maxence Caqueret

Bien muselé par Mohamed Camara, Maxence Caqueret aura vécu une rencontre également difficile. Placé très haut dans un milieu de terrain expérimental, il n'aura jamais vraiment réussi à peser sur le match. Trop peu précis dans ses transmissions, il a mis plusieurs fois l'équipe en danger suite à des pertes de balles. Un placement plus bas dans le milieu pourrait lui aller mieux. 

Alors qu'il était prévu sur le départ lors du dernier mercato, Houssem Aouar est finalement resté au bercail. Encore diront certains. En effet, cela fait désormais plusieurs mercatos que le numéro 8 lyonnais est annoncé sur le départ, sans trouver preneur. Quant au pourquoi du comment, cela diverge. A son prime, l'OL souhaitait en tirer le maximum, repoussant plusieurs offres. Mais, ces derniers temps, c'est paradoxalement le manque de propositions qui a fait que Houssem Aouar est resté entre Rhône et Saône. Actuellement, l'international français ne semble plus faire partie des plans de l'entraîneur Peter Bosz. Alors que faire ? Départ hivernal ? Prolongation ? 100%öl a tenté d'apporter un début de réponse. 

 

Un été (étonnamment ?) mouvementé

Avec une participation à 45 matchs pour huit buts et quatre passes décisives, la saison dernière pourrait passer pour une véritable réussite pour Houssem Aouar. Pourtant, le fait est que le milieu de terrain a déçu, non seulement les supporters mais également les dirigeants et le coach de l'Olympique Lyonnais. C'est pourquoi le numéro 8 était amené à quitter son club formateur dès cet été. De plus, les arrivées de Corentin Tolisso et de Johann Lepenant étant également amenés à le remplacer numériquement. Mais encore, fallait-il trouver des clubs intéressés par les services de Houssem Aouar, et vu les derniers exercices proposés par le milieu de terrain, le défi pouvait sembler important. Restait comme argument son talent et son potentiel certains, pouvant attirer certains clubs. Et ce fut le cas. Cet été, plusieurs clubs se sont intéressés à Houssem Aouar, notamment en Angleterre. En Premier League, le promu extrêmement ambitieux Nottingham Forest en avait fait une de ses priorités. Alors qu'il semblait d'accord pour rejoindre les Anglais, Houssem a vu l'OL lui fermer la porte. En effet, le club lyonnais aurait rejeté une offre de quinze millions d'euros de Nottingham. La raison ? Le club anglais semblait vouloir payer en plusieurs fois. Autre promu intéressé, Fulham est également venu aux renseignements pour le joueur de l'OL. Toutefois les Cottagers ne proposaient qu'un prêt.

En Espagne, c'est le Real Betis qui s'est très fortement intéressé au numéro 8. Un échange avec William Carvalho était même dans les tuyaux. Toutefois cet échange s'est vite écroulé suite à l'absence de volonté de bouger du Portugais. Enfin, Houssem Aouar était également surveillé dans l'Hexagone, du côté de l'OGC Nice. Là encore, un échange avec Amine Gouiri était évoqué, mais ne s'est pas fait puisque l'attaquant niçois est finalement parti à Rennes. Mais Nice avait également réalisé une offre sèche pour Houssem Aouar. Mais finalement, malgré tous ces intérêts, le Gone est resté sur ses terres. Alors, amour de l'OL ou absence de projet réellement emballant ? Nous ne le saurons sans doute jamais.

Quel avenir pour Houssem Aouar ?

 Alors que certains supporters ont peu apprécié la fin du mercato lyonnais, le départ avorté d'Houssem Aouar aurait pu s'apparenter à un dernier coup sur le recrutement de la part de l'OL. D'autant plus qu'avec le départ de Lucas Paqueta pour West Ham, l'international français aurait aisément pu remplacer le Brésilien dans ce rôle de joueur créateur au milieu de terrain. Pourtant, cette stratégie ne semble pas être celle adoptée par les plus hautes sphères dirigeantes du club rhodanien. En effet, depuis la fin du mercato estival, Houssem Aouar ne semble plus réellement en odeur de sainteté auprès de son entraîneur Peter Bosz. Encore pour le déplacement face au FC Lorient ce mercredi, l'international français est absent du groupe convoqué par le coach néerlandais. Si une blessure à la cheville était d'abord invoquée pour expliquer cette absence, la raison semble plus que jamais sportive désormais. Si tel est le cas, l'OL devra rapidement trouver une solution à cet épineux problème, au risque d'avoir de nouveaux soucis à gérer lors du mercato hivernal.

