Jean

Jean

@JeanLeStagiaire

De Gerland jusqu’à Fourvière brillera la ville des lumières.
Merci maman de m’avoir fait lyonnais.

Aouar proche de Nottingham Forest

Maxifoot.fr


En fin de contrat en juin prochain, Houssem Aouar (24 ans, 1 match en L1 cette saison) n'est plus très loin d'un départ de l'Olympique Lyonnais. Selon Sky Sports, le milieu de terrain français devrait poser ses valises chez un des promus en Premier League, à savoir Nottingham Forest. Des discussions sont en cours entre les deux formations pour un transfert estimé entre 15 et 20 millions d'euros.

Une destination surprenante pour le Bleu, qui rejoindrait néanmoins un club très actif sur le marché avec les recrutements de Taiwo Awoniyi (20,5 M€), Neco Williams (20,5 M€), Emmanuel Dennis (14,8 M€), Orel Mangala (13 M€), Moussa Niakhaté (10 M€), Giulian Biancone (10 M€), Omar Richards (8,5 M€) ou encore Jesse Lingard (libre), Cheikhou Kouyaté (libre) et Dean Henderson (prêt).



Anthony Lopes, Steve Mandanda... Jean-Michel Aulas (OL) questionne l'homogénéité des décisions arbitrales

Lequipe.fr


Dans un échange avec un supporter de l'OL samedi sur Twitter, Jean-Michel Aulas s'est interrogé sur la différence de traitement entre Anthony Lopes (OL, rouge) et Steve Mandanda (Rennes, jaune) pour « une intervention assez proche ».

En réponse à un supporter lyonnais sur Twitter, Jean-Michel Aulas a glissé un tacle à l'arbitrage, samedi, en questionnant l'homogénéité des décisions prises en Ligue 1.

Ce fan se plaignait d'un « arbitrage à deux vitesses » en comparant la situation du gardien de l'OL Anthony Lopes, expulsé contre Ajaccio le 5 août (2-1) après avoir violemment télescopé Mounaïm El-Idrissy et puni de trois matches de suspension, à celle de Steve Mandanda, le gardien de Rennes, qui a écopé d'un jaune après avoir brutalement percuté Breel Embolo, l'attaquant de Monaco, samedi (1-1).

« C'est vrai que l'intervention de Steve est assez proche de celle d'Anthony mais les sanctions ne sont pas les mêmes : qui a raison Benoît Bastien ou Jéremy Pignard je laisse les spécialistes en disserter... », a tweeté « JMA ».





Report de Lorient-OL: Féry dénonce une "pression" lyonnaise sur la LFP alors qu'il était "possible" de jouer

Rmcsport.bfmtv.com


Prévue ce dimanche, la rencontre entre le FC Lorient et l’OL en Ligue 1 a été reportée à une date ultérieure en raison d’une pelouse du Moustoir en piètre état. Mais le président breton Loïc Féry dénonce une "pression" lyonnaise sur la Ligue, et estime que le match aurait pu se tenir.

Le polémique autour de ce Lorient-OL n’est pas encore refermée. Ce dimanche, le président des Merlus Loïc Féry publie un message sur son compte Twitter dans lequel il critique la décision du report du match, officiellement acté en raison du mauvais état de la pelouse du stade du Moustoir, à la suite de la tenue du Festival Interceltique. Mais selon lui, c'est surtout la "pression" mise par l’OL sur la LFP qui a poussé la Ligue à décaler la rencontre, initialement prévue pour ce dimanche (13h).

Féry critique "la pression de l’Olympique Lyonnais qui a menacé la LFP de demandes de dommages et intérêts en cas de blessure"

"Le FC Lorient devait recevoir l’OL à 13h aujourd’hui: toutes les équipes du FCL se réjouissaient de retrouver nos supporters au Moustoir pour lancer la saison à domicile, après notre première victoire obtenue dimanche dernier dans le derby breton à Rennes, écrit Féry sur son compte Twitter. Sous les effets de la sécheresse exceptionnelle exacerbés par la tenue du Festival Interceltique, le terrain a été malheureusement jugé impraticable avant-hier par la commission des compétitions de la LFP. Les équipes du club restaient convaincues que le terrain aurait été aux normes de la LFP ce dimanche: en effet, le terrain était vendredi déjà dans les normes requises en terme de dureté et de rotation par la FFF".

"Sous la pression de l’Olympique Lyonnais qui a menacé la LFP de demandes de dommages et intérêts en cas de blessure, la commission des compétitions a préféré malheureusement reporter ce match, privant nos spectateurs d’une belle fête au Moustoir ce 14 août, regrette le président lorientais. Nous en sommes désolés et déçus car nous pensions qu’il était possible de jouer à Lorient ce dimanche, sans mettre en danger l’intégrité physique des joueurs".

Lorient a tenté de trouver un lieu de repli

Alors que Peter Bosz avait redouté des blessures, notamment pour Corentin Tolisso, le club lyonnais avait montré son désaccord quant à la tenue du match, pouvant "mettre en danger l’intégrité physique des joueurs" et donc poussé pour un report. Et une relocalisation n’a finalement pas vu le jour, "malgré les efforts du FCL pour trouver une solution de repli acceptable", souligne Féry. Les Merlus devront ainsi patienter jusqu’à dimanche prochain pour disputer leur deuxième match de la saison, à Toulouse.

 



William Carvalho prié de quitter le Betis, Lyon reprend espoir

Foot01.com


A l'instar du FC Barcelone, le Betis Séville souffre devant les contraintes salariales fixées par la Liga. Le club andalou n'a pu enregistrer six joueurs et doit vendre pour rectifier le tir. William Carvalho, gros salaire de l'effectif, doit partir au plus vite notamment.

Javier Tebas, plus grand ennemi du PSG et de la Ligue 1, commence à être craint dans son propre pays, son propre championnat. Le patron de la Liga a imposé une limite salariale à ses clubs depuis quelques années. Cela doit permettre d'assainir les finances des différents acteurs du football espagnol et éviter une situation de banqueroute comme les nombreuses vécues par le passé. Le FC Barcelone, très endetté, souffre depuis l'instauration de cette règle mais il n'est pas le seul. Cet été, le Betis Séville non plus ne répond pas aux exigences financières de la ligue.

Le Betis doit vendre Carvalho, une aubaine pour l'OL ?

