Brèves de Gones du 7 Août

Brèves de Gones du 7 Août

Rayan Cherki, une énorme menace plane sur l'OL

Foot01.com


Alors que la saison a débuté, Rayan Cherki tarde encore à finaliser sa prolongation de contrat à l'OL. Un retard qui pourrait s'avérer fâcheux pour les Lyonnais d'autant qu'ils sont menacés par le Real Madrid dans le dossier.

Si un transfert de l'OL au Real Madrid a déjà été fait à plusieurs reprises, celui de Rayan Cherki en 2023 serait un vrai camouflet pour le club rhodanien. Cette perspective n'est pas encore à l'ordre du jour du côté de Lyon. Néanmoins, le risque existe et s'accroit au fur et à mesure que le joueur tarde à prolonger son bail à l'OL. Alors que la prolongation devait se faire dès juillet dernier et que les dernières rumeurs faisaient état d'une fin toute proche dans le dossier, rien n'est encore signé. En théorie selon l'Equipe, Cherki doit signer jusqu'en 2027 avec les Gones et ainsi poursuivre sur le long terme avec son club formateur.

Le Real Madrid craque vraiment pour Cherki

Sans signature, l'OL craint de perdre Rayan Cherki et de le voir quitter le Rhône libre en juin prochain. Le Real Madrid n'attend que cela. Les Merengues sont sous le charme du jeune prodige de bientôt 19 ans. Selon le média espagnol Defensa Central, le club madrilène veut passer rapidement à l'offensive pour un joueur qu'il considère comme l'un des meilleurs de sa génération d'âge.

Impressionné par ses prestations et son talent brut, le Real Madrid pense surtout qu'il peut convaincre Cherki de faire faux bond à l'OL. Son recrutement fait partie de la stratégie global de rajeunissement voulu par Florentino Perez et incarnée ces dernières années par les Brésiliens Vinicius Jr et Rodrygo notamment. A voir maintenant la position de Rayan Cherki amoureux de l'OL depuis son enfance mais aussi admirateur de Karim Benzema, lequel a pris la direction de Madrid avec le succès qu'on lui connaît depuis 2009.



Aouar sur le départ ? Lyon communique

Football365.fr


Après s'être concentré sur les arrivées, Lyon va tenter de vendre quelques-uns de ses joueurs. Les cas de Lucas Paqueta et Houssem Aouar ont été abordés.

L’Olympique Lyonnais a entamé sa saison par une victoire arrachée vendredi sur sa pelouse face à l’AC Ajaccio (2-1, 1ère journée de Ligue 1). Avec un Alexandre Lacazette de retour au club et déjà buteur sur penalty, les Gones ont pu constater du bénéfice de leur recrutement. Mais c’est désormais du côté des départs que le club rhodanien doit travailler, afin d’alléger sa masse salariale. Plusieurs éléments sont concernés, dont
Houssem Aouar et Moussa Dembélé.

Les deux hommes arriveront en fin de contrat en juin 2023 et l’Olympique Lyonnais verrait plutôt d’un bon œil une vente dès maintenant, afin de récupérer quelques liquidités. Bruno Cheyrou a fait le point sur la situation au micro de Prime Video. « On a un effectif un peu trop conséquent. Il faudrait le réduire pour qu’il soit parfaitement cohérent. » Pour le directeur technique lyonnais, une chose est désormais certaine : « Tant que (l’effectif) ne sera pas réduit, il n’y aura pas de nouvelles arrivées. »



Ça va trop loin, l’OL stoppe le bashing anti-Lopes

Foot01.com


Presque meilleur joueur de l’OL la saison passée, Anthony Lopes a dégoupillé d’entrée de jeu avec son carton rouge contre Ajaccio. Les critiques pleuvent, le club a décidé de calmer le jeu.

Anthony Lopes le sait, le geste et les images sont implacables, il est inexcusable. Le gardien lyonnais est venu gripper un déb


ut de match parfait de l’OL face à Ajaccio vendredi dernier, en effectuant une sortie kamikaze et non nécessaire, provoquant un pénalty et récoltant un carton rouge. Bien évidemment, le portier franco-portugais s’en veut, et il a tenu à s’excuser devant le vestiaire, comme l’a confirmé son coéquipier Johann Lepenant. « Il s'est excusé auprès de tout le monde dans le vestiaire. Ça arrive, ce n'est pas grand-chose, donc on ne lui en veut pas », a dédramatisé la jeune recrue, qui sait que Lopes est à lui seul une institution à l’OL, tant il est rare de voir un ancien fervent supporter devenir l’un des cadres d’un club aussi prestigieux.

Lopes doit compenser sa taille...

Anthony Lopes doit désormais faire face à la tempête médiatique, qui malgré des dernières saisons plus calmes, fait de lui le boucher de la Ligue 1 pour ses sorties très mal maitrisées, et donc dangereuses. À l’OL, la résistance s’organise. Peter Bosz avait souhaité esquiver à sa manière la question, parlant d’un mauvais alignement défensif amenant cette situation qui aurait du être évitée. Au sein du club, la parole a été prise dans les colonnes de L’Equipe pour mettre fin aux attaques à l’encontre du vice-capitaine, histoire de rappeler que Lopes ne visait pas expressément ses adversaires lors de ses sorties. « Anthony est un gardien tonique et dynamique car il doit compenser une taille relativement petite pour le haut niveau. Cela rend ses interventions tranchantes et osées, mais, jusqu'à vendredi encore, dans la limite des règles du jeu. Le carton rouge est mérité, mais à aucun moment il n'a voulu blesser ou faire mal », a tenu à faire savoir le club rhodanien, qui sait que Lopes risque gros avec ce carton rouge, puisqu’une suspension de trois matchs est possible étant donnée la brutalité de l’action.



OL - AC Ajaccio : quatre interpellations en marge de la rencontre

Madeinfoot.com


Quatre individus ont lancé des fumigènes lors du match entre Lyon et Ajaccio

La nouvelle saison aurait pu permettre aux supporters de prendre de bonnes résolutions. Mais ce n'est pas le cas de certains individus. Quatre d'entre eux ont eu la bonne idée de lancer des fumigènes en marge de la rencontre entre l'Olympique Lyonnais et l'AC Ajaccio à l'occasion de la première journée de Ligue 1, remportée par l'OL (2-1, analyse et notes).

Les quatre individus, qui habitent en région lyonnaise, ont été interpellés en marge de la rencontre et étaient toujours en garde à vue ce samedi matin d'après Le Progrès. Trois des personnes interpellées sont âgées d'une vingtaine d'années, le quatrième serait plus âgée.



GoneBack reprend pour la saison 2022-2023, dès lundi !

GoneBack via Twitter


Jean

@JeanLeStagiaire

De Gerland jusqu’à Fourvière brillera la ville des lumières.
Merci maman de m’avoir fait lyonnais.