Mais alors quelle solution ? Un départ dès cet hiver semble très difficile au vu de la Coupe du Monde à ce moment-là. De plus, il semble difficile d'imaginer l'OL favorable au fait de perdre un nouveau milieu de terrain en plein milieu de la saison. Une prolongation de contrat alors ? Alors qu'il est en fin de contrat dans un an, l'OL pourrait potentiellement avoir la bonne idée de prolonger le numéro 8 lyonnais. Si le club se décidait à faire cela, Houssem Aouar pourrait avoir envie de se relancer en vu d'un départ l'été prochain ? Tout le monde serait gagnant puisqu'en plus de se relancer, Houssem Aouar permettrait à son club formateur d'obtenir une indemnité sur son départ.  Quoi qu'il en soit, le cas Aouar devra rapidement être réglé pour que l'histoire entre Houssem et l'OL se termine bien ou reparte de l'avant !

Ce match, ou du moins son contenu, était extrêmement attendu du côté de l'OL ! Alors que comptablement, les hommes de Peter Bosz s'en sortent plus que bien, les Lyonnais ne tenaient toujours pas leur match référence de ce début de saison. C'est chose faite.

Après une victoire étriquée face à l'AJ Auxerre lors de la dernière journée, l'Olympique Lyonnais n'a fait qu'une bouchée du SCO Angers en l'emportant 5-0. Bien loin de leur début de saison de l'année dernière, les hommes de Gérald Baticle sont en grande difficulté pour le moment. Dans une année où il y aura quatre descentes, il faudra que les Angevins se reprennent rapidement ! Concernant notre équipe, l'OL va attaquer les choses sérieuses avec deux déplacements la semaine prochaine, à Lorient mercredi puis à Monaco dimanche.

Une première mi-temps (presque) maîtrisée

Battus à Reims lors de leur dernière journée, les Angevins se déplacent à Lyon bardés de doutes. Le coach, Gérald Baticle, retrouve l'OL avec une grosse pression. L'ancien adjoint de Bruno Genesio est plus que jamais sur la sellette. Alors qu'ils dominent globalement le début de la rencontre, les hommes de Peter Bosz se font peur à plusieurs reprises, notamment sur les prises de balle de Sofiane Boufal et Lois Diony. Après un bon décalage, l'ancien stéphanois part seul face à Anthony Lopes qui fait l'arrêt qu'il faut, permettant à Castello Lukeba de dégager le cuir. A noter que sur cette occasion c'est Thiago Mendes qui perd le ballon. Heureusement, le Brésilien réalisera tout de même une rencontre solide. Côté angevin, Sofiane Boufal et la nouvelle recrue Yan Valéry butent tous deux sur la défense lyonnaise. L'orage passé, c'est Karl Toko Ekambi qui envoie le premier éclair lyonnais. Alors que Thiago Mendes envoie un long ballon, la défense angevine juge mal la trajectoire. Le Camerounais de l'OL en profite et frappe. Le ballon heurte le poteau et rentre. Ca fait 1-0.

Après l'ouverture du score, les Lyonnais ne lâchent pas et récupèrent les ballons très haut. Ce pressing paie puisqu'à la 37e minute Malo Gusto adresse un centre parfait pour la tête d'Alexandre Lacazette qui double la mise. Au terme d'une première mi-temps aboutie et malgré quelques frayeurs, l'OL rentre aux vestiaires avec une double avance.

