Brèves de Gones du 12 Septembre

Brèves de Gones du 12 Septembre

Défaite injuste pour Aulas

Maxifoot.fr


Battu par Lorient mercredi (1-3) puis l’AS Monaco (1-2) ce dimanche, l’Olympique Lyonnais a enchaîné deux défaites consécutives pour la première fois depuis l’arrivée de l’entraîneur Peter Bosz à l’été 2021. Pour autant, le technicien néerlandais ne se sent pas sous pression (voir ici), et a bien raison puisque son président Jean-Michel Aulas se trouve sur la même longueur d’ondes que lui : l’OL ne méritait pas de perdre en Principauté !

"La défaite est injuste, belle prestation, notre meilleur match de cette saison contre une équipe forte mais que nous avons bougée : si nous cadrons mieux nos face-à-face, on gagne largement ce match, a plaidé le patron des Gones sur Twitter. Soyons forts dès samedi (dimanche, ndlr), on peut remettre les choses en place, l’OL est cinquième."
Même s’il est vrai que les Lyonnais ont surtout payé leur manque d’efficacité, l’écart avec le podium et Lens, qui possède 4 points d’avance, commence à se creuser...





Peter Bosz menacé après la sale semaine lyonnaise?

Rmcsport.bfmtv.com


Peter Bosz assure ne pas se sentir "sous pression" malgré les deux défaites concédées par l'OL à Lorient mercredi (3-1) puis à Monaco ce dimanche, en clôture de la septième journée de Ligue 1. Jean-Michel Aulas appelle à l'union pour le choc face au PSG dimanche prochain.

"On ne mérite pas de perdre": Peter Bosz s'est montré plutôt satisfait de la performance de ses joueurs, malgré leur défaite dimanche à Monaco (2-1), en clôture de la septième journée de Ligue 1. L'OL perd pourtant gros cette semaine, avec un deuxième revers en quatre jours après celui à Lorient mercredi (3-1), en match en retard de la deuxième journée.

"Pourquoi je serais sous pression?"

Les Lyonnais ont cédé deux fois sur coups de pied arrêtés à Louis-II, concédant deux buts qui permettent à leurs concurrents du haut de tableau - le PSG, l'OM, Lens - de faire le break au classement. De quoi menacer Peter Bosz?

"Si je suis sous pression? Non pas du tout. Pourquoi je serais sous pression? Expliquez-moi, a répondu le technicien sur Prime Video. Je sais qu'on vient de perdre deux matchs de suite, ça peut arriver. Monaco est une bonne équipe mais on était meilleurs qu'eux. Malheureusement on ne l'a pas vu au score mais je pense qu'on ne mérite pas de perdre aujourd'hui."

Aulas dédramatise

Le président de l'OL Jean-Michel Aulas, sur Twitter, a appelé à l'unité avant le choc face à Paris le week-end prochain: "La défaite est injuste, belle prestation notre meilleur match de cette saison contre une équipe forte mais que nous avons bougée: si nous cadrons mieux nos face-à-face, on gagne largement ce match. Soyons forts dès samedi, on peut remettre les choses en place, l’OL est cinquième." Lyon affronte le PSG (mais ce sera dimanche).



L’OL sort le plan de secours pour Aouar

Foot01.com


Annoncé sur le départ cet été, Houssem Aouar pourrait bien se relancer à l’Olympique Lyonnais. L’entraîneur Peter Bosz envisage de le réintégrer au onze de départ. Et la direction pense à transmettre une prolongation au milieu de terrain bientôt en fin de contrat.

Benoît Cheyrou avait prévenu. Par l’intermédiaire de son responsable du recrutement, l’Olympique Lyonnais s'était adressé à ses joueurs sous contrat jusqu’en 2023 avec un message clair. « C'est soit ils prolongent, soit ils partent, annonçait le dirigeant le mois dernier. En tant que club, on est en droit de demander à ce qu'ils s'engagent sur le moyen terme avec nous car on est au début d'un projet sur plusieurs années. » Depuis, le jeune Rayan Cherki s’est réengagé avec son club formateur.

Mais deux dossiers posent toujours question. A commencer par Moussa Dembélé qui, malgré sa cote sur le marché des transferts, préfère attendre tranquillement la fin de son bail pour partir libre. Nul doute que l’Olympique Lyonnais tentera de le convaincre de prolonger, une initiative également prévue pour Houssem Aouar. Selon les informations de Foot Mercato, le milieu de terrain bientôt en fin de contrat pourrait recevoir une proposition de ses dirigeants. Le club rhodanien envisage de lui formuler une offre avec deux années supplémentaires. Ainsi, le Gone de 24 ans pourrait s’impliquer totalement dans le projet.

Aouar impressionne à l’entraînement

Reste à savoir quels sont les plans du joueur annoncé partant pendant l’été. Comme son coéquipier Moussa Dembélé, Houssem Aouar peut aussi attendre la fin de son engagement en espérant recevoir les meilleures offres possibles de la part d’autres formations. L’entraîneur Peter Bosz pourrait influencer sa réflexion puisque le Néerlandais, en recherche de solutions pour son équipe en difficulté, envisage d’enfin titulariser son milieu apparemment impressionnant à l’entrainement. Un atout non négligeable avant la venue du Paris Saint-Germain dimanche soir au Groupama Stadium.



Riolo a vu du mieux

Maxifoot.fr


L'Olympique Lyonnais vient de perdre à Lorient (1-3) et à Monaco (1-2) dans la même semaine. Mais toutes les défaites ne se ressemblent pas, et les Gones ont montré un bien meilleur visage à Louis-II, quatre jours après un revers délicat au Moustoir. Il s'agit en tout cas de l'avis du chroniqueur de RMC Sport, Daniel Riolo.

"Si tu prends le côté positif, ils sont encore cinquièmes et donc pas largués. Le match de Lyon à Monaco n’est pas mauvais. Ce sont juste des petits manques un peu partout. Et notamment un manque d’efficacité, avec aussi un gros match d’Alexander Nübel. Ils ont perdu, oui, mais leur prestation n’a rien à voir avec celle de Lorient, ils ont fait un bien meilleur match avec plus de pressing, plus de possession et plus de choses intéressantes dans le jeu. Il y a aussi eu du caractère, on l’a vu avec la fin de match", a estimé le polémiste.

Pour rappel, Lyon recevra le Paris Saint-Germain dimanche (20h45) au Groupama Stadium et tentera d'éviter une troisième défaite consécutive.

 


 

Retrouvez le debrief du match face à Monaco sur GoneBack à 21H

 

Jean

@JeanLeStagiaire

De Gerland jusqu’à Fourvière brillera la ville des lumières.
Merci maman de m’avoir fait lyonnais.