Brèves de Gones du 26 Septembre

Brèves de Gones du 26 Septembre

Le Real Madrid laisse la voie libre à Lyon pour ce crack brésilien

Butfootballclub.com


Sur les tablettes de l’Olympique Lyonnais, le milieu de terrain brésilien João Gomes (Flamengo, 21 ans) n’intéresserait finalement pas le Real Madrid. De bon augure pour les Gones en vue du mercato hivernal.

João Gomes (21 ans) intéresse du beau monde. Mais pas le Real Madrid. Selon Marca, la rumeur selon laquelle le club espagnol serait sensible au profil du milieu de terrain brésilien de Flamengo serait infondée.

Le Real ne serait pas sur Gomes

La tendance serait la même pour Vitor Roque, Matheus Nascimento et Pedro Guilherme. En revanche, la bonne nouvelle est pour l’OL. Le club rhodanien était en effet intéressé par ce même Gomes au mercato estival. Voir le Real Madrid lui laisser carte blanche pourrait être bien vu en prévision du mercato hivernal.



Lacazette et Tolisso, alerte générale à Lyon

Foot01.com


L’été dernier, l’OL a frappé fort en rapatriant Corentin Tolisso mais également Alexandre Lacazette durant le mercato.

Quelques semaines plus tard, le bilan est contrasté pour les deux recrues phares de l’Olympique Lyonnais. Corentin Tolisso jongle avec les pépins physiques tandis qu’Alexandre Lacazette, toujours en jambes, ne semble pas suffisamment épaulé pour briller dans le collectif de Peter Bosz. Globalement, les supporters de l’OL se sont enflammés lors du mercato estival en voyant revenir, cinq ans plus tard, des joueurs iconiques des années 2010 à Lyon. Mais ces retours sont-ils vraiment de bonnes idées ? Ancien joueur de l’OL entre 1969 à 1976 puis entraîneur au centre de formation, Robert Valette se pose la question. Interrogé par le site Olympique et Lyonnais, il a émis quelques doutes sur la réussite de Corentin Tolisso et d’Alexandre Lacazette chez les Gones cette saison.

Lacazette et Tolisso, sources d'inquiétude à l'OL ?

« Le problème de ce que l’on voit actuellement, c’est que ce serait de la folie de considérer (Alexandre) Lacazette et (Corentin) Tolisso comme s’ils n’étaient pas partis. Ce ne sont pas les mêmes joueurs, ils ont 5 ans de plus, ils ont évolué avec des entraîneurs aux styles de jeu différents et avec d’autres partenaires. Corentin est un bon footballeur, mais là, il est à la peine. Alexandre est obligé de décrocher pour avoir les ballons car devant il n’en a pas. Lorsqu’il avait (Nabil) Fekir derrière lui par exemple, il était performant, là, il est un peu esseulé en pointe. Toutes les recrues sont certainement de bons joueurs, mais ils se retrouvent noyés dans un collectif qui a du mal à se mettre en place. J’ai l’impression qu’on a un peu robotisé les joueurs, c’est-à-dire qu’il y en a peu dans un match qui sont capables de prendre des initiatives » a lancé Robert Valette, inquiet pour l’OL, notamment si Corentin Tolisso et Alexandre Lacazette ne parviennent pas à porter l’équipe de Peter Bosz. Après les trois défaites contre Lorient, Monaco et le PSG, l’inquiétude est clairement montée d’un cran chez les Gones.



Jason Denayer s'envole pour une destination très surprenante !

Madeinfoot.com


C'était l'un des derniers gros poissons du marché des joueurs libres. Sans club depuis la fin de son contrat avec l'Olympique Lyonnais, Jason Denayer devrait s'engager avec Shabab Al-Ahli, à Dubaï (Emirats Arabes Unis), dans les prochaines heures. D'après le journaliste Fabrizio Romano, un accord serait imminent entre les deux parties. L'international belge doit désormais s'envoler pour sa nouvelle destination afin de discuter des derniers détails, passer sa visite médicale et signer le contrat si tout se passe comme prévu.

Suivi durant le mercato estival par le Torino, le Séville FC ou encore le Stade Rennais, Jason Denayer n'avait pas réussi à trouver un accord salarial avec ses différents prétendants. À Dubaï, il sera entraîné par un certain Leonardo Jardim, l'ancien coach de l'AS Monaco. L'équipe de Shabab Al-Ahli est actuellement cinquième de son championnat après trois journées. Reste à savoir si ses performances avec sa nouvelle formation lui permettront de conserver sa place avec la sélection belge en vue de la Coupe du Monde 2022.

Sans club depuis le mois de juin, Jason Denayer a malgré tout été appelé par Roberto Martinez pour le rassemblement de septembre. Mais le sélectionneur des Diables Rouges n'avait pas manqué de lui mettre la pression : "C’est clair, il ne sera pas dans l’équipe s’il reste sans contrat. C’est très inhabituel d’avoir un joueur avec ses qualités dans cette situation. Un joueur qui n’a que 27 ans, qui a joué en Ligue des Champions, qui a joué 7 matches avec la Belgique dans notre parcours qualificatif pour le Qatar. Mais bon si tu ne joues pas et que tu ne performes pas en club, tu ne peux pas jouer pour l’équipe nationale. On veut l’aider à atteindre son meilleur niveau. Comme ça, s’il signe dans les prochains jours, il peut être prêt pour rejouer rapidement", avait affirmé Roberto Martinez, qui a donc été écouté par son joueur.



Jean-Michel Aulas reçoit les compliments d'un gardien légendaire

Onzemondial.com


Une légende de Premier League rend hommage au travail de Jean-Michel Aulas dans le développement du football féminin. 


Alors qu’il devrait bientôt céder la grande majorité des parts de l’Olympique Lyonnais à John Textor, Jean-Michel Aulas a réalisé un travail monstrueux avec son club depuis son acquisition en 1987. Au-delà des 7 titres de champion de France d’affilée ou de la qualité de la formation, l’OL est une référence mondiale pour sa section féminine. Avec 15 championnats de France mais surtout 8 Ligues des Champions au compteur (dont 5 titres consécutifs), l’Olympique Lyonnais, avec ce palmarès gargantuesque, est l’un des, si ce n’est le meilleur club européen concernant le football féminin. Dans une conférence de presse (relayée par Olympique et Lyonnais) Edwin Van der Sar s’est exprimé sur le travail du président lyonnais. Le gardien de but légendaire passé par Manchester United aujourd'hui président de l'ECA (Association Européenne des Clubs) n’a pas manqué de féliciter Aulas pour son travail avec les féminines.

"Il est important que le reste de l'Europe se développe dans le sport féminin, a-t-il déclaré. Nous devons nous assurer que d'autres pays, comme en Espagne, aient déjà une grande compétition, ce qui fonctionne en France, où Jean-Michel Aulas a mené une longue bataille pour le football féminin. Espérons que d'autres nations et d'autres clubs seront en mesure de suivre leurs pas pour s'assurer que le rythme de développement s'accélère. Et ça, c'est génial je pense pour le football en général, pas seulement pour les filles, mais pour notre sport en général."

Le Stagiaire

@JeanLeStagiaire

De Gerland jusqu’à Fourvière brillera la ville des lumières.
Merci maman de m’avoir fait lyonnais.