Le Stagiaire

Le Stagiaire

@JeanLeStagiaire

De Gerland jusqu’à Fourvière brillera la ville des lumières.
Merci maman de m’avoir fait lyonnais.

Le communiqué cinglant des supporters lyonnais, qui promettent de "futures actions"

Bfmtv.rmcsport.com


Les Bad Gones et Lyon 1950, les deux principaux groupes de supporters de l’OL, publient un communiqué commun dans lequel ils s’en prennent à leurs dirigeants, entre autres. "Le navire coule paisiblement, personne ne montant au créneau publiquement pour défendre le club", écrivent-ils.

"Où est la fierté de porter le maillot lyonnais? Où est l’orgueil nécessaire à la réussite? Où sont les valeurs de travail, d’abnégation, de solidarité qui fondent une véritable équipe?". Dans un communiqué commun écrit par les Bad Gones et Lyon 1950, les supporters de l’OL expriment leur ras-le-bol, alors que leur club n’est que 8e de Ligue 1, à 12 points du podium, après 17 journées de championnat.

"Qui apporte une plus-value dans la direction sportive?"

"Inexorablement, l’Olympique Lyonnais s’enfonce sereinement, silencieusement dans la médiocrité, pestent-ils. Nous sommes loin du degré d’exigence attendu, les ambitions légitimes d’un club comme le nôtre sont noyées dans une politique sportive illisible au mépris de l’institution et de ses supporters. Le Président a longtemps su s’entourer des bonnes personnes. Pourtant, en ces temps troublés, force est de constater que le navire coule paisiblement, personne ne montant au créneau publiquement pour défendre le club".

"Qui apporte une plus-value dans la direction sportive, si tant est qu'il y ait une stratégie au-delà de revendre au meilleur prix les rares joueurs de valeur pour les remplacer par des échecs?, poursuivent les supporters rhodaniens. Qui aujourd’hui possède la légitimité pour rappeler leurs devoirs aux joueurs vis-à-vis de leur employeur et de leur public?"

"Il ne sera pas question de boycott dans les semaines et mois à venir"

"L'OL est un grand club... sauf sur le terrain où évolue une équipe de milieu de tableau de Ligue 1, écrivent aussi les groupe d’ultras, alors que le club lyonnais ne dispute pas de Coupe d’Europe cette saison au lendemain d’une 8e place finale. Aucune réaction d’ego de ceux ayant fini derrière Lens, Strasbourg ou Nice notamment pour ne pas rééditer une nouvelle campagne européenne affligeante, aucune véritable plus-value de nos recrues estampillées ADN lyonnais".

Enfin, ils annoncent qu’ils n’en resteront pas là, sans préciser la suite des opérations. "Il ne sera pas question de boycott dans les semaines et mois à venir, annoncent-ils. Ce communiqué sera toutefois le point de départ de futures actions ! Et parce que le déclin de l'OL ne peut durer plus longtemps, nous agirons différemment en ciblant les personnes que nous considérons comme étant responsables de cette situation". L’OL, qui accueille Metz (L2) ce samedi en Coupe de France avant de se déplacer à Nantes, est prévenu: une réaction est attendue, car ses supporters perdent patience.



Aouar, l’énorme tuile et son mercato s’écroule

Foot01.com


Ces derniers jours, la presse italienne s’enflammait de nouveau pour un transfert d’Houssem Aouar de l’OL à l’AS Roma.

A six mois de la fin de son contrat avec l’Olympique Lyonnais, Houssem Aouar était plus que jamais un candidat au départ lors de ce mercato hivernal. Dans le viseur du Bétis Séville, l’international français est également courtisé par l’AS Roma. A tel point que selon la Gazzetta dello Sport, le club de la Louve était sur le point de recruter le milieu de terrain de l’OL, avec qui un accord de principe avait été trouvé. Il ne manquait plus que l’accord entre Rome et Lyon, une étape pas si facile à franchir… mais tout est sur le point de tomber à l’eau. Et pour cause, selon les informations de Foot Mercato, Houssem Aouar est de nouveau dérangé par des pépins physiques. Le média dévoile que le n°8 de l’OL, remplaçant contre Clermont dimanche après-midi, souffre d’une blessure sérieuse aux quadriceps.

Aouar blessé, fin des espoirs au mercato ?

Un gros coup dur pour Houssem Aouar, dont l’absence est estimée à environ trois semaines et qui va donc manquer l’occasion de retrouver sa place de titulaire aux yeux de Laurent Blanc. Dès sa nomination, l’entraîneur de l’OL avait fait d’Aouar un joueur important en le titularisant contre Rennes, Nice et Marseille. Assez peu brillant il faut bien le reconnaitre, Aouar n’avait pas convaincu Laurent Blanc, qui l’a déclassé en le plaçant sur le banc des remplaçants face à Brest puis Clermont. Alors qu’un transfert était évoqué à six mois de la fin de son contrat, cette blessure tombe au plus mal pour le joueur mais surtout pour l’OL, qui voyait là une opportunité unique de récupérer un chèque avec le départ d’Houssem Aouar. Cela parait maintenant bien compris et il y a désormais plus de chance de voir partir le joueur formé à Lyon pour zéro euro en juin prochain… à Rome ou ailleurs. A moins que, même si cela parait improbable, la Roma paie cet hiver pour recruter un joueur blessé.



Dejan Lovren espère faire sa première la semaine prochaine

Madeinfoot.fr


Officiellement joueur de l'OL depuis ce lundi, Dejan Lovren ne sera pas présent face à Metz, ce samedi, en 32èmes de finale de la Coupe de France. L'international croate espère pouvoir postuler à une place dans le groupe pour le déplacement à Nantes, le 11 janvier prochain.

Dejan Lovren de retour face au FC Nantes ?

Ce lundi, l'OL a annoncé sa première recrue du mercato hivernal. Ancien joueur du club de 2010 à 2013, Dejan Lovren a fait son retour au sein du club rhodanien. Le dernier 3ème de la Coupe du Monde avec la Croatie ne jouera, pour autant, pas tout de suite sous le maillot lyonnais. En effet, le joueur ne sera pas présent pour les 32èmes de finale de la Coupe de France, ce samedi, avec la réception du FC Metz. L'international croate de 33 ans a lui-même confié sur OL Play qu'il espère faire sa première sur la pelouse du FC Nantes, le 11 janvier prochain.

