L'Actu du Dimanche 3 Juillet

L'Actu du Dimanche 3 Juillet

Chaïm El Djebali signe jusqu'en 2025!

 

L'offre pour Dubois qui fait hurler l'OL

Foot01.com

Il ne fait plus de doute que l'OL doit et va vendre Léo Dubois cet été. Toutefois, les offres doivent parvenir à la direction lyonnaise. Fulham se lance sur le dossier en tentant d'obtenir un prêt mais l'OL veut de l'argent frais.

Passé de capitaine de l'OL à simple remplaçant dans l'effectif de Peter Bosz, Léo Dubois a vécu des derniers mois frustrants avec les Gones. Déjà fragilisé par ses propres supporters, l'émergence de Malo Gusto a été le coup de grâce pour envisager un futur ambitieux dans le Rhône. L'ancien nantais doit partir de l'OL pour relancer sa carrière et d'ailleurs le club l'a bien compris. Le latéral droit fait partie des joueurs mis sur le marché cet été. Encore faut-il trouver des clubs intéressés par l'international aux 13 sélections avec l'Equipe de France.

Fulham veut Dubois en prêt, l'OL réclame huit millions

C'est le cas en Italie avec la Fiorentina qui s'est positionné très tôt sur lui. Mais, la Viola ne sera pas à l'initiative tout de suite puisque le Brésilien Dodô du Shakhtar Donetsk reste sa priorité. En Angleterre, Fulham se montre plus entreprenant. Pour fêter son retour en Premier League, le club londonien mise sur un latéral français : l'ancien monégasque Djibril Sidibé ou Léo Dubois.

Fulham est entré en contact avec l'OL pour se faire prêter Dubois. Une option qui ne plaît pas aux Lyonnais, lesquels exigent plutôt un transfert définitif avec un montant fixé à huit millions d'euros. Lyon devrait tenir cette position car il a un besoin urgent et immédiat de remplir les caisses pour compléter son mercato. Les Cottagers sont donc invités à revoir leur offre pour s'offrir un joueur encore appelé en Bleu, il y a moins d'un an, c'était en Finlande en novembre dernier.

Le mercato est très loin d'être fini à l'OL

Foot01.com

L'OL réalise un début de mercato très intéressant, mais surtout dans le rayon des arrivées. Car, personne dans l'effectif pléthorique des Lyonnais n'a été encore vendu jusque là. Sans coupe d'Europe à jouer, il va falloir libérer de la place dans le vestiaire rhodanien.

Alexandre Lacazette, Corentin Tolisso, Tetê, Johann Lepenant. Pour un huitième de Ligue 1, l'OL peut se vanter d'être encore très séduisant au mercato. Mais, il ne faudrait pas oublier que son piètre classement signifie aussi pas d'Europe à jouer la saison prochaine. Un calendrier allégé qui ne nécessite pas autant de joueurs que possédés par l'OL actuellement. Avec les recrues, les jeunes du centre de formation incorporés ainsi que les retours de prêt, l'effectif de Peter Bosz est trop fourni quantitativement ainsi que sur le plan salarial. La direction sportive lyonnaise va devoir se montrer efficace pour vendre.

Aouar, Dembélé et Dubois doivent s'en aller

Une situation évoquée par le journal Le Progrès qui cite notamment le chef de la cellule de recrutement Bruno Cheyrou. Ce dernier reconnaît qu'il y a « une anomalie » dans le groupe de Peter Bosz. L'OL doit vendre et se débarrasser de gros salaires. Parmi les noms évoqués par le quotidien régional, on retrouve ceux de Jérôme Boateng, Léo Dubois, Moussa Dembélé ou encore Houssem Aouar.

Les deux derniers sont particulièrement enjoints à trouver un autre club. En fin de contrat dans un an et menacés d'être poussés sur le banc par la concurrence à la reprise, ils ne sont pas retenus. Néanmoins, trouveront-ils preneur ? Si Aouar fait l'objet d'un suivi intense depuis le début du mercato, c'est moins le cas de Moussa Dembélé mais Bruno Cheyrou reste confiant et patient. « On a réussi à prendre pas mal d’avance, mais le marché reste assez calme. Mais il va bouger petit à petit et je reste confiant sur le fait que pas mal de joueurs vont attirer les convoitises », a t-il indiqué au Progrès. La direction lyonnaise, pointilleuse sur les questions de prix, devra être plus conciliante sur les ventes pour se retirer une grosse épine du pied.

