Brèves de Gones du 5 Septembre

Brèves de Gones du 5 Septembre

Peter Bosz : "Il faut être fier d’être dans un club comme l’OL"

OL.fr


Le coach de l'OL, Peter Bosz, a répondu aux questions des journalistes à deux jours du déplacement à Lorient. L'intégralité de la conférence de presse est à retrouver sur OLPLAY.

Le groupe

« Jérôme Boateng ne sera pas présent pour le match. »

La victoire contre Angers

« Cela confirme la préparation qu’on a faite. On a vu qu’on avait une bonne équipe, capable de bien jouer. Il y a des choses à améliorer. Les joueurs se connaissent mieux. On n’est qu’au début de saison. On a joué quatre fois à la maison, il ne faut pas l’oublier non plus. J’ai beaucoup de confiance par rapport à ce que j’ai vu… J’ai fait des compliments aux joueurs qui sont entrés en jeu. Je leur demande d’aider l’équipe. Il faut être fier d’être dans un club comme l’OL. »

Un déplacement compliqué à Lorient

« Ce n’est pas le premier test de la saison, on en a déjà eu. C’est encore un match important, le deuxième à l’extérieur. Ce n’était pas facile à Reims. Lorient a bien démarré sa saison. Ils avaient fait un très bon match à Rennes. On sait qu’on peut devenir co-leaders en cas de victoire. Il faut gagner ce match et on parlera de tout ça ensuite. Ce ne sera pas facile. »

Les progrès dans le jeu

« On a des principes de jeu et si on les met en application, on ne concède pas beaucoup d’occasions. On ne donne pas beaucoup d’occasions à l’adversaire. On ne se met pas en danger. C’est grâce à la qualité de nos joueurs, au leadership de certains. Les joueurs se sentent mieux. »

La forme de Toko Ekambi…

« C’est un joueur qui a beaucoup marqué la saison passée. Il a la capacité de le faire. Il ne faut pas perdre la confiance, celle que je lui donne. Il y a de la concurrence et donc sa méforme ne pouvait pas durer très longtemps. Mais à l’entraînement, je le voyais s’entraîner encore mieux que la saison passée. »

… et de Malo Gusto

« Il n’a que 19 ans. Il a beaucoup de qualités, notamment sur le plan physique. Il va vite, il est costaud. Sur son carton jaune ? Je lui ai demandé pourquoi il avait taclé alors qu’il court vite. Il a pris des risques. C’est la jeunesse. »

La gestion de l’effectif après le mercato

« Il y a de la concurrence. Le coach fait jouer ses meilleurs joueurs. On a beaucoup de concurrence au milieu de terrain. Aux joueurs de montrer qu’ils doivent être sur le terrain… Diomande n’était pas prêt pour être dans le groupe, il s’était blessé. Il y a des raisons différentes aux absences. Il faut être à 100% physiquement et dans la tête pour être dans le groupe. »

Johann Lepenant

« Il est très fort, dans ses replacements notamment. Il perd peu de ballons. Il a joué tous les matches avant Lorient. Je suis très content de lui. Il n’a que 19 ans mais ça ne se voit pas. Je suis surpris de son niveau alors qu’il vient de Ligue 2. La cellule de recrutement a bien travaillé. »



Aouar et Diomandé ne sont pas indésirables à Lyon

Foot01.com


Promis à un départ lors du récent mercato, Aouar et Diomandé sont finalement restés à Lyon. Et Peter Bosz a précisé qu'il n'avait pas l'intention de coller dans un loft déguisé deux joueurs qui comptent à l'OL.

Le marché des transferts est désormais terminé, et depuis le 2 septembre, les clubs n’ont plus le droit de laisser des joueurs à l’écart. Une situation qui n’a pas existé à l’Olympique Lyonnais et que de toute façon l’entraîneur néerlandais ne souhaite pas connaître. Alors que la saison est désormais lancée, et qu’il doit composer avec son effectif actuel au moins jusqu’au mercato d’hiver, Peter Bosz s’est exprimé ce lundi sur deux joueurs poussés poliment vers la sortie, mais qui sont restés à l’OL une fois le deadline day passé. Les deux joueurs en question sont Houssem Aouar et Sinaly Diomandé. A 48 heures du match en retard à jouer contre Lorient, lequel pourrait permettre à l’Olympique Lyonnais de rejoindre le PSG et l’OM au sommet de la Ligue 1, le technicien rhodanien a évoqué la situation personnelle de ces deux joueurs et il s’est voulu à la fois clair et rassurant.

Bosz va discuter avec Aouar et Diomandé

Pour Peter Bosz, il serait contre-productif de se priver d’Aouar et Diomandé, même s’il a justifié le fait de ne pas vraiment avoir utilisé deux joueurs sur le départ. « Pour moi, ils n'étaient pas prêts pour entrer dans le groupe. Faire un ou deux entraînements après avoir été hors du groupe pendant une ou deux semaines, cela peut être une raison. Si un joueur est occupé avec un transfert, je le laisse aussi en dehors. Il y a différentes raisons. Il faut être à 100% physiquement, mais aussi dans la tête pour être intégré au groupe. Je vais parler avec eux et aussi d’autres joueurs pour savoir s'ils sont prêts », a précisé l’entraîneur de l’Olympique Lyonnais, qui aura cette discussion avant même le déplacement en Bretagne.