Olympique Lyonnais - Angers SCO Ligue 1 Uber Eats LIVE : suivez le match de  la 6e journée - fr.psychic-live.club

Puis l'OL a déroulé

Au retour des vestiaires, tout a semblé s'emballer. Angers aurait pu obtenir un penalty suite à une main involontaire de Tagliafico, mais l'arbitre n'a pas sifflé. De l'autre côté, Alexandre Lacazette pensait inscrire un doublé, finalement jugé hors-jeu. A la 60e minute, c'est de nouveau Malo Gusto qui adresse un caviar, cette fois-ci pour Karl Toko-Ekambi qui inscrit son premier doublé de la saison. Seulement deux minutes plus tard, c'est un défenseur qui marque en la personne de Castello Lukeba. Sur un corner tiré par Romain Faivre, Paul Bernardoni manque sa sortie, profitant au numéro 4 de l'OL qui inscrit le quatrième but de son club formateur. Enfin, c'est au terme d'un rush tout en puissance que Moussa Dembélé, entré en cours de jeu, vient ponctuer le festival offensif de l'OL.

Avec cette victoire, l'OL se maintient dans le peloton de tête de la Ligue 1. Les Lyonnais auront d'ailleurs l'occasion de rejoindre l'OM et le PSG tout en haut grâce à son déplacement à Lorient mercredi prochain. Les hommes de Peter Bosz attaqueront ensuite les choses sérieuses. Après un calendrier relativement abordable au mois d'août, les Lyonnais vont enchaîner les gros. Lors des trois prochaines journées de Ligue 1, les Gones se déplaceront à Monaco, recevront le PSG puis se déplaceront à Bollaert pour affronter le RC Lens. C'est sur ce type de rencontres que l'on pourra juger objectivement le niveau de l'OL édition 2022-2023.

OL-Angers : Comment les Lyonnais se sont-ils métamorphosés après leur  saison galère ?

Tops / Flops

Tops

Karl Toko-Ekambi

Après un début de saison compliqué, l'international camerounais semble retrouver son plein niveau. Après un but inscrit contre l'AJ Auxerre, l'ancien angevin s'est rappelé au bon souvenir de son ancien club en inscrivant un doublé. Disponible, technique, le numéro sept de l'OL est enfin au niveau auquel on l'attend.

Nicolas Tagliafico

Fighting spirit. Au même titre que Karl Toko-Ekambi, Nicolas Tagliafico a mis un peu de temps à s'adapter à la Ligue 1. Mais désormais, l'international argentin semble totalement indiscutable dans la défense installée par Peter Bosz. Contre le SCO, il n'aura jamais rien lâché jusqu'au coup de sifflet final. En témoigne le dernier but de l'OL sur lequel il s'arrache pour récupérer le cuir avant de lancer Moussa Dembélé. Sur le terrain, il semble déjà être le leader de la défense. Le meilleur coup du recrutement lyonnais ?

Malo Gusto

Son match n'est pas parfait mais il a réussi à distiller deux belles passes décisives pour Alexandre Lacazette puis Karl Toko-Ekambi. Performant offensivement, il a très souvent débordé avec Tetê. Il a eu beaucoup plus de difficultés défensivement ou il a régulièrement été pris. Tendu en fin de rencontre, il est sorti par Peter Bosz. Une rencontre plutôt positive pour le numéro 27 !

Flops

Tetê

Match plutôt terne pour le virevoltant ailier brésilien. L'ancien du Shahktar aura beaucoup tenté, sans pour autant réussir. Il aurait pu toutefois sortir de la rencontre avec une passe décisive, si Alexandre Lacazette n'avait pas été jugé hors-jeu sur son but. Il est sorti à la 65e minute pour Jeff Reine-Adelaide.

Maxence Caqueret

Même chose pour Maxence Caqueret, le numéro 6 lyonnais aura eu du mal à se montrer dans ce milieu remanié. Peu présent offensivement, il s'est montré beaucoup trop imprécis également dans ses transmissions de balle.

C'est le moment. C'est l'instant. Après plusieurs mois d'attente, les supporters lyonnais vont enfin pouvoir retrouver leur maison et leur équipe lors d'une rencontre officielle. Après une préparation globalement bonne, les hommes de Peter Bosz reçoivent un adversaire à leur portée En effet, c'est le promu corse Ajaccio qui ouvrira le bal en se déplaçant en premier au Groupama Stadium. Attention toutefois, il ne faudra pas sous-estimer le club corse qui s'est renforcé lors de cette intersaison. Pour son plus grand plaisir, la rédaction de 100%OL vous propose son premier avant-match de cette nouvelle saison.