Le cinquième du dernier championnat d'Espagne et vainqueur de la Coupe n'a pas pu enregistrer les contrats de six joueurs dont plusieurs recrues. Les Andalous doivent dégraisser au plus vite alors que le championnat a repris ce week-end. William Carvalho est notamment ciblé. Le milieu portugais, évoqué à l'OL dans un échange avec Houssem Aouar, fait partie des plus gros salaires du vestiaire. Sa vente est d'autant plus espérée qu'il sera en fin de contrat en juin prochain. Reste à le convaincre de partir.

Et c'est là que ça bloque. Carvalho est exigeant et surtout il aimerait continuer l'aventure en Andalousie. Il veut s'imposer dans le onze de Manuel Pellegrini pour être dans les 23 joueurs portugais appelés à représenter le pays au Qatar en fin d'année. Carvalho n'a pas répondu favorablement à l'intérêt de Fenerbahçe, de Galatasaray ou de l'OL. Pour les Lyonnais, outre les envies du Portugais, Houssem Aouar a aussi empêché le dossier de se conclure par ses exigences salariales. Mais, avec un Betis étranglé financièrement, l'OL peut repartir au combat et dénicher une solide sentinelle pour son entrejeu. A 15 jours de la fin du mercato, tous les espoirs sont de nouveau permis pour les Lyonnais avec William Carvalho.

La rencontre Lorient – Lyon officiellement reportée

Foot11.com


Initialement prévue dimanche à 13h, la rencontre entre le FC Lorient et l’Olympique Lyonnais, comptant pour la 2e journée de Ligue 1, a officiellement été reportée.

Une danse de trop au Moustoir

Cette semaine, Lorient est en fête avec son célèbre festival interceltique. Sous le son des bombardes et des danses bretonnes, la ville a fait de son stade l’un des lieux principaux. Des évènements, rythmés par les nuits celtiques, qui ont sévèrement abimé la pelouse.

« La commission des compétitions de la LFP a décidé vendredi de reporter à une date ultérieure le match entre le FC Lorient et l’Olympique Lyonnais, comptant pour la 2e journée de Ligue 1 Uber Eats. A la suite du rapport consécutif à la double visite des délégués de la LFP à Lorient les 11 et 12 août 2022, la commission des compétitions de la LFP a constaté que l’état actuel de la pelouse du stade du Moustoir ne permettait pas d’assurer la sécurité des acteurs du jeu pour la rencontre FC Lorient – Olympique Lyonnais programmée le dimanche 14 août à 13h00 dans le cadre de la 2e journée de Ligue 1 Uber Eats. En conséquence, la commission des compétitions de la LFP décide de reporter à une date ultérieure la rencontre » a déclaré la Ligue dans un communiqué officiel.

Pas de date pour ce Lorient – OL

Pour le moment, pas de date est annoncée puisque la commission devra se réunir dans les prochains jours. Les deux équipes, qui ont commencé par une victoire, devront donc patienter un peu avant de se rencontrer. L’occasion de se préparer encore un petit peu à la saison en cours qui s’annonce palpitante et décisive pour les deux clubs.



Le club agacé par Lorient

Maxifoot.fr


Comme nous vous l'indiquions ce vendredi (voir brève 17h28), le match de Ligue 1 entre Lorient et l'Olympique Lyonnais, initialement prévu ce dimanche, a été reporté en raison du mauvais état de la pelouse du Moustoir. Dans un communiqué officiel, les Gones ont déploré la gestion de cette situation de la part des Merlus.

"L’Olympique Lyonnais prend acte de la décision de la Commission des Compétitions de la LFP de reporter le match Lorient / OL en raison de l’état désastreux de la pelouse du stade du Moustoir, privilégiant ainsi la protection de l’intégrité physique des joueurs, mais s’étonne qu’une solution de repli n’ait pas pu être anticipée afin que cette rencontre comptant pour la 2ème journée de L1 ait bien lieu ce week-end. Entre le samedi 6 et le jeudi 11 août, le stade du Moustoir a été mobilisé pour accueillir 8 événements en lien avec le festival Interceltique organisé à Lorient. Comme l’attestent certains visuels relayés à plusieurs reprises par les médias et réseaux sociaux depuis le début de la semaine, la pelouse, recouverte d’une bâche, a été mise à rude épreuve par la tenue de cette manifestation. L’Olympique Lyonnais regrette que le FC Lorient n’ait pas mis tout en œuvre pour empêcher cette situation - qui semblait inéluctable au vu du contexte général actuel - en sollicitant plus en amont la Commission des Compétitions de la LFP et restera désormais vigilant quant à la reprogrammation de cette 2ème journée de L1 qui pourrait impacter sérieusement son calendrier", peut-on lire.




 

Peter Bosz : « Important d'avoir une bonne pelouse mais il faut s'adapter »

OL.fr


Le coach lyonnais, Peter Bosz, s'est rendu en salle de presse quelques minutes après l'entraînement du jour. L'intégralité de la conférence est à retrouver sur OLPLAY.

Le match à Lorient

« On prépare le match comme si on allait jouer dimanche. Cela ne change rien dans notre préparation. Je suis un peu inquiet sur la qualité de la pelouse. J'espère que ce ne sera pas dangereux pour les joueurs. Le plus embêtant, ce sont les blessures. Pour une équipe qui veut jouer, c'est important d'avoir une bonne pelouse. Il faut toujours s'adapter aux conditions. »

L'équipe de Lorient

« J'ai vu le match face à Rennes. Ils ont eu un début de match difficile. Lorient a ensuite vraiment bien joué. La victoire est méritée. »

L'état de forme de Tolisso

« Il n'a pas beaucoup joué avec nous et même à l'entraînement. Je suis prudent avec lui. Je ne veux pas qu'il se blesse. Son entrée contre Ajaccio s'est bien passée. On a tout de suite vu l'expérience et les qualités qu'il a. Il avance bien. C'est aussi à moi de gérer son temps de jeu. Il veut toujours donner le maximum pour l'équipe, c'est une superbe qualité. On doit gérer tout ça ensemble. »

L'apport de Rémy Riou

« Il est très bien rentré contre Ajaccio. Il est resté calme, juste. Il a fait un arrêt important en seconde période. Il a ses propres qualités. Notre façon de jouer ne changera pas. Julian Pollersbeck est aussi un très bon gardien. »

 


 

"Chaque semaine, ils appelaient mon agent", Lacazette dévoile le forcing de l'OL pour le faire revenir

Rmcsport.bfmtv.com


Dans une interview accordée à Free Ligue 1, Alexandre Lacazette a évoqué son choix de revenir à l'Olympique Lyonnais. Sollicité depuis plusieurs mois par les dirigeants rhodaniens, l'ancien capitaine d'Arsenal explique avoir été séduit par le projet mais également par le fait de se sentir désiré au sein d'un club dans lequel il assume désormais d'importantes responsabilités.

