OL-MHSC: Une victoire éclatante sur fond de tensions

OL-MHSC: Une victoire éclatante sur fond de tensions

 Voir aussi... L'Actu du Dimanche 24 Avril// L'Actu du Vendredi 22 Avril// Olympique Lyonnais-MHSC: Quel intérêt pour cette fin de saison?

Hier, les Lyonnais se sont imposés 5-2 contre Montpellier pour le compte de la 34ème journée de Ligue 1. Une victoire ternie par une ambiance qui continue de se tendre entre une partie des supporters et le club.

Une première mi-temps quasi parfaite avant le trou d'air

Les joueurs de l'OL débutent la rencontre pied au plancher en se montrant dangereux dès la troisième minute sur une tête de Toko-Ekambi. Puis Tetê par deux fois et Lucas Paquetà manquent de peu d'ouvrir le score pour les locaux. Finalement, les Gones voient leur domination récompensée à la 25ème minute lorsque Moussa Dembélé trouve la faille sur une frappée croisée. En réaction, Montpellier prenait le monopole de la balle par séquence jusqu'à se montrer une première fois dangereux par l'intermédiaire de Joris Chotard dont le centre-tir échoue sur la transversale. Puis, Téji Savanier, le maître à jouer de l'équipe héraultaise nous distille une première sucrerie en fin de mi-temps lorsqu'il tente un piqué hors de la surface, en vain. Pourtant, c'est Thiago Mendes qui se distingue quelques instants plus tard en inscrivant un coup-franc qui permet à son club de doubler la mise. Ensuite, il endossera le rôle de héros malheureux de cette fin de mi-temps. En effet, il est pris de vitesse une première fois par Elye Wahi qui s'en va tromper Pollersbeck avant de se retrouver fautif d'une main sans la surface, offrant un pénalty transformé par Téji Savanier juste avant le retour aux vestiaires. La déconcentration coupable des hommes de Peter Bosz aura donc permis à l'équipe d'Olivier Dall'Oglio d'égaliser, mettant le doute dans les têtes lyonnaises... Du moins pensait-on.

Une deuxième mi-temps spectaculaire

Au retour des vestiaires, les Rhodaniens se font peur sur un centre de Cabella mais sur le contre, Lucas Paquetà, le meneur de jeu auriverde, voit sa frappe boxée par Jonas Omlin. Butant à plusieurs reprises sur le portier suisse, les Gones finissent par tromper sa vigilance grâce à Houssem Aouar qui après un bon contrôle orienté dans la surface marque le troisième but lyonnais de l'après-midi. Quelques instants plus tard, Karl Toko-Ekambi bien lancé par Paquetà, l'imitait pour le quatrième but. Après cela, les Montpelliérains, accusant le coup, ont tenté à plusieurs reprises de réagir. Sans succès. Pire, ils encaissent même en toute fin de match un dernier but de Houssem Aouar. Le score est sans appel pour l'équipe de La Paillade, l'OL a offert un beau spectacle sur le terrain, un peu moins en dehors.

Houssem Aouar et l'OL n'ont fait qu'une bouchée du MHSC

Des réactions contre-productives des deux côtés

Au delà du score qui permet à l'OL de redonner un peu de baume au cœur à ses supporters, l'un des faits marquants de cette rencontre reste l'attitude inappropriée de Karl Toko-Ekambi à l'égard des Bad Gones. A la suite de son but, l'attaquant camerounais s'est fendu de gestes déplacés qui ont mis le feu aux poudres et déclenché la colère des supporters du virage Nord. Dans cette histoire, personne n'est à féliciter. Ni Karl Toko-Ekambi qui se permet ce genre de geste et de proférer quelques noms d'oiseau ni les supporters qui eux aussi ont mal réagi. L'attaquant camerounais n'avait pas besoin d'en rajouter et au contraire, aurait dû faire preuve de davantage de lucidité et d'humilité compte tenu de la situation sportive délicate du club cher à Jean-Michel Aulas. Les différentes interviews d'après-match n'auront certainement pas apaisé les tensions et cristallisent un point de presque non-retour entre l'OL et une partie de ses supporters. Face à ce contexte très compliqué, les protégés de Peter Bosz tenteront de rééditer la performance vue sur le terrain dimanche prochain au Vélodrome dans un match qui s'annonce bouillant contre l'Olympique de Marseille.

