Brèves de Gones du 10 Octobre

Brèves de Gones du 10 Octobre

Laurent Blanc : "Un discours court mais déterminé"

OL.fr


Le nouveau coach de l'OL, Laurent Blanc, était présent en conférence de presse en compagnie de Jean-Michel Aulas, Bruno Cheyrou et Vincent Ponsot.

Laurent Blanc

« Je suis très heureux d’être ici. J’ai rencontré le staff puis les joueurs. On va y aller avec douceur mais fermeté. Les joueurs ressentent les situations, ils sont conscients que la situation n’est pas en adéquation avec les objectifs. Ils savent qu’il faut être plus performants. Je leur ai fait un discours court mais déterminé. Il faut prendre le plus de points possibles avant la coupure. Les joueurs le savent. Il faudra retrouver de la confiance pour pouvoir faire des résultats. A nous de faire notre travail du mieux possible pour remplir cet objectif jusqu’à mi-novembre. Le plus important est de travailler avec les joueurs actuels. Je ne suis pas un doux rêveur, je sais que ce sera compliqué…

Il y a des joueurs qui n’arrivent pas à apporter ce qu’il pourrait donner à cette équipe, notamment les joueurs expérimentés. A eux de tirer tout le monde vers le haut. Ce sont eux qui vont nous sortir de cette situation. Je m’appuierai sur eux…

La vision du foot que j’ai n’a pas changé. J’espère que ce ne sera pas difficile de la transmettre à mes joueurs. Cette envie de retrouver le foot, je l’ai dans les tripes. L’OL ne m’a pas oublié. On va tout faire pour remplir les objectifs, faire comprendre à cet effectif qu’il mérite beaucoup mieux…

Je n’avais pas porté attention au stade quand j’étais venu avec le PSG mais c’est ce qu’il se fait de mieux en France, voire en Europe. Les conditions de travail me plaisent beaucoup…

La première séance a été très intéressante. J’ai vu des joueurs concernés. J’ai besoin d’avoir des contacts avec les joueurs, de les apprécier. Je vais juger les forces et faiblesses de l’équipe et on s’adaptera avec mon staff pour mettre en place l’équipe. Dans le futur très proche, ce sera ça. »



Jean-Michel Aulas : "J'ai une confiance totale en Laurent Blanc"

OL.fr


Jean-Michel Aulas, le président de l'OL, s'est exprimé lors de la conférence de présentation de Laurent Blanc en tant que nouveau coach de l'équipe masculine.

Jean-Michel Aulas

« Quand on s’est serré la main hier avec Peter Bosz, j’ai serré la main d’un homme intelligent, loyal, qui a loupé les objectifs fixés mais qui est resté un homme bien. On a pris nos responsabilités. On est aujourd’hui dans le futur. Après le match de Toulouse, on était certains que les objectifs n’étaient pas atteints. Je suis heureux aujourd’hui d’accueillir Laurent. J’ai toujours rêvé d’avoir Laurent Blanc comme entraîneur de l’OL. Cela n’avait pas pu se faire avant. Quand on a eu la certitude que cela pouvait se faire, on a foncé. Je voulais le remercier d’avoir écouté nos demandes. Pour moi, c’était une envie et une certitude. Je connais parfaitement son attachement au foot et son professionnalisme. J’ai une confiance totale. Je suis heureux car on a plus de chances d’y arriver qu’avant. Il faut regarder le futur. Je pense qu’on a pris la meilleure décision et on va essayer de le démontrer tous ensemble. »



Laurent Blanc a exigé l'argent du mercato avant de signer

Foot01.com


C'est ce lundi que Laurent Blanc sera intronisé entraîneur de l'Olympique Lyonnais à la place de Peter Bosz démis de ses fonctions par Jean-Michel Aulas. Une nouvelle ère débute à l'OL et cela va se concrétiser au mercato.

« Compte tenu des résultats décevants obtenus au cours de ce début de saison, qui demeurent très en deçà des attentes et des objectifs fixés, l’Olympique Lyonnais informe de la mise à pied à titre conservatoire de Peter Bosz (...) L’Olympique Lyonnais informe avoir pris la décision de nommer, au poste d’entraîneur principal de l’équipe professionnelle, Laurent Blanc pour 2 saisons, soit jusqu’au 30 juin 2024. » C’est dans un communiqué publié dimanche soir que l’OL a confirmé ce que se savait depuis quelques heures, à savoir que les dirigeants du club rhodanien, et notamment John Textor, avaient validé le licenciement de Peter Bosz et son staff ainsi que la venue de Laurent Blanc avec Franck Passi en qualité d’entraîneur adjoint et de Philippe Lambert, préparateur physique. Cette opération a un coût et Jean-Michel Aulas devait faire valider cela par le futur propriétaire de l’Olympique Lyonnais, lequel va aussi hériter des dettes. Et pour s’offrir l’ancien entraîneur du PSG et de l’équipe de France, l’OL a fait d’autres efforts.