Un but, une passe décisive et une acclamation le brassard de capitaine autour du bras: Alexandre Lacazette ne pouvait pas rêver meilleur retour au Groupama Stadium, devant les supporters lyonnais, à l'occasion du match de la première journée de Ligue 1 contre Ajaccio il y a une semaine (2-1). Avant la deuxième journée, qui verra l'OL se déplacer dimanche sur la pelouse dessechée de Lorient, si le match est maintenu, le néo-capitaine lyonnais a répondu aux questions de Free Ligue 1 lors d'une interview.

Revenu à l'OL après cinq saisons passées à Arsenal, Lacazette a évoqué ce comeback dans son club formateur à l'âge de 31 ans. "J'ai rencontré le président (Jean-Michel Aulas, ndlr) et Vincent Ponsot (directeur général, ndlr) au mois de mars. Et dès le mois de mars, j'ai senti vraiment une volonté de leur part (de le faire revenir, ndlr)", explique dans un premier temps Lacazette.

"Ressentir de l'amour pour le joueur"

Avant de rentrer dans les détails de la méthode Aulas-Ponsot: "Honnêtement, chaque semaine, ils appelaient mon agent. Moi, je voulais prendre mon temps, finir la saison. Déjà pour être professionnel par rapport à mon ancien club. Et ensuite, j'ai vu plusieurs offres. Vraiment le projet et l'envie qu'ils avaient, le fait qu'ils croyaient en moi, c'est ce qui a fait pencher la balance."

Au-delà du forcing réalisé pendant plusieurs semaines par les dirigeants lyonnais, c'est le discours de ces derniers qui a séduit l'ancien capitaine d'Arsenal. "Dès le mois de mars, j'ai senti vraiment une volonté de leur part, et c'est un peu ce qui m'avait manqué dans mes dernières années. Ce ressenti d'être voulu, avoir ce côté un peu... de l'amour envers le joueur", explique Lacazette.

Une équipe revancharde

Capitaine de l'OL à quelques reprises avant son départ pour Arsenal en 2017, l'attaquant a désormais endossé ce statut avec assurance pour la saison à venir. "C'est un nouveau rôle que j'ai et qui me fait plaisir", explique-t-il, avant d'évoquer le début de saison lyonnais: "Tout n'est pas encore parfait, mais il y a beaucoup de volonté de la part des joueurs."

"Ils sont assez revanchards par rapport à la saison précédente (terminée à la 8e place, ndlr). Il y a beaucoup d'engouement des fans et ça va vraiment nous aider", ajoute Lacazette. Son retour et celui de Corentin Tolisso ont en effet permis aux supporters d'oublier en partie la saison précédente. Les deux anciens Gones de retour à la maison seront très attendus. Et Ludovic Giuly, désormais adjoint de Peter Bosz, également présent lors de l'interview, l'assure: "Lacazette sera dans les deux meilleurs buteurs (du championnat, ndlr) mais aussi dans les meilleurs passeurs".

Anthony Lopes suspendu 3 matches ferme après son expulsion contre Ajaccio

Lequipe.fr


Expulsé vendredi dernier contre l'AC Ajaccio, Anthony Lopes a écopé de trois matches ferme de suspension. Il sera de retour pour la réception d'Auxerre, dans trois semaines.

Comme annoncé, Anthony Lopes a écopé de trois matches ferme de suspension après son passage ce mercredi à 18 heures devant la commission de discipline de la LFP. Le gardien lyonnais avait été expulsé vendredi dernier face à Ajaccio (2-1) après avoir violemment percuté Mounaïm El-Idrissy en sortant loin de son but. Il manquera les matches contre Lorient (si ce dernier n'est pas reporté), Troyes et Reims ; et devrait être de retour à la compétition pour la réception de l'AJ Auxerre, le 31 août. En son absence, c'est Rémy Riou qui assurera l'intérim.

Un match pour Hamouma

Exclu lors de la même rencontre pour deux cartons jaunes successifs, l'Ajaccien Romain Hamouma sera suspendu dimanche face à Lens (15 heures). À la suite d'un avertissement reçu dimanche dernier contre Auxerre, le Lillois Tiago Djalo, qui était sous le coup d'un sursis, manquera, lui, la réception du PSG le 21 août.



Direction la Premier League pour Aouar ?

Jeunesfooteux.com


Houssem Aouar (24 ans, auteur de 8 buts et 4 passes décisives en 44 matchs TCC la saison passée), sur le départ depuis plusieurs semaines, serait sur les tablettes du promu Nottingham Forest qui, selon l'Equipe, serait entré en discussion avec l'entourage du joueur.
Le club anglais aurait même fait une offre à l'OL, jugée insuffisante par les dirigeants lyonnais. Le milieu des Gones était également suivi par le Betis Séville, qui aurait toutefois été freiné par les demandes salariales du joueur.
Aouar serait quant à lui intéressé par un départ en Premier League, à un an de la fin de son contrat avec l'Olympique Lyonnais.



Lorient sur terrain neutre, l'OL presse la Ligue

Foot01.com


A cause de la sécheresse et du Festival Interceltique, la pelouse du Moustoir semble impraticable avant la venue de l’Olympique Lyonnais dimanche (13h). Dans ces conditions, le club rhodanien refuse d’affronter Lorient sur ce terrain.