Arrivé en provenance du Zénith Saint-Pétersbourg, Dejan Lovren doit retourner en Russie avant de s'implanter pleinement au sein de l'OL. En effet, le vice-champion du Monde 2018 avec la Croatie doit, entre autres, organiser son déménagement. Ainsi, la paire défensive Sinaly Diomandé - Castello Lukeba pourrait être reconduite, ce samedi, pour se qualifier pour les 16èmes de finale de la Coupe de France.

Houssem Aouar sauvé par l’AS Roma au mercato ?

Ferveurlyonnaise.fr


Houssem Aouar est plus que jamais sur le départ. En fin de contrat en juin 2023 avec l’Olympique Lyonnais, le milieu de terrain français est susceptible de partir en Italie et rejoindre la capitale dans les prochains jours.

Selon les informations de la presse italienne et ‘Calciomercato’ le joueur de 24 ans et son entourage sont entrés en contact avec les dirigeants romains ces derniers mois et ils attendraient désormais de savoir si le club italien compte signer le Gone cet hiver. Sous contrat avec le club pour encore les six prochains mois, Aouar pourrait donc débarquer en Italie avant la fin du mois de janvier. Affaire à suivre…



Lovren revient, l'OL se fait attaquer au mercato !

Foot01.com


L’OL n’a pas attendu longtemps dans ce mercato hivernal pour se montrer actif avec la signature de Dejan Lovren.

Laurent Blanc attendait en priorité un renfort d’expérience au poste de défenseur central, l’entraîneur de l’Olympique Lyonnais a été entendu. Dès l’ouverture du mercato hivernal, Dejan Lovren a signé son grand retour dans la capitale des Gaules en provenance du Zénith Saint-Pétersbourg. Il s’agit d’un renfort d’expérience pour l’OL dans ce secteur de jeu avec un joueur de 33 ans habitué à l’exigence des grands clubs européens et qui vient de disputer une Coupe du monde durant laquelle il a été très performant avec la Croatie. Intrinsèquement, il s’agit sans conteste d’un bon joueur, qui devrait apporter un peu de solidité à l’OL, qui en a cruellement besoin. En revanche, le manque d’idées de la direction lyonnaise sur le marché des transferts est criant avec un nouveau come-back d’un ancien de la maison.

Lovren, Lacazette, Tolisso, l'OL roi du recyclage 

Sur les réseaux sociaux, les critiques pleuvent sur ce choix, qui fait suite aux retours l’été dernier de Corentin Tolisso et d’Alexandre Lacazette. « Je veux pas être désagréable mais faire revenir Tolisso, Lacazette et maintenant Lovren , signer Lepenant, ça ne nécessite aucun réseau, ni aucun passé de joueurs… voilà quoi… » a par exemple posté le journaliste Manu Lonjon, dont l’avis est partagé par Lahcen Senhaji. « Donc l'OL reprend un mec qui a quitté Liverpool car son dos ne le laissait plus jouer sans infiltrations, qui n'a ensuite joué que la moitié des matchs au Zenit lors des deux dernières saisons, juste sur la base d'un Mondial réussi ? On apprend jamais à Lyon » peut-on lire sur Twitter. Du côté des supporters, les avis sont plus partagés car on estime que Dejan Lovren va apporter un énorme plus à l’Olympique Lyonnais, qui avait cruellement besoin d’un défenseur central d’expérience à associer à Castello Lukeba. On est en revanche conscient que ce recrutement peu original met une nouvelle fois en lumière les limites de l’OL sur le marché des transferts depuis trop longtemps.



Rayan Cherki, l'attitude qui ne passe pas

Foot01.com


Ce dimanche, l'OL s'est incliné face à Clermont (0-1) en Ligue 1. Les Gones ont toujours autant de mal à enchainer sur la scène nationale.

Si du mieux avait été aperçu contre le Stade Brestois en milieu de semaine dernière, l'OL est vite retombé dans ses travers ce dimanche en Ligue 1. Les hommes de Laurent Blanc se sont en effet inclinés à domicile face à Clermont. Une courte défaite 1 but à 0 qui s'est dessinée en fin de rencontre. Cruel pour l'OL, même si le club rhodanien n'aura presque rien montré pendant la rencontre. De quoi en faire pester certains. C'est le cas de Laurent Blanc, peiné par la forme physique et mentale de ses joueurs, ou encore d'Anthony Lopes, ancien du club et marqué par les mauvais résultats récurrents de l'OL.

Cherki n'a pas aimé du tout cet OL sans caractère 

Anthony Lopes n'est pas le seul jouer à pester contre l'attitude affichée par les Gones. C'est aussi le cas de Rayan Cherki, qui monte en puissance depuis l'arrivée de Laurent Blanc. Dans des propos donnés à OL Play, le crack lyonnais n'a pas caché sa frustration sur l'esprit collectif de l'OL. « J’essaye d’apporter ce que je sais faire au collectif mais ça n’a pas suffi et j’espère qu’on va montrer un autre visage la semaine prochaine. C’est dans la tête, même si on est moins bien, il faut continuer, tenter encore et encore et ne pas lâcher. (...) Il y a un manque de hargne, de crocs pour aller arracher des victoires quand c’est plus compliqué. Dans des matchs comme ça, on doit ne pas savoir perdre et rester sur un 0-0 si on ne sait pas gagner », a notamment indiqué Rayan Cherki, déterminé à redresser la barre avec ses coéquipiers dans les prochaines semaines. La situation urge déjà dans le Rhône. Laurent Blanc et son staff, qui ont vu arriver ces dernières heures Dejan Lovren, vont encore travailler sur le marché des transferts pour tenter de renforcer l'OL. 



Lyon en grand danger selon Sidney Govou

Madeinfoot.fr


Après la nouvelle défaite de Lyon à domicile face à Clermont, Sidney Govou tire la sonnette d'alarme.

