Porto 0-1 OL : L'After

Porto 0-1 OL : L'After

Buts : Paquetà (59')

 

Les notes du match

Footmercato.net

 

Lopes (6) : le gardien de but portugais a d'abord eu du pain sur la planche en première période et s'est montré rassurant d'abord d'une belle claquette face à Vitinha (12e), avant de s'envoler sur la frappe lointaine de Pepê (32e). S'il a été plus tranquille au retour des vestiaires, le dernier rempart a su néanmoins garder son attention pour la fin de rencontre, les Portistas accumulant les occasions dans les dix dernières minutes. Belle prestation pour offrir une victoire dans ce match aller (6 arrêts).

Dubois (4) : le capitaine de l'OL a encore été malmené dans ce huitième de finale aller. Ce qu'on peut lui reprocher ce soir sont des lacunes présentes depuis quelques temps : trop tendre dans les duels, souvent en retard au marquage, et auteurs de quelques relances hasardeuses, sans omettre son manque de justesse sur les centre. Averti pour un tacle en retard (64e), l'ex-Nantais est remplacé en fin de match par Gusto (82e).

Mendes (5) : encore titularisé dans la charnière centrale, le milieu de terrain de formation a délivré une prestation solide aux côtés de Lukeba, malgré un début de match plutôt compliqué. L'ancien Lillois s'est ensuite bien remis dans cette rencontre, même s'il était parfois battu dans les duels aériens (2 gagnés sur 5). Sans pour autant garder le ballon, il s'est mué en libéro dans sa surface, éliminant le danger dès qu'il le faut (10 dégagements).

Lukeba (6) : le défenseur central gaucher a été impérial dans l'axe de l'arrière-garde lyonnaise. Au four et au moulin, le natif de Lyon a su se présenter au bon endroit pour anticiper les transitions adverses et contrer les tentatives au but pour soulager son portier, et n'a pas hésité à chercher la profondeur pour lancer KTE (40e, 52e). Son duel perdu de la tête en toute fin de match aurait pu offrir l'égalisation à Mbemba, s'il n'était pas hors-jeu au début de l'action (90e +6).

Emerson (5,5) : habituel titulaire à gauche de la défense, le Brésilien a enchaîné les efforts pour protéger son couloir et se projeter pour combiner avec Toko Ekambi. Sa présence dans la moitié de terrain portugaise a amené ses coéquipiers à appuyer sur ce couloir pour faire craquer Joao Mario, tentant de multiples centres dans la surface et en retrait. Malgré quelques oublis en début de second acte, le joueur prêté par Chelsea s'est encore montré intéressant.

Caqueret (7) : le pur produit lyonnais a été important dans l'entrejeu de Peter Bosz, dictant le rythme du jeu de son équipe. Il s'est illustré défensivement en court-circuitant les offensives portistas (3 tacles réussis, 2 interceptions), mais également offensivement en tentant de faire la différence par le dribble (6 réussis sur 11) et par sa vision du jeu (2 passes clés). Il a été moins en vue dans le jeu mais a participé à l'abattage défensif des siens pour garantir un avantage avant le retour au Groupama.

Ndombele (6) : tout comme son coéquipier dans le double pivot, le milieu de terrain prêté par Tottenham a permis à Lyon de s'imposer dans la bataille de l'entrejeu. L'international tricolore (7 sélections) a su servir ses attaquants, avant de tenter sa chance sans grande réussite (45e +4). L'ancien d'Amiens s'est ensuite fondu dans le collectif lyonnais, parfois obligé de reculer pour soutenir sa défense, sans pour autant lui enlever la lucidité qu'on lui connaît balle au pied (89% de passes réussies, 4 dribbles réussis sur 7).

Faivre (5,5) : d'abord aligné à droite du secteur offensif des Gones, l'ancien Brestois ne s'est pas cantonné à son couloir, profitant des mobilités de Paqueta pour participer au jeu sur le côté gauche avec Emerson et KTE. C'est en seconde période que le joueur formé à Monaco . Remplacé par Aouar (80e), qui aurait pu doubler la mise au second poteau juste avant le temps additionnel (90e).

Paqueta (7,5) : dès le début de la rencontre, le Brésilien a été bousculé par un gros choc avec la tête de Pepe, jouant tout le match avant un bandage. Intéressant sur le plan offensif, l'ancien Rossonero a su trouver les bons espaces pour trouver ses coéquipiers dans le tiers adverse. En seconde période, il a tenté sa chance au but, ce qui a payé à l'heure de jeu. Il a cru même provoquer un penalty pour Porto, avant que la VAR n'annule la décision de l'arbitre. Comme à son habitude, l'international auriverde a su faire la différence au moment opportun et met Lyon devant dans cette double confrontation.

Toko Ekambi (6) : comme à son habitude à gauche de l'attaque lyonnaise, le Camerounais a été remuant dans son couloir sans pour autant trouver le chemin des filets en première période (12e, 22e) et aurait même pu ouvrir le score s'il n'avait pas gêné par le défenseur au dernier moment (38e). Souvent lancé en profondeur par Lukeba, le médaille de bronze de la dernière CAN a posé pas mal de problèmes à Joao Mario, en plus de souvent rentrer sur son pied droit pour s'incruster dans la surface, ce qui a amené l'ouverture du score.

 

Dembélé (5) : l'ancien buteur du Celtic n'a pas attendu longtemps pour se montrer dangereux dans la surface adverse, sollicitant Diogo Costa (10e). Derrière, le Français a eu moins de réussite dans ses prises de balle et dans ses appels, bien muselé par un Pepe vigilant. Au retour des vestiaires, il a tenté sa chance de loin à ras de terre, en vain (53e). Bien servi par KTE, il a bien dévié en une touche pour le but de Paqueta.

 

 Stats :

 

 

Résultats et classement :



 

Voir aussi...Porto - OL : L'Avant Match // L'OL devra franchir la montagne portista // L'actu du Mercredi 9 Mars

Jean

@JeanLeStagiaire

De Gerland jusqu’à Fourvière brillera la ville des lumières.
Merci maman de m’avoir fait lyonnais.