L'Actu du Mercredi 29 Juin

L'Actu du Mercredi 29 Juin

Mercato: l'OL peut faire une croix sur Malacia

Leprogrès.fr

Encore bien placé en début de semaine pour attirer le défenseur latéral gauche néerlandais Tyrell Malacia, l'OL s'est fait doubler par Manchester United, qui a présenté à Feyenoord une offre supérieure. Le joueur a lui, choisi de rejoindre la Premier League.

La priorité de recrutement de l'OL et de Peter Bosz au poste d'arrière gauche, avait un nom : Tyrell Malacia. L'international néerlandais de Feyenoord de 22 ans, qui plaisait beaucoup à l'entraîneur lyonnais, semblait proche de s'engager ces derniers jours, mais les nouvelles venues des Pays-Bas mardi, ont mis un coup de frein aux aspirations lyonnaises.

« L'OL a servi de lièvre pour Manchester United »

Dans un premier temps, le directeur sportif de Feyenoord a expliqué à un média néerlandais qu'un accord avait été trouvé avec Manchester United (15 millions d'euros, plus 2 millions de bonus), une offre supérieure à celle proposée par l'OL, qui atteignait 15 millions, bonus compris. Il restait à obtenir l'accord du joueur de rallier Manchester, et dans la soirée, ses représentants auraient prévenu l'OL, selon L'Equipe, de son choix de de privilégier l'Angleterre. Contacté, le club lyonnais a confirmé cette information de l'échec de la négociation, regrettant d'avoir « servi de lièvre pour Manchester ».

Comme l'an dernier où l'OL avait échoué à attirer André Onana, l'ex-gardien de l'Ajax, puis l'attaquant du Zenit, Sardar Azmoun, c'est un coup dur pour le club lyonnais, qui doit activer désormais d'autres pistes. L'ex-latéral de Nice, aujourd'hui à Watford, Hassane Kamara (28 ans), serait une option, selon le quotidien sportif, mais selon non informations, elle ne constitue pas le plan B du club à ce poste.

L'OL s'est lourdement trompé, les millions disparaissent

Foot01.com

Ayant perdu son brassard de capitaine ainsi que sa place de titulaire à l'OL, Léo Dubois est condamné à partir cet été pour relancer sa carrière. Cependant, cela ne sera pas aussi facile que prévu et le club lyonnais devra faire des concessions.

En moins d'une saison, Léo Dubois a connu un déclassement violent du côté de l'OL. Le latéral droit avait démarré le précédent exercice en tant que capitaine des Gones à la place du partant Memphis Depay. Mais, en quelques mois, il a vu l'émergence du jeune Malo Gusto à son poste venir gâcher ses beaux plans à Lyon. Tout s'est rapidement enchaîné en parallèle des difficultés collectives : fronde des supporters à son égard, tension à l'entraînement avec Boateng et enfin mise sur le banc avec la fin de son statut de capitaine de l'OL. L'avenir de Dubois dans la capitale des Gaules s'annonce plus sombre que jamais.

Un transfert à bas coût ou un prêt pour Dubois

Pour Dubois, le constat est clair : il faut à tout prix partir cet été de Lyon pour relancer une carrière dans le dur en club et encore plus en Equipe de France. En effet, il n'a plus été appelé par Didier Deschamps depuis le déplacement en Finlande en novembre dernier et ses chances d'aller au Qatar sont très minces. Encore faut-il trouver des clubs intéressés par lui. L'ancien nantais n'a été convoité que par la Fiorentina et il n'est même pas la première option de la Viola, laquelle privilégie Dodô du Shakhtar Donetsk.

