Brèves de Gones du 17 Juillet

Brèves de Gones du 17 Juillet

Après une première victoire, l’OL écrasé par Anderlecht

Lyoncapitale.fr


Samedi dans la soirée, les Gones ont été vaincus 3-0 par le club belge d'Anderlecht lors d'un match de préparation. Un peu plus tôt dans la journée, ils en avaient remporté un autre à 3 buts contre 2.

C’est une sévère défaite à 3-0 qu'ont essuyé les hommes de Peter Bosz samedi soir sur la pelouse du Lotto Park d’Anderlecht en Belgique. Au cours de ce cinquième match de pré-saison, les Lyonnais se sont montrés peu offensifs, malgré des tentatives de Karl Toko-Ekambi et Alexandre Lacazette, et n'ont pas su contrer les assauts belges. Un peu plus tôt dans la journée, ils avaient toutefois remporté 3 à 2 un premier match de préparation contre les jeunes d'Anderlecht. Après avoir triomphé la semaine dernière contre Bourg-en-Bresse et le Dynamo Kiev.

Trois semaines avant le début de la Ligue 1.

Mais à quelques semaines du début de la nouvelle saison de Ligue 1 qui s’ouvrira pour l'Olympique lyonnais contre l’AC Ajaccio le 5 août prochain, les Gones montrent qu'ils ont encore du travail. "Il y a des points à progresser avant le début du championnat. Ils étaient en forme, présents dans les duels donc on avait un peu plus de difficulté sur le plan physique. On a encore le temps de progresser avant le début de la saison", a réagi le jeune milieu de terrain Johann Lepenant, nouvelle recrue de 19 ans.

Prochaine étape pour l'OL, un stage aux Pays-Bas où ils se mesureront samedi 23 juillet contre Willem II puis le lendemain contre le Feyenoord Rotterdam.



Peter Bosz exige une nouvelle sentinelle à Lyon

Foot01.com


Corrigé à Anderlecht 3-0 samedi soir, l'OL a montré ses lacunes et ses manques sur le plan défensif. Après la rencontre, Peter Bosz a reconnu le besoin de recruter. Les Lyonnais ont un besoin urgent de récupérer un numéro 6, William Carvalho pourrait arriver bien vite.

Samedi soir, sur la pelouse d'Anderlecht, c'était comme un air de déjà-vu pour l'OL. La défaite 3-0 a rappelé les maux si souvent connus par l'équipe de Peter Bosz la saison passée. Ces fragilités défensives rappellent sans doute que l'effectif lyonnais n'est pas aussi complet qu'espéré. Peter Bosz l'a concédé après la rencontre. S'il ne se dédouane pas, il réclame des renforts pour amener de la profondeur de banc. Malgré les recrues et les jeunes du centre de formation, c'est au milieu de terrain que le bât blesse pour lui.

William Carvalho attendu de toute urgence à l'OL ?

L'OL a besoin d'un nouveau milieu récupérateur, une sentinelle, et ceci très rapidement. A ce poste bien particulier, Bosz ne voit qu'un titulaire possible : l'ancien caennais Johann Lepenant. « Si on veut continuer à jouer en 4-3-3 avec un seul 6, alors oui on cherche une sentinelle. On a des joueurs dans l'effectif pour jouer à deux 6. Mais pour jouer avec un seul 6, on n'a que Johann (Lepenant). Donc oui, si on veut continuer à jouer comme cela, il faut absolument un deuxième joueur qui évolue à ce poste-là. Corentin (Tolisso) n'est pas là pour ce poste, il va jouer plus haut », a t-il indiqué en conférence de presse d'après-match.

Qui sera ce nouveau joueur recruté en milieu de terrain ? Les dernières informations venant du Rhône font état d'un possible départ d'Houssem Aouar au Betis Séville et d'un échange avec William Carvalho. Le Portugais serait parfait pour le rôle et son arrivée viendrait directement combler un trou dans l'effectif lyonnais. A voir aussi si l'OL ne sort pas un lapin de son chapeau avec le recrutement surprise d'un autre numéro 6 dans les prochains jours mais l'option Carvalho prend de plus en plus de poids à Lyon.