L'OL en confiance mais …

Après une préparation mitigée et ponctuée de plusieurs défaites, l'Olympique Lyonnais sort d'une rencontre plus qu'aboutie face à l'Inter Milan. Même si les Gones s'étaient fait remonter au score en fin de rencontre, la prestation du groupe s'était avérée plus que bonne. Les nouvelles recrues du club ont notamment réussi à se mettre en valeur rapidement. Le nouvel avant-centre (et capitaine de l'OL) Alexandre Lacazette termine notamment meilleur buteur de cette préparation. Dernier arrivé, Nicolas Tagliafico a très clairement été au niveau lors de son premier match face aux Milanais. Agressif, propre techniquement, il ne fait aucun doute que l'international argentin fera un bien fou sur son côté gauche. Autre surprise, Johann Lepenant. Alors que l'ancien Caennais arrivait pour entrer dans la rotation à l'OL, il a prouvé malgré son jeune âge qu'il avait tout à fait le niveau pour disputer la Ligue 1 avec l'OL. Enfin, conservé par l'OL cet été, Mateus Tetê aura été fidèle à lui-même. Rapide, technique, altruiste, le Brésilien sera sans aucun doute l'un des meilleurs joueurs du club cette saison. L'OL espère d'ailleurs le conserver à l'issue de son prêt l'été prochain. Une excellente nouvelle pour l'OL mais aussi pour la Ligue 1 si cela aboutissait.

Toutefois, l'OL n'en n'a pas encore fini avec son mercato et l'équipe pourrait encore changer quelque peu. Houssem Aouar, en dessous lors de cette préparation, pourrait rapidement s'envoler pour le Bétis Séville. En cas de départ du numéro 8, un nouveau milieu de terrain pourrait arriver entre Rhône et Saône. A l'arrière, Damien da Silva, Cenk Ozkacar et Jérôme Boateng pourraient également faire leurs valises. Damien da Silva est annoncé en Ligue 1, Ozkacar en Italie. Un nouveau défenseur central pourrait donc arriver. Même s'il attaque cette saison avec confiance, l'OL entretient encore quelques zones de flou qu'il faudra éclaircir rapidement.

https://static.butfootballclub.fr/16/2022/08/photo_article/783159/309212/1200-L-ol-mercato-coup-de-thtre-pour-cherki.jpg

Ajaccio croit en l'expérience !

Si tout n'a pas été rose pour l'OL dans sa préparation, l'AC Ajaccio a réellement connu une intersaison compliqué. Les Corses ont notamment perdu l'un de leurs meilleurs joueurs en la personne du Lyonnais Gédéon Kalulu. L'ancien de l'OL est parti à Lorient. Lors des amicaux, Ajaccio s'est notamment incliné face au Paris FC et à Caen. Pour son recrutement, Olivier Pantaloni a décidé de miser sur de vieux briscards, rompus à la Ligue 1. C'est ainsi que Romain Hamouma et Thomas Mangani ont notamment rejoint le club corse cet été. L'ancien dijonnais et amiénois Mickael Alphonse arrive également du Maccabi Haifa.

Malgré des noms intéressants, l'équipe d'Ajaccio semble largement être à la portée d'un club comme l'OL. Une victoire sera nécessaire pour démarrer la saison sous les meilleures auspices !

https://www.lequipe.fr/_medias/img-photo-jpg/l-equipe-d-ajaccio-jouera-la-quatrieme-journee-de-ligue-2-le-25-aout-et-la-cinquieme-le-14-septembre/1500000001531068/0:0,1998:1332-828-552-75/fb3c0.jpg

Compositions probables

OL: Lopes-Gusto-Thiago Mendes-Lukeba-Tagliafico-Lepenant-Aouar-Paquetà-Toko-Tetê-Lacazette

AC Ajaccio: Leroy-Alphonse-Vidal-Avinel-Diallo-Barreto-Marchetti-Mangani-Nouri-Courtet-Moussiti-Oko