L'OL a connu sa 7ème défaite cette saison contre Clermont (0-1). Après une belle prestation à Brest (2-4), les Lyonnais avaient à coeur de démarrer l'année 2023 par une victoire devant leurs supporters. Une nouvelle fois, Lyon a manqué d'idée et n'a pas réussi à emballer le match. Avec une 8ème place, l'OL se retrouve à 7 points du top 6 et les supporters lyonnais pourraient vivre une seconde saison sans compétition européenne.

Sidney Govou est inquiet pour l'avenir lyonnais

Sidney Govou dresse un bilan de l'effectif pour le Progrès et pointe du doigt les maux lyonnais : "Je regarde beaucoup de matchs, je vois des équipes qui jouent pour essayer de se faire mal, de gagner. Lyon joue comme une équipe de sénateurs. Et on n’apprend pas à se faire mal du jour au lendemain. On a changé d’entraîneur, de directeur sportif, bientôt de président, et on se rend compte qu’on voit toujours la même chose. Les joueurs lyonnais sont surcotés. Le mal est tellement profond qu’il va falloir, à un moment, que Laurent Blanc décide de n’emmener que les joueurs qui ont envie d’aller dans son projet. Les autres doivent être mis de côté. J’ai été plus que déçu de l’apport des entrants, mais pas surpris non plus. Il ne faut pas se croire intouchable. L’exemple de Bordeaux existe." déclare-t-il. L'OL est à un tournant de son histoire, le rachat de John Textor pourra-t-il inverser la situation ?

Dejan Lovren s'engage avec Lyon jusqu'en 2025

Lequipe.fr


Ce lundi, Lyon a officialisé le retour de Dejan Lovren. Le défenseur croate de 33 ans s'est engagé jusqu'en 2025 avec le club rhodanien.

Comme annoncé par L'Équipe, Lyon a officialisé ce lundi le retour de Dejan Lovren. Le Croate de 33 ans s'est engagé jusqu'en 2025 avec l'OL, qu'il avait déjà fréquenté de 2010 à 2013. Le défenseur international évoluait au Zénith Saint-Pétersbourg, et il doit contribuer à solidifier l'arrière-garde du club rhodanien, actuellement 8e de Ligue 1.





Florent Da Silva quitte l’OL pour rejoindre le FC Volendam

Sport.fr


Comme nous vous l’annoncions précédemment, Florent Da Silva a officiellement été prêté par l’OL au FC Volendam. Après un prêt réussi à Villefranche l’an dernier, il foulera les pelouses d’Eredivisie jusqu’à la fin de la saison.

« L’Olympique Lyonnais informe du prêt, sans option d’achat, et jusqu’à la fin de la saison de son milieu de terrain Florent Sanchez Da Silva au club néerlandais du FC Volendam (Eredivisie). Prêté au FC Villefranche (National) lors de la 2ème partie de saison 2021/2022, l’international français U20 s’est distingué cet été lors de l’Euro U19 avec l’Equipe de France (4 matches / 1 but). Florent Sanchez Da Silva, qui a entamé sa 12ème saison au club, avait signé son 1er contrat professionnel en 2020 et demeure lié à l’Olympique Lyonnais jusqu’au 30 juin 2025 », peut-on lire dans un communiqué publié par l’Olympique Lyonnais.



Un mental en carton, Blanc exige des leaders au mercato

Foot01.com


Suite à la cuisante défaite de son Olympique Lyonnais face au Clermont Foot dimanche (0-1), Laurent Blanc a réclamé des renforts d’expérience au mercato pour solidifier son groupe en vue de la deuxième partie de saison.

Retombé dans ses travers dimanche contre Clermont après une reprise positive face à Brest en milieu de semaine dernière (4-2), le club rhodanien est victime d’un mal profond. Absent des Coupes d’Europe cette saison, ce qui est une anomalie pour Lyon au XXIe siècle, l’OL est bien parti pour finir en dehors du Top 5 du championnat de France. Relégué à sept points de Rennes avec un match en plus, Lyon est clairement dans une mauvaise situation. Il faut dire l’OL n’arrive pas à enchaîner les bons résultats cette saison. La faute à qui : aux dirigeants, aux joueurs ? Tout le monde doit se sentir coupable. Mais afin d’éviter de sombrer encore plus lors des semaines à venir, Laurent Blanc entend bien renforcer son groupe avec quelques joueurs d’expérience durant ce mercato hivernal. C’est en tout cas la demande qu’il a faite dimanche après la défaite de son OL face au CF63.

« Il nous faut des leaders »

« On est toujours sur courant alternatif, mais l'état d'esprit n'est pas suffisant. On peut emmener cette qualité avec les joueurs qui vont venir nous rejoindre. On doit améliorer le groupe, avec des joueurs capables d'encadrer les jeunes. Il nous faut des leaders », a lancé l’entraîneur lyonnais au micro d’Amazon Prime Vidéo. Une déclaration qui n’étonne personne à Lyon, puisque Peter Bosz se plaignait déjà des mêmes soucis quand il était encore sur le banc des Gones. En ce mois de janvier, Jean-Michel Aulas et Bruno Cheyrou vont donc devoir répondre aux attentes de Blanc pour ne pas que l’OL sombre définitivement. Et le message semble avoir été entendu puisque Dejan Lovren, l’ancien défenseur central croate de Liverpool, devrait être la première recrue du mercato. Un retour à Lyon près d'une décennie après qui fera du bien à la jeune garde lyonnaise, souvent composée de joueurs inexpérimentés d’une petite vingtaine d’années comme Lukeba, Diomandé, Kumbedi. Après Lovren, Blanc voudra sûrement d’autres cadres sur les autres lignes afin d’avoir une équipe prête au combat pour effectuer une remontée vers l’Europe jusqu’en mai prochain.



Lacazette touché aux ischios

Maxifoot.fr


Sale soirée pour l’Olympique Lyonnais, battu à domicile par Clermont (0-1) dans le cadre de la 17e journée de Ligue 1 ce dimanche, sur un penalty concédé dans les dernières minutes. Le club rhodanien a (encore) perdu des points, et aussi son capitaine pour un temps indéfini puisque Alexandre Lacazette (31 ans, 17 matchs et 10 buts en L1 cette saison) souffre des ischios-jambiers selon L’Équipe.

