Léo Dubois : Itinéraire d'un mal-aimé

Léo Dubois : Itinéraire d'un mal-aimé

Voir aussi... L'Actu du Lundi 30 Mai// L'Actu du Dimanche 29 Mai// L'Actu du Vendredi 28 Mai

Depuis le début de la saison, nombre de joueurs ont été pris en grippe par les supporters de l'OL. On peut notamment penser à Tino Kadewere, Houssem Aouar ou encore Jérôme Boateng. Tous ces joueurs ont, semble-t-il, déçu les supporters de par leurs prestations très moyennes au cours du dernier exercice. Pourtant, le joueur certainement le moins apprécié par bon nombre de supporters lyonnais, c'est sans doute Léo Dubois. Paradoxal étant donné que l'ancien nantais était capitaine de son équipe cette saison. Depuis son arrivée, Léo Dubois semble faire partie des cadres de l'OL, sur le terrain et dans le vestiaire. Mais après 129 matchs disputés en quatre ans, Léo Dubois va certainement faire ses adieux à l'OL par la petite porte. Mais alors, quelles sont les raisons de ce désamour des supporters pour leur capitaine ? 100%ol a tenté d'éclaircir ce mystère.

2018 : Une arrivée emballante

Nous sommes en janvier 2018. Après une intense bataille avec l'OM, c'est finalement l'Olympique Lyonnais qui décroche la signature de l'arrière droit nantais Léo Dubois, au grand dam du rival marseillais. En fin de contrat lors de l'été suivant, Léo Dubois s'engage donc gratuitement dans le Rhône. A l'époque, les supporters lyonnais voient son recrutement comme une très bonne chose. A 23 ans, le Nantais est une valeur sûre du championnat. Il sort d'ailleurs d'une très belle saison avec son club formateur. Avec les Canaris en 2017/2018, le natif de Segré a disputé 34 matchs pour trois buts et cinq passes décisives. Certains se souviendront notamment de ce magnifique but face à Marseille.

Léo Dubois débarque à Lyon à l'été 2018. Au départ, il a du mal à faire son trou. En effet, l'OL dispose déjà de deux latéraux droit, le Brésilien Rafael et le Hollandais Kenny Tete. Il alterne entre le banc et le terrain mais réalise des rencontres plus qu'intéressantes. Petit à petit, Rafael et Kenny Tete quitteront le club, laissant le champ libre à Léo Dubois. L'ancien nantais va donc parvenir à faire son trou, et doucement devenir un cadre de l'équipe. En 2018/2019, il disputera tout de même 25 rencontres en inscrivant un but et distillant six passes décisives. C'est même lui qui égalisera en Ligue des Champions face au Shakhtar Donetsk, aidant grandement à la qualification de l'OL. Que ce soit sous Sylvinho, Garcia ou désormais Peter Bosz, Léo Dubois conservera toujours la confiance de ses entraîneurs. Une confiance souvent associée à son bon comportement en interne.

2019 : Un derby qui a tout fait basculer

Novembre 2019. L'OL joue un rendez-vous plus qu'important, le fameux derby face à l'AS Saint-Etienne. A la dernière minute du match, c'est Robert Beric qui donne la victoire aux Verts. La défaite est dure à encaisser pour les supporters. Toutefois, c'est un autre évènement, au-delà de la défaite, que les supporters ont du mal à avaler. Alors que Sylvinho a réalisé l'entièreté de ses changements, Léo Dubois ressent une petite douleur à la cuisse. Certainement dans l'incapacité à continuer, le latéral droit va sortir direction les vestiaires, laissant son équipe à dix. En son absence, les Verts parviennent donc à lancer leur action côté gauche pour inscrire le but de la victoire. Capitaine ce soir-là, cette sortie prématurée de Léo Dubois va énormément frustrer certains supporters de l'OL qui iront jusqu'à dire que l'international français se serait préservé pour le rassemblement des Bleus seulement quelques jours plus tard. Son entraîneur de l'époque, Sylvinho, avait même été obligé de monter au créneau pour défendre son joueur : "Si un joueur sort à la 82e minute alors que l'on va se retrouver à dix, c'est que c'est du sérieux. Il est sous surveillance médicale."

Depuis 2020: La lente descente aux enfers

Au cours de cette saison 2019/2020, le latéral droit lyonnais totalise 16 matchs et profitera de la longue pause engendrée par la Covid pour participer aux 1/8èmes de finale et au Final 8 à Lisbonne où il fera des prestations honnêtes sans être transcendant. La saison 2020/2021 sera beaucoup plus intéressante pour lui. Il participera à pratiquement tous les matchs de Ligue 1, renforçant sa position d'élément clé du système Rudi Garcia. Cette saison en revanche, c'est beaucoup plus compliqué. Remportant la Ligue des Nations en début de saison avec l'équipe de France, il est nommé capitaine par le nouvel entraîneur de l'OL, Peter Bosz. Indéboulonnable du fait de son statut de capitaine au départ, il se fait progressivement passé devant par le jeune Gone Malo Gusto, dont les qualités physiques et techniques se font vite remarquer. Ayant du mal physiquement et éprouvant des difficultés à rassembler derrière lui, il cède logiquement sa place à son concurrent sur la fin de saison. Totalisant 28 matchs cette saison, l'ex-nantais a aussi perdu sa place en équipe de France depuis Mars. Un départ semble donc inéluctable pour lui après 4 ans dans le Rhône. Il serait même souhaitable dans le sens où il y a une sorte de point de non-retour avec les supporters et une partie de ses coéquipiers. Pour la suite de sa carrière, on parle d'un départ en Italie où il pourra également fait étalage de ses talents de glacier. Joueur de devoir, Léo Dubois symbolise cette culture de la loose présente à l'OL depuis trop d'années maintenant et qui s'est matérialisée par une huitième place cette saison. Alors certes, il n'est pas le seul responsable du marasme lyonnais mais il en porte une partie de la responsabilité. Arrivant en fin de course comme beaucoup de joueurs de l'effectif, un départ serait le bienvenu pour toutes les parties. En espérant qu'il retrouve le plaisir de jouer dans un contexte qui lui soit plus favorable.

Voir aussi... L'Actu du Lundi 30 Mai// L'Actu du Dimanche 29 Mai// L'Actu du Vendredi 28 Mai

 

Antoine

@Djims68 - Journaliste, passionné du football en surface mais amoureux de l'OL en profondeur.