 

Alors que l'OL a parfaitement géré la première phase de son mercato, une nouvelle étape est sur le point de démarrer à Lyon. En effet, après les arrivées de ce mois de juillet, il va falloir s'occuper des départs. Et pour ce qui est de ses indésirables, l'OL patine quelque peu. Bruno Cheyrou l'a dit lui-même, Lyon espérait vendre quelques joueurs avant le début du mois d'août. Pour le moment pourtant, seul Léo Dubois a quitté le navire. Damien Da Silva, Jérôme Boateng, Tino Kadewere et Houssem Aouar sont encore là. Oui, Houssem Aouar est bien dans la liste des indésirables de l'Olympique Lyonnais. Pourtant, il y a seulement un peu plus d'un an, cela aurait semblé impossible tant le milieu lyonnais était l'un des chouchou du public des Gones. Après une saison difficile où il n'a pas toujours été titulaire, le numéro 8 se doit de rebondir. Visibilement, cela se fera loin de Lyon. Mais alors, comment en est-on arrivé là ?

Le Betis impassible sur le dossier Houssem Aouar

Une saison compliquée à tous les niveaux

Si on se penche sur les statistiques de Houssem Aouar, l'international français réalise plutôt une belle saison avec son club formateur. 43 matchs disputés toutes compétitions confondues pour huit buts et quatre passes décisives. En jouant à son poste, ce sont des chiffres plus qu'honorables. Pourtant, le football n'est pas que statistiques, et heureusement. Le fait est que le numéro 8 a surtout déçu nombre de suiveurs de l'OL par son comportement affiché lors des matchs, beaucoup lui reprochant sa nonchalance et son manque d'envie lors de sa présence sur le terrain. On le sait, les supporters lyonnais sont attachés aux joueurs qui mouillent le maillot. Et vu le résultat final de cette saison décevante, beaucoup de supporters ont pointé du doigt l'exercice de Houssem Aouar, à tort ou à raison. Le fait est, qu'en tant qu'observateur privilégié, nous avons sans doute assisté à une version amoindrie de Houssem Aouar. Celui qui nous avait régalé techniquement face à Manchester City en Ligue des Champions a semblé traîner son spleen toute la saison, n'aidant clairement pas son équipe à relever la tête. Autre élément symptomatique des difficultés de Houssem Aouar cette saison, les frappes. Beaucoup lui ont reproché ses frappes molles, sans envie. Pourtant, le milieu lyonnais est capable de frapper, il l'a montré plusieurs fois. Tout supporter lyonnais se rappelle de cette magnifique frappe enroulée face au RB Leipzig en Ligue des Champions. Formé au club, on ne peut qu'espérer que Houssem Aouar soit attaché à celui-ci. Qu'est-ce qui pourrait expliquer donc cette perte de forme en si peu de temps ?


https://images.beinsports.com/2O3MVFDbJB2Z8gPZ2_FdA2DXhxI=/full-fit-in/1000x0/4132466-PANORAMIC_217510_0009.jpg

Un départ avorté, le train passé ?

En effet, c'est une petite surprise que Houssem Aouar soit toujours un joueur de l'OL en 2022 puisque cela fait en réalité deux ans que le milieu de terrain aurait pu quitter le club. On se rappelle notamment du forcing réalisé par Arsenal il y a deux ans. Lucas Paqueta était même arrivé à Lyon dans l'optique de remplacer numériquement le milieu lyonnais. Mais les Gunners n'avaient jamais pu payer le prix réclamé pour Aouar. Les Londoniens avaient même tenté d'inclure Mattéo Guendouzi (depuis parti à l'OM) dans l'opération, sans succès. L'été dernier, Houssem Aouar était à nouveau sur le départ. Mais cette fois-ci les offres intéressantes ne s'étaient pas bousculé, "forçant" Houssem Aouar à rester entre Rhône et Saône. Ces départs avortés dans de grands clubs ont-ils miné le moral du milieu de terrain ? C'est possible, le Lyonnais ne serait pas le premier à perdre son niveau après des transferts ratés. On peut par exemple prendre le cas de Nicolas Tagliafico, nouveau latéral gauche de l'OL. Désormais, Houssem Aouar est à la croisée des chemins. Le Bétis Séville semble être le club le plus intéressé par le joueur. Un club où il pourrait sans doute enfin s'épanouir de nouveau, notamment avec la présence de Nabil Fékir. Avec un jeu taillé pour la Liga, Houssem Aouar pourrait faire des ravages en Andalousie. A lui de prendre une décision pour son avenir. Quoi qu'il en soit, il restera dans le cœur des Lyonnais comme un petit crack du centre de formation !

