L'actu du Jeudi 26 Mai

L'actu du Jeudi 26 Mai

Bosz bien parti pour rester

Maxifoot.fr


Comme pressenti ces dernières semaines, l'entraîneur Peter Bosz, malgré ses résultats décevants cette saison avec seulement une 8e place au classement final de la Ligue 1, va bel et bien continuer son travail sur le banc de l'Olympique Lyonnais. Une tendance confirmée ce jeudi par le quotidien L'Equipe.

Toujours soutenu par son président Jean-Michel Aulas, le technicien néerlandais participe activement à la préparation du prochain exercice, notamment par rapport au recrutement à venir sur ce mercato d'été. De plus, le club rhodanien l'a même fait participer à plusieurs interviews afin qu'il puisse faire passer ses messages pour le futur. Le choix de la continuité pour mieux permettre à l'OL de se relancer.





Jean-Michel Aulas débordé, Peter Bosz prend les commandes

Foot01.com


Jean-Michel Aulas s'affaire à trouver de nouveaux investisseurs à l'OL. En attendant, le feu vert est donné à Peter Bosz pour la saison prochaine.

La saison s’est terminée ce samedi à l’Olympique Lyonnais. Et la prochaine risque d’être bien triste puisque les supporters n’auront aucun rendez-vous européen à se mettre sous la dent. Cela fait la deuxième fois en trois ans que cela se produit, et Jean-Michel Aulas ne peut donc plus avancer son célèbre argument des participations consécutives à une Coupe d’Europe pour expliquer la puissance, la solidité et la régularité de son club. Mais pour le moment, le président de l’OL a d’autres chats à fouetter, sachant qu’il est sur l’énorme dossier du rachat des parts de l’Olympique Lyonnais aux actionnaires souhaitant partir. Résultat, l’avenir de Peter Bosz, entraineur qui n’a pas atteint ses objectifs mais conserve une cote de popularité non négligeable dans le Rhône, n’a pas été franchement abordé. Toutefois, selon L’Equipe, son maintien ne fait désormais guère de doute.

Une prise de parole qui veut dire beaucoup

Pour Vincent Duluc, sa récente interview pour les médias locaux où il annonçait les changements à venir pour la saison prochaine, mais aussi ses exigences sur le comportement des joueurs, indique que l’OL a donné son feu vert pour qu’il parle de la suite à venir. « Car si l'OL avait l'intention de le limoger, il aurait probablement évité d'envoyer ces signes, et il ne serait pas nécessaire d'attendre, ni de continuer à planifier avec lui la préparation de la saison prochaine et de l'associer au recrutement », en déduit le journaliste de L’Equipe spécialisé dans l’actualité de l’Olympique Lyonnais. Pour le moment, le club lyonnais n’a rien confirmé, surtout que Jean-Michel Aulas est en voyage à l’étranger, à la recherche d’investisseurs capables de miser gros sur son club, tout en lui laissant la main. Sauf si les nouveaux venus dans le capital de l’OL venaient à être décideurs sur l’organigramme technique, Peter Bosz est donc déjà au travail en vue de la saison prochaine, où il sera toujours sous contrat pour sa dernière année.







Newcastle prêt à casser sa tirelire pour Paqueta?

Rmcsport.bfmtv.com


Après avoir fait venir Bruno Guimaraes cet hiver, le nouveau riche de Premier League Newcastle s'intéresse à Lucas Paqueta.

Privé de compétition européenne la saison prochaine après une piteuse 8e place, l'Olympique lyonnais va probablement se séparer de son joueur le plus "bankable", le Brésilien Lucas Paqueta, qui s'est relancé entre Rhône et Saône après un passage difficile au Milan.

Selon le Times, Newcastle, passé sous pavillon saoudien et qui bénéficie du carnet de chèque de son nouveau propriétaire, serait prêt à mettre 50 millions de livres (59 millions d'euros) sur le milieu offensif brésilien, ce qui permettrait à l'OL de faire une sacrée plus-value puisque le club de Jean-Michel Aulas l'avait fait venir pour 20 millions.

Eddie Howe: " Je connais la relation de Bruno avec Lucas Paqueta"

Newcastle, qui a recruté un autre Brésilien de Lyon cet hiver, Bruno Guimaraes, pour 42 millions, est une piste tellement chaude que l'entraîneur Eddie Howe en a parlé en conférence de presse avant la fin de saison: "Je dois suivre un processus d’observation et d’analyse des performances et du profil du joueur, afin de m’assurer qu’il convient au style que nous voulons donner à l’équipe. Je connais la relation de Bruno avec Lucas Paqueta. Cela peut aider d’avoir des joueurs qui s’apprécient."







Ndombélé va bien retourner à Tottenham

Maxifoot.fr


Sans surprise, le milieu de terrain Tanguy Ndombélé (25 ans, 11 matchs en L1 avec Lyon cette saison) va retourner à Tottenham. Prêté à l'Olympique Lyonnais l'hiver dernier, l'international français ne sera pas conservé par les Gones, d'après les informations du journaliste de TF1 Julien Maynard ce jeudi.

