Brèves de Gones du 11 Octobre

Brèves de Gones du 11 Octobre

Govou pas tendre avec Bosz

Maxifoot.fr


Parti avec les honneurs et la sympathie du président Jean-Michel Aulas, Peter Bosz n’aura pas franchement marqué les esprits durant son passage sur le banc de l’Olympique Lyonnais. L’ancien attaquant des Gones, Sidney Govou, a même livré une critique appuyée concernant le bilan de l'entraîneur néerlandais.

"Son discours ne passait plus et il n’avait pas l’envie de changer. C’est ce qui m’a le plus déçu chez lui. Je comprends qu’il défende ses principes de jeu, mais il faut aussi accepter de changer quand on se trompe. Ce n’était donc plus possible de poursuivre avec Peter Bosz. (...) Je pense surtout que son caractère n’était pas fait pour l’OL. Il est 'jusqu’au-boutiste'. C’est la troisième fois qu’il se fait limoger en cinq ans", a rappelé le consultant dans les colonnes du journal Le Progrès.

Très critique envers son club formateur, Govou avait déjà adressé de gros reproches à la direction de l'OL la semaine passée.



Laurent Blanc est-il l’homme de la situation pour redresser la barre ?

Foot11.com


Laurent Blanc a retrouvé un banc, celui de l'Olympique Lyonnais. Il revient en Ligue 1 après des passages plus que réussis à Bordeaux et à Paris. Fera-t-il des miracles à Lyon ?

De l’expérience à l’OL

Laurent Blanc est le nouvel entraîneur de l’Olympique Lyonnais. Après un début de saison très compliqué et cinq matches consécutifs sans la moindre victoire (dont quatre défaites), l’OL a décidé de se séparer de Peter Bosz. Et pour le remplacer, le club rhodanien a misé sur l’ancien coach des Girondins de Bordeaux, du Paris Saint-Germain, et sélectionneur des Bleus. Le natif d’Alès retrouve donc la Ligue 1, qu’il a remporté à quatre reprises, mais dans des conditions particulières.

Cela fait désormais six ans que Laurent Blanc a quitté le PSG, dernier grand club qu’il a entraîné. Sur la touche jusqu’en 2020 et une expérience au Qatar, le coach français devra retrouver ses repères, lui qui attendait de meilleures offres ces dernières saisons, en vain. Il apportera toute son expérience et son calme à un club qui en a bien besoin. Cela fait désormais bien trop longtemps que les Gones ne goûtent plus à la Coupe d’Europe, et Blanc aura la lourde tâche de faire remonter l’OL au classement.

Blanc, le choix d’Aulas

Laurent Blanc à l’OL, c’est aussi l’histoire d’un mariage programmé, ou presque. Le Français était déjà dans la liste du club lyonnais pour succéder à Rudi Garcia en 2021, mais Jean-Michel Aulas avait décidé de faire confiance à ses dirigeants, qui avait misé sur Peter Bosz. Mais cette fois-ci, le choix du président était déjà fait.

Blanc est un choix d’Aulas, ce qui n’est pas non plus négligeable pour les mois à venir. L’entraîneur sait qu’il a la confiance de son président, et qu’il aura le temps de mettre en place ses idées sans risquer d’être remercié. Une très bonne nouvelle pour l’ancien sélectionneur de l’équipe de France, qui aura fort à faire dans les prochaines semaines.

Un jeu léché, une concurrence retrouvée ?

Le retour de Laurent Blanc en Ligue 1 est également une bonne nouvelle pour le championnat et les amoureux du beau jeu. Partout où il est passé, ses équipes ont bien joué. C’est certainement le PSG le plus spectaculaire que nous avons vu ces dernières en terme de jeu. À Bordeaux, aussi, le spectacle était au rendez-vous. Le Groupama Stadium sera-t-il donc the place to be ? Blanc devra d’abord prendre la mesure de son effectif, lui qui aurait d’ores et déjà demandé des recrues au mercato hivernal.

L’entraîneur de l’OL reprend un groupe touché, en manque de confiance après une série de cinq matches sans victoire. Par chance, les changements de coach ont souvent la vertu créer une nouvelle dynamique. Les joueurs qui ne jouaient pas ou peu se disent que c’est le moment ou jamais de renverser la tendance, et ceux qui étaient des titulaires comprennent qu’il faut en faire encore plus pour conserver sa place. Gagnant-gagnant.

Ainsi, Blanc pourrait réinstaurer une concurrence saine au sein de l’effectif lyonnais, et redonner du temps de jeu à certains joueurs écartés par Peter Bosz. On pense évidemment à Jérôme Boateng et Houssem Aouar. L’Allemand pourrait retrouver sa place en défense, occupée par Thiago Mendes jusque-là, alors que le milieu de terrain français devrait avoir une chance de se montrer. Une nouvelle page s’écrit à Lyon, reste à savoir si elle sera plus belle que la précédente.



Laurent Blanc arrive, Bruno Cheyrou respire

Foot01.com


Laurent Blanc est le nouvel entraîneur de l’Olympique Lyonnais, où il a succédé dimanche à Peter Bosz.

Après quatre défaites consécutives et un piteux match nul à domicile contre Toulouse, Peter Bosz a été mis à pied par l’Olympique Lyonnais. Dimanche soir, le club rhodanien a officialisé à travers un long communiqué la nomination de Laurent Blanc, que Jean-Michel Aulas rêvait de recruter depuis longtemps à l’OL. Les destins de l’ancien coach du PSG et de l’Olympique Lyonnais auraient pu être liés il y a deux ans mais à l’époque, Juninho avait finalement misé sur Rudi Garcia. C’est donc en ce mois d’octobre 2022 que l’aventure débute entre Laurent Blanc et Lyon. Mais alors que le changement d’entraîneur a été acté, une partie des supporters réclame aussi une réorganisation en interne. Bruno Cheyrou et Vincent Ponsot sont régulièrement dans l’œil du cyclone, mais il a d’ores et déjà été acté que rien ne changera les concernant au minimum jusqu’à l’officialisation du rachat du club par John Textor.

Laurent Blanc aime beaucoup Bruno Cheyrou

Sur les réseaux sociaux, une rumeur s’est répandue à la vitesse de l’éclair selon laquelle Rémi Garde était tout proche de devenir le nouveau directeur sportif des Gones. Selon le site Olympique & Lyonnais, cette rumeur est une fake news. En effet, l’ex-entraîneur de l’OL et de l’Impact Montréal n’est absolument pas proche d’un retour dans la capitale des Gaules. De plus, le média fait savoir que Vincent Ponsot et Bruno Cheyrou ne sont pas menacés. En ce qui concerne le dernier, actuel responsable du recrutement de l’Olympique Lyonnais, il pourrait même résister au rachat du club par John Textor. En effet, le média croit savoir que Laurent Blanc apprécie beaucoup Bruno Cheyrou et la relation très proche entre les deux hommes pourrait bien permettre à l’actuel responsable du recrutement de rester en poste un bon moment encore à Lyon. Une nouvelle qui ne ravira pas tout le monde du côté de Décines…

Le Stagiaire

@JeanLeStagiaire

De Gerland jusqu’à Fourvière brillera la ville des lumières.
Merci maman de m’avoir fait lyonnais.