En cause, selon Le Progrès, les 10 millions d'euros attendus par l'OL pour Dubois couplés au très bon salaire du joueur. Dans le marché actuel, Léo Dubois n'est pas une solution séduisante pour les autres clubs. Il ne reste que deux possibilités à l'OL pour décanter le dossier comme l'indique une source citée par Le Progrès. « C’est Lyon qui détient la clé, car aucun club ne mettra 10 millions sur la table. Il faudra accepter une offre plus basse, ou un prêt, permettant au joueur de se relancer, tout en allégeant la masse salariale de l’effectif. Mais s’il devait rester, il se battra dès le premier entraînement pour essayer de regagner sa place », indique t-elle. Dans l'intérêt de Léo Dubois voire du groupe lyonnais, l'OL doit revoir ses exigences financières à la baisse.

OL : Aulas va mettre Textor sur la touche, Rothen l'annonce

Foot01.com

Les prochains mois s'annoncent très intéressants à l'OL. Président depuis 1987, Jean-Michel Aulas ne sera plus l'actionnaire majoritaire du club au profit de John Textor. Une nouveauté pour le boss lyonnais mais, pour Jérôme Rothen, difficile de l'imaginer passer au second plan.

Bientôt, Jean-Michel Aulas ne sera plus le seul maître dans la capitale des Gaules. Le président de l'OL depuis 1987 a du céder son fauteuil d'actionnaire majoritaire du club lyonnais il y a une semaine très exactement. Le nouveau puissant porte-feuille du club rhodanien est l'Américain John Textor. Toutefois, Aulas ne pouvait abandonner son bébé aussi facilement et il a su négocier le fait de rester président exécutif pendant encore trois ans. Il pourra continuer à mener la destinée de son club de toujours même si les décisions devront se prendre désormais à deux avec John Textor.

Aulas décidera encore pour tout, selon Rothen

Après le pouvoir absolu de Jean-Michel Aulas, l'OL aura une direction bicéphale à sa tête. Le financier dans les mains de John Textor et le sportif pour Aulas. Mais, ce dernier arrivera t-il à s'accommoder de son nouveau partenaire ? Jérôme Rothen en doute. Le consultant RMC l'a indiqué dans son émission Rothen s'enflamme mardi soir. Pour lui, le président lyonnais voudra encore tout décider malgré l'arrivée de John Textor dans le club.

« Moi je trouve ça compliqué de penser qu’il puisse équilibrer les choses avec quelqu’un d’autre parce que c’est le taulier depuis 40 ans. C’est lui qui a monté le club, c’est son bébé. Il en a fait une machine de guerre, une pompe à fric. Après, ça atteint ses limites d’un point de vue sportif. On est d’accord pour dire qu’il est temps de passer la main mais il n’est pas capable. La preuve dans la négociation, il a obtenu de rester trois ans de plus. Il a pas envie de déléguer. […] Dans deux ans, il va pas dire à John : come on, tu gères je vais t’écouter. Non, il va écouter personne. Je pense qu’on ne peut pas partager le pouvoir quand on est un taulier. Ça va être difficile de déléguer à John », a t-il développé. Une analyse logique quand on sait l'amour porté par Aulas à l'OL. Toutefois, depuis une semaine, ce dernier est devenu un employé comme un autre pour John Textor et le moindre échec pourra menacer sa position au sein du club.

OL : après le coup dur Malacia, Garcia joue un nouveau vilain tour aux Gones !

Onzemondial.com

Alors que l'OL a subi un coup dans le dossier Tyrell Malacia, Rudi Garcia lui a aussi joué un vilain tour.

L'Olympique lyonnais est groggy ! Un an après avoir vu André Onana se rétracter au dernier moment, c'est désormais au tour de Tyrell Malacia d'en faire de même. Proche des Gones, l'international néerlandais va finalement rejoindre Manchester United après qu'Erik ten Hag ait insisté.

Konan en route pour Al-Nassr !

Un coup dur donc pour l'OL qui va devoir se rabattre sur d'autres pistes ! Et ce ne sera pas Ghislain Konan. Comme l'annonce Foot Mercato, l'ancien Rémois, qui faisait partie des cibles lyonnaises durant ce mercato, s'est mis d'accord pour rejoindre Al-Nassr, qui vient de nommer Rudi Garcia au poste d'entraîneur. Cette saison, l'Ivoirien avait inscrit 3 buts et délivré une passe décisive.