Comme pressenti depuis plusieurs mois, l'OL, seulement 8e au classement final de la Ligue 1 et privé de Coupe d'Europe la saison prochaine, n'a pas les moyens financiers pour lever l'option d'achat de l'ancien Amiénois, fixée à 65 millions d'euros. Avec un départ acté de Lyon, Ndombélé va donc retrouver les Spurs, mais ne devrait pas figurer dans les plans du manager Antonio Conte. Le Tricolore a de grandes chances d'animer ce mercato d'été.







4 investisseurs sont là, Lyon proche d'une révolution ?

Foot01.com


Pathé et IDG ont décidé de vendre leurs parts dans l'Olympique Lyonnais et cela pourrait se concrétiser rapidement. Jean-Michel Aulas a quatre noms sur son bureau.

Le football français semble attirer les investisseurs, puisque l’on a appris cette semaine qu’Angers allait probablement être cédé pour 80 millions d’euros à un investisseur américain, tout comme l’AS Saint-Etienne dont le prix de cession pourrait atteindre 100 millions d’euros en cas de maintien en Ligue 1. Du côté de l’Olympique Lyonnais, nous n’en sommes pas là, puisque Jean-Michel Aulas n’a pas l’intention de céder le pouvoir, le dirigeant de 73 ans voulant continuer à assurer la gestion du club qu’il a mené au sommet du football français. Cependant, le patron de l’OL a reconnu récemment qu’il avait été surpris lorsque Pathé et IDG Capital, qui détiennent à eux deux un peu plus de 39% d’OL Groupe, ont annoncé qu’ils vendaient leurs parts. Chargée par ces deux actionnaires majeurs de trouver des repreneurs, la banque Raine a donc travaillé sur ce dossier et à priori cette banque d’affaires internationale, basée aux Etats-Unis, a transmis le fruit de son travail à Jean-Michel Aulas.

L'Olympique Lyonnais bientôt avec des investisseurs américains ?

Au moment où l’Olympique Lyonnais réfléchit à la saison prochaine, sans ticket européen, le président de l’OL aurait des offres et des noms annonce le quotidien sportif. « Après avoir cherché de son côté, en vain a priori, le président lyonnais serait face à quatre propositions issues de la banque Raine, qui avait été mandatée par les deux vendeurs. Des propositions qui seraient majoritairement américaines, et qu'il va étudier de près pour évaluer, évidemment, la manière dont il pourrait demeurer l'actionnaire principal », explique L’Equipe, qui ne dévoile pas le nom des quatre candidats au rachat de ces près de 40% d'OL Groupe. Le suspense va durer un peu, même si lors du bilan de fin de saison Jean-Michel Aulas avait indiqué qu'une réponse pouvait intervenir avant même la fin du mois de mai. Grâce à l'apport financier du contrat signé par la LFP avec CVC, la mariée lyonnaise est très belle, reste à savoir jusqu'où le président de l'Olympique Lyonnais est prêt à faire de la place à ces investisseurs.







L’OL fixe son prix, Dembélé la joue perso

Foot01.com


Afin d’éviter son départ libre dans un an, l’Olympique Lyonnais aimerait conclure le transfert de Moussa Dembélé cet été. Le club rhodanien a déjà fixé son prix et attend les offres de ses nombreux courtisans, notamment en Angleterre. Mais de son côté, l’attaquant français n’est pas pressé de partir.

Malgré le nouvel échec dans la course au podium de Ligue 1, certains joueurs de l’Olympique Lyonnais sont parvenus à tirer leur épingle du jeu. C’est notamment le cas du gardien Anthony Lopes, du jeune Castello Lukeba ou de Moussa Dembélé, particulièrement efficace pendant la deuxième partie de saison. Ses 17 buts sur la phase retour ont permis au club rhodanien de limiter la casse et de ne pas descendre au-delà d’une huitième place déjà très décevante. Il n’est donc pas surprenant de voir l’attaquant français alimenter les rumeurs avant l’ouverture du marché des transferts.

Depuis ses passages au Celtic et à Fulham, Moussa Dembélé a toujours eu la cote outre-Manche, et notamment du côté de Manchester United. D’après Foot Mercato, les Red Devils continuent de suivre le Lyonnais, même s’ils espèrent d’abord renforcer leur défense et leur milieu de terrain. A noter que l’ancien jeune du Paris Saint-Germain plaît également à Tottenham et Arsenal, sans compter l’intérêt du FC Séville et les renseignements pris par des clubs italiens, à l’affût au cas où l’avant-centre sous contrat jusqu’en 2023 décidait de partir libre l’année prochaine.

Dembélé disponible pour 25 M€

Bien évidemment, ce scénario ne ferait pas les affaires de l’Olympique Lyonnais qui va tenter de le transférer cet été. La direction aurait même déjà fixé son prix, à savoir 25 millions d’euros. Le problème, c’est que Moussa Dembélé n’a pas les mêmes intérêts que ses dirigeants. De son côté, le Gone n’est pas pressé de partir et n’étudiera que des offres satisfaisantes financièrement et sportivement. Autrement dit, le vice-capitaine ne se laissera pas pousser vers n’importe quel club, surtout avec la perspective de devenir libre l’an prochain.

Jean

@JeanLeStagiaire

De Gerland jusqu’à Fourvière brillera la ville des lumières.
Merci maman de m’avoir fait lyonnais.