OM - OL : Victoire magnifiée, saison relancée ?

OM - OL : Victoire magnifiée, saison relancée ?

Voir aussi... Les explications du marasme lyonnais// L'actu du Vendredi 29 Avril// Olympique de Marseille-Olympique Lyonnais: un Olympique de feu pour repartir de l'avant?

Au terme d'un match plutôt pauvre en occasions, ce sont bel et bien les Lyonnais qui tirent leur épingle du jeu au sortir de cet Olympico. Loin d'être exceptionnels dans le jeu, les hommes de Peter Bosz se sont montrés solides défensivement, concernés et surtout, réalistes. Car il faut dire que les Gones ont réussi à transformer le peu d'occasions que la défense marseillaise a bien voulu leur laisser. C'est aujourd'hui ce réalisme, qui faisait tant défaut auparavant, qui sauve quelque peu la fin de saison de l'Olympique Lyonnais. Sur cinq tirs cadrés, l'OL aura donc marqué à trois reprises, une attaque chirurgicale qu'on aurait apprécié voir plus souvent du côté rhodanien. Pourtant, tout n'a pas été parfait, et les Marseillais peuvent légitimement éprouver quelques regrets. En effet, à plusieurs reprises, ce sont les Phocéens qui auraient pu ouvrir le score mais ont fait de trop d'imprécisions et de maladresses au moment de conclure. Ils se rassureront certainement en évoquant les erreurs d'arbitrage.

Une équipe solidaire

Alors que la plupart des supporters lyonnais s'attendaient à un match extrêmement compliqué, il faut dire que les Marseillais ont eu extrêmement de mal dans le jeu. Les Phocéens disposent toutefois de circonstances atténuantes, après avoir disputé leur demi-finale aller de Conference League, il se peut que les corps sudistes commencent petit à petit à fatiguer. Plusieurs joueurs importants étaient d'ailleurs sur le banc comme Amine Harit, Luan Peres ou encore Mattéo Guendouzi. Même si le score est peu sévère pour les Marseillais, il n'est pas révélateur d'une domination outrancière de l'OL, au contraire. En première période, les Marseillais semblaient légèrement au-dessus, ils avaient notamment le monopole de la balle. Les hommes de Sampaoli auraient d'ailleurs pu ouvrir le score à plusieurs reprises. Sur un coup-franc repris par Gerson, Moussa Dembélé tacle et le ballon heurte son bras. Les Marseillais crient au scandale, Monsieur Gauthier indique le poteau de corner. Toutefois, c'est bien Milik qui va, par deux fois, rater l'occasion de mettre ses partenaires sur les bons rails. D'abord, après un bon contrôle, l'international polonais tente une belle frappe en pivot contrée par Emerson Palmieri. Puis, après une belle remise de Dimitri Payet, il part dans un rush en solo face à Lopes. L'attaquant polonais dose mal son ballon piqué qui vient échouer derrière la cage du gardien lyonnais. Enfin, juste avant la mi-temps, il rate complètement sa reprise alors que la cage était complètement vide.

Des ratés que l'OM va payer cher. En effet, à la 55e minute, c'est finalement l'OL qui va ouvrir le score grâce à son joyau Castello Lukeba. Sur un coup franc tiré par Emerson, la défense marseillaise tergiverse et après un premier arrêt de Pau Lopez sur Moussa Dembélé, le numéro 4 lyonnais vient propulser le ballon au fond des filets. Son deuxième but de la saison. Vingt minutes plus tard, alors que Marseille peine toujours à se procurer de réelles occasions, Mateus Tetê récupère et lance parfaitement Malo Gusto qui centre pour la tête de Moussa Dembélé. Ca fait 2-0, le stade Vélodrome est bouche bée. Pourtant, il va vite se réveiller puisque Cédric Bakambu rate l'immanquable. Tout seul face au gardien, l'Ivoirien manque complètement sa reprise. Les supporters de l'OM se prennent la tête à deux mains. D'autant que, sur l'action qui suit, Lucas Paqueta dédouble pour Tetê qui adresse un très bon centre à Karl Toko Ekambi qui reprend et met fin au suspense. S'il y avait un mot pour décrire l'OL ce soir, ce serait sans doute : chirurgical.

TOPS/ FLOPS

TOPS

Castello Lukeba
Le défenseur central lyonnais aura encore une fois fait étalage de toute sa classe sur ce match. Précieux à la relance et sur ces interventions, il s'est même permis le luxe de marquer le premier but lyonnais de la partie. Seule ombre au tableau, sa mauvaise intervention sur Bakambu en fin de match qui aurait pu coûter un but.

Malo Gusto
Le latéral droit aura brillé par son activité. Juste dans ses centres et dans ses passes, il aura aussi été précieux par son apport défensif. Il est d'ailleurs à l'origine du deuxième but lyonnais.

FLOPS

L'OM
Certainement fatigués par leur demi-finale de Conference League plus tôt dans la semaine, les Marseillais auront fait preuve d'inefficacité et de maladresse devant le but. Apathiques, ils auront eu beaucoup de difficultés à mettre en danger Anthony Lopes. Dimitri Payet, dans un numéro d'acteur dont il a le secret, tentera en vain de réveiller ses coéquipiers. La Palme d'Or n'était pas loin pour celui qui sur ce match semblait davantage préoccupé par la préparation du prochain Festival de Cannes que par son métier de footballeur. Regrettable pour les hommes de Sampaoli

Anthony Gauthier
L'arbitre de la rencontre aura été au coeur de la polémique. Ne sifflant pas de pénalty sur une main litigieuse de Moussa Dembélé, il aura ensuite totalement perdu les pédales en distribuant des cartons jaunes à tout va, arborant son superbe costume de cow-boy comme quelques uns de ses collègues cette saison. Vivement l'instauration des micros pour voir disparaître ce genre d'attitude et revoir une approche arbitrale plus pédagogue.

Voir aussi... Les explications du marasme lyonnais// L'actu du Vendredi 29 Avril// Olympique de Marseille-Olympique Lyonnais: un Olympique de feu pour repartir de l'avant?

 

Antoine

@Djims68 - Journaliste, passionné du football en surface mais amoureux de l'OL en profondeur.