Brèves de Gones du 25 Juillet

Brèves de Gones du 25 Juillet

OL : Des joueurs virés, Lyon n'a plus le choix

Foot01.com

Tout comme le PSG ou l'OM, l'Olympique Lyonnais doit désormais faire partir des joueurs s'il veut se renforcer. C'est le prix à payer pour permettre à Peter Bosz de renforcer encore son équipe.

L’entraîneur de l’OL dispose d’un bel effectif à deux semaines de la reprise du championnat de Ligue 1, au point d’avoir été en mesure d’aligner deux équipes différentes durant la phase de préparation. Et dans l’équipe dite B, on trouvait samedi contre Willem II des joueurs tels que Rayan Cherki, Jérôme Boateng, Romain Faivre ou bien encore Houssem Aouar, qui n’ont pas vocation d’être des remplaçants de luxe. Alors, même si Lyon a vu partir Léo Dubois la semaine passée en Turquie, il est évident que cela ne suffit plus. Surtout si Peter Bosz souhaite encore recruter des renforts, ce qui est le cas. En marge de la probante victoire lyonnaise contre Feyenoord, Bruno Cheyrou, qui est le patron du recrutement, a reconnu que désormais la priorité était de pousser des joueurs vers la sortie. S’il ne réussit pas cette mission confiée par Jean-Michel Aulas, alors il est clair que le mercato de l’OL est d’ores et déjà terminé. Cheyrou n’hésite pas et dit clairement la vérité, certains footballeurs lyonnais devront quitter l’institution et le plus vite possible.

Des milieux et des défenseurs doivent quitter l'OL

Donnant l’exemple du milieu de terrain, un secteur où Peter Bosz a un choix invraisemblable et un peu délirant, le patron du mercato lyonnais estime qu’il faut désormais faire du vide dans le vestiaire du Groupama Stadium. Se confiant à Hervé Penot, Bruno Cheyrou affiche la tendance lourde de cette deuxième partie du marché des transferts. « Au milieu, il y a tellement de monde que tant qu'il n'y aura pas de départ, il n'y aura pas d'arrivée. Le mercato est loin d'être fini dans les deux sens (...) Sincèrement, on pensait qu'on serait capables de réduire un peu l'effectif pour avoir moins de joueurs à la disposition de Peter. J'espère qu'en août, ce sera dans le sens des départs qu'on aura des possibilités, des solutions. Sur tous les sujets, ça n'a pas beaucoup avancé (...) Si Paqueta part ? On est prêts à toute éventualité, mais il faut déjà réduire l'effectif (...) Trop de défenseurs centraux ? Oui et certains sont, entre guillemets, sur le départ. Ils ont bien compris qu'ils auraient peut-être moins de temps de jeu que d'autres et ils cherchent des options, comme nous, pour pouvoir être en mesure de jouer ailleurs. Ça fait partie des postes à réduire comme le milieu », explique le responsable du recrutement de l’Olympique Lyonnais, conscient que le début officiel du Championnat de Ligue 1, et même des autres championnats européens peut tout de même faire bouger les choses. En attendant, les joueurs de l'OL sont rentrés dès dimanche soir à Lyon et préparent désormais le dernier match de préparation, ce sera le week-end prochain contre l'Inter Milan.

Mercato Lyon : Paqueta, Cheyrou n'écarte pas un départ

Maxifoot.fr

Dans l'hypothèse d'une belle offre sur ce mercato d'été, le milieu de terrain de l'Olympique Lyonnais Lucas Paqueta (24 ans, 34 matchs et 8 buts en L1 pour la saison 2021-2022) pourrait être autorisé à quitter le club rhodanien. Invité à s'exprimer sur ce dossier dans les colonnes du quotidien L'Equipe ce lundi, le responsable du recrutement des Gones Bruno Cheyrou n'a pas écarté cette possibilité.

"On est prêts à toute éventualité mais il faut déjà réduire l'effectif. En fonction des départs, des offres, au cas par cas, on analysera mais des données économiques entrent en ligne de compte. On appréhendera ça avec le président (Jean-Michel Aulas, ndlr), avec Vincent (Ponsot, ndlr) pour prendre les meilleures décisions. Je suis là pour avoir la meilleure équipe possible mais il y a des contraintes à prendre en compte", a rappelé le dirigeant de l'OL.

