Léo Dubois et l'Olympique Lyonnais : un mariage raté ?

Léo Dubois et l'Olympique Lyonnais : un mariage raté ?

Léo Dubois et l’OL : un mariage raté ?


En premier lieu, revenons de manière factuelle sur son passage dans le Rhône. En juillet 2018, alors qu'il est capitaine du FC Nantes, Léo Dubois signe libre et sans indemnité pour 4 ans à l'OL.
En juillet 2020, fraîchement international français, il prolonge de 2 saisons, pour être lié jusqu’en juin 2024.
Afin de prendre en compte ses statistiques, Dubois c’est 129 matchs avec l’OL pour 5 buts et 15 passes décisives (dont 19 matchs de coupe d’Europe : 14 en Ligue des Champions et 5 en Europa League pour 1 but et 3 passes décisives).
Il est sélectionné avec l’équipe de France pour la première fois le le 2 juin 2019, où il effectuera 13 matchs au total. Il jouit surtout du profil international grâce à la pénurie de défenseurs droits

Suite à ces considérations générales, entrons dans le vif du sujet, tranchons dans le vrai : Léo Dubois est-il un bon défenseur droit ? La réponse va comme toujours être nuancée et décortiquée. Commençons par le commencement : défend-il bien ?
Il a un profil de latéral strict et bien en place mais il faut avouer que bien qu’il fasse la majorité des matchs de l’équipe (~30/saison), il ne renvoie pas une image de sécurité, maîtrise ou contrôle. Plutôt frêle (1m78 pour 65kg), il ne le compense pas non plus par sa hargne ou une endurance à toute épreuve, il éprouve d'ailleurs des difficultés à terminer les matchs. Alors, est-il forcément nul pour autant ? Si défensivement il pêche un peu bien qu’il ait une compréhension tactique correcte et une relative expérience, est-il a minima un bon contre-attaquant ? Offensivement c’est la désillusion la plus totale. Recruté pour son bon pied, Léo peine terriblement. C’est par ailleurs surtout sur ce point que les supporters de l’OL en veulent à Dubois. Comment est-ce possible que sa qualité principale devienne un défaut majeur de son jeu ? Peu de centres qui dépassent le tibia, centres automatiques sans recherche de zones ou de diversité, bref : le néant. Malgré quelques prouesses sur des buts importants venus de ses centres mais l’ensemble est plus que maussade et ne justifie pas la présence de Léo aussi souvent et le fait qu’il soit si peu mit en concurrence. Il a souvent joué sans crainte pour son niveau et sa place dans le 11.

 

 

C’est pour ces quelques raisons que Dubois est devenu petit à petit, une tête de turc et qu’il est pris en grippe par les supporters, à juste titre par ailleurs. Certes, Léo Dubois semble être quelqu'un de sympathique et agréable en dehors, sûrement un camarade pas compliqué du groupe, mais ça ne suffit visiblement pas. Il est passé d’insignifiant à détesté en quelques temps. Sur le foot à proprement parler, on a vu, et en dehors?

Août 2021 : il est promu capitaine de l'OL par Peter Bosz.
Sans aucun doute, c'est la goutte de trop pour bon nombre d'entre-nous. Il était déjà critiqué et mal aimé. Il devient maintenant symptomatique des critiques envers l’OL et symbole de l’imposture. Avant, l’arrière droit était jugé, depuis le capitaine.
En conclusion, oui il a subit un délit de faciès par certains, était la cible facile, privilégiée, régulière car c’était simple, sous consensus, le contexte lyonnais est trop grand. Toutefois, non il n'est pas perdu, dans un club autre avec un rôle différent il rejouera possiblement à un niveau correct.
Alors il est temps de se séparer en bon terme. En gentleman. Que chacune des parties reconnaisse ses erreurs et excès. En lui souhaitant de retrouver le sourire, le goût de l’effort, un projet lui correspondant avec un contexte plus paisible et supportable. Dubois est amorphe et mérite de rebondir.


Article écrit par Cook'

Twitter @Hugo_Cookster

 

Jean

@JeanLeStagiaire

De Gerland jusqu’à Fourvière brillera la ville des lumières.
Merci maman de m’avoir fait lyonnais.