Alors que l'on approche de la fin du mois de juillet, l'OL s'est déjà renforcé de manière significative. Outre les arrivées de Lacazette et de Tolisso, les Lyonnais ont également enregistré les arrivées de Johann Lepenant, Rémy Riou et Mateus Tetê. Un latéral gauche et un milieu de terrain devraient (normalement) suivre rapidement. Mais si les dirigeants de l'OL ont bien avancé sur leur recrutement, il va désormais falloir dégraisser l'effectif en faisant partir les indésirable. Certains ont d'ailleurs déjà des touches. 100%ol vous propose une petite revue d'effectif des joueurs qui devraient rapidement plier bagage. 

Des départs peu importants

Quelques joueurs ont d'ores et déjà quitté le groupe professionnel. C'est notamment le cas de Pape Cheikh Diop. Arrivé en grande pompe depuis le Celta Vigo, le milieu de terrain hispano-sénégalais n'aura jamais réellement répondu aux attentes avec l'Olympique Lyonnais. Il s'est engagé librement avec Salonique en Grèce. Même son de cloche pour Hériter Deyonge. Annoncé comme le futur du football belge, l'ancien du PSV n'a jamais vraiment été au niveau, même en réserve. Heureusement pour lui, il est encore jeune (seulement 20 ans) et saura sans doute rebondir. Libéré par le club, le défenseur est déjà en contact avec Frosinone et l'Union Saint-Gilloise. Enfin, Malcom Barcola, frère de Bradley, s'est engagé en Bosnie-Herzégovine. Une terrible déception pour un joueur qui semblait rentrer dans les plans du club il y a encore une ou deux saisons. L'international togolais pouvait sans doute espérer mieux. Mais au moins, il jouera. 

En ce qui concerne les prêts, l'OL  a vu ceux d'Emerson Palmieri et de Tanguy Ndombélé se terminer. Les deux joueurs retournent donc à Londres, respectivement du côté de Chelsea et de Tottenham. Les supporters ne devraient pas les regretter tant que ça. En effet, annoncés en grande pompe, les deux joueurs n'ont pas tant apporté que ça. En particulier Tanguy Ndombélé qui a quelque peu déçu. L'international français devra se trouver un nouveau point de chute cet été, Antonio Conte ne compte pas sur lui. L'OL devrait quant à lui envoyer plusieurs jeunes en prêt. Habib Keita est déjà parti en Belgique, à Courtrai. Florent Sanchez, à son avantage pendant la préparation estivale, devrait également partir en prêt. Des clubs de Ligue 2 ainsi que des équipes belges et portugaises sont intéressées. Affaire à suivre !

 

Des indésirables poussés dehors

Si tous ces départs ne devraient pas changer grand chose au groupe professionnel, l'OL pousse pour faire partir certains anciens cadres de l'équipe. C'est notamment le cas de Léo Dubois. Nommé capitaine en début de saison dernière, l'ancien nantais n'a cessé de décevoir, enchaînant les prestations médiocres. De plus, l'international français s'est fait petit à petit chiper sa place de titulaire par Malo Gusto, désormais indiscutable au poste de latéral droit. Léo Dubois l'a bien compris, s'il veut conserver des chances de rester dans le groupe des Bleus, il doit trouver un nouveau challenge. Un temps intéressé, Fulham s'est retiré des négociations. Et le natif de Segré pourrait alors prendre une toute direction. En effet, c'est la Turquie et plus précisément Galatasaray qui semble lui ouvrir les bras. Les négociations vont même bon train puisque le latéral droit pourrait rejoindre Istanbul très rapidement. Pas sûr toutefois que le championnat turc permette à l'ancien capitaine lyonnais de conserver sa place en équipe de France, surtout quand on sait que son concurrent Jonathan Clauss va s'engager avec l'Olympique de Marseille.

