Brèves de Gones du 2 Novembre

Brèves de Gones du 2 Novembre

OL : Jérôme Boateng attendu à Munich pour son procès pour violences conjugales

Foot-national.com

Le défenseur central de l’Olympique Lyonnais est attendu, ce mercredi matin, du côté du tribunal de Munich dans le cadre de son procès pour violences conjugales.

Redevenu titulaire depuis l’arrivée de Laurent Blanc sur le banc de l’Olympique Lyonnais, Jérôme Boateng retrouve le goût du plaisir. Le défenseur central, choisi pour contrôler la jeune arrière-garde rhodanienne, doit toutefois gérer sa vie extra-sportive et notamment ses soucis avec la justice allemande. En effet, le champion du monde 2014 est poursuivi pour « coups et blessures volontaires » sur son ex-compagne et maman de ses jumelles de 10 ans. Reconnu coupable par le tribunal de Munich, le Gone a été condamné à verser 1,8M€ de dommages et intérêts à cette dernière.

De son côté, Jérôme Boateng nie les faits et a fait appel. C’est pour cette raison que le joueur de 34 ans se rendra, ce mercredi à 10h, au tribunal de Munich comme indiqué par L'Équipe. Une nouvelle révélation a toutefois plombé ce dossier, puisque l’une de ses anciennes petites amies, Kasia Lenhardt, s’est suicidée le 9 février 2021. Selon les médias allemands, l’international Allemand aurait forcé la jeune femme à garder le silence à propos de leurs déboires avant son suicide. Quoi qu’il en soit, le dossier ne se refermera pas de sitôt, alors que le joueur rhodanien ne compte pas plaider coupable.

OL : Un défi de grande envergure pour Laurent Blanc ?

Score.fr

Pour son arrivée en grand pompe au poste d’entraineur de l’Olympique Lyonnais, Laurent Blanc a réussi ses débuts sur le banc : 6 points sur 9 pour ses trois premiers matchs, dont deux victoires consécutives à Montpellier puis contre Lille. Une dynamique à consolider lors des deux prochaines rencontres, face à des équipes rivales bâties pour l’Europe.

6 ans après son départ du PSG, Laurent Blanc a posé ses valises dans l’ancienne capitale des Gaules, Lyon, pour relancer un grand club, pointant au Top 10, loin de ses objectifs en Ligue 1. “ Le président “ a tout de suite mis ses plans en action et a vu ses choix être récompensés : une victoire 1-2 arrachée dans le temps additionnel contre Montpellier puis trois points de prestige face à Lille (1-0) pour sa première apparition à domicile, le dimanche 30 Octobre, au Groupama Stadium.

L’ancien sélectionneur des Bleus insuffle un nouvel état d’esprit plus conquérant et ses joueurs adhérent à son discours : Alexandre Lacazette, capitaine de l’OL, est décisif sur chaque rencontre sous Blanc (ndr : 4 buts et 1 passe décisives en trois matchs). Houssem Aouar, mis au placard par Peter Bosz, en profite aussi en réintégrant le onze de départ. Même son de cloche pour Jérôme Boateng : l’international allemand est reconduit depuis 3 matchs en défense centrale. Grâce à un système en 3-5-2 dont il a le secret ou un 4-4-2 en losange face à Lille, Laurent Blanc sait adapter ses principes de jeu en fonction du scénario du match.

4 fois champions de France en tant que coach principal, dont un titre avec les Girondins de Bordeaux en 2009, Laurent Blanc a l’expérience nécessaire pour gérer un groupe et tirer le meilleur de son effectif. Pour se rapprocher des places qualificatives pour la Coupe d’Europe, l’ancien défenseur doit maintenir son équipe concentrée et corriger les points faibles. Avant la trêve du Mondial, le septuple champion de France a deux rendez-vous à bien négocier : un déplacement à Marseille, dimanche 6 Novembre, pour l’attendu Olympico, puis la réception de l'OGC Nice. Deux matchs capitaux à remporter pour poursuivre la course aux points. Une double occasion pour Laurent Blanc d’imprimer davantage sa marque de fabrique et de finir en beauté, avant de mieux préparer son effectif à repartir au combat lors de la seconde partie de saison.

En cas de 4 victoires consécutives, Jean-Michel Aulas et ses protégés pourront adouber son technicien hors pair. Sous l'effet Blanc, Lyon est prêt à tout pour relever de nouveaux défis en Ligue 1 et à repartir officiellement du bon pied.

 

OL : Malo Gusto oublie l'essentiel, il se fait secouer

Foot01.com

Depuis l'arrivée de Laurent Blanc, les résultats de l'OL sont meilleurs ainsi que l'utilisation de certains cadres. C'est le cas de Nicolas Tagliafico, énorme sur le côté gauche. A trois ou à quatre derrière, l'OL peut frapper fort avec ses latéraux surtout si la rigueur défensive est là.

A l'OL, le bonheur passe par les côtés. Laurent Blanc l'a compris dès son arrivée sur le banc lyonnais. Ainsi, il a mis fin aux 4-3-3 et 4-2-3-1 de Peter Bosz pour un 3-5-2 plus confortable pour ses latéraux. Avec Nicolas Tagliafico et Malo Gusto, il a de quoi faire au niveau des pistons capables d'animer l'attaque lyonnaise. L'Argentin le montre particulièrement depuis plusieurs rencontres. Face à Lille dimanche, il a confirmé ses bonnes dispositions en offrant notamment le but de la victoire à Alexandre Lacazette.

Un peu de travail défensif et Gusto deviendra un grand

Mais, c'est surtout sur le plan défensif que Tagliafico impressionne. Son abnégation et son nombre de duels gagnés dans une rencontre ne laissent personne indifférent, y compris un ancien de la maison. Jean-Marc Chanelet a occupé le poste d'arrière droit à l'OL au début des années 2000. Pour lui, Tagliafico profite beaucoup de l'absence de Toko-Ekambi dans son champ d'action. Défensivement comme offensivement, il répond présent à la différence de Malo Gusto.

Selon Chanelet, le jeune latéral doit s'inspirer de son aîné argentin et progresser sur le plan défensif. Même si cela va mieux depuis l'arrivée de Laurent Blanc. « Gusto peut tirer une force de ce poste de piston, même si c’est moins couronné de succès pour l’instant. Il est déjà plus rigoureux, mais s’il grandit encore sur le plan purement défensif, en étant plus près du porteur pour empêcher les centres, sa palette sera complète, car il a une bonne technique, il va vite, prend des initiatives et peut rattraper des coups », a t-il décrypté dans le Progrès. Une tâche nécessaire pour le joueur comme pour son entraîneur alors que, malgré les succès récents, la défense lyonnaise reste toujours aussi fragile.

Jérémy

Jérémy - @Breizhgone56

Occupé à plein temps par l'OL, bien que ce soit pas toujours un cadeau, il s'en contente.