Au vu des images qui circulent sur les réseaux sociaux, on voit mal comment le match entre le FC Lorient et l’Olympique Lyonnais pourrait se jouer dimanche au Moustoir. La pelouse lorientaise est en effet abîmée à cause de la sécheresse et du Festival Interceltique dont les derniers concerts sont prévus jeudi. Autant dire que l’état du terrain ne devrait pas s’améliorer avant la fin de ces événements. De quoi inquiéter l’équipe visiteuse qui a déjà indiqué qu’il était « hors de question de jouer sur une pelouse dégradée qui pourrait mettre en danger l'intégrité physique des joueurs. »

« On verra ce que nous dira la Ligue mais notre position c’est de ne pas disputer le match dans ces conditions », a ajouté l’Olympique Lyonnais auprès du quotidien régional Le Progrès. On peut comprendre la position du club rhodanien qui a fait appel à la commission d'organisation des compétitions de la Ligue. Ainsi, L’Equipe annonce que l’instance va envoyer des délégués à Lorient pour vérifier l’état de la pelouse jeudi, puis vendredi au lendemain du dernier spectacle au programme. Si la pelouse était déclarée impraticable, on se dirigerait probablement vers un report, et ce même si l’Olympique Lyonnais accepterait de jouer ailleurs.

Lorient reste confiant

Bien sûr, ce scénario ne ferait pas les affaires de Lorient. Alors qu’une inversion de l’affiche, avec une rencontre au Groupama Stadium, est désormais impossible compte tenu du délai, Lorient et son directeur général Arnaud Tanguy préfèrent rester optimistes. « Nous mettons tout en œuvre avec la ville pour avoir une pelouse praticable dimanche, a confié le dirigeant des Merlus à Ouest-France. La Ligue viendra sur site à J-2, J-3 pour constater l’état de la pelouse et voir si le terrain est praticable, ce qui devrait être le cas. » Si la rencontre a lieu ce dimanche au Moustoir, il ne faudra pas s’attendre à du grand spectacle.



La LFP prendra une décision définitive vendredi après-midi

Jeunesfooteux.com



La rencontre FC Lorient - Olympique Lyonnais, comptant pour la 2eme journée de Ligue 1 saison 2022-2023, programmer ce dimanche à 13h, va t'elle pouvoir se tenir au Moustoir ?
Suite à une demande de l'OL, un délégué de la LFP s'est rendu ce jeudi au Stade du Moustoir de Lorient, pour examiner la pelouse abîmée par le festival interceltique.
Une deuxième visite est programmée demain (vendredi) pour prendre une décision définitive quant à la tenue ou non de la rencontre.





Toujours pas d’offre pour Paqueta lors du mercato

Rmcsport.bfmtv.com


Bruno Cheyrou a confirmé que l’Olympique Lyonnais ne pourrait pas retenir Lucas Paqueta à n’importe quel prix lors du mercato estival. Mais le responsable de la cellule recrutement a également assuré qu’aucune grosse offre n’était arrivée pour le meneur de jeu brésilien.

Valeur sûre de la Ligue 1, Lucas Paqueta a souvent vu son nom associé à des cadors européens comme le PSG, Arsenal ou encore Manchester City et le nouveau riche Newcastle. A quelques semaines de la fin du mercato estival, le meneur de jeu brésilien se trouve toujours à Lyon. Si le club rhodanien semble prêt à le vendre, sous certaines conditions, il n’y a pas encore eu d’offre concrète pour le milieu offensif de 24 ans à en croire Bruno Cheyrou.

"C’est certain qu’on aura plus de chances d’être dans nos objectifs avec lui mais il y a aussi une logique économique, a ainsi expliqué mardi le responsable de la cellule de recrutement lors de son passage sur la chaîne OLTV. Pour le moment, on n’a pas encore eu cette offre. On est contents qu’il soit encore là."

Paqueta sort d'une belle saison avec Lyon

Rouage essentiel de l’équipe dirigée par Peter Bosz, Lucas Paqueta sort d’un bel exercice en Ligue 1 avec Lyon. Si les Gones n’ont pas réussi à se qualifier pour l’Europe, l’ancien de Flamengo et de l’AC Milan a marqué 10 buts et délivré 7 offrandes en 42 apparitions toutes compétitions confondues.

A l’heure où l’avenir d’Houssem Aouar suscite toujours autant de convoitises, avec notamment une offensive de Nottingham Forest, l’OL pourrait aussi avoir à gérer le cas Paqueta. Mais pour l’instant rien de neuf concernant celui pour lequel la direction rhodanienne avait déboursé 20 millions d’euros en 2020.

Cheyrou: "L’un des meilleurs des joueurs de Ligue 1"

Bruno Cheyrou de rappeler l’importance du maître à jouer auriverde (33 sélections avec la Seleçao) lors de la saison à venir en championnat. Sans être directement décisif lors de la victoire inaugurale contre Ajaccio (2-1), le Brésilien a bien organisé le jeu et dicté le tempo au milieu.

"Lucas Paqueta est un joueur exceptionnel, c’est le numéro 10 du Brésil. En forme, c’est l’un des meilleurs des joueurs de Ligue 1, a encore analysé l’ancien milieu de Liverpool et de l’équipe de France. C’est un mec qui va nous faire gagner des matchs." Lancé à la conquête de l’Europe et du podium, l’OL aura besoin de Paqueta…au moins tant qu’il sera encore là.

Rennes, l’OL, l'Atlético et Villarreal s’arrachent la belle affaire Fabien Centonze

Footmercato.net


Toujours au FC Metz en Ligue 2, Fabien Centonze devrait rapidement quitter la Moselle. 4 clubs et non des moindres sont prêts à le recruter, d'autant que le club lorrain a décidé de revoir ses prétentions à la baisse en étant disposé à laisser filer son latéral droit en prêt avec option d'achat.

À un peu plus de trois semaines de la fin du mercato, de nombreux clubs cherchent encore à renforcer leur effectif en quête de la belle affaire. Et s'il y a un joli coup à tenter en ce début du mois d'août, c'est bien Fabien Centonze. Le latéral droit de 26 ans, qui avait fait un début de saison tonitruant avec le FC Metz l'an passé en Ligue 1 (4 buts et 1 passe décisive en 16 matches dont un doublé lors de l'ouverture de la L1 face au LOSC) avait vu ses belles performances stoppées nettes par plusieurs blessures.

Aujourd'hui revenu à son meilleur niveau et à l'entraînement, l'ancien Lensois représente un bien trop gros salaire pour le club mosellan en Ligue 2. Disposant avec le jeune William Mikelbrencis d'un titulaire en puissance à droite de la défense, le FC Metz, qui réclamait 3 M€, il y a peu pour transférer l'une des plus grosses valeurs marchandes de son effectif, a revu ses prétentions à la baisse et envisage désormais de prêter Centonze avec option d'achat.