Autre déception, autre départ à finaliser d'urgence, celui de Tino Kadewere. Arrivé du Havre, le Zimbabwéen avait impressionné lors de sa première saison avec l'OL. On se rappellera notamment de son doublé dans le derby, donnant la victoire à son équipe. Puis tout s'est écroulé, depuis la saison dernière, le natif de Harare n'est plus que l'ombre de lui-même. Lors de la défaite honteuse face à Nice, c'est lui qui récolte le carton rouge mettant son équipe en difficulté. Maladroit devant le but, il est très décrié par l'ensemble des supporters lyonnais et semble peu en confiance. Un départ semble donc être la meilleure solution pour tout le monde. Mais où ? La plupart des équipes intéressées par l'ancien du Havre proposent uniquement des prêts, quand l'OL souhaiterait un transfert. Difficile d'obtenir un accord donc. Pourtant, Strasbourg se montre intéressé pour faire de Kadewere le successeur de Ludovic Ajorque, en partance pour l'Allemagne. Une belle porte de sortie potentielle pour l'attaquant lyonnais ?

Mais quid de Jérôme Boateng, Damien da Silva, Houssem Aouar ou encore Moussa Dembélé ? D'après les médias, l'OL souhaite dégraisser son effectif. Toutefois ce sera compliqué. Jérôme Boateng et Moussa Dembélé ne semblent pas pressés de s'en aller. L'ancien du Celtic souhaiterait même aller au terme de son contrat qui court jusque l'an prochain puis partir libre, ce qui n'arrange évidemment pas l'OL.

Enfin, le cas Houssem Aouar semble également épineux. Alors qu'un départ semble plus qu'envisagé, le Betis Séville semblait être le club le plus à même d'accueillir le numéro 8. Les Andalous proposant même un deal de 13 millions + William Carvalho. Cela tombe bien, l'OL recherche un milieu défensif ! Toutefois le dossier semble traîner. D'autres clubs tels que Leicester ou encore la Roma sont sur les traces de Houssem Aouar, un départ est donc toujours envisageable !

 

Ce n'est un secret pour personne désormais, l'Olympique Lyonnais est sur la piste de son futur latéral gauche. Si la piste Malacia, un temps bouclée, s'est finalement envolée vers Manchester United. Depuis cet échec, l'OL s'est relevé et semble se tourner vers des pistes on ne peut plus intéressantes. Si les noms de Grimaldo, Estupinan ou encore Raphael Guerreiro sont sortis, la priorité des Lyonnais semble être l'Argentin de l'Ajax, Nicolas Tagliafico. En fin de contrat avec le club d'Amsterdam, l'ancien de Banfield pourrait être disponible pour pas cher. Une aubaine pour l'Olympique Lyonnais qui pourrait signer un autre gros nom lors de ce mercato estival. Mais alors, est-ce que la piste Tagliafico vaut toujours le coup ? C'est ce que nous allons voir.

Un joueur d'expérience

Arrivé en 2018 depuis Banfield en Argentine, Nicolas Tagliafico a tout connu avec l'Ajax. Arrivé un an après le départ de Peter Bosz, le natif de Rafael Calzada n'aura jamais évolué sous les ordres de l'actuel coach de l'OL. Pourtant, selon plusieurs médias, il ne serait pas contre jouer pour l'entraîneur néerlandais. Arrivé pour seulement cinq millions d'euros, Nicolas Tagliafico s'est très vite fondu dans le décor du côté de la capitale des Pays-Bas. Il fait notamment partie de l'épopée de l'Ajax lors de l'édition 2019 de la Ligue des Champions. Les Hollandais éliminent notamment le Real Madrid puis la Juventus avant de s'incliner en demi-finales face à Tottenham. Nicolas Tagliafico est alors un des cadres de son équipe. Mais, alors que les De Jong, De Ligt, Van de Beek s'en vont dans des top clubs, l'Argentin reste au bercail. Pourtant, de nombreux clubs vont s'intéresser à la situation de Tagliafico, notamment en Espagne ou le FC Barcelone lui fait les yeux doux depuis un moment. C'est d'ailleurs un transfert raté en Catalogne qui explique en partie la baisse de régime du numéro 31. Mais, à désormais 29 ans, Nicolas Tagliafico souhaite désormais quitter Amsterdam. Et si l'OL semble être une destination séreuse, il n'est pas seul sur le dossier. Des clubs espagnols et anglais sont également sur le coup.

