Brèves de Gones du 30 Juillet

Brèves de Gones du 30 Juillet

OL : Peter Bosz viré fin août ? Il a droit à un mois à l'essai

Foot01.com

A une semaine de la reprise de la saison de Ligue 1, l'OL s'offre une dernière sortie de gala puisque Lyon affrontera l'Inter Milan. Pour Peter Bosz, l'heure est venue de valider ses choix.

L’OL vit un été assez spectaculaire que ce soit sportivement ou dans les coulisses. Jean-Michel Aulas a tenu ses promesses en faisant revenir, dans l’euphorie générale, Alexandre Lacazette et Corentin Tolisso, mais le président de l’Olympique Lyonnais a également validé la vente du club à John Textor, le milliardaire américain acceptant que JMA reste à son poste exécutif pendant au moins trois ans. Désormais, place au sportif, et cette fois l’OL n’a pas d’autre choix que de finir la saison à une place européenne. C’est peu dire que la huitième place de la saison passée, avec un jeu indigne d’un club comme Lyon, a choqué les tribunes du Groupama Stadium. Cependant, Peter Bosz n’a pas été sacrifié, et cela alors même que l’entraîneur néerlandais n’a pas atteint les objectifs fixés. Persuadés que Bosz était tout de même l’homme qu’il fallait, les dirigeants lyonnais l’ont donc confirmé dans ses fonctions, mais jusqu’à une certaine limite.

L'OL a un calendrier facile en août, attention danger

Car si Peter Bosz est sorti relativement indemne du fiasco 2021-2022, il a cette fois un effectif à même de permettre à l’Olympique Lyonnais d’évoluer dans les hauteurs du classement de Ligue 1, sa seule compétition cette saison avec la Coupe de France puisque l’OL ne jouera pas l’Europe. Cependant, comme l’explique Hervé Penot, le technicien néerlandais sait que si les choses commencent mal en Championnat, alors cela pourrait vite lui valoir de passer à la trappe. « Les décideurs ont redonné sa chance à Bosz, confiants dans le fait qu'il trouvera enfin la clé, un choix surprenant, mais qui se révélera peut-être comme la victoire de la patience, d'une certaine vision du foot. Mais l'entraîneur se sait sur un siège éjectable en cas de mauvais résultats en août », explique le journaliste. Durant ce premier mois de Ligue 1, l’OL affrontera Ajaccio, Lorient, Troyes et Reims, il est vrai que si face à ces équipes Lyon ne prend pas de gros points, on voit mal Jean-Michel Aulas rester les bras croisés. Au moins les choses sont claires.

OL : Tolisso au FC infirmerie, les réseaux déraillent

Foot01.com

L'OL affronte l'Inter ce samedi soir pour un match de préparation de gala. Une rencontre que ne disputera pas Corentin Tolisso...

Cet été, l'OL se montre particulièrement actif sur le marché des transferts. Les Gones ont déjà recruté quatre joueurs de grand talent : Johann Lepenant, Alexandre Lacazette, Nicolas Tagliafico et Corentin Tolisso. Le dernier cité débarque du Bayern Munich dans un état physique qui ne rassure pas forcément. Très souvent blessé ces dernières saisons, le champion du monde peine à enchaîner lors de la préparation de l'OL. Encore une fois, ce samedi soir face à l'Inter, Tolisso ne jouera pas. Une absence qui agace de plus en plus les fans de l'Olympique Lyonnais, qui craignent de ne pas pouvoir compter comme il se doit sur leur joueur cette saison.