Avant le penalty transformé par Muhammed Cham (87e), l’ancien attaquant d’Arsenal s’est assis sur la pelouse avant de faire des signes vers son banc de touche, qui l’a immédiatement remplacé par Jeff Reine-Adélaïde. "Ce n’est pas inquiétant, mais pas rassurant non plus. Il était déjà fatigué à la mi-temps, il a voulu insister mais il n’a pas pu continuer…", a précisé son entraîneur Laurent Blanc après la rencontre.

A priori, Lacazette devrait donc manquer le 32e de finale de Coupe de France face à Metz samedi (15h30), et rien ne dit qu’il sera présent à Nantes mercredi prochain (19h) en L1.

Laurent Blanc avant OL - Clermont : "On doit essayer d’être plus solides défensivement"

OL.fr


Ce dimanche à 17h, l'OL reçoit Clermont au Groupama Stadium. Un match qui compte pour la 17ème journée de Ligue 1 Uber Eats. Laurent Blanc s'est présente en conférence de presse à deux jours de la rencontre.

Les joueurs disponibles pour Brest

"Nous allons peut-être pouvoir récupérer Houssem Aouar sinon l'infirmerie est bien garnie. On a quelques soucis mais c’est le lot de toutes les équipes, de tous les entraîneurs. Il va falloir aborder le match contre Clermont avec un groupe similaire à celui de Brest. On peut avoir des bonnes surprises, on va attendre un peu. La préparation ne sera pas perturbée par cela. Corentin Tolisso a un petit bobo, ça sera aussi une décision à prendre. Mais je pense qu'on va le protéger un peu."

Le match contre Brest

“Contre Brest on a été bons dans le domaine offensif. Créer du jeu passe par le mouvement, la prise de risque, l'engagement. Cela passe aussi par une bonne condition physique car il faut attaquer et défendre. Je pense qu'on a mieux utilisé le ballon et ça se traduit enfin sur un match officiel. Cependant il faut persévérer dans le secteur défensif car on laisse trop de chose à l'adversaire. On doit essayer d’être plus solides défensivement car il n’est pas interdit de gagner des matchs 1-0. Il y a des choses bonnes à garder mais il y a d'autres choses à améliorer d'urgence car on en aura besoin durant la deuxième partie de saison. J’espère que l’on va récupérer des joueurs défensivement pour avoir des forces, de la concurrence, un élan positif. Pour l’instant ce n’est pas trop le cas. On essaye d’être efficaces même si on a des joueurs qui sont très jeunes et qui ont peu d’expérience. Heureusement que Damien Da Silva nous apporte son expérience et son professionnalisme.”

Le mercato hivernal

“On a fait des réunions sportives pour améliorer le groupe. Nous avons eu des discussions sur le groupe mais aussi des discussions contractuelles. Nous sommes assez unanimes en interne sur les choix, sur les zones et sur les postes. Un mercato est fait pour rectifier ce qui a été fait. Ce ne sera pas facile mais il faut le faire. Quand vous faite un transfert le 29 ou le 30 janvier en fin de mercato, il y aura des matchs qui se seront déroulés entre temps ... On cherche de l'expérience, du caractère, de l'agressivité. Ce sont les trois ingrédients que j'aimerais apporter à ce groupe.”

La place des jeunes dans l’effectif

"Quand vous créez un groupe avec des jeunes en doublure si, malheureusement, il vous arrive des pépins physiques vous n’avez pas tellement le choix, mais c’est aussi pour ça que l’on crée un groupe avec des jeunes. Je pense que nous on en a beaucoup. Si l’on prend les quelques équipes qui sont devant nous, ils ont des jeunes de qualité mais peu sont titulaires. C'est un grand plaisir de faire débuter un jeune parce qu’on le voit progresser, c’est très bien. Après il faut faire attention et avoir un équilibre"

Les coups de pieds arrêtés

“Quand je vois les résumés des équipes adverses, beaucoup d'équipes prennent des buts sur coups de pieds arrêtés aussi. Comme dans la surface il est devenu très difficile de faire certaines choses. C’est de plus en plus délicat de défendre. Il y a pas mal d’oublis défensifs, beaucoup de défenseurs ont des problèmes de concentration. Ils veulent regarder le ballon et oublient souvent l’adversaire. C'est une responsabilité individuelle quand vous avez un marquage à faire.”

Rayan Cherki

“Rayan Cherki est peut-être un des joueurs avec lequel j'ai le plus parlé. C'est un garçon qui aime beaucoup le football, il regarde beaucoup de matchs, de joueurs. Après il faut lui expliquer certaines choses car ces joueurs-là sont souvent dans leur propre bulle donc il faut les confronter à ce qu’il se passe à l’extérieur. Il faut mettre son talent au service de l'équipe. Je ne suis pas le premier ni le dernier à dire qu’il a du talent. Il faut le faire fructifier.”

La mise au vert avant OL - Clermont

“J'avais dit que si on jouait à 19h ou à 21h il n'y aurait pas de mise au vert. On joue à 17h donc il y aura une mise au vert. C'est comme ça. On va se retrouver le 31 tous ensemble. J’ai joué le boxing Day en Angleterre mais je n’en suis pas fou. Ça n’engage que moi mais je ne suis pas un fan absolu. Pour moi c’est une période familiale. Le jour de noël, le jour de l’an, j’aime mieux être avec ma famille. Nous ne sommes pas des Anglais.”

Le décès de Pelé

“Très triste quand j'ai appris le décès de Pelé. J'ai fait un petit truc dans le vestiaire, j'ai dit aux joueurs d'aller sur YouTube. Il a fait des choses que peu de personnes ont faite. Malheureusement il n'est plus là. C'est un grand monsieur qui s'en va”

Maxime Gonalons

“Maxime Gonalons est le style de joueur qui rééquilibre un groupe. Il vous faut toujours un ou deux joueurs qui brillent un peu moins mais qui vous apportent cet équilibre.”



