L'actu du Dimanche 19 Juin

L'actu du Dimanche 19 Juin

Cherki traîne à prolonger, attention danger !

Foot01.com


A un an de la fin de son contrat avec l'Olympique Lyonnais, Rayan Cherki n'a toujours pas accepté de prolonger avec son club formateur. Ce dossier devient une priorité pour Jean-Michel Aulas.

Du haut de ses 18 ans, Rayan Cherki sait ce qu’il veut, et ce qu’il ne veut pas. Et pour l’instant l’attaquant lyonnais n’a toujours pas validé l’offre de prolongation de trois ans que l’OL lui soumet. De quoi forcément tendre un peu l’ambiance du côté de Jean-Michel Aulas et Vincent Ponsot, car l’idée même de voir l’international Espoirs quitter Lyon gratuitement dans un an, ou via un transfert payant durant ce mercato, donne forcément de grosses sueurs froides aux dirigeants rhodaniens. Ce dimanche, Le Progrès le confirme, le cas Cherki est désormais le dossier tout en haut de la pile concernant le secteur sportif. « Le club continue d’insister pour que Rayan Cherki signe sa prolongation », a fait savoir l’Olympique Lyonnais lorsque Christian Lanier a posé la question de l’avancement du dossier. Le marché des transferts étant ouvert depuis le 10 juin, chaque jour qui passe fait forcément grimper la température.

Rayan Cherki, l'obsession de Lyon

Du côté du président de l’OL, on reste assez confiant, même si Jean-Michel Aulas sait que de nombreux joueurs veulent désormais aller au bout de leur contrat afin de pouvoir ensuite négocier comme ils le veulent. Mais concernant Rayan Cherki, Lyon a tout de même une chance. En effet, comme le rappelle le quotidien régional, la famille de l’attaquant est « très proche » de l’Olympique Lyonnais, même si c’est un conseiller qui gère cette prolongation ou pas. Du côté du septuple Champion de France, on fait tout pour que ce dossier soit réglé positivement de manière très rapide, espérant même pouvoir annoncer la prolongation jusqu’en 2026 de Rayan Cherki avant le début de la reprise de l’entraînement, prévue le 1er juillet prochain. Du côté des supporters, on veut voir du positif dans le dernier message du joueur de 18 ans sur les réseaux sociaux.

En effet, posant avec le nouveau maillot de l'Olympique Lyonnais, Rayan Cherki écrit :« ? un jour ? pour toujours ». De quoi laisser envisager une bonne nouvelle pour l'OL, même si forcément il faut prendre cela avec des pincettes, cette communication très marketing n'engageant à rien. Mais forcément, chaque mot a du sens, et du côté du Groupama Stadum, on espère que Cherki confirmera rapidement qu'il souhaite rester à Lyon, peut-être pas pour toujours, mais au moins trois ans de plus, ce qui serait déjà une bonne chose au moment où l'OL mise sur son ADN pour sortir du marasme sportif connu cette saison.





Aulas a «la force de poursuivre l'aventure» à la tête de l'OL

Lefigaro.fr


Le président rhodanien, qui fête ses 35 ans à la tête du club, assure qu'il est prêt à poursuivre mais aussi à passer la main.

Jean-Michel Aulas n'envisage pas de décrocher. Invité par Téléfoot à l'occasion de son 35e anniversaire à la tête de l'Olympique Lyonnais, le président rhodanien a visionné un documentaire retraçant sa mandature à succès. «Ça donne une force incroyable pour poursuivre l'aventure», a commenté l'intéressé, ému aux larmes.

Tandis que l'OL serait sur le point d'être racheté en partie par des investisseurs américains, «JMA» sait qu'il finira bien par passer la main à la tête du club. «Ce ne serait absolument pas rationnel, à 73 ans, de ne pas imaginer passer la main, assure le boss de l'OL. Puis, je me dis, il y a une famille derrière, il y a des gens que j'aime à qui je dois aussi de faire en sorte d'être plus proche d'eux, donc il faut être dans l'avenir prêt à passer la main le jour où les choses vont se faire.»

Aulas, qui négocierait avec les futurs repreneurs de l'OL l'assurance de rester à la tête de l'institution, pourrait passer la main dans les années à venir. Président de l'ASVEL et proche du président lyonnais, Tony Parker fait partie des candidats crédibles à la reprise en main du club sept fois champion de France.





Coup de clim dans le dossier Malacia !

