Le retour à froid d'OL - Lille !

Le retour à froid d'OL - Lille !

OL-LOSC: Une défaite rageante en tous points

 

Hier soir, l’OL n’est pas parvenu à se défaire du LOSC et a donc manqué une belle occasion de se rapprocher des places européennes. Pire, les Gones ont même concédé une défaite sur la seule véritable occasion lilloise. Une défaite au goût amer qui à de quoi donner quelques regrets

Un OL manquant cruellement d’efficacité et une fin de match controversée

Prenant rapidement le jeu à leur compte, les lyonnais se créent la première occasion du match dès la onzième minute de jeu par Moussa Dembélé mais ce dernier bute sur Léo Jardim, le gardien des Dogues. Dans la foulée, Karl Toko-Ekambi tente lui aussi sa chance, en vain.

Baissant nettement d'intensité par la suite, le match s’est installé dans un faux rythme dont les Lillois ont su tirer parti en marquant par l’intermédiaire de Gabriel Gudmundsson, leur arrière gauche suédois. Bien placé à la réception d’un centre de Xeka, il trompe Anthony Lopes d’une frappe sur laquelle le portier lyonnais ne peut rien.

Piqués au vif, les Lyonnais tentent de revenir après un beau déboulé de Lucas Paquetà qui sert Romain Faivre dont la frappe à l’entrée de la surface passe légèrement à côté du but lillois.

En deuxième mi-temps, les lyonnais loupent plusieurs fois le coche par Faivre, Kadewere ou encore Lucas Paquetà.

Le match aurait pu basculer à la 86ème quand suite à un dégagement raté de Léo Jardim, Paquetà récupère la balle pour inscrire le but de l’égalisation pour l’OL.

Clément Turpin, arbitre de la rencontre, accorde dans un premier temps le but aux Lyonnais mais est rapidement interpellé par la VAR pour une possible faute sur le gardien brésilien.

Après visionnage des images, l’arbitre revient sur sa décision initiale et annule le but.

Résultat des courses: l’OL perd trois points précieux et fait du surplace au classement en attendant son déplacement en terres lorientaises vendredi soir à 21h.

Les TOPS/ Les FLOPS

TOPS 

Lucas Paquetà 

Le meneur de jeu brésilien a fait ce qu’il a pu dans un OL bien trop brouillon pour espérer quoique ce soit. Pas toujours régulier au cours du match, il aura néanmoins su porter à de nombreuses reprises le danger dans la surface lilloise. Il aurait même dû égaliser en fin de match. Incontestablement, le meilleur lyonnais de cette rencontre.

Castello Lukeba

Le défenseur de 19 ans enchaîne les bonnes performances au sein de la défense centrale lyonnaise. Serein dans ses interventions et ses relances, le joueur issu du centre de formation aura rendu une copie propre.

FLOPS

Léo Dubois

Le capitaine de l’OL aura été dépassé tout au long de la rencontre, perdant énormément de duels (67% sur l’ensemble de la rencontre) et de ballons (huit rien qu’en première mi-temps). Son apport offensif est quasi inexistant, laissant Romain Faivre esseulé et sans solution de dédoublements. L’international français a laissé sa place à Malo Gusto sous les huées du Groupama Stadium. 

Moussa Dembélé

Un duel raté tôt dans la partie et puis plus rien ou presque. L’attaquant lyonnais n’aura pas assez pesé sur la rencontre et sera remplacé à la 67ème minute par Tino Kadewere lui aussi peu en verve devant le but.

Clément Turpin

Son arbitrage sur l’action du but de Paquetà pose question et n’est pas sans rappeler celui déjà litigieux du Parc des Princes lors de la rencontre aller contre le PSG. Il n’est certes pas responsable du fait que l’OL n’ait pas su gagner ce match mais cette décision est lourde de conséquences sur l’issue du match.

Un revers lourd de conséquences 

Même si certains supporters estiment que cette victoire de Lille est imméritée, le résultat est là. Et, malheureusement pour Peter Bosz et ses hommes, il est lourd de conséquences au classement. Ainsi, l’Olympique Lyonnais n’aura pas réussi à profiter du match nul entre Strasbourg et Nice ou de la défaite de l’AS Monaco face au Stade de Reims. Pire que ça, les Gones reculent encore au classement et occupent désormais la dixième place avec 38 points au compteur. 

Le déplacement des Lyonnais sur la pelouse de Lorient vendredi prochain revêt donc une importance capitale. D’autant plus que les Merlus occupent la seizième place du classement et luttent pour leur maintien. Toutefois, il ne faudra pas sous-estimer les hommes de Christophe Pélissier. Les Lorientais restent en effet sur une victoire à l’extérieur sur la pelouse du Stade Brestois. L’arrière garde lyonnaise devra notamment surveiller Armand Laurienté ou encore le jeune buteur malien Ibrahima Koné. 

Peter Bosz, toujours l’homme de la situation ?

Lors de la présentation de la composition sur le Twitter de l’Olympique Lyonnais, nombreux étaient les supporters à pointer du doigt les nouvelles titularisations de Thiago Mendes et Léo Dubois. Si le premier a réalisé un match plutôt correct malgré sa glissade sur le but lillois, le fait est que le capitaine de l’OL aura de nouveau vécu une rencontre extrêmement difficile, ponctuée par une sortie sous les sifflets de son propre public.

Si Peter Bosz a toujours tenu à défendre son joueur, le fait est que son statut de titulaire indiscutable et donc de capitaine amène de plus en plus de suiveurs de l’OL à s’interroger. D’autant plus lorsque Malo Gusto réalise des entrées intéressantes et bien plus percutantes que son concurrent sur le flanc droit. En bref, nombre de questions se posent sur l’Olympique Lyonnais et son avenir à court et moyen terme. A Peter Bosz et ses hommes de remonter la pente dès vendredi prochain au Moustoir, histoire de mettre la pression sur ses concurrents avant leurs matchs du week-end. 

Si a priori, les résultats en dents de scie des équipes de devant semblent pour le moment sauver la tête du technicien néerlandais, il s’agirait d’enfin enclencher une série de victoires permettant de remettre l’OL à une place plus en phase avec ses ambitions européennes. Pas forcément acquis quand on sait qu’il faudra gérer en parallèle les échéances en Europa League à commencer par le 1/8èmes de finale contre le FC Porto dès la semaine suivante.

 

Écrit par Jérémy le Roch et Antoine Melinand

Jean

@JeanLeStagiaire

De Gerland jusqu’à Fourvière brillera la ville des lumières.
Merci maman de m’avoir fait lyonnais.