Mercato - Malacia plante Lyon, un ancien de L1 pour le remplacer ?

Topmercato.com

Tyrell Malacia ne devrait pas défendre les couleurs de l’OL, cette saison. Le joueur de Feyenoord Rotterdam aurait accepté la proposition de Manchester United. L’opération pourrait atteindre 17 millions d’euros. Hassane Kamara (West Ham) pourrait le remplacer. Le dossier d’Issa Diop (West Ham) serait également chaud.

D’après L’Équipe, Tyrell Malacia est revenu sur l’accord oral qu’il avait trouvé avec l’OL. Le défenseur du Feyenoord Rotterdam a choisi de rejoindre les rangs de Manchester United, bien qu’il ait d’abord accepté les termes de la proposition des Lyonnais. Un coup dur pour les dirigeants rhodaniens, qui ont confirmé l’information à Olympique et Lyonnais. Ils suspecteraient d’ailleurs les agents de l’international néerlandais de s’être servis d’eux pour débloquer les négociations. L’intervention lyonnaise aurait permis au club anglais de faire baisser le prix de l’opération. Son transfert pourrait atteindre 15 millions d’euros, plus 2 millions de bonus, alors que la formation néerlandaise en attendait initialement 25 millions d’euros.

Kamara et Diop, nouvelles priorités de l’OL ?

Pour compenser cet échec, l’OL pourrait activer la piste d’Hassane Kamara, l’ancien joueur de Nice. Le natif de Saint-Denis évolue désormais sous la tunique de Watford, avec qui il est sous contrat jusqu’en juin 2025. Les Hornets ont misé 4 millions d’euros pour le recruter, en janvier, et il a pris part à 19 rencontres de Premier League. Lyon négocierait également avec West Ham pour Issa Diop. Les décideurs lyonnais verraient en lui le pendant idéal à Castello Lukeba, tandis que Jason Denayer va partir au terme de son engagement (le 30 juin) et que Jérôme Boateng est poussé vers la sortie. Le dossier serait en voie de finalisation. A priori, les dirigeants rhodaniens devraient remporter la bataille, bien que Newcastle ait un temps semblé sur les rangs.

Rayon départs, l’OL se montrerait trop gourmand en ce qui concerne Léo Dubois. Le défenseur, qui n’est plus titulaire, n’aurait pas reçu d’offres alors que les Lyonnais ont fixé son prix à 10 millions d’euros. Leurs exigences pourraient être revues à la baisse, ces prochains jours.

 

OL : Aouar priorité surprise de Favre à Nice !

Foot01.com

En fin de contrat avec l’OL dans un an, Houssem Aouar est sur le départ lors de ce mercato et son profil plaît à Lucien Favre du côté de Nice.

Annoncé avec insistance vers des clubs intermédiaires de Premier League ou de Série A lors de ce mercato estival, Houssem Aouar pourrait finalement rester en France. Si son départ de l’Olympique Lyonnais ne fait quasiment aucun doute, l’international français de 23 ans a une belle cote en Ligue 1 et selon les informations de Nice-Matin, Lucien Favre apprécie beaucoup les qualités d’Houssem Aouar, un joueur qu’il aimerait beaucoup recruter à l’OGC Nice, club duquel il est officiellement redevenu l’entraîneur lundi. Lucien Favre, dont le style de jeu inclus une grosse possession et des joueurs très techniques à l’intérieur du jeu, estime qu’Houssem Aouar est compatible à sa philosophie et qu’il est capable de le relancer après une saison décevante du côté de l’OL.