Rennes et l'OL en pole, l'Atlético et Villarreal en embuscade

Une aubaine pour de nombreux clubs en recherche d'un latéral droit d'expérience pour doubler ce poste pour le moins recherché. En France, deux clubs sont très chauds et ont déjà noué des contacts avec l'agence Stellar qui représente le joueur. Selon nos informations, il s'agit de Rennes (qui pense à lui depuis plusieurs semaines) et de l'OL qui cherche toujours à concurrencer Malo Gusto pour le poste de latéral droit.

Si les deux clubs français sont prêts à bondir sur l'occasion, ils ne vont pas devoir trop tergiverser. En Espagne, Villarreal et l'Atlético de Madrid ont flairé la bonne affaire et ont sondé également l'entourage du latéral droit de 26 ans, encore sous contrat avec le FC Metz jusqu'en juin 2024.



Paqueta à Newcastle, l'offre arrive

Foot01.com


Depuis le début du mercato, un potentiel départ de Lucas Paqueta est évoqué à l’OL, le Brésilien ayant la cote en Angleterre.

Titulaire aux côtés de Johann Lepenant et d’Houssem Aouar contre Ajaccio lors de la première journée de Ligue 1 vendredi soir, Lucas Paqueta n’est pas certain de rester à l'Olympique Lyonnais cet été. Et pour cause, l’international brésilien a réalisé une belle saison en 2021-2022, ce qui a fait grimper sa cote en Angleterre. Ce n’est pas un secret, Arsenal apprécie le profil de Lucas Paqueta mais pour l’heure, les Gunners ne sont pas passés à l’offensive. Une situation de stand-by dont souhaite profiter Newcastle dans les jours à venir. En effet, selon les informations du média britannique Give Me Sport, les Magpies sont à l’affût, prêts à dégainer une offre à l'OL pour le transfert de Lucas Paqueta. Le site croit savoir que le Brésilien est valorisé aux alentours de 60 millions d’euros par le club rhodanien, une somme que Newcastle est en mesure de poser sur la table depuis le rachat du club par le fonds souverain d’Arabie Saoudite.

Paqueta et Dieng ciblés par Newcastle

Il reste maintenant à savoir si cet intérêt se concrétisera par l’offre tant attendue dans les jours à venir alors que selon Give Me Sport, un second joueur de Ligue 1 intéresse particulièrement Newcastle. Il s’agit de Bamba Dieng, envoyé en tribunes par Igor Tudor, le nouvel entraîneur de l’OM, pour la réception de Reims dimanche soir à l’Orange Vélodrome. En toute logique, le prix de l’attaquant sénégalais n’a rien à voir avec celui de Lucas Paqueta puisque Bamba Dieng est estimé à 15 millions d’euros sur le marché des transferts. A en croire le média britannique, Newcastle aimerait beaucoup s’offrir les deux talents de Ligue 1 afin de compléter son effectif lors de ce mercato estival. Jean-Michel Aulas et Pablo Longoria, qui souhaitent tous les deux dégraisser durant ce mois d’août, attendent les offres avec impatience.



Un mercato très brutal, l'OL le voit venir

Foot01.com


Depuis la signature de Nicolas Tagliafico, le mercato est à l'arrêt à l’OL, qui a par ailleurs recruté Lepenant, Tolisso et Lacazette cet été.

Quatre recrues et puis c’est tout ? Le mercato de l’Olympique Lyonnais est au point mort depuis la signature de Nicolas Tagliafico en provenance de l’Ajax Amsterdam. Il faut dire que l’effectif rhodanien est bien garni, un peu trop même à certains postes comme au milieu de terrain où cohabitent Paqueta, Aouar, Caqueret, Faivre, Lepenant, Reine-Adelaïde ou encore Tolisso. Certains observateurs aimeraient en revanche une recrue d’envergure en défense centrale, histoire d’avoir un complément très fort au prometteur Castello Lukeba. Mais pour l’heure, l’OL compte dégraisser et n’y parvient pas, ce qui signifie que le mercato estival ne devrait plus réserver de grosses surprises dans le sens des arrivées. Dans six mois en revanche, le marché des transferts pourrait être plus agité selon Bruno Cheyrou, le responsable de la cellule de recrutement des Gones.

Cheyrou se projette sur le mercato hivernal de l'OL

« Un mercato plus agité en janvier ? Peut-être. Pour le moment, le mercato estival a été assez atone, avec peu de mouvements ou avec des mouvements surprenants et pas forcément à ce que l'on pouvait attendre, notamment pour nous. Donc oui, c'est possible qu'au mois de janvier qu'il y ait plus de mouvements que cet été » a reconnu sur OL TV, Bruno Cheyrou, qui n’est par ailleurs pas sans savoir que la Coupe du monde au mois de novembre bouscule totalement la structure du mercato. Et pour cause, de nombreux joueurs refusent pour le moment de quitter leur club, par peur de ne plus bénéficier d’un temps de jeu assez conséquent pour jouer la Coupe du monde. Lorsque la compétition au Qatar sera passée, nul doute que certains d’entre eux feront le grand saut et accepteront de changer de club. Ce qui est susceptible de nous réserver un mercato hivernal agité comme jamais en janvier 2023.

 



Castello Lukeba, la saison de la confirmation

Sport.fr


Dans une interview accordée à Olympique et Lyonnais, Castello Lukeba, véritable révélation de la saison lyonnaise, a conscient qu’il change de statut et qu’il sera observé avec attention lors de la saison 2022-2023.

