Mercato : Quelle stratégie pour l'Olympique Lyonnais ?

Mercato : Quelle stratégie pour l'Olympique Lyonnais ?

Voir aussi... L'Actu du Mercredi 25 Mai// L'Actu du Mardi 24 Mai// Benoît Pedretti:"Jean-Michel Aulas est le meilleur président français!"

Au terme d'une saison plus qu'éprouvante, l'Olympique Lyonnais a donc terminé l'exercice 2021-2022 à une décevante huitième place. Pour la deuxième fois en trois ans, l'OL ne jouera donc aucune coupe d'Europe. Si on ajoute à cela l'élimination précoce en coupe de France et la débâcle face à West Ham en quart de finale d'Europa League, le terme "ratée" semble adéquat pour définir cette saison de l'OL. Les supporters lyonnais seront certainement d'accord, plus jamais ça. Mais pour amorcer sa remontée jusqu'aux sommets de la Ligue 1, voire de l'Europe, les Lyonnais vont devoir mener à bien leur campagne de recrutement. Sans coupe d'Europe, il sera toutefois difficile de convaincre des joueurs expérimentés. A moins que des investisseurs ne pointent le bout de leur nez ?

Ne pas répéter les mêmes erreurs !

Alors qu'on pensait qu'ils avait limité la casse, le dernier mercato estival de l'OL semble être un véritable échec. Damien da Silva, Henrique, Xherdan Shaqiri, Emerson Palmieri, et Jérôme Boateng avaient donc posé leurs valises entre Rhône et Saône. Sur le papier, ce recrutement semblait être plutôt ambitieux. Pourtant, avec du recul, il n'en n'est rien. Shaqiri est parti en MLS seulement six mois après son arrivée. Quant à Emerson Palmieri et Jérôme Boateng, leurs prestations n'ont jamais réellement convaincu les supporters et dirigeants lyonnais. Les deux joueurs devraient donc quitter la Capitale des Gaules dès cet été. Quant à Damien da Silva et Henrique, ils ont montré qu'ils pouvaient être intéressants en tant que doublure. Mais est-ce suffisant pour un club comme l'Olympique Lyonnais ?

Les supporters de l'OL se rappelleront également de plusieurs dossiers loupés par l'OL. Proche de s'engager avec le club rhodanien, le gardien de l'Ajax Amsterdam André Onana avait finalement fait fau bond au club. Sardar Azmoun avait également échappé à l'OL pour d'autres raisons. Les dirigeants lyonnais avaient quelque peu réussi à corriger le tir lors du mercato hivernal. Même s'il avait très mal commencé pour les supporters avec le départ de Bruno Guimarães pour Newcastle, les Lyonnais ont pu se consoler grâce aux arrivées de Romain Faivre et de Tanguy Ndombélé. Toutefois, il faudra rapidement trouver un remplaçant à l'international français. Seulement en prêt, le numéro 28 retournera donc à Tottenham. Les recruteurs lyonnais, menés par Bruno Cheyrou, devront donc être malins.

Un recrutement tricolore ?

Sans coupe d'Europe et certainement avec assez peu de moyens, l'OL pourrait se tourner vers un recrutement d'expérience et surtout, local. Heureusement pour les dirigeants lyonnais, la Ligue 1, voire la Ligue 2, regorgent de talents sur lesquels l'OL pourrait se positionner. Depuis quelques mois on entend notamment que l'OL prospecte du côté du Nord et du RC Lens. Jonathan Clauss et Seko Fofana sont notamment deux noms qui intéresseraient l'Olympique Lyonnais. Mais la concurrence sera rude, notamment pour Clauss. L'international français est en effet surveillé par l'OM, l'OGC Nice ou encore l'Atletico Madrid.

L'OL regarde également dans les divisions inférieures. Le club rhodanien serait notamment intéressé par les jeunes Johann Lepenant (SM Caen) et Isaak Touré (Le Havre). Mais là encore, les dirigeants rhodaniens devront se montrer convaincants puisque plusieurs cadors de Ligue 1 sont sur les dossiers. L'OL avait d'ailleurs un accord avec Johann Lepenant mais peine à trouver la même chose avec Malherbe. Le jeune milieu de terrain pourrait alors échapper à l'OL pour s'engager avec l'AS Monaco qui cherche un remplaçant à Aurélien Tchouaméni. Isaak Touré lui pourrait s'envoler vers l'autre olympique à Marseille.

Enfin, l'OL pourrait se positionner sur des anciens de la maison pour apporter une nouvelle élan dans la mentalité du club. Jean-Michel Aulas avait d'ailleurs expliqué dans sa lettre adressée aux supporters vouloir amener des joueurs dont la philosophie serait en adéquation avec celle du club. Dans ce sens, Alexandre Lacazette ou Corentin Tolisso sont notamment surveillés par le club. Il semble toutefois difficile de ramener les anciens gones sans coupe d'Europe. Mais advienne que pourra.

La délicate question de l'actionnariat

En avril dernier, nous apprenions que IDG et Pathé, deux des actionnaires principaux de l'OL avaient fait part dès la fin du mois de mars de leur volonté de se désengager et partir sous d'autres cieux. Depuis, Jean-Michel Aulas a tenté en vain de trouver de son côté des actionnaires capables de racheter ces parts. Il se retrouve aujourd'hui avec 4 propositions sur la table. Toute la difficulté sera pour lui de trouver un actionnaire qui veuille bien entrer au capital, apporter des fonds et le maintenir en dernier décideur. Complexe. Maintenant, il ne faut probablement pas s'attendre, si le deal se fait dans les prochaines semaines, à ce que ce nouvel actionnaire investisse des sommes mirobolantes sur le marché des transferts. En tout cas, force est de constater que Jean-Michel Aulas doit trouver de nouveaux partenaires capables de booster le développement du club. En bref, nous sommes potentiellement à un tournant de l'Histoire de l'OL.

Voir aussi... L'Actu du Mercredi 25 Mai// L'Actu du Mardi 24 Mai// Benoît Pedretti:"Jean-Michel Aulas est le meilleur président français!"

 

 

Antoine

@Djims68 - Journaliste, passionné du football en surface mais amoureux de l'OL en profondeur.