L'OL perd un gardien de but pour au moins trois mois

Foot01.com


Coup dur pour Julian Pollersbeck. Le gardien de but allemand de l'Olympique Lyonnais a été opéré d'un genou et manquera plusieurs mois de compétition.

Passé de doublure d’Anthony Lopes à troisième gardien de but de l’OL suite à la signature de Rémy Riou, qui a remplacé le numéro 1 lyonnais suite à son expulsion lors du premier match de la saison, Julian Pollersbeck n’aura aucune chance de s’imposer d’ici la fin de l’année. Le Progrès annonce ce lundi que le portier allemand de 28 ans, arrivé de Hambourg en septembre 2020, s’est blessé au genou gauche et a été opéré. Le quotidien régional ne précise pas la nature de cette intervention chirurgicale, mais indique que Julian Pollersbeck sera absent au moins trois mois et ne devrait plus rejouer en 2022. On ne sait pas encore si l'Olympique Lyonnais fera venir un gardien de but supplémentaire comme joker afin de remplacer Pollersbeck.



Lacazette sur le podium des meilleurs buteurs de l’OL !

Lyonmag.com


Suite à la large victoire de l’OL 5-0 contre Angers ce samedi 3 septembre au Groupama Stadium, Alexandre Lacazette est monté sur le podium des buteurs les plus prolifiques du club rhodanien.

Son but en fin de première mi-temps (38è) lui permet d’atteindre 132 unités et d’égaler Serge Chiesa au classement des meilleurs buteurs lyonnais. Et il ne devrait pas tarder à monter une marche plus haute puisque le deuxième de ce classement n’est autre que Bernard Lacombe, avec 149 buts, soit 17 de plus que le Général Lacazette.
Celui qui est de retour depuis cet été dans le Rhône, après 5 ans passés dans la capitale anglaise à Arsenal, devra néanmoins patienter plus longtemps s’il veut devenir numéro 1. Avec 222 buts, c’est Fleury Di Nallo qui reste largement devant. Le numéro 10 de l’OL pourra essayer d’augmenter son compteur dès mercredi 7 septembre, au stade du Moustoir contre Lorient, match en retard de la deuxième journée de Ligue 1.



Tolisso ou Lepenant, l'heure du choix à Lyon

Foot01.com


L'OL jouera mercredi à Lorient son match en retard en Ligue 1 avec la possibilité pour Lyon de rejoindre le PSG et l'OM. Pour Peter Bosz, l'heure des choix a sonné.

Pour la première fois de la saison, Johann Lepenant a débuté sur le banc de touche samedi lors de la réception du SCO Angers au Groupama Stadium, le jeune milieu de terrain recruté à Caen ayant enchaîné les titularisations depuis le début de la préparation de l’Olympique Lyonnais. Même privé d’Europe, le calendrier de Ligue 1 et le fameux match reporté à Lorient font que le club de Jean-Michel Aulas va enchaîner deux semaines à trois matchs et Peter Bosz doit faire souffler ses troupes. Johann Lepenant étant sur la touche, c’est évidemment Corentin Tolisso qui s’y est collé et le vice-capitaine de l’OL a rendu une copie parfaite ou presque à cette occasion. Et pour la première fois depuis son retour du Bayern Munich, Corentin Tolisso a même joué une rencontre entière, preuve que ses petits soucis connus en tout début de saison sont à oublier. Maintenant, il va falloir savoir qui va s’imposer dans le fameux rôle de sentinelle.

Tolisso rêve de jouer le Mondial avec la France

Avec Johann Lepenant, l’OL est conscient d’avoir fait une très bonne pioche, mais Corentin Tolisso postule à ce rôle et a même des idées. « Si j’y suis amené, je jouerai numéro 6 tout au long de l’année, parce que j’aime jouer au football. Surtout avec des joueurs comme Maxence Caqueret et Romain Faivre. On peut vraiment proposer du beau football », prévient le champion du monde 2018 dans Le Progrès. Et le quotidien régional de confier que même s’il part de loin, Corentin Tolisso rêve toujours de défendre cette couronne mondiale avec l’équipe de France en novembre et décembre prochain au Qatar. Pour cela, le milieu de terrain de 28 ans sait qu’il lui faudra enchaîner les gros matchs en Ligue 1 avec l’Olympique Lyonnais, histoire que Didier Deschamps soit rassuré.

 


 

Le debrief du match OL x Angers (5-0) sur Goneback à 21H !

 

Jean

@JeanLeStagiaire

De Gerland jusqu’à Fourvière brillera la ville des lumières.
Merci maman de m’avoir fait lyonnais.