OL : John Textor franchit une étape clé dans son rachat du club !

Butfootballclub.fr

Lancé dans des négociations exclusives avec l'OL, John Textor franchit toutes les étapes dans le rachat définitif du club. Un cap important a été passé jeudi.

Vendredi, John Textor a fait un nouveau pas dans son rachat progressif de l'Olympique Lyonnais. En effet, dans un communiqué financier, OL Groupe a fait savoir que l'Américain et sa société Eagle Football Holdings avaient eu le feu vert du Comité Social et Economique (CSE).

« À la suite de l'entrée en négociations exclusives de Pathé, IDG Capital & Holnest avec Eagle Football Holdings, LLC annoncée le 20 juin 2022, les procédures applicables d'information et consultation des institutions représentantes du personnelles compétentes ont été initiées et achevées par Olympique Lyonnais Groupe et ses filiales. Un avis positif sur le projet d'acquisition majoritaire de Olympique Lyonnais Groupe (y compris l'augmentation de capital et l'offre publique d'achat simplifiée qui suivra) a été rendu hier (jeudi) », peut-on lire dans le communiqué.

Dans le cadre d'une offre publique de rachat des actions et d'un désengagement progressif de la bourse, l'avis du CSE est indispensable. Prochaine étape dans le rachat : l'Assemblée générale d'OL Groupe fin juillet qui doit valider l'augmentation de capital de 86 M€ initiée par John Textor suite à son arrivée...

 

PSG, OM, OL, FC Nantes, RC Lens : Canal+ égratine Labrune et prédit une négociation compliquée en 2023

Butfootballclub.fr

Président du groupe Canal+, Maxime Saada est revenu dans le Journal du Dimanche sur le bon coup réalisé par sa chaîne qui a récupéré toutes les coupes européennes à l'horizon 2024 contre un chèque de 480 M€ par an. L'occasion pour lui de taper encore sur la LFP dont il prédit un crash à l'avenir.

Interrogé sur la valeur réelle de la L1, Maxime Saada est sceptique : « Nous avions proposé 680 M€ par an pour l'intégralité de la L1 lors du dernier appel d'offres en 2021 mais les choix de la LFP ont changé notre perception et la saison écoulée n'a pas démontré que ce championnat avait pris de la valeur. La dernière transaction réalisée par la LFP, en cédant à Amazon 80% de la L1 pour 250 M€, valorise la compétition à 310 M€. Si demain Amazon est capable de mettre 850 M€ pour 100% des matchs alors qu'ils paient quatre fois moins aujourd'hui, la LFP a des raisons d'être sereine... »

Canal+ valorise la L1 à 310 M€, pas à 850 M€...

Quant à savoir si Canal+ participera à l'appel d'offres de 2023, Maxime Saada botte en touche : « Avant toute chose, le sujet de l'iniquité actuelle du contrat doit être réglé. Nous payons toujours 330 M€ pour 20% de la compétition quand Amazon verse 250 M€ pour 80%, ce qui n'est pas acceptable. Nous poursuivrons toutes les actions juridiques possibles pour contester cette iniquité. En fonction du résultat de nos actions, des circonstances du marché et de l'état du championnat, nous déterminerons les modalités de notre participation ».

… Et se paie Vincent Labrune

Pour finir, le président du directoire de C+ s'en prend à Vincent Labrune avec qui les relations sont délèteres aujourd'hui : « Je n'ai aucun contact avec Vincent Labrune depuis plus d'un an. Nos relations sont inexistantes alors que nous sommes le premier financier de la Ligue 1 depuis des décennies. A noter que nous avons une relation de confiance avec tous les autres ayants droit des compétitions que nous diffusons ».

Jérémy

Jérémy - @Breizhgone56

Occupé à plein temps par l'OL, bien que ce soit pas toujours un cadeau, il s'en contente.