Favre aime beaucoup Aouar et Diop

Tandis que Nice-Matin n’évoque pas de prix pour le potentiel transfert d’Houssem Aouar, la presse italienne croit savoir que Jean-Michel Aulas et Vincent Ponsot réclameront près de 20 millions d’euros pour l’international français, une somme que l’OGC Nice pourrait être réticente à mettre sur la table. Et pour cause, le milieu offensif de l’OL n’a plus qu’un an de contrat et sa dernière année en demi-teinte dans le Rhône ne justifie pas vraiment un tel tarif. Des négociations vont donc être menées par le Gym dans le but de faire baisser le prix du joueur. De son côté, Jean-Michel Aulas comptera sur l’intérêt de la Roma, qui semblait être le prétendant le plus sérieux d’Houssem Aouar à l’étranger, dans le but de faire monter les enchères. Dans le cas où la piste Aouar viendrait à tomber à l’eau, Nice a une piste de luxe sous le coude puisque le quotidien azuréen dévoile que Lucien Favre et Julien Fournier sont également intéressés par le prometteur milieu de terrain offensif monégasque Sofiane Diop, relégué sur le banc depuis le remplacement de Niko Kovac par Philippe Clément en cours de saison.

Les fans de l'OL déclarent la guerre à Fabrizio Romano

Foot01.com

Alors qu'il avait donné son accord pour rejoindre l'OL, Tyrell Malacia va finalement s'engager avec Manchester United. Un coup dur alors que son arrivée était annoncée par Fabrizio Romano.

Premier coup dur pour l'OL cet été sur le marché des transferts. En effet, la direction rhodanienne ne pourra pas signer Tyrell Malacia. Le jeune latéral gauche néerlandais du Feyenoord était pourtant annoncé comme futur arrivant à l'OL pour près de 15 millions d'euros. C'est en tout cas ce qu'avait indiqué Fabrizio Romano sur son compte Twitter avec son devenu célèbre : Here we go. Pour les fans lyonnais donc, il était impossible de voir Malacia échapper à leur club. Pourtant, Manchester United va bien rafler la mise. Selon L'Equipe, Malacia a seulement prévenu l'OL ce mardi de sa non-venue dans le Rhône. Un comportement surprenant pour la direction lyonnaise, qui a l'impression d'avoir été utilisée par les agents du Néerlandais, dans le but d'inciter United à signer plus rapidement Malacia.

Les fans de l'OL plus que frustrés

Du côté des fans de l'OL, on a également eu l'impression d'avoir été floué par certains journalistes, dont Fabrizio Romano, en général très bien informé sur le mercato. Sur Twitter, certains amoureux de l'Olympique Lyonnais n'ont pas hésité à tacler le journaliste italien. « Fabrizio Romano en 24h : annonce un accord imaginaire entre Malacia et Lyon, annonce un prêt de Xavi Simons qui finalement taille définitivement, à minuit mdrrr » ; « Romano a 0 crédibilité mdrr après l’affaire Malacia » ; « Comme j'ai dis dans le précédent tweet, Hugo guillemet qui est la source la plus fiable pour OL, a dit que rien n'était encore bouclé » ou encore « Il avait dit que tout était bouclé mais Hugo guillemet (qui est la meilleure source pour OL) nous avait bien avertis qu'à ce moment là rien n'était encore fait. C'est juste une fraude », pouvait-on voir du côté des fans de l'OL, qui ne pardonneront pas de sitôt l'annonce malencontreuse de Fabrizio Romano. Un Fabrizio Romano qui vit un manque de réussite sur le mercato ces dernières heures puisque Xavi Simons, qu'il avait annoncé au PSV en prêt depuis le PSG, a finalement signé jusqu'en 2027 avec le club néerlandais... Du côté de l'OL, le plan B pour remplacer Malacia semble être Hassan Kamara (Watford) selon les informations de L'Equipe. L'arrivée d'Issa Diop (West Ham) est aussi en bonne voie, toujours d'après le média français.

Jérémy

Jérémy - @Breizhgone56

Occupé à plein temps par l'OL, bien que ce soit pas toujours un cadeau, il s'en contente.