L'Actu du Jeudi 23 Juin

L'Actu du Jeudi 23 Juin

Yannis Lagha signe jusqu'en 2025

 

OL: Paqueta opéré après une blessure de cerf-volant

Rmcsport.bfmtv.com

Lucas Paqueta a annoncé jeudi s’être coupé à la main en faisant du cerf-volant pendant ses vacances. Le milieu offensif brésilien de l’Olympique Lyonnais a confirmé avoir besoin d’une petite opération médicale pour éviter tout problème dans le futur mais va bien.

Que les supporters de l’OL se rassurent, Lucas Paqueta ne va pas être éloigné des terrains pendant de longs mois. Mais le Brésilien va certainement intégrer la liste des blessures les plus improbables dans le football. Ce jeudi, le milieu offensif rhodanien a confirmé qu’il allait passer sur le billard pour traiter une blessure bégnine à la main gauche. Le meneur de jeu lyonnais s’est coupé en faisant du cerf-volant pendant ses vacances.

"Se souvenir que les jeux d’enfants ont aussi des conséquences, a lancé Lucas Paqueta dans un message publié sur les réseaux sociaux. Je suis allé faire du cerf-volant et je me suis coupé le doigt. Tout va bien."

"Une petite intervention chirurgicale"

A l’heure où l’OL a officialisé la signature du prometteur milieu Johann Lepenant et le retour de l’enfant du club Ludovic Giuly comme adjoint de Peter Bosz, Lucas Paqueta va lui passer par la case chirurgie. Mais après avoir annoncé cette nouvelle, le joueur auriverde de 24 ans a aussi tenu à rassurer tout le monde, il n’y a rien de grave et sa reprise ne sera pas perturbée.

"Tout va bien, mais pour éviter tout problème de mouvement à l’avenir, je vais subir une petite intervention chirurgicale, a encore indiqué Lucas Paqueta. Mais tout va bien. Lève le pouce en l’air et coupe-le."

Avant de commencer la saison 2022-2023 en Ligue 1 contre le promu Ajaccio début août, l’OL affrontera le Dynamo Kiev ou encore Anderlercht et Feyenoord pendant la préparation. Plusieurs matchs amicaux qui devraient laisser à Lucas Paqueta de bien récupérer et surtout de montrer que sa blessure de cerf-volant ne l’empêchera pas de briller avec Lyon.

La vente de l’OL met l’OM KO

Foot01 com

La vente de l’OM est évoquée depuis plusieurs années, mais à l’OL, en quelques mois, le club a changé de propriétaire. A un niveau inattendu en France.

Tout a été officialisé en ce début de semaine, avec l’arrivée de John Textor, qui va détenir plus de 60 % des parts du club rhodanien, et même bien plus après la recapitalisation de l'OL. L’homme d’affaire américain prend le pouvoir de façon pacifique, puisqu’il laisse Jean-Michel Aulas gérer le club pendant les prochaines années. Même si, bien évidemment, l’emblématique dirigeant rhodanien n’est plus le seul et unique boss de l’OL. Néanmoins, ce rachat de l’OL provoque pour le moment un élan plutôt positif autour de la formation lyonnaise. L’économiste du sport Christophe Lepetit comprend très bien cette valorisation positive autour de Lyon, et trouve même que l’opération financière dans son ensemble et tout simplement impressionnante. Seul le PSG en France aurait pu faire mieux.

Seul le PSG peut faire mieux

« Le club est valorisé à quasi 800 ME avant l’augmentation de capital, ce qui est très important par rapport au marché français. On n’a pas atteint de tels chiffres pour les autres clubs cédés en totalité ou partiellement sur le marché français. Hors PSG, évalué à 2,5 milliards d’euros, je serai surpris qu’un autre club puisse atteindre une valorisation telle que l’OL, y compris l’OM. Lyon est le seul club à avoir fait une stratégie complète, autour de l’Euro 2016, là où d’autres ne s’y sont pas risqués, comme Nice, Bordeaux, Marseille. Au-delà d’être un club de football de L1 plus ou moins performant, l’OL est aussi une entreprise qui possède un actif immobilier hyper intéressant, avec des perspectives de dégagements de revenus, y compris si demain la saison sportive est moins prolifique », a confié le dirigeant du centre du droit et de l’économie du sport de Limoges, qui valide donc à 100 % cette arrivée de John Textor comme patron d’un OL qui, avec ce nouveau patron, le CVC, l’Arena et des résultats sportifs en amélioration, peut voir l’avenir sereinement.

Mercato - OL : Aouar en Liga, ça se précise !

