Brèves de Gones du 8 Octobre

Brèves de Gones du 8 Octobre

L'OL réfléchit à un départ de Peter Bosz

Rmcsport.bfmtv.com


Après une nouvelle contre-performance face à Toulouse (1-1) en Ligue 1, l'Olympique Lyonnais réfléchit, selon nos informations, à se séparer de son entraîneur Peter Bosz. Le Néerlandais pourrait être remercié lors de la prochaine trêve internationale, ou avant. Le club de Jean-Michel Aulas a déjà étudié certains profils pour sa succesion.

Le triste match nul concédé par l’OL face à Toulouse (1-1) vendredi soir au Groupama Stadium aura peut-être été la contre-performance de trop pour Peter Bosz. Selon nos informations, l’Olympique Lyonnais réfléchit à un départ du technicien néerlandais de 58 ans après le nul de la formation rhodanienne contre le TFC. Peter Bosz ne remplira donc pas l’objectif de 17 points à glaner avant le Mondial révélé par RMC Sport le 22 septembre (l'OL avait évoqué "des temps de passage avant la trêve"). Il a eu droit à une discussion d’un peu moins d’une demi-heure avec Jean-Michel Aulas et Bruno Cheyrou après le match contre Toulouse.

Laurent Blanc plait à l'OL

Si rien n’a filtré de cette conversation, et si son éviction n’est pas encore actée ce samedi à la mi-journée, le sujet n’est plus tabou au club. Un départ pourrait intervenir à la prochaine trêve internationale ou avant, si une alternative est trouvée. Car la question de sa succession se pose, forcément. Toujours d’après nos informations, Laurent Blanc (avec Franck Passi en adjoint) a des partisans en interne. Le profil de Rémi Garde est également apprécié, tout comme celui de David Bettoni, ancien bras droit de Zinédine Zidane.

Des résultats insuffisants

Sous contrat avec l’OL jusqu’en juin 2023, Peter Bosz, 30e coach de l'histoire du club, paye le début de saison manqué de son équipe. Une formation lyonnaise seulement 7e de Ligue 1 et qui reste sur une inquiétante série de cinq matchs sans victoire. Entre le Batave et son groupe, l'alchimie n'a jamais été trouvée. Bosz n’avait pas été plus convaincant pour sa première saison à Lyon. Celui qui avait succédé à Rudi Garcia n’a pas réussi à qualifier son équipe en coupe d’Europe, terminant l’exercice 2021-2022 à une très décevante 8e place en Ligue 1.

Vendredi soir, après le nul face au TFC, Bosz ne voulait pas croire à une fracture avec ses joueurs malgré les propos d'Alexandre Lacazette, et tentait de rester optimiste sur son avenir personnel : "Comme entraîneur, j'ai toujours de l'espoir. Le moment où je n'ai plus ça, c'est moi qui dirai au président que je ne vois pas comment continuer." Jean-Michel Aulas va sans doute prendre les devants et Peter Bosz a de bonnes chances d'être le premier entraîneur de Ligue 1 limogé cette saison.



Les réponses ambiguës de Lacazette sur les choix et l'avenir de Bosz

Rmcsport.bfmtv.com


Tenu en échec par Toulouse vendredi (1-1), l'OL reste toujours dans une spirale négative en enchaînant un cinquième match sans victoire. Une nouvelle soirée difficile qui a mis en lumière certains choix de Peter Bosz, qui n'ont pas tous été compris par son capitaine, Alexandre Lacazette.

L'OL fait du surplace. Si les Gones ont mis fin à une terrible série de quatre défaites consécutives, le nul concédé face à Toulouse ce vendredi au Groupama Stadium (1-1) ne rassure guère sur les ambitions lyonnaises pour cette saison. Dans cette rencontre, Peter Bosz a notamment fait le choix de sortir Moussa Dembélé pour les vingt dernières minutes.