Tolisso et l'OL, ça devient préoccupant

Sur les réseaux sociaux, dont Twitter, le forfait de Corentin Tolisso pour la rencontre face à l'Inter ne fait pas du tout rire les fans. On pouvait voir toutes sortes de commentaires, comme : « Tolisso je commence à m’inquièter mais il faut avoir confiance car il en veut. Carvalho va tout faire pour filer en Angleterre à mon avis. Caqueret depuis tout jeune c’est un 8 » ; « Même en gardant Paqueta il faudrait un 6 pour compenser les blessures à Caqueret si ça continue et que Tolisso puisse prendre un rythme » ; « Moi c'est pour Tolisso que j’ai peur, je sentais la douille arriver mais t’es obligé d’être content quand tu le vois revenir » ; « Bon, là la situation de Tolisso devient un peu préoccupante. Le fait de reprendre en douceur c'était judicieux, mais participer à AUCUN match de prépa n'indique rien de bon. Est-ce qu'on va vraiment pouvoir compter sur le garçon ? » ; ou encore : « Le vrai problème c'est que y'a pas de communication à son sujet. Le gars ça fait quand même 3 semaines qu'il est absent et ça fais plus d'une qu'il est en entraînement individuel... sans oublier qu'il a pas joué un match depuis des mois.. Le seum est présent ». Corentin Tolisso n'a pris part à aucun match de préparation de l'OL. Le club joue pour l'instant la montre à son sujet. Mais le début de saison se rapproche à grands pas. Les Gones débuteront le vendredi 5 août à domicile face à l'AC Ajaccio. On imagine mal Tolisso pouvoir tenir sa place, ce qui ne fera pas forcément les affaires de Peter Bosz.

Un mercato de feu à l’OL, Aulas met la pression

Foot01.com

Cet été, l’OL se montre ambitieux sur le marché des transferts comme l’attestent les retours au club de Corentin Tolisso et d’Alexandre Lacazette.

Après une saison très décevante, l’Olympique Lyonnais souhaite redorer son blason en 2022-2023. Les conditions seront optimales pour Peter Bosz, qui ne disputera pas de coupe d’Europe et qui pourra se concentrer pleinement sur le championnat. En Ligue 1, la pression sera totale sur l’entraîneur néerlandais, fragilisé en fin de saison dernière et qui a malgré tout été conservé à son poste par Jean-Michel Aulas. Au vu du mercato réalisé par le club rhodanien, l’ex-coach de l’Ajax Amsterdam n’aura pas d’excuses. C’est ainsi que dans les colonnes du journal L’Equipe, Jean-Michel Aulas a été très clair en faisant savoir qu’après les recrutements de Tolisso, Lacazette, Tetê ou encore Tagliafico, il n’attendait rien d’autre qu’une place sur le podium à la fin de la saison. Le staff de l’OL est prévenu…

Aulas met la pression à Bosz

« Après une saison difficile, les retours des anciens gladiateurs (Alexandre Lacazette et Corentin Tolisso) et un recrutement ambitieux (Tetê, Nicolas Tagliafico), nous ambitionnons de retrouver le podium… dès cette année » a lancé Jean-Michel Aulas, très ambitieux et dont les premières déclarations de la saison ne manqueront pas de mettre la pression sur Peter Bosz à l’Olympique Lyonnais. L’entraîneur néerlandais des Gones sera d’autant plus sous pression que selon L’Equipe, le mois d’août de l’OL pourrait être déterminant pour l’avenir de son coach. Il faut dire que lors des premières journées, Lyon affrontera Ajaccio, Lorient, Troyes, Reims ou encore l'AJ Auxerre. Peter Bosz se sait donc sur un siège éjectable en cas de mauvais résultats en série face à ses adversaires largement à la portée de l’OL sur le papier. Du côté des supporters en revanche, l’optimisme n’est pas encore de mise, notamment car plusieurs joueurs majeurs vivent une préparation tronquée, à l’instar de Corentin Tolisso et de Maxence Caqueret, qui ne joueront pas ce samedi soir face à l’Inter Milan en match amical.

Le groupe pour le dernier match amical contre l'Inter

 

Jérémy

Jérémy - @Breizhgone56

Occupé à plein temps par l'OL, bien que ce soit pas toujours un cadeau, il s'en contente.