Topmercato.com

Après avoir validé un premier renfort, l’OL pourrait bientôt autoriser le transfert d’un de ses cadres, Houssem Aouar. Des discussions seraient en cours avec le FC Séville, en vue d’un prochain départ. Corentin Tolisso pourrait le remplacer.

Encore jugé décevant, cet exercice, Houssem Aouar devrait quitter l’OL, cet été. Le joueur se serait entendu avec ses dirigeants pour partir, alors qu’aucun accord n’a été trouvé pour sa prolongation. L’international français disposerait de plusieurs courtisans. Ces dernières semaines, Sky Sport Italie et Nabil Djellit ont respectivement annoncé des négociations avec l’AS Rome et Leicester. Mais c’est en Espagne que le milieu de terrain pourrait tenter de se relancer.

D’après les renseignements obtenus par le journaliste espagnol Diego Plaza Casals (El Chiringuito), des discussions sont en cours entre les dirigeants lyonnais et leurs homologues du FC Séville en vue d’un possible deal. Monchi serait convaincu de pouvoir aider Houssem Aouar à retrouver sa dynamique de début de carrière. En outre, le jeu espagnol paraît bien correspondre à son jeu et pourrait lui permettre de s’épanouir.

L'OL vise un gros recrutement

Du côté de l’OL, Jean-Michel Aulas a annoncé un recrutement ambitieux. L’arrivée de John Textor comme futur actionnaire majoritaire devrait permettre de disposer d’une belle enveloppe, ce mercato. L’homme d’affaires américain va en effet injecter des fonds qui génèreront une augmentation de capital de 86 millions d’euros, dont la plus grande part sera consacrée aux transferts. Ainsi, après Alexandre Lacazette, le président rhodanien rêverait de faire revenir Corentin Tolisso dans l’entrejeu. Le Bavarois sera libre de tout contrat dans quelques jours. Les Lyonnais cibleraient également des éléments tels que Tyrell Malacia (Feyenoord) ou Issa Diop (West Ham).

Rayon départs, Jérôme Boateng et Tino Kadewere paraissent poussés vers la sortie, tandis que Lucas Paqueta pourrait rejoindre l’Angleterre, où Newcastle tente notamment de l’attirer. Il y a quelques semaines, la presse anglaise évoquait un possible transfert du Brésilien pour 58 millions d’euros.

Non à l’Angleterre, Tetê n’a d’yeux que pour l’OL

Foot01.com

Grâce à la prolongation des mesures prises par la FIFA, Tetê pourra de nouveau quitter le Shakhtar Donetsk en prêt la saison prochaine. L'ailier brésilien aimerait en profiter pour rester à l’Olympique Lyonnais malgré l’intérêt de plusieurs clubs en Premier League.

Après seulement 10 matchs toutes compétitions confondues, l’Olympique Lyonnais a été séduit. Il n’en a pas fallu davantage à Tetê pour convaincre le club rhodanien de le conserver la saison prochaine. La tâche s’annonçait pourtant compliquée dans un premier temps. Pour rappel, l’ailier du Shakhtar Donetsk a pu partir en prêt pendant la deuxième partie de saison grâce à la mesure de la FIFA. L’instance a en effet autorisé les joueurs évoluant en Russie et en Ukraine à suspendre leur contrat pour rejoindre une autre équipe.

La FIFA libère à nouveau Tetê

L’objectif pour l’Olympique Lyonnais était donc de négocier son transfert définitif. Ce qui paraissait alors improbable étant donné que le Shakhtar Donetsk réclamait 28 millions d’euros pour son joueur sous contrat jusqu’en décembre 2023. Mais depuis, la situation géopolitique n’a pas évolué dans le bon sens en Ukraine, incitant la FIFA à prolonger ses mesures pour la saison prochaine. Autrement dit, Tetê pourra de nouveau suspendre son bail avec le club ukrainien et rejoindre la formation de son choix.

C’était l’opportunité pour le gaucher de découvrir le football anglais puisque plusieurs pensionnaires de Premier League, à commencer par West Ham, se verraient bien l’accueillir cet été. Mais selon les informations de Mike McGrath, journaliste au Daily Telegraph, les clubs anglais n’ont pas les faveurs du joueur qui préfère poursuivre l’aventure à l’Olympique Lyonnais. Rien d’étonnant dans la mesure où Tetê s’est montré à son avantage à Lyon, avec notamment deux buts et cinq passes décisives en Ligue 1. Des statistiques prometteuses pour une recrue pas encore totalement adaptée.

 

Un match amical contre le Dynamo Kiev le 12 Juillet

Jérémy

Jérémy - @Breizhgone56

Occupé à plein temps par l'OL, bien que ce soit pas toujours un cadeau, il s'en contente.