OL : déjà la fin de l'aventure chez les Gones pour Boateng ?

Onzemondial.com

Arrivé l'été dernier en provenance du Bayern Munich, Jérôme Boateng pourrait déjà faire ses valises et quitter l'Olympique Lyonnais.

Sur le plan financier, Lyon aurait donc du mal à refuser une proposition importante pour l'international brésilien.
Un pari raté. Quand le 1er septembre dernier, l'Olympique Lyonnais annonçait la signature de Jérôme Boateng, alors libre de tout contrat, le pari était osé. Et un an plus tard, on peut facilement dire qu'il est complètement raté. Entre les embrouilles sur et en dehors du terrain avec ses coéquipiers, et surtout des performances très discutables, l'ancien du Bayern Munich a vécu, à l'image de son club, une saison en enfer. Alors qu'il lui reste encore un an de contrat dans le Rhône, il apparaît désormais comme le troisième, voire le quatrième choix dans la hiérarchie de Peter Bosz, lui qui fêtera ses 34 ans au mois de septembre.

Retour en Allemagne ?

De quoi pousser le champion du monde 2014 à s'interroger sur son avenir en France. Interrogé dans les colonnes du journal allemand Kicker, l'homme aux 76 sélections avec la Mannschaft n'écarte pas à un départ durant le mercato estival : "Le sujet n'est pas clos. Je peux imaginer beaucoup de choses en Europe. Cela inclut l'Allemagne parce que c'est une grande ligue avec de grandes équipes et de grands fans." Des paroles qui font directement échos aux propos de Bruno Cheyrou. Le directeur sportif lyonnais indiquait hier après la victoire des siens face à Feyenoord (2-0) qu'il était temps de dégraisser l'effectif et le réduire. Pensait-il à Jérôme Boateng à ce moment précis ? En attendant, il ne devrait pas être retenu en cas d'offre correcte d'une écurie.

OL : Lyon un club pas assez bien pour Adrien Rabiot

Foot01 com

L'avenir d'Adrien Rabiot à la Juventus est incertain, et ces derniers jours le nom de l'Olympique Lyonnais revenait régulièrement, même si l'OL est à l'arrêt dans son mercato. Cependant, l'international tricolore n'est pas chaud pour s'engager à Lyon.

A un an de la fin de son contrat avec la Juventus, la situation se tend pour Adrien Rabiot, le club turinois étant évidemment tenté de le céder dès ce marché des transferts afin de ne pas le voir partir libre dans un an. Et cela même si la Vieille Dame n’a eu aucun scrupule à le recruter sans avoir aucune indemnité à payer au PSG en 2019, le joueur formé à Paris ayant refusé de renouveler son contrat. A 27 ans, et après trois saisons mitigées sous le maillot du club italien, Adrien Rabiot ne doit pas se rater s’il veut jouer le Mondial avec l’équipe de France, lui qui avait refusé d’être suppléant des Bleus en 2018. Sa maman, qui défend ses intérêts, travaille sur plusieurs pistes, et ces derniers jours le nom de l’Olympique Lyonnais revenait dans la presse italienne. Mais selon le Corrierre dello Sport, cet hypothèse d’une signature d’Adrien Rabiot à l’OL se heurte à la réalité.

Rabiot à Lyon, c'est mal barré

Le quotidien sportif italien explique que le club de Jean-Michel Aulas souhaite effectivement recruter Adrien Rabiot, une fois que Lyon aura fait un peu de place en milieu de terrain, la réciproque n’est pas vraie. En effet, si Véronique Rabiot envisage plusieurs destinations, en Ligue 1 il n’y a qu’un seul club qui ne trouve grâce à ses yeux, c’est le Paris Saint-Germain. Le Corrierre dello Sport explique que le clan Rabiot estime qu’actuellement l’Olympique Lyonnais n’est pas un club suffisamment fort et ambitieux pour être une destination sérieusement envisageable pour le joueur de la Juventus, qui se verrait franchement bien au PSG. Une prise de position qui reste toutefois à confirmer, d'autant que cela pourrait évoluer au fur et à mesure que l'on s'approchera du 31 août minuit et de la fin du mercato.

Jérémy

Jérémy - @Breizhgone56

Occupé à plein temps par l'OL, bien que ce soit pas toujours un cadeau, il s'en contente.