Mais, au-delà d'être l'une des stars de l'Eredivisie, Nicolas Tagliafico est également une étoile dans son pays, l'Argentine. Appelé pour la première fois en 2017 pour un match contre le Brésil, le latéral a depuis connu 39 sélections avec l'Albiceleste. Il est d'ailleurs un titulaire régulier de l'équipe nationale argentine. Il a notamment participé à la Coupe du Monde 2018 et a remporté la Copa America en 2021 ainsi que la Finalissima contre l'Italie, son autre pays d'origine, en 2022. A noter qu'il est d'ailleurs également triple champion des Pays-Bas en 2019, 2021 et 2022. Un joueur titré et expérimenté donc.

Une saison plus difficile

Pourtant, cette saison, Nicolas Tagliafico semble quelque peu marquer le pas avec l'Ajax. Une baisse de niveau qui semble inquiéter quelques supporters de l'OL. En effet, l'Argentin a perdu sa place de titulaire lors de cet exercice. C'est le hollandais Daley Blind qui était cette saison le titulaire de son équipe. Pire encore, l'Ajax Amsterdam devrait bientôt annoncer l'arrivée d'Owen Wijndal, lui aussi sur les tablettes de Lyon. Le capitaine de l'AZ Alkmaar deviendrait alors le nouveau titulaire à gauche, barrant complètement la route de Nicolas Tagliafico. Mais l'Argentin a tout de même disputé 22 rencontres de championnat pour deux buts inscrits.

Plusieurs facteurs peuvent toutefois expliquer cette baisse de forme de Nicolas Tagliafico. Comme expliqué ci-dessus, le non-transfert de l'Argentin du côté du FC Barcelone a visiblement touché l'ancien de Banfield au moral. De plus, son refus de prolonger avec les Lanciers a également pu pousser la direction de l'Ajax a ne pas titulariser leur joueur. Enfin, les allers-retours entre l'Argentine et les Pays-Bas pour les matchs de sélection auraient également participé à une fatigue grandissante chez le joueur. Même si tout cela peut inquiéter sur le niveau actuel du joueur, l'OL peut également être une destination de choix pour que l'Argentin puisse relancer sa carrière. Entre Lyon et Tagliafico, cela pourrait être un beau mariage !

Un possible renfort de poids

Fort de quelques 167 matchs avec le club Ajacide, l'international Albiceleste aura disputé 33 matchs de Ligue des Champions (tours préliminaires compris). Cette expérience non négligeable serait un atout certain pour la défense de l'OL. De plus, lorsqu'il est bien physiquement, ce joueur apporte toute sa grinta et montre l'exemple à ses coéquipiers. Ce genre de profil manque indéniablement à l'OL ces dernières années. De plus, le latéral est habitué au style prôné par Peter Bosz puisque le jeu développé par l'Ajax retrouve beaucoup de concepts chers au technicien néerlandais. En outre, son profil plutôt défensif permettrait d'équilibrer la défense lyonnaise et de ne pas trop laisser les couloirs vacants. Autre aspect qui fait de lui une cible de choix pour l'OL: son prix. En effet, on annonce qu'il serait disponuble pour une somme dérisoire (4-5M€) ce qui permettrait au club rhodanien de ne pas trop piocher dans son enveloppe recrutement en attendant peut-être de nouveaux renforts en fonction des départs. Mais la concurrence est rude sur le dossier puisque Brighton (qui aurait aux dernières nouvelles les faveurs du joueur) le FC Barcelone et d'autres clubs sont sur les rangs. Au board lyonnais de se montrer convaincant et faire oublier la piste Malacia.