La saison de la confirmation pour Castello Lukeba. Le défenseur central de 19 ans, qui a réalisé une excellente saison 2021-2022, doit maintenant confirmer les espoirs placés en lui par l’Olympique Lyonnais. Dans une interview accordée à Olympique et Lyonnais, il sait qu’il sera attendu : « La saison dernière, j’étais un peu la surprise. Personne me connaissait, il n’y avait pas de grosses attentes autour de moi. Cette saison, j’en suis conscient, cela va être plus difficile. Je vais être attendu et observé. On va être plus exigeant avec moi, mais je suis impatient de débuter cette nouvelle saison. Mes objectifs personnels ? C’est de jouer d’août jusqu’à juin. De disputer le plus de matchs possibles. Comme on l’a évoqué précédemment, c’est de confirmer les attentes placées en moi. »



Retrouvez le debrief GoneBack du match OL x Ajaccio

 

Da Silva a recalé Clermont

Maxifoot.fr


Peu utilisé par l'entraîneur Peter Bosz, le défenseur central Damien Da Silva (34 ans, 17 matchs en L1 pour la saison 2021-2022), sous contrat jusqu'en juin 2023, ne sera pas retenu par l'Olympique Lyonnais sur ce mercato d'été. Et d'après les informations du quotidien L'Equipe ce lundi, le joueur des Gones a fait l'objet d'une approche de la part de Clermont.

Confrontés à de sérieux problèmes défensifs, à l'image de la défaite concédée contre le Paris Saint-Germain (0-5) en Ligue 1 samedi, les Auvergnats ont tenté de faire revenir Da Silva, déjà passé par Clermont en 2013-2014, mais le Lyonnais n'a pas donné suite à cette possibilité. Egalement ciblé par le FC Metz et l'AEK Athènes, l'ancien Rennais dispose d'un avenir incertain.



Des bonnes nouvelles côté infirmerie pour les Gones

Madeinfoot.com


L'Olympique Lyonnais a bien démarré sa saison de Ligue 1 vendredi dernier avec un succès 2 buts à 1 au Groupama Stadium face à l'AC Ajaccio. Mais alors que les hommes de Peter Bosz se concentrent désormais sur leur déplacement à Lorient pour le week-end prochain, la séance d'entraînement de ce matin a été l'occasion d'enregistrer plusieurs bonnes nouvelles pour les Lyonnais.

Caqueret de retour, Lacazette ménagé

Ainsi, comme l'explique Le Progrès, l'OL a pu enregistrer la présence de Maxence Caqueret ce matin lors de l'entraînement, alors que le jeune milieu de terrain est en train de se remettre d'une blessure à la cheville. Il n'a cependant pas effectué toute la séance mais sa présence est une bonne nouvelle, tout comme la montée en puissance de Corentin Tolisso. Revenu au club cet été après 5 ans au Bayern Munich, Tolisso a encore montré qu'il allait de mieux en mieux, bien qu'il n'ait pas participé à toute la séance également.

Cependant, il n'y a pas eu que des bonnes nouvelles ce matin car Alexandre Lacazette (gêne au mollet), Jeff Reine-Adelaïde, Romain Faivre et Moussa Dembélé n'étaient pas présents lors de la séance d'entraînement. Peter Bosz doit croiser les doigts pour vite récupérer ses éléments.



Aouar trop gourmand, son transfert menacé

Foot01.com


Titulaire contre Ajaccio vendredi soir, Houssem Aouar est annoncé sur le départ depuis le début du mercato.

En fin de contrat avec l’Olympique Lyonnais dans un an, Houssem Aouar est plus que jamais sur le départ. L’international français dispose d’un bon de sortie accordé par le président Jean-Michel Aulas, conscient par ailleurs de l’embouteillage qui existe au milieu de terrain à l’OL où la concurrence fait rage avec Lepenant, Paqueta, Caqueret, Tolisso ou encore Reine-Adelaïde et Faivre. Titulaire contre l’AC Ajaccio vendredi soir en raison des nombreux absents, Houssem Aouar est toujours un sérieux candidat au départ. Mais selon les informations du média Revelo, le départ du n°8 des Gones est toujours en stand-by en raison des exigences financières trop importantes de ce dernier. Dans le viseur du Betis Séville, Houssem Aouar réclame un salaire que le club andalou n’est pas enclin à lui offrir.

Aouar, un trop gros salaire pour le Betis ?

Le média affirme que le Betis Séville fait toujours d’Houssem Aouar sa priorité au milieu de terrain, mais que les négociations trainent en longueur entre le club andalou et l’entourage du milieu de terrain de l’OL. En cause, un désaccord sur le futur salaire d’Houssem Aouar en Espagne. A ce jour, la piste menant au Betis Séville est toujours la plus chaude pour l’international français. Mais à force de s’éterniser, ce dossier pourrait tomber à l’eau et profiter aux clubs de Premier League intéressés, à l’instar de Nottingham Forest ou encore de Leicester. Des destinations qui font nettement moins rêver que le Betis Séville mais les clubs anglais, eux, sont en mesure de combler les exigences financières d’Houssem Aouar. Le milieu de terrain de l’OL va donc rapidement devoir se positionner afin de savoir ce qu’il veut faire dans la dernière ligne droite du mercato estival. Sans quoi il pourrait se retrouver le bec dans l’eau et rester à Lyon dans la peau d’un remplaçant aux yeux de Peter Bosz.



Une belle affluence lors de l'entraînement du jour pour les Gones

Foot-national.com


L'Olympique Lyonnais a bien lancé sa saison vendredi dernier avec un succès contre Ajaccio et les supporters ont répondu présent à l'entraînement ce lundi après ce succès.

Vendredi dernier, l'Olympique Lyonnais a ouvert le bal de la saison 2022-2023 de Ligue 1 avec la réception de l'AC Ajaccio, promu en première division pour cette saison. Et les joueurs de Peter Bosz ont parfaitement répondu aux attentes avec un succès 2 buts à 1 grâce notamment à un but d'Alexandre Lacazette et un autre de Tetê. Malgré l'expulsion de Lopes pour une sortie dangereuse, l'OL a empoché les trois points et se tourne désormais vers son déplacement à Lorient. Pour cela, les Gones s'entraînent fort et ce lundi, l'entraînement était ouvert au public qui a répondu présent en nombre avec une affluence de 1 200 personnes au Groupama OL Training Center. Découvrez cette belle ambiance ci-dessous.


 

L'entraînement du jour !

OL via Twitter

 

Rayan Cherki, une énorme menace plane sur l'OL

Foot01.com


Alors que la saison a débuté, Rayan Cherki tarde encore à finaliser sa prolongation de contrat à l'OL. Un retard qui pourrait s'avérer fâcheux pour les Lyonnais d'autant qu'ils sont menacés par le Real Madrid dans le dossier.