Les tops / Les flops

Les tops

Moussa Dembélé : A nouveau capitaine de l'OL, le numéro 9 lyonnais a réussi une prestation plus qu'aboutie. On pourrait d'ailleurs argumenter sur le fait que cette rencontre contre Montpellier était certainement le meilleur match de Moussa Dembélé cette saison. Très présent dans le jeu au but, il a formé un duo impérial avec son coéquipier Lucas Paqueta. C'est d'ailleurs l'ancien joueur du Celtic Glasgow qui a ouvert le score pour l'Olympique Lyonnais. Au total, Moussa Dembélé aura donc inscrit la bagatelle de seize buts en 26 rencontres de championnat. S'il était ne serait-ce qu'un tout petit peu plus régulier dans ses performances, Moussa Dembélé serait le portrait robot de l'attaquant idéal. En fin de rencontre, il s'est d'ailleurs fendu d'une phrase quelque peu à charge contre ses propres supporters. Une phrase qui ne passe pas vraiment auprès des ultras. Ce qu'on ne pourra pas reprocher à Moussa Dembélé, c'est qu'il aura mouillé le maillot. 

Lucas Paqueta : Alors qu'il n'était que l'ombre de lui-même depuis plusieurs mois, Lucas Paqueta a rappelé à la Ligue 1 quel genre de joueur il était. C'est bien simple, l'international brésilien aura montré l'étendue de sa palette technique face à des Montpelliérains désemparés. Le numéro 10 lyonnais a notamment gagné plusieurs coups de pieds arrêtés précieux pour son équipe. Il a également été crucial à la récupération du ballon et en défense. Son duo avec Moussa Dembélé aura notamment très bien fonctionné. A l'image de ce somptueux double une deux entre les deux joueurs. Une belle rencontre de Lucas Paqueta.

Malo Gusto : Et que dire du match de Malo Gusto. Semaine après semaine il semble progresser de manière fulgurante. Déjà fortement apprécié par les supporters de l'OL, il pourrait l'être de plus en plus tant le jeune latéral semble primordial au jeu de son équipe. Alors que les Lyonnais se plaignaient du manque d'efficacité de leur ancien arrière droit, Malo Gusto a mis tout le monde d'accord. Le numéro 17 dispose notamment d'une très bonne qualité de centre. Il aura également réalisé plusieurs interventions importantes. Solide sur ses appuis, il maîtrise à la perfection ses tacles. Même s'il leur reste des axes de progression, on peut aisément dire que Malo Gusto et Castello Lukeba sont l'avenir de l'OL. Et quel avenir !

Les flops 

Julian Pollersbeck : Si l'on peut tirer un constat sur Julian Pollersbeck, ce serait sans doute celui selon lequel le gardien allemand ne transpire pas la sérénité. Même s'il n'est fautif sur aucun des deux buts encaissés par l'OL, certains lyonnais pourraient avoir l'impression que leur cage est vide parfois. Même s'il a réalisé plusieurs bonnes sorties, il a souvent semblé en retard et en difficulté dans le jeu au pied. Pour bon nombre de supporters, il es temps qu'Anthony Lopes reprenne sa place dans la cage.

Henrique : Même s'il n'a pas été forcément mauvais match, Henrique a semblé le plus en dedans de toute la défense lyonnaise. Il a notamment connu quelques absences sur son côté gauche. Très offensif, il aura parfois eu du mal à revenir défendre lors des chevauchées notamment de Téji Savanier. Même s'il a de bonnes aptitudes , notamment dans l'envie et la percussion, il est encore trop tendre physiquement pour prétendre à une place de titulaire sur le côté gauche de l'Olympique Lyonnais. 

 Les débordements : La rédaction tenait également à inclure dans les flops les débordements qui ont eu lieu au Groupama Stadium. Certes, le geste de Karl Toko Ekambi n'est pas le plus intelligent du monde. Toutefois, rien ne justifie le fait que certains supporters veuillent en découdre avec l'international camerounais. Des CRS ont même du être déployés dans les vestiaires. Inadmissible. 

 Voir aussi... L'Actu du Dimanche 24 Avril// L'Actu du Vendredi 22 Avril// Olympique Lyonnais-MHSC: Quel intérêt pour cette fin de saison?

 

 

Jérémy

Jérémy - @Breizhgone56

Occupé à plein temps par l'OL, bien que ce soit pas toujours un cadeau, il s'en contente.