Récital contre Brest, un match décisif pour le mercato

Foot01.com


Après un point pris en deux matchs avant la trêve, l'OL devait absolument réagir face à Brest. Les Gones n'ont pas fait dans le détail et ont disposé facilement des Brestois (4-2). Un match qui a mis en lumière les qualités offensives des joueurs et qui pourra donner envie à d'autres joueurs de rejoindre la formation rhodanienne.

L'OL termine bien son année. Une victoire 4-2 contre Brest qui permet aux joueurs de souffler avant de reprendre l'objectif de la remontée en Ligue 1. Si l'OL reste huitième du classement, l'équipe de Laurent Blanc se retrouve à six points des places européennes. Sidney Govou, ancien joueur légendaire de Lyon des années 2000 et fervent supporter des Gones, a particulièrement apprécié le rendement offensif des Lyonnais face à la Team Pirate. L'ancien milieu de terrain a couvert de louanges l'équipe de Laurent Blanc au cours d'un entretien avec le journal Le Progrès, où Govou a expliqué que cette victoire était un match qui donnait envie de signer à l'OL à quelques jours de l'ouverture du mercato hivernal.

Le match qui lance l'ère Laurent Blanc ?

« Le groupe a affiché une qualité collective qu’on n’avait pas vue depuis très longtemps. L’OL n’a pas été dans la gestion, en essayant de faire mal à chaque fois. Personnellement, c’est le football que j’aime. Des joueurs sont apparus libérés, débridés. Je pense d’abord à Caqueret qui avait tendance à jouer latéralement ou vers l’arrière. Il a su se projeter. Les joueurs de couloir ont été dans leur rôle en débordant et en centrant. Et Cherki a joué simplement ce qui ne l’a pas empêché d’avoir des gestes de grande classe. Visiblement, les joueurs qui étaient sur le terrain ont adhéré au message de Laurent Blanc qui était de se lâcher. C’est un principe : il faut que, déjà, les joueurs se fassent plaisir. Forcément, cela rejaillira sur les supporters, l’image que le club renvoie, les futurs joueurs susceptibles de signer » a déclaré l'ancien international français (49 sélections) qui a été visiblement séduit par le jeu proposé par la formation de Laurent Blanc. L'OL devra montrer un visage similaire lors de la réception de Clermont le dimanche 1er janvier. Une date qui marquera aussi le début du mercato.



Deux clubs anglais pistent Malo Gusto

Foot11.com


Considéré comme l'un des espoirs du football français, Malo Gusto est un joueur surveillé de près. Le latéral droit de l'OL se trouve en effet dans le viseur de deux écuries de Premier League.

Mercredi soir, l'OL a réussi sa reprise en Ligue 1 en s'imposant assez aisément sur la pelouse du Stade Brestois (2-4). Les Lyonnais retrouvent la victoire en championnat et amorcent avec brio leur "opération remontée" au classement. Laurent Blanc peut donc être satisfait, même s'il semble toujours embêté par le manque de profondeur de son effectif. L'entraîneur de l'OL réclame des renforts, surtout que plusieurs de ses joueurs sont courtisés par des grands clubs européens. C'est le cas par exemple de Malo Gusto.

MU et Newcastle à fond sur Gusto

Actuellement blessé, Malo Gusto ne reprendra pas la compétition avant le mois de janvier. Cela n'empêche pas deux écuries anglaises de s'intéresser à son profil. Selon le Daily Mail, Manchester United et Newcastle pourraient s'approcher de l'OL et formuler une offre pour le latéral droit de 19 ans. En cas de départ cet hiver, les dirigeants lyonnais seront gourmands. Ces derniers auraient fixé le prix de leur joueur à 40M€. De quoi refroidir les deux clubs de Premier League, qui pourraient alors attendre l'été pour lancer leur offensive.

Latéral rapide, technique et bon passeur, Malo Gusto est un pur produit de la formation lyonnaise. L'international espoir français s'est imposé dans le onze de l'OL depuis la saison dernière et s'est déjà offert 6 passes décisives. Des performances qui plaisent donc à la Premier League mais aussi au Bayern Munich. Le club allemand, qui devrait perdre Benjamin Pavard à la fin de la saison, serait venu aux renseignements. En attendant, Laurent Blanc n'envisage pas du tout un départ. Le coach lyonnais compte sur lui pour la deuxième partie de saison, une fois qu'il sera remis de sa blessure contractée en amical face à Monza, la semaine dernière.



Pierre Ménès a eu une « divine surprise » avec le Lyon de Laurent Blanc à Brest

Butfootballclub.fr


S'il n'attendait pas grand chose de l'OL après une préparation de décembre chaotique, Pierre Ménès a été agréablement surpris par le visage des Gones à Brest. Et si la méthode Laurent Blanc portait déjà ses fruits ?

Sur son blog en vidéo, Pierre Ménès est revenu sur la victoire de l'OL sur la pelouse de Brest (4-2) mercredi soir. A l'instar des supporters rhodaniens, c'est avec un certain soulagement que l'intéressé a accueilli ce résultat.

« J'espère que ça leur permettra de reprendre confiance »

« Les Lyonnais attendaient avec beaucoup d'angoisse le retour de leur équipe compte-tenu d'une trêve épouvantable avec des matchs amicaux tous moisis. Divine surprise : victoire 4-2 avec des buts de toute la ligne d'attaque et un collectif qui a enfin joué en équipe malgré l'absence de latéral sur le terrain. Blanc avait bricolé une défense. Cette équipe a enfin trouvé une solidarité qui lui a permis de prendre trois points et de faire du spectacle. J'espère que ça leur permettra de reprendre confiance... »

En espérant que cette sortie porteuse d'espoirs pour la suite ne sera pas sans lendemains...



Hommage à Pelé : Le roi et le petit prince

Naïm Sakhi via Twitter


Bonjour à tous !

Comme vous vous en êtes rendu compte, le site n'a plus publié d'article depuis presque 1 mois. Nous tenons tout d'abord à nous excuser pour cette absence sans aucune explication, puis à vous remercier pour votre présence tous les jours pour témoigner de vos sentiments sur le club malgré le manque d'article. Vous voir aussi investis dans la vie du site Internet fait chaud au coeur et rend les choses un peu moins compliquées.