Laurent Blanc mise sur le mercato pour changer l'OL

Pour revenir en Ligue 1, après un triste expérience au Moyen-Orient, Laurent Blanc n’était pas prêt à tout, et les dirigeants lyonnais l’ont bien compris. Il est vrai qu’avec le chèque encaissé après son départ du PSG, on évoque près de 20 millions d’euros puisqu’il venait de prolonger son contrat, Lolo White peut voir venir et ses motivations sont donc purement sportives. Cependant, avant d’accepter de venir entraîner l’OL, qui l’avait snobé deux fois dans le passé, le champion du monde 1998 a voulu avoir des garanties concernant le prochain marché des transferts en janvier. « John Textor a confirmé que l’OL, une fois la vente entérinée, aurait une marge de manœuvre financière lors du prochain mercato afin de réajuster l’effectif selon les désirs de Blanc, qui a demandé certaines garanties », explique le quotidien sportif.

À l'occasion de sa première conférence de presse dans la peau d'entraîneur de l'Olympique Lyonnais, Laurent Blanc aura l'occasion d'en dire plus sur ce sujet, même si évidemment il ne renversera pas la table au Groupama Training Center. Il sera ensuite temps pour lui de préparer le premier grand rendez-vous à son agenda, à savoir le déplacement de dimanche prochain à Rennes. On verra alors les premiers choix tactiques et humains faits par le successeur de Peter Bosz, Alexandre Lacazette et ses coéquipiers étant évidemment dans l'attente d'un second souffle. Et cette fois, l'attaquant et capitaine de l'OL ne pourra plus se cacher derrière son entraîneur.



Henry ravi du retour de Blanc

Maxifoot.fr


En réaction aux résultats décevants de l'entraîneur Peter Bosz, l'Olympique Lyonnais a décidé d'agir avec la nomination dimanche de Laurent Blanc sur le banc des Gones. Un retour en Ligue 1 de l'ancien coach du Paris Saint-Germain qui a ravi le consultant de Prime Vidéo Thierry Henry.

"Je suis déjà content de revoir Lolo dans le championnat français. Ce qu’il a fait à Bordeaux, au PSG, en équipe de France, ce sont toujours des équipes qui ont essayé de jouer au ballon. On se rappelle de son PSG et de son Bordeaux. A lui de voir comment il va réussir à faire jouer cette équipe. C’est une équipe avec beaucoup d’ailiers. Va-t-il jouer avec des ailiers haut ou à cinq derrière ? Est-ce qu’il va ramener Boateng ? Il y a pas mal de questions. Il ne va pas entraîner les Ulis, il aura quand même des joueurs, des choix à faire", a analysé l'ex-attaquant de l'équipe de France.



Blanc rencontre ses joueurs à Lyon

Maxifoot.fr


Avant sa présentation officielle devant les médias à 14h30, l'entraîneur Laurent Blanc, nommé pour remplacer Peter Bosz dimanche, se trouve déjà au travail à l'Olympique Lyonnais ce lundi. Sur le réseau social Twitter, le club rhodanien a d'ailleurs diffusé le premier contact entre le technicien français et ses nouveaux joueurs. Reste à savoir si l'ancien coach du Paris Saint-Germain va réussir à relancer l'actuel 9e de Ligue 1.





Aulas rend hommage à Bosz

Maxifoot.fr



Au moment de présenter son nouveau coach Laurent Blanc à la presse ce lundi, le président de l’Olympique Lyonnais Jean-Michel Aulas a rendu un hommage à son ex-entraîneur, Peter Bosz, mis à pied après un enchaînement de mauvais résultats sur ce début de saison.

"Hier, quand on s'est serré la main avec Peter, j'ai serré la main d'un homme intelligent et loyal, qui a probablement loupé les objectifs définis ensemble, mais qui est resté un homme bien. Aujourd'hui, on est dans le futur, on a pris nos responsabilités. C'est difficile de prendre des décisions trop tôt sans savoir si ces décisions sont les meilleures", a assuré le patron des Gones face aux journalistes. Des mots sympathiques envers le Néerlandais.

Le Stagiaire

@JeanLeStagiaire

De Gerland jusqu’à Fourvière brillera la ville des lumières.
Merci maman de m’avoir fait lyonnais.