Dubois sur le départ

Maxifoot.fr

Dépassé dans la hiérarchie par Malo Gusto, l’ancien capitaine Léo Dubois (27 ans, 23 matchs en L1 pour la saison 2021-2022) s’apprête à quitter l’Olympique Lyonnais. Selon les informations de Foot Mercato, la formation rhodanienne a trouvé un accord à hauteur de 3 millions d’euros avec Galatasaray pour le transfert du latéral droit !

L’ancien Nantais, également suivi en Angleterre (Fulham) et en Italie (Fiorentina), serait "plutôt réceptif" à l’intérêt du club stambouliote, écrivent nos confrères, qui précisent que "certains détails" restent à régler avant l’officialisation du transfert. Dans tous les cas, Dubois se dirige bel et bien vers la sortie.
L’objectif pour lui sera aussi et surtout de retrouver du temps de jeu. Une nécessité pour rester dans les petits papiers du sélectionneur Didier Deschamps, à quatre mois du Mondial. Mais en s’exilant en Turquie, Dubois pourrait rapidement disparaître des radars…



John Textor, un faux milliardaire, un vrai millionaire

Foot01.com


Le 29 juillet prochain, John Textor va devenir le nouveau propriétaire d'OL Groupe et donc du club de football dirigé par Jean-Michel Aulas. S'il est très riche, l'homme d'affaires américain n'est pas non plus le Qatar à lui tout seul.

Dans deux semaines, l’assemblée générale d’OL Groupe validera le rachat des actions de Pathé et d’IDG Capital Partners, et d’une grande partie de celles détenues par Jean-Michel Aulas par John Textor, ce dernier devenant le grand patron de l’entreprise, qu’il va ensuite faire retirer de la bourse. Avant d’accepter cette opération, l’actuel patron de l’Olympique Lyonnais a évidemment étudié de près les trois propositions qu’il avait entre les mains. Et il a donc finalement choisi celle transmise par celui qui possède déjà Botafogo et des parts dans Crystal Palace. « L'opération a été un grand succès au-delà de nos espérances. Certains ne respectaient pas les engagements précis et ne correspondaient pas aux valeurs. Puis nous avons rencontré John qui coche toutes les cases. Depuis le début, il a souhaité s'investir dans l'OL avec une collaboration permanente avec l'équipe de direction », se réjouissait Jean-Michel Aulas lors de la conférence de presse officialisant son choix de retenir l’offre de l’Américain. Il est vrai que John Textor était présenté comme un richissime homme d’affaires à la tête d’une fortune à hauteur de 3 milliards de dollars. La réalité est radicalement différente.

250 millions ou 3 milliards, la fortune de Textor fait débat

Sans avoir d’inquiétude concernant la fortune de John Textor, dont les héritiers sont tranquilles pour quelques générations, de la catégorie des milliardaires, il doit clairement passer à celle des millionnaires. Retraçant le parcours professionnel du futur propriétaire de l’Olympique Lyonnais, lequel a connu des fortunes diverses, L’Equipe estime que du côté de Lyon on va vite devoir remettre ses fiches à jour. « Les trois milliards de dollars évoqués dans l'entourage de l'OL représentaient la valeur de FuboTV l'année dernière (Ndlr : Fubo Tv est une société rachetée par John Textor qui diffuse du sport via le streaming). Mais le marché boursier s'est écroulé depuis et l'entreprise ne vaut plus qu'environ 470 millions. De plus, Textor a quitté FuboTV et ne détient que 10 % des parts aujourd'hui. Si vous mettez bout à bout son patrimoine, ses entreprises actuelles et déduisez ses dettes, sa fortune est bien inférieure à trois milliards. On est plus autour des 250 millions », précise un banquier qui connaît le dossier de la vente de l’OL. Globalement, John Textor est plus de la dimension d'un Frank McCourt que d'un Bill Gates, mais si les résultats sportifs de Lyon sont là, tout le monde s'en contentera.

Jean

@JeanLeStagiaire

De Gerland jusqu’à Fourvière brillera la ville des lumières.
Merci maman de m’avoir fait lyonnais.