Pour être tout à fait franc avec vous, je m'appelle Jean et je suis un lycéen. Je suis âgé de 16 ans, je suis passionné de journalisme et bien évidemment de l'OL, c'est pourquoi je me suis lancé dans cette expérience nouvelle sur 100%OL. J'ai été accompagné au début de 2 collègues pour alimenter le site, mais je me suis vite retrouvé seul. Je vous promets avoir mis toute ma force, tout mon temps, toute mon énergie dans ce site pour le faire vivre, pour que vous puissiez continuer à le visiter.

Cependant, seul et avec les cours en parallèle, notamment le bac de français, je me suis retrouvé dépassé et j'ai traversé une grosse période de moins bien psychologiquement depuis 1 mois.

Je suis de retour, je vais tout faire pour faire vivre le site le plus longtemps possible, mais je ne vous garantis rien. C'est un tel investissement, tant physiquement que financièrement que temporellement. C'est pourquoi, en cas de rechute, la fermeture du site n'est pas à exclure, à mon plus grand regret.

Je tiens tout de même à m'excuser à nouveau, j'espère que vous comprendrez ma situation. Je ne suis finalement peut-être pas à la hauteur.

Merci à tous de votre soutien.

 

Jean du site 100%OL

La compo probable pour Brest !

Lequipe.fr






L’OL veut rattraper le temps perdu

Sofoot.com


Renforcé par l’arrivée d’un nouveau coach – Laurent Blanc – et d’un nouveau propriétaire – John Textor – ces dernières semaines, l'Olympique lyonnais a bien l'intention de rattraper le temps perdu et de revenir dans la course à l'Europe après une première partie de saison franchement médiocre. Un objectif particulièrement ambitieux. Trop, peut-être ?

Une huitième place après quinze journées, sept longueurs de retard sur Lorient - cinquième et potentiellement qualifié pour la Ligue Europa Conférence - et dix sur le Stade rennais, troisième de Ligue 1 : voilà ce à quoi les supporters lyonnais ont dû s'habituer. Fini les joutes européennes chaque saison, la régularité en championnat et les frissons au Groupama Stadium, l'OL peine aujourd'hui à enchaîner les bons résultats. Mais plutôt que de se morfondre, le club rhodanien a décidé de prendre le taureau par les cornes : Peter Bosz a cédé sa place à Laurent Blanc au début de l'automne, et John Textor a enfin pris le pouvoir à la tête du club, près de six mois après sa présentation en grande pompe. L'ambition ? À court terme, déjà, retrouver des hauteurs dignes de l'un des trois plus gros budgets de Ligue 1. Mais l’équation n’est pas aussi simple.

L'OL chauffé à Blanc

Intronisé le 9 octobre dernier, le « Président » a dirigé cinq matchs de championnat qui lui ont permis de prendre quelques points (sept sur quinze, avec deux défaites contre Rennes et l'Olympique de Marseille) et surtout d'identifier les principales lacunes de son équipe : le retard sur le plan physique et le manque d'agressivité. « On a corrigé des choses (pendant la trêve, NDLR), on est mieux dans nos têtes, c’était compliqué avant la trêve, analysait Blanc en conférence de presse ce lundi. On se trouve mieux. On a plus de communication, un autre point qui était défaillant. On sent le changement et la motivation de tout l’effectif. Hormis le plan physique, c’est une question d’envie et d’agressivité. Si on arrive à transmettre ça sur chaque ballon de l’entraînement au match, ça va déclencher une âme dans l’équipe et on sera mieux. On voit les progrès dans l’attitude, à l’entraînement. »

L’OL n’a donc pas chômé pendant le Mondial en remettant ses joueurs à niveau, même si les résultats ne donnent pas encore raison au staff des Gones avec deux défaites en trois matchs : une gifle contre Arsenal et un tête-à-queue face à Monza. Seule la victoire contre Liverpool peut donner quelques éléments de satisfaction aux Lyonnais, mais le chemin est encore long, et l’effectif court.

Pas (encore) un effectif de standing européen

Malgré le retour du prolifique Alexandre Lacazette (neuf buts et trois passes décisives en quinze matchs) et de Corentin Tolisso, l’OL, qui bénéficie d’un calendrier allégé de rencontres européennes, n’arrive pas à trouver un rythme de croisière satisfaisant, la faute aussi à un effectif trop léger pour jouer des coudes en haut de tableau et des individualités aux performances irrégulières (Tetê, Rayan Cherki, Maxence Caqueret ou encore Houssem Aouar, pour ne citer qu’eux).

« Je dis à mon président, à mon directeur sportif, que si on veut remplir nos objectifs, il faut améliorer le groupe, poursuivait Blanc ce lundi. On discute et apparemment ils sont très réceptifs parce qu’ils sont d’accord avec moi. Je pense qu’il faut améliorer l’équipe et le groupe. Il faut faire en sorte de mettre sa patte sur ce groupe, mais aussi prendre des joueurs qui ont la mentalité de jouer au football qui peut vous faire gagner du terrain et vous faire gagner du temps. Quel poste ? Ça dépend de la qualité. La qualité technique, l’expérience. Quand on dit que derrière on manque d’expérience, c’est la vérité. Ce n’est pas une méchanceté pour mon groupe, c’est un fait. J’ai mon arrière droit qui a 19 ans (Malo Gusto, NDLR) et mes deux stoppeurs qui ont 20 et 21 ans (Castello Lukeba et Sinally Diomandé, NDLR). Ce n’est pas se chercher des excuses, c’est une réalité. » Pas question, donc, pour le champion du monde 1998 de mettre la pression sur ses nouveaux dirigeants, mais un message limpide est glissé devant les micros. Et pour espérer une seconde partie de saison rayonnante dans la ville des Lumières, il faudra impérativement passer à la caisse dès janvier et ne pas lorgner que les soldes.