Si un transfert de l'OL au Real Madrid a déjà été fait à plusieurs reprises, celui de Rayan Cherki en 2023 serait un vrai camouflet pour le club rhodanien. Cette perspective n'est pas encore à l'ordre du jour du côté de Lyon. Néanmoins, le risque existe et s'accroit au fur et à mesure que le joueur tarde à prolonger son bail à l'OL. Alors que la prolongation devait se faire dès juillet dernier et que les dernières rumeurs faisaient état d'une fin toute proche dans le dossier, rien n'est encore signé. En théorie selon l'Equipe, Cherki doit signer jusqu'en 2027 avec les Gones et ainsi poursuivre sur le long terme avec son club formateur.

Le Real Madrid craque vraiment pour Cherki

Sans signature, l'OL craint de perdre Rayan Cherki et de le voir quitter le Rhône libre en juin prochain. Le Real Madrid n'attend que cela. Les Merengues sont sous le charme du jeune prodige de bientôt 19 ans. Selon le média espagnol Defensa Central, le club madrilène veut passer rapidement à l'offensive pour un joueur qu'il considère comme l'un des meilleurs de sa génération d'âge.

Impressionné par ses prestations et son talent brut, le Real Madrid pense surtout qu'il peut convaincre Cherki de faire faux bond à l'OL. Son recrutement fait partie de la stratégie global de rajeunissement voulu par Florentino Perez et incarnée ces dernières années par les Brésiliens Vinicius Jr et Rodrygo notamment. A voir maintenant la position de Rayan Cherki amoureux de l'OL depuis son enfance mais aussi admirateur de Karim Benzema, lequel a pris la direction de Madrid avec le succès qu'on lui connaît depuis 2009.



Aouar sur le départ ? Lyon communique

Football365.fr


Après s'être concentré sur les arrivées, Lyon va tenter de vendre quelques-uns de ses joueurs. Les cas de Lucas Paqueta et Houssem Aouar ont été abordés.

L’Olympique Lyonnais a entamé sa saison par une victoire arrachée vendredi sur sa pelouse face à l’AC Ajaccio (2-1, 1ère journée de Ligue 1). Avec un Alexandre Lacazette de retour au club et déjà buteur sur penalty, les Gones ont pu constater du bénéfice de leur recrutement. Mais c’est désormais du côté des départs que le club rhodanien doit travailler, afin d’alléger sa masse salariale. Plusieurs éléments sont concernés, dont
Houssem Aouar et Moussa Dembélé.

Les deux hommes arriveront en fin de contrat en juin 2023 et l’Olympique Lyonnais verrait plutôt d’un bon œil une vente dès maintenant, afin de récupérer quelques liquidités. Bruno Cheyrou a fait le point sur la situation au micro de Prime Video. « On a un effectif un peu trop conséquent. Il faudrait le réduire pour qu’il soit parfaitement cohérent. » Pour le directeur technique lyonnais, une chose est désormais certaine : « Tant que (l’effectif) ne sera pas réduit, il n’y aura pas de nouvelles arrivées. »



Ça va trop loin, l’OL stoppe le bashing anti-Lopes

Foot01.com


Presque meilleur joueur de l’OL la saison passée, Anthony Lopes a dégoupillé d’entrée de jeu avec son carton rouge contre Ajaccio. Les critiques pleuvent, le club a décidé de calmer le jeu.

Anthony Lopes le sait, le geste et les images sont implacables, il est inexcusable. Le gardien lyonnais est venu gripper un déb


ut de match parfait de l’OL face à Ajaccio vendredi dernier, en effectuant une sortie kamikaze et non nécessaire, provoquant un pénalty et récoltant un carton rouge. Bien évidemment, le portier franco-portugais s’en veut, et il a tenu à s’excuser devant le vestiaire, comme l’a confirmé son coéquipier Johann Lepenant. « Il s'est excusé auprès de tout le monde dans le vestiaire. Ça arrive, ce n'est pas grand-chose, donc on ne lui en veut pas », a dédramatisé la jeune recrue, qui sait que Lopes est à lui seul une institution à l’OL, tant il est rare de voir un ancien fervent supporter devenir l’un des cadres d’un club aussi prestigieux.

Lopes doit compenser sa taille...

Anthony Lopes doit désormais faire face à la tempête médiatique, qui malgré des dernières saisons plus calmes, fait de lui le boucher de la Ligue 1 pour ses sorties très mal maitrisées, et donc dangereuses. À l’OL, la résistance s’organise. Peter Bosz avait souhaité esquiver à sa manière la question, parlant d’un mauvais alignement défensif amenant cette situation qui aurait du être évitée. Au sein du club, la parole a été prise dans les colonnes de L’Equipe pour mettre fin aux attaques à l’encontre du vice-capitaine, histoire de rappeler que Lopes ne visait pas expressément ses adversaires lors de ses sorties. « Anthony est un gardien tonique et dynamique car il doit compenser une taille relativement petite pour le haut niveau. Cela rend ses interventions tranchantes et osées, mais, jusqu'à vendredi encore, dans la limite des règles du jeu. Le carton rouge est mérité, mais à aucun moment il n'a voulu blesser ou faire mal », a tenu à faire savoir le club rhodanien, qui sait que Lopes risque gros avec ce carton rouge, puisqu’une suspension de trois matchs est possible étant donnée la brutalité de l’action.



OL - AC Ajaccio : quatre interpellations en marge de la rencontre

Madeinfoot.com


Quatre individus ont lancé des fumigènes lors du match entre Lyon et Ajaccio

La nouvelle saison aurait pu permettre aux supporters de prendre de bonnes résolutions. Mais ce n'est pas le cas de certains individus. Quatre d'entre eux ont eu la bonne idée de lancer des fumigènes en marge de la rencontre entre l'Olympique Lyonnais et l'AC Ajaccio à l'occasion de la première journée de Ligue 1, remportée par l'OL (2-1, analyse et notes).

Les quatre individus, qui habitent en région lyonnaise, ont été interpellés en marge de la rencontre et étaient toujours en garde à vue ce samedi matin d'après Le Progrès. Trois des personnes interpellées sont âgées d'une vingtaine d'années, le quatrième serait plus âgée.



GoneBack reprend pour la saison 2022-2023, dès lundi !