Un choix qu'Alexandre Lacazette n'a pas tout à fait compris. "Je suis surpris. On était bien avec Moussa devant. Le coach a fait ses choix, on est obligé de les respecter. Moi qui suis attaquant, je ne comprends pas toujours quand l'attaquant sort alors qu'on a besoin de marquer. J'aime beaucoup jouer avec Moussa et c'est à nous de continuer à travailler", a confié le capitaine lyonnais au micro de Prime Video.

Puis questionné sur un éventuel maintien de l'entraîneur néerlandais, Alexandre Lacazette a simplement répondu qu'il souhaitait "gagner des matchs". "Ce n'est pas à moi de décider s'il reste ou non, a-t-il ajouté. Il y a beaucoup de discussions derrière les portes. Il ne faut pas penser qu'on ne fait rien, on fait de notre mieux pour arranger la situation. On va continuer à travailler et se bouger le cul."

Bosz: "J'ai toujours de l'espoir"

Interrogé en conférence de presse sur les propos de son attaquant, Peter Bosz a rappelé que Moussa Dembélé revenait de blessure et qu'il ne fallait "pas prendre de risques". Le technicien néerlandais assure également qu'il n'y a pas de fractures avec ses joueurs, mais confie qu'il va échanger avec son capitaine.

Quant à un éventuel départ, le coach de l'OL n'y pense pas: "Je vois toujours de l'espoir. Comme entraîneur, j'ai toujours de l'espoir. Le moment où je n'ai plus ça, c'est moi qui dirai au président que je ne vois pas comment continuer. Je travaille depuis plus d'un an avec ces joueurs, ils peuvent mieux faire".

Tolisso: "Tout le monde doit se remettre en question"

À chaud, Corentin Tolisso semblait également dépité après cette nouvelle contre-performance. "On a beaucoup parlé cette semaine, je vous assure. Personne n'est content du résultat, on donne tout pour redresser la barre. On est l'OL, on se doit d'être bien meilleurs. Il y a beaucoup de choses à améliorer, on le savait avec les quatre derniers matchs. C'est très insuffisant. Tout le monde, vraiment tout le monde, doit se remettre en question", a analysé le milieu lyonnais au micro de Prime Video.

Tranchants dès le coup d'envoi, les Lyonnais ont su rapidement faire la différence sur une frappe contrée de Tetê dès la deuxième minute. Si Maxime Dupé a sauvé plusieurs fois le TFC face aux offensives des Gones, la défense lyonnais a elle été sauvée deux fois par ses montants, avant de finalement craquer sur une réalisation de Ratao à vingt minutes du terme. Toujours malade, l'OL doit désormais faire face à un calendrier costaud jusqu'à la Coupe du monde (Rennes, Montpellier, Lille, Marseille, Nice).



Bosz soutenu par Tetê

Maxifoot.fr


Buteur face à Toulouse (1-1) vendredi en ouverture de la 10e journée de Ligue 1, l'ailier de l'Olympique Lyonnais Tetê (22 ans, 10 matchs et 5 buts en L1 cette saison) n'a pas été suffisant pour permettre la victoire de son équipe. En zone mixte, le Brésilien a apporté son soutien à son entraîneur Peter Bosz, particulièrement fragilisé par les récents résultats décevants.

"L'entraîneur fait son travail, c'est à nous, sur le terrain, d'inverser la tendance et de faire le maximum pour gagner des matchs car le coach fait son boulot", a réagi le joueur prêté par le Shakhtar Donetsk. Pour le moment, malgré la spirale négative des Gones, le technicien néerlandais conserve la confiance de ses dirigeants.



Une première depuis 2015

Jeunesfooteux.com


Après 4 défaites consécutives, l'Olympique Lyonnais a été tenu en échec par Toulouse (1-1), vendredi soir au Groupama Stadium, pour le compte de la 10e journée de Ligue 1 Uber Eats. Le club rhodanien n’a pris qu’un seul point lors de ses 5 derniers matchs dans le championnat français. Selon Amazon Prime Video, il s'agit de la pire série de l'OL dans la compétition depuis 2015.

Le Stagiaire

@JeanLeStagiaire

De Gerland jusqu’à Fourvière brillera la ville des lumières.
Merci maman de m’avoir fait lyonnais.