"Je vouvoyais les plus vieux", les débuts gênés de Lukeba avec ses coéquipiers plus âgés

Rmcsport.bfmtv.com


Lancé avec les pros en 2021, Castello Lukeba (20 ans) s’est imposé comme titulaire indiscutable à Lyon, son club formateur. Dans une interview à L’Equipe, il raconte ses débuts timides auprès des cadres du vestiaire.

A 20 ans, Castello Lukeba est le seul titulaire indiscutable en charnière centrale de l’OL. Promu en équipe première par Peter Bosz la saison dernière, le natif de Lyon s’est imposé dans le onze de départ cette année (14 matchs, 1 but) après un premier exercice déjà très consistant (30 matchs, 2 buts). Le joueur formé à Lyon avait pourtant intégré l’équipe première sur la pointe des pieds, comme il le confie dans une interview à L’Equipe.

"Je vouvoyais les plus vieux"

"Avant le premier match de Championnat, on m'a dit: ‘Tu fais partie du groupe pro’, se remémore-t-il. Ça fait quelque chose. J'étais assis à côté du capitaine Léo Dubois et d'Henrique. Déjà quand je suis monté avec les pros, je ne savais pas si je devais les appeler par leur nom ou leur prénom. Je partais de "Dubois", "Lacazette" et d'un coup, ça devient "Alex" ou "Léo" mais franchement, ce n'est pas simple au début. Je vouvoyais les plus vieux. Ils me disaient: ‘Mais on travaille ensemble!’"

"Et honnêtement, on a peur de faire mal à un coéquipier sur un tampon, on ne sait pas comment les autres vont réagir mais c'est un métier, être défenseur, poursuit-il. J'étais un peu dans mes petits souliers, tu ne veux pas répondre tout de suite si on te fait quelque chose, ça peut être vu comme le mec qui ne respecte pas les anciens. Tu dois prendre sur toi et discuter avec la personne après l'entraînement."

"J'ai même tenu la main de Lacazette en entrant sur la pelouse"

Malgré une saison pleine au compteur, il reconnaît avoir été un peu impressionné par Alexandre Lacazette et Corentin Tolisso de retour au club l’été dernier. "Je suis arrivé à l'OL à 8 ou 9 ans, rappelle-t-il. Petit, on veut faire comme eux. Ils restent des modèles mais je ne peux pas leur dire, ce sont mes coéquipiers (sourire). Jeune, je leur ai fait signer des ballons et des autographes. J'ai même tenu la main de Lacazette en entrant sur la pelouse. Il a rigolé de l'anecdote. Mais ça fait bizarre pour eux aussi, je lui donnais la main et maintenant des ordres, c'est quelque chose (sourire). Ce n'est donc pas le moment de lâcher, il y a tant de choses à aller chercher."

Ses performances solides et son statut plus affirmé lui offrent plus de "poids" dans l’équipe où Laurent Blanc lui distille de précieux conseils après ceux de Peter Bosz, démis de ses fonctions en octobre dernier, qui le comparait à Mathis De Ligt. Il confie manquer encore de "vice" mais se sent de plus en plus à l’aise à diriger sa défense. Mais aussi auprès de ses coéquipiers expérimentés.



À Botafogo, John Textor a de nouveaux retards de paiement

Butfootballclub.com


C'est officiel depuis quelques jours seulement, après plusieurs longues semaines de discussions : John Textor est le nouvel actionnaire majoritaire de l'OL Groupe. L'homme d'affaires américain est également le propriétaire à 90% d'un autre club, celui de Botafogo au Brésil. Une institution contrainte à de sérieux soucis financiers. 

De nouveaux retards de salaires à Botafogo

Mais selon A Bola et Goal, des nouveaux retards de paiement ont été remarqués au sein du club brésilien, notamment pour des salaires et pour des primes de Noël pour certains joueurs et membres du staff. Les même médias ajoutent également que John Textor n'a pas tenu ses engagements au sujet des investissements promis pour le mercato et les infrastructures à Botafogo. À voir donc si des problèmes similaires auront lieu à l'OL dans les mois à venir.

Silence radio autour de la vente de l’OL à Textor

Rmcsport.bfmtv.com


La cession d'OL Groupe, holding qui chapeaute l'Olympique lyonnais, au milliardaire américain John Textor, demeure en suspens depuis le 17 novembre, date annoncée pour une signature finale entre les parties, très peu loquaces sur l'avancée du processus.

La finalisation de cette opération en cours de discussion depuis juin et valorisée à 800 millions d'euros environ, avait déjà été différée par deux fois ces dernières semaines, avant d'être fixée au 17 novembre. Treize jours plus tard, la cotation de l'action est toujours suspendue sans que la moindre annonce ne vienne rassurer les supporters du club, dont certains affichent anxiété et impatience sur les réseaux sociaux.

Dans l'attente de la fumée blanche, des sources proches de l'OL se montrent toujours optimistes, assurant à l'AFP que les discussions se poursuivent. De son côté, le milliardaire qui est déjà passé avec succès devant la Direction nationale de contrôle de gestion (DNCG), le gendarme financier du football français, se refuse à tout commentaire: "Toutes les communications sur l'OLG doivent passer par des canaux officiels conformes à son statut" de société cotée en Bourse, a-t-il dit dans un message à l'AFP.

En attente d’un document de la Premier League ?

Selon le quotidien régional Le Progrès, la vente demeure suspendue à une validation par la Ligue anglaise du transfert des parts de John Textor dans le club de Crystal Palace vers sa holding Eagle Football LLC. Celle-ci doit, à terme, rassembler les titres détenus par Textor dans le club anglais, les clubs brésilien de Botafogo et belge du RWDM Molenbeek (2e div.), ainsi que l’OL.

OL Groupe devait tenir un conseil d'administration mercredi en fin d'après-midi. Mais l'ordre du jour ne prévoit que la préparation de l'assemblée générale des actionnaires prévue le 21 décembre. John Textor, via la holding Eagle Football, doit acquérir la totalité des actions et la moitié des Osranes (obligations convertibles en actions émises pour financer la construction du Groupama Stadium) détenues par Holnest, la holding de la famille du président Jean-Michel Aulas (27,7% du capital).

