Brèves de Gones du 6 Août

Brèves de Gones du 6 Août

Peter Bosz (OL) : « Le rouge change beaucoup de choses »

Lequipe.fr

L'entraîneur de l'OL, Peter Bosz, a insisté vendredi soir sur l'importance du carton rouge reçu par Anthony Lopes après moins d'une demi-heure de jeu.

« Quelle impression vous laisse ce match ?
Il fallait gagner le premier à la maison de la saison. C'est fait. Après trente minutes, le carton rouge change beaucoup de choses. Heureusement, Ajaccio en a également pris un, juste avant la pause. On a bien joué en seconde période et contrôlé le match.

Comment expliquez-vous que le match a complètement changé après l'expulsion de Lopes ?
Ça, c'est logique. On a préparé le match à onze contre onze et on a dû changer le système après l'expulsion qui est carton rouge et but. Dans la tête, c'est différent. Peut-être que les joueurs ont pensé qu'il ne fallait pas prendre un but.

Êtes-vous au point physiquement ?
Je ne pense pas que physiquement, c'était un problème pour nous mais plutôt la conviction d'être plus haut avec notre défense, comme on fait toujours quand on joue à onze. Notre ligne de défense était trop basse et cela devient plus difficile pour nos milieux car les espaces sont plus grands.

Êtes-vous satisfait du rendement offensif de votre équipe ?
Il faut jouer court et long. Pour moi, ça commence avec notre défense qui n'était pas bien organisée. Dès les cinq premières minutes, Ajaccio a pressé dans un bloc médian. C'est vraiment une équipe qui fait les choses ensemble. Je ne pense pas que cette équipe descendra en Ligue 2 car je crois qu'elle ne prendra pas beaucoup de buts. »

OL: "Très adulte, très mature", "Il m’a surpris", Lepenant récolte les bons points après sa performance contre Ajaccio

Rmcsport.bfmtv.com

Arrivé cet été en provenance de Caen, Johann Lepenant n’a pas tardé à se faire une place dans le onze concocté par Peter Bosz. Agé de 19 ans, le milieu de terrain a connu sa première titularisation en Ligue 1 face à Ajaccio et s’est montré serein dans l’entrejeu. En zone mixte, son entraineur et ses coéquipiers Alexandre Lacazette et Rémy Riou l'ont encensé.

L’Olympique Lyonnais pouvait craindre le pire en voyant un de ses meilleurs joueurs être écarté des terrains pour quelques semaines. En raison d’une entorse de la cheville, Maxence Caqueret n’était pas présent pour la reprise de la Ligue 1. Mais cette absence est l’occasion pour une nouvelle recrue de se montrer: Johann Lepenant (19 ans).

Arraché à Caen cet été pour un montant de 4,25 millions, le milieu de terrain a pu montrer ses qualités lors des matchs de présaison. Ce vendredi, le Français a eu la confiance de Peter Bosz et a débuté en tant que titulaire dans l’entrejeu face au promu Ajaccio (2-1). Serein dans l’entrejeu, malgré la sortie précipitée d’Houssem Aouar dû au carton rouge d’Anthony Lopes, Lepenant a rarement semblé être en difficulté.

À l’aise dans sa nouvelle équipe, le milieu a bluffé son entraîneur: "Quand tu n’es pas au courant qu’il était en Ligue 2 la saison dernière, tu peux penser qu’il joue à Lyon depuis 2-3 ans. Il est très adulte et très mature", a-t-il déclaré en zone mixte. Mais le Néerlandais refuse de s’enflammer pour autant: "Le problème avec les jeunes, c’est toujours de rester régulier. Mais il a au moins bien démarré."

Lacazette et Riou impressionnés par Lepenant

La performance de Lepenant n’a évidemment pas échappé à ses coéquipiers. Notamment son capitaine Alexandre Lacazette qui affirme avoir déjà "entendu parler" du joueur de 19 ans. "Ce soir, il m’a surpris et je pense que c’est son meilleur match. Ila réussi à se libérer et ça a été utile à l’équipe", a-t-il confié à l’issue de la rencontre.

S’il y a un élément dans l’effectif Lyonnais qui connait les qualités de Lepenant, c’est Rémy Riou. Coéquipier du Français à Caen, le gardien continue semaines après semaines à être impressionné par le talent et le sérieux du milieu: "Je le connais et je sais de quoi il est capable. Il m’épate de jour en jour. Le petit est génial, à l’écoute, respectueux et travail. Quand on est concentré et talentueux, on réussit dans la vie."

À voir si Lepenant saura garder sa place lorsque Caqueret sera de nouveau disponible. Pour Riou, les deux joueurs peuvent également être associés dans l’entrejeu: "Il faut voir avec le coach, ça va faire une sacrée concurrence mais ça peut aussi faire une belle complémentarité. C’est bien d’avoir dans l’effectif des très bons joueurs comme ça." En attendant, Lepenant a eu droit à un baptême de feu très prometteur pour la suite de la saison.

OL : Anthony Lopes accusé, l'ombre du mercato revient

Foot01 com

L'Olympique Lyonnais a débuté sa saison par une victoire contre l'AC Ajaccio, mais Peter Bosz n'a probablement pas été rassuré par la faute qui a valu à Anthony Lopes d'être expulsé. Dès la première journée de Ligue 1, le gardien de but est retombé dans ses travers.

Après une saison 2021-2022 durant laquelle il a semblé avoir effacé ses vieux démons, et après avoir prolongé son contrat avec l’OL, Anthony Lopes pouvait entamer sereinement le championnat. D’autant plus que cet été aucune rumeur sur la possible signature d’un gardien de but n’a circulé à l’inverse de l’an dernier lorsque Peter Bosz avait souhaité recruter André Onana. Mais après seulement 27 minutes, contre Ajaccio, le gardien de but international portugais s’est mis tout seul en galère dans une sortie aérienne contre El Idrissy, ce qui lui a valu une expulsion logique et un penalty pour Ajaccio. En l’espace de quelques secondes, on a revu le Lopes totalement incapable de gérer ses gestes et cela a évidemment remis un coup de pression sur le gardien de but de 31 ans. Au point même que certains se demandent si cela ne va pas finir par coûter cher.

Anthony Lopes trop fébrile ? Peter Bosz pourrait craquer

Au micro de RMC, Walid Acherchour a ouvert le débat sur l’impact de cette expulsion d’Anthony Lopes et sur les vieux fantômes lyonnais qui se sont réveillés d’un seul coup contre Ajaccio. « Encore une fois, c’est problématique pour l’Olympique Lyonnais. Là c’est anecdotique, car il y a la victoire au bout, mais c’est quand même à la 30e minute et il y a penalty, il doit faire les + et les - des sorties. Là, l’OL mène 2-0, le début de match est parfait avec le retour de Lacazette, et même si sur l’action marque, OK ça fait 2-1 mais à 11 contre 11. Là, il fait une sortie kamikaze. L’an dernier, il y avait la menace Onana qui planait et après le match contre Ajaccio ça relance des ondes négatives sur l’Olympique Lyonnais, ça ne dissipe pas les doutes et les débats », fait remarquer le consultant. En attendant, Peter Bosz doit compter sur Rémy Riou, qui a joué à cette occasion son tout premier match sous le maillot de l’OL, lui qui est né à Lyon et a pris sa première licence dans ce club.

Maxence Caqueret de retour à l'entraînement collectif

Jérémy

Jérémy - @Breizhgone56

Occupé à plein temps par l'OL, bien que ce soit pas toujours un cadeau, il s'en contente.