Foot01.com


L'OL cherche à se renforcer au poste de latéral gauche après le départ d'Emerson. Les Gones sont très intéressés par la possibilité de recruter Tyrell Malacia en provenance du Feyenoord.

A l'instar du PSG, l'OL veut entamer une petite révolution au sein de son effectif cet été. La direction rhodanienne multiplie les postes pour se renforcer dans tous les secteurs de jeu. L'un des chantiers prioritaires est le poste de latéral gauche. Emerson est reparti du côté de Chelsea et Henrique ne donne pas satisfaction. L'OL veut donc s'attacher les services d'un joueur régulier au plus haut niveau mais également avec une belle marge de progression. Selon les informations du quotidien Het Algemeen Dagblad, l'OL a augmenté son offre initialement de 10 millions d'euros pour s'offrir Malacia. Mais Feyenoord n'est toujours pas convaincu. Et alors que le latéral gauche de 22 ans était longtemps promis à Lyon, il devrait plutôt s'engager en Premier League du côté de Manchester United.

L'OL devancé par Manchester United pour Malacia

C'est du moins ce que nous apprend le site batave FR12, spécialisé sur l'actualité du Feyenoord et qui relaye une information du Daily Mail. Comme dit par le média néerlandais, Malacia sera recruté par Manchester United une fois que les Red Devils auront sécurisé la venue de son compatriote Frenkie de Jong. Bonne nouvelle cependant pour l'OL, le fait que les négociations avec le joueur du Barça seront longues. De quoi permettre aux Gones de revaloriser leur offre, surtout que Feyenoord est dans l'obligation de vendre vite. Estimé à 17 millions d'euros, Malacia ne sera pas bradé et son club devrait même en profiter pour faire monter les enchères. Auteur de 50 matchs la saison passée avec le Feyenoord, le latéral international néerlandais est l'un des plus grands espoirs du football de son pays. Comme dit récemment par Jean-Michel Aulas, l'OL est prêt à faire certaines folies cet été lors du mercato. Malacia pourrait être l'une d'elles, même si les arguments de Manchester United ont de quoi séduire davantage.





Pas de tapis rouge pour Lacazette, Dembélé sort les crocs

Foot01.com


Auteur d’une deuxième partie de saison exceptionnelle, Moussa Dembélé n’envisage pas de quitter l’Olympique Lyonnais malgré l’arrivée estivale d’Alexandre Lacazette.

En réussissant à boucler le retour d’Alexandre Lacazette, en fin de contrat du côté d’Arsenal, le club rhodanien a frappé un très grand coup sur le marché des transferts. Si ce come-back du Gone plait à tout le monde autour du Groupama Stadium, la venue de l'international français ne va pas faire les affaires de tout le monde à l’OL. Outre Tino Kadewere, qui va devoir trouver une porte de sortie pour retrouver du temps de jeu, Moussa Dembélé peut aussi s’inquiéter pour son poste de titulaire à la pointe de l’attaque de l’OL. Malgré cette crainte légitime au moment où un joueur de la trempe de Lacazette revient à l’OL avec le couteau entre les dents, l’ancien attaquant du Celtic Glasgow n’envisage pas vraiment de quitter Lyon durant ce mercato estival. C’est en tout cas ce qu’explique L’Equipe.

Dembélé veut briller avec Lacazette

« Dembélé n'a pour l'instant aucune envie de départ. Il se sent bien à l'OL, apprécie sa relation avec Bosz et voit autant en Lacazette un partenaire d'attaque qu'un possible successeur en pointe. À bientôt 26 ans, Dembélé se voit aujourd'hui rester et n'exclut même pas de discuter de son avenir à l'OL plus tard. Mais pourrait-il résister s'il venait à s'installer sur le banc de touche ? C'est l'une des interrogations qui pourrait nourrir les premières journées de Championnat. Le système de jeu, les associations seront scrutés car on voit mal le capitaine se contenter de miettes », peut-on lire sur le site du journal sportif français. Auteur de 21 buts la saison passée et même promu capitaine lors des dernières semaines, Dembélé a conscience qu’il pourra compter sur le soutien de Peter Bosz. Un coach qui sait que Lyon aura besoin de deux pointes de haut niveau pour viser le podium final en L1. Et sachant que Dembélé a souvent brillé dans un système à deux buteurs, dans un rôle de pivot, la volonté de rester de l’attaquant de 25 ans est forcément une très bonne nouvelle pour l’OL.

Jean

@JeanLeStagiaire

De Gerland jusqu’à Fourvière brillera la ville des lumières.
Merci maman de m’avoir fait lyonnais.