GoneBack via Twitter


Retrouvez le debrief du match avec Interférence Lyonnaise sur GoneBack : Lundi à 21H

 

Buts : Tetê (12'), Lacazette (21' SP) et Mangani (31' SP)

Résumé vidéo

 

Les notes du match :

 

Les Tops et Flops de GoneBack :

Tops : Lepenant, Tetê et Tagliafico

Flops : Lopes, Toko Ekambi et Cherki

 

Stats :


 

Résultats et classement :


Retrouvez le debrief du match avec Interférence Lyonnaise sur GoneBack : Lundi à 21H

 

Moussa Dembélé dément les offres de départ

Moussa Dembélé via Twitter






Vers un duel entre Bosz et sa direction pour Paqueta ?

Onzemondial.com


Présent en conférence de presse, Peter Bosz s'est prononcé sur l'avenir de Lucas Paqueta.

C'est l'une des grandes interrogations de ce mercato lyonnais. Alors que les Gones ont frappé plusieurs gros coups depuis l'ouverture du marché des transferts, avec notamment les retours gratuits d'Alexandre Lacazette et Corentin Tolisso, ou encore les recrutements du jeune Johann Lepenant et l'expérimenté Nicolas Tagliafico, la question des départs intrigue. Parmi les joueurs possédant un bon de sortie en cas d'offre satisfaisante, on retrouve Houssem Aouar, proche du Real Betis, mais aussi Lucas Paqueta, le milieu de terrain brésilien. Avec une valeur marchande estimée à 35 millions d'euros, il est l'un des Lyonnais les plus cotés, et son club ne fermerait pas la porte à un départ.

"Il est avec nous"

Un avis pas vraiment partagé par Peter Bosz, l'entraîneur hollandais, qui s'est exprimé sur ce sujet en conférence de presse : "Les gens parlent bien sûr beaucoup de Lucas. Je comprends parce qu’il a fait une partie de la saison dernière où il était très fort. Pas toute la saison. Bien entendu, c’est un joueur de grand club, mais Lucas est là. En début de saison, les gens parlent beaucoup de départ, peut-être un peu moins en ce moment. Il est avec nous, s’entraine bien. Tant qu’il est là, je l’utilise", a-t-il ainsi indiqué. Pour Bosz, il faudra attendre le 1er septembre au soir et la clôture du mercato de Ligue 1 pour être sur de le conserver. Avant, tout reste encore possible.



Bosz choque l'OL avec Toko-Ekambi

Foot01.com


Présent mercredi en conférence de presse, Peter Bosz a fait une annonce surprenante au sujet de Karl Toko-Ekambi.

Malgré les incidents entre certains supporters et Karl Toko-Ekambi la saison dernière, Peter Bosz a fait le choix de nommer l’international camerounais parmi ses vice-capitaines pour la saison à venir à l'Olympique Lyonnais. « Je travaille depuis plus d’un an avec Karl et c’est un leader dans le vestiaire. Pour être un de mes capitaines c’est important. Je ne vais pas donner toutes les raisons mais sur le terrain il est un leader également » a soufflé Peter Bosz, dont l’annonce a surpris. Karl Toko-Ekambi sera donc l’un des vice-capitaines de l’OL en compagnie de Tolisso et de Lopes derrière le n°1, Alexandre Lacazette. Une annonce qui n’a pas manqué de choquer une frange des supporters lyonnais sur les réseaux sociaux, certains n’ayant pas oublié l’altercation entre Karl Toko-Ekambi et une partie du Groupama Stadium la saison dernière.

Toko-Ekambi parmi les capitaines de l'OL

« Clairement faut pas trop rêver pour que Toko parte cette saison… », « Bosz nous les brise avec son Toko pourrave », « Toko qu'il dégage ! Caqueret vice-capitaine ! On est où là ? », « Quand je vois Karl Toko-Ekambi capitaine, je dois avouer que j'ai beaucoup de mal... Mais bon, espérons que cette responsabilisation l'aidera », « Toko Ekambi ne devrait plus porter le maillot de l’OL et on le met vice-capitaine… » ou encore « Donc Toko-Ekambi va rester… » ont publié plusieurs supporters de l’Olympique Lyonnais sur les réseaux sociaux, où la promotion du Camerounais ne fait clairement pas l’unanimité au point que le nom de l'attaquant lyonnais s'est retrouvé en top tweet. Un nouveau choix polémique pour Peter Bosz, toujours contesté à l’OL après une première saison extrêmement décevante, conclue en dehors des places européens et dont le moindre choix, même celui d’un troisième capitaine, est à même d’embraser les supporters du club rhodanien.



OL - Ajaccio : A quelle heure et sur quelle chaine ?

Foot01.com


La saison de Ligue 1 reprend ses droits ce week-end, et c’est l’Olympique Lyonnais qui ouvrira le bal.

Le champion de France version 2022-2023 reprend ses droits ce week-end, et les amateurs de football vont pouvoir retrouver les matchs au stade ou à la télévision, à condition bien sur de savoir où regarder. Concernant ce premier match de la saison, la rencontre aura lieu le vendredi 5 août 2022, à 21h00, au Groupama Stadium de l’OL. Cette rencontre de Ligue 1 sera diffusée par Amazon Prime, qui bénéfice cette saison de 8 matchs par journées et aura donc les honneurs de lancer le championnat.

Pour ce match très attendu entre un OL ambitieux et une équipe d’Ajaccio qui retrouve la Ligue 1, le Groupama Stadium sera bien garni. Comme à son habitude Amazon prendra l’antenne avec 30 minutes d’avance pour présenter la rencontre de Ligue 1. Thibault Le Rol donne rendez-vous à 20h30 pour l’avant-match, en direct du Groupama Stadium avec à ses côtés, Benoit Cheyrou et Jimmy Briand, nouveau consultant Prime Video. Tandis que Smail Bouabdellah et Mathieu Bodmer s’installeront aux commentaires, David Astorga prendra la température, tout au long du match, depuis le bord terrain.

La décla du coach de l'OL

La décla de Peter Bosz : « Dans les matchs de préparation et à l'entrainement, j'ai déjà vu plus de stabilité. On est beaucoup mieux. Les joueurs qui ont de l'expérience, comme Lacazette vont nous aider. Durant les séances ouvertes au public, j'ai senti l'espoir des supporters. Personne ne veut revivre une saison comme l'année dernière. On va tout donner pour faire mieux »