S'ajoute à cette opération la totalité des actions et des Osranes détenues par Pathé (19,3%) et le fonds d'investissement chinois IDG Capitals (19,8%). Si l'opération se finalise, Textor reprendra un groupe en plein redressement financier.

Sur l'exercice 2021-2022, OL Groupe a affiché un chiffre d'affaires en hausse de 42%, à 252,6 millions d'euros et une perte nette en recul, à -55 millions d'euros contre -107,5 millions sur l'exercice précédent, marqué par la pandémie de Covid-19. Le groupe avait demandé le 16 novembre la suspension de la cotation des actions et des Osranes. A la clôture ce jour-là, l'action affichait une valeur de 2,79 euros, en baisse de 0,20 euros (-0,71%).



Castello Lukeba dévoile le grand objectif de la saison

Ferveurlyonnaise.fr


L’Olympique Lyonnais débute sa trêve hivernale par une rencontre amicale face aux Belges de l’OHL Louvain ce jeudi 1er décembre à partir de 19 heures. Actuellement en stage à Murcie en Espagne, l’OL part favori mais attention à cette formation de Jupiler Pro League qui pointe à la septième place du classement avec 25 points et un bilan intéressant de 7 victoires, 4 nuls et 6 défaites. Avant de défier Louvain, Castello Lukeba est même revenu sur les objectifs de l’équipe avant d’entamer la deuxième partie de saison à la fin du mois.

Huitième du championnat de France avec 21 points en 15 journées avec un triste bilan de 6 victoires, 3 nuls et 6 défaites, l’Olympique Lyonnais est toujours à 7 points du cinquième et toujours assez loin de ses ambitions initiales. Sans Coupe d’Europe depuis le début de la saison, les Gones sont encore dans la course pour une éventuelle qualification européenne mais pour atteindre cet objectif, il faudra réaliser une très grosse deuxième partie de saison. Titulaire en défense centrale, Castello Lukeba s’est confié sur la suite de la saison et il parle même de l’objectif principal des joueurs de Laurent Blanc. « On sait qu’on reste sur de mauvais résultats. Finir la saison dernière 8e, ce n’est pas acceptable pour le club. Je suis un compétiteur alors, je cherche à viser plus haut. Je pense que le mieux serait d’ambitionner une place européenne en étant lucide et en accord avec ce qu’on propose, tout en prenant en compte notre effectif », a déclaré le numéro 4 au cours d’un livre Instagram sur le compte officiel du club.

Interrogé sur la préparation physique de l’hiver avec Laurent Blanc, Lukeba a comparé le travail de son entraîneur à l’ancien technicien néerlandais de l’OL, Peter Bosz. « Ce sont deux visions du football différentes. Avec Laurent Blanc, c’est plus ce que l’on connaît, la méthode française. Il y a beaucoup de physique sans ballon, alors qu’avec Peter Bosz, c’était plus avec la balle, a expliqué l’international Espoirs. Ce sont deux entraînements différents et forcément, lorsqu’on travaille sans ballon, on va plus ressentir la fatigue. » A terminé Castello qui devrait jouer la rencontre amicale face aux Belges de Louvain ce jeudi soir à 19 heures.



1ère rencontre amicale face à Louvain

OL via Twitter


Préparation, un adjoint de Blanc tape du poing sur la table

Foot-sur7.fr


L’OL prépare la reprise depuis vendredi. Objectif prioritaire ? Corriger le déficit physique de l’équipe. Et un adjoint de Blanc a fixé le cap.

L’OL a montré de gros soucis physiques lors des 15 premiers matchs de Ligue 1, avant la trêve internationale due à la Coupe du monde 2022, au Qatar. À l’arrêt depuis le dimanche 13 novembre, le championnat de l’élite reprendra le mercredi 28 décembre 2022. L’Olympique Lyonnais (8e) a un rendez-vous important avec le Stade Brestois (16e), au stade Francis-Le Blé. L’équipe de Laurent Blanc est partie en vacance sur une fausse note. Elle a concédé une défaite contre l’Olympique de Marseille au Vélodrome (1-0) et a été accrochée par l’OGC Nice à Groupama Stadium à Décines (1-1). L’ OL doit donc impérativement renouer avec la victoire dès la reprise du championnat, afin d’entamer une nouvelle série positive. Laquelle série devrait aller plus loin que les trois précédentes limitées chaque fois à deux succès, cette saison.

Philippe Lambert : « On a demandé un investissement mental et physique, sans tricher »

En tout cas, Laurent Blanc et son staff technique ne feront pas de cadeau aux Gones pendant la préparation débutée à Murcie en Espagne et qui va se poursuivre aux Émirats arabes unis. L’ OL affrontera Arsenal et Liverpool, lors du tournoi ''Dubaï Super Cup'' dans le Golfe. Avant ces matchs amicaux tests, Philippe Lambert, préparateur physique, a fixé le cap, pour mettre les joueurs de Lyon à un top niveau sur le plan athlétique. « On a demandé un investissement mental et physique. Il ne faut pas tricher », a-t-il indiqué sur le site internet du club rhodanien.

« Les joueurs adhèrent au projet. Ils savent qu’ils doivent bosser à fond, car les objectifs ne sont pas atteints. Le groupe est réceptif, il a envie de s’en sortir. Il faut que les matchs amicaux valident tout ce qu’on fait en ce moment », a annoncé le collaborateur de Laurent Blanc.



L'OL recevra l'AC Monza avant la reprise

Lyonmag.com


Une semaine avant la reprise du championnat, l'OL effectuera les derniers rodages face à l'équipe italienne de Monza.

Le club a annoncé ce mercredi la programmation d'un ultime match amical, qui se déroulera le jeudi 22 décembre à 19h au Groupama Stadium. Après avoir affronté Louvain, Arsenal, Liverpool et Sochaux, les hommes de Laurent Blanc se frotteront à des Italiens, actuellement 14e de Série A, et dont le club appartient à Silvio Berlusconi.

Les Lyonnais retrouveront ensuite le championnat le 28 décembre face à Brest.



Les images de l'entraînement du jour

OL via Twitter