L'actu du Lundi 23 Mai

L'actu du Lundi 23 Mai

Lyon climatisé dans le dossier Lepenant

Foot01.com


Tout semblait ficelé pour la venue à Lyon de Johann Lepenant. Mais l’avenir du milieu de terrain de Caen pourrait finalement s’écrire loin de l’OL.

Auteur d’une saison pleine en Ligue 2 sous les couleurs du Stade Malherbe de Caen, Johann Lepenant est une cible privilégiée de l’Olympique Lyonnais dans l’optique du mercato estival. Jean-Michel Aulas, Bruno Cheyrou et Vincent Ponsot sont très chauds sur le dossier du milieu de terrain caennais et ces derniers jours, un accord semblait proche entre les différentes parties pour la venue de Johann Lepenant à Lyon. Néanmoins, rien n’est encore ficelé comme l’a rappelé Olivier Pickeu au micro de l’émission de We Are Malherbe. Pour le président du Stade Malherbe de Caen, Lyon n’est pas le seul club en lice. De plus, le club de Ligue 2 recherche pour Johann Lepenant un club qui sera en mesure de lui prêter le joueur une saison, ce qui n’est peut-être pas le cas de Lyon.

Olivier Pickeu calme les ardeurs de Lyon

« On est parti du principe que nous laisserons partir Johann Lepenant. On a échangé avec les actionnaires et avec Stéphane Moulin pour dire qu’on donnait la possibilité à Jo’ de partir. Je ne pense qu’à trouver un gros club pour lui, dimensionné Ligue des Champions, pour que ce club puisse nous le prêter encore une année de plus. Est-ce que Lyon sera en capacité de le faire ? Je pense plutôt à d’autres clubs. Aujourd’hui, ce n’est pas ficelé avec Lyon. Il faut prendre en compte le souhait du joueur, la négociation salariale et la négociation liée au transfert sec. Plein de points qui ne sont pas encore résolus. Aujourd’hui, je ne suis pas aligné avec les différentes propositions » a prévenu Olivier Pickeu, pour qui le dossier Johann Lepenant est loin d’avoir rendu son verdict. Les dirigeants de l’OL vont donc devoir encore ramer pour boucler le dossier du milieu de terrain de Caen au mercato.







Bosz prévient les joueurs

Maxifoot.fr


Après une première saison décevante sur le banc de l'Olympique Lyonnais, seulement 8e au classement final de la Ligue 1, l'entraîneur Peter Bosz a l'intention de faire évoluer son discours chez les Gones. Lors d'un entretien accordé au quotidien régional Le Progrès ce lundi, le technicien néerlandais a prévenu ses joueurs.

"On a déjà changé des choses dans ce domaine, mais on va encore changer. Pour être plus régulier, on a besoin de discipline. Et la discipline, c’est sur le terrain, mais aussi et surtout en dehors du terrain. Sur le terrain, avec mes principes de jeu, il faut de la discipline, sinon... L’OL devra être beaucoup plus discipliné la saison prochaine. (...) Les fans ? Je comprends leur impatience. On a bien analysé cette saison, on ne peut pas accepter que ça arrive encore une fois. On va tout faire pour arriver là où l’OL doit être", a assuré le coach rhodanien.





Peter Bosz supplie Lyon de ne pas le virer

Foot01.com


Critiqué mais toujours en poste en vue de la saison prochaine, Peter Bosz espère bien remettre l’Olympique Lyonnais à sa place, c’est-à-dire sur le podium de la Ligue 1 et en Ligue des Champions.

Débarqué l’été dernier pour prendre la suite de Rudi Garcia, Peter Bosz n’a pas vraiment eu la réussite escomptée. Loin de là même sachant qu’il est l’entraîneur qui a eu les pires résultats depuis plus de 25 ans sur le banc de touche de l’OL, avec une huitième place finale en championnat. Un échec cuisant qui ne lui coûtera toutefois pas sa place, vu que Jean-Michel Aulas a décidé de lui faire confiance pour l’exercice 2022-2023. Rien d'hilarant, sachant que Bosz est soutenu par les supporters, mais aussi par tous les salariés de l’OL. Afin de rendre la monnaie de sa pièce aux Gones, le coach néerlandais rêve désormais de remettre Lyon au sommet du foot français.

Bosz : « J’ai tellement envie d’avoir du succès dans ce club »

« C’est un challenge énorme pour moi de réussir ici. Après quatre semaines, j’ai dit que c’était mon job le plus difficile jusque-là. J’ai tellement envie d’avoir du succès dans ce club. J’étais très motivé depuis le départ. Et je le suis toujours. Je travaille avec un très bon staff. Claudio Caçapa est un super être humain, mais aussi quelqu’un de très intelligent, qui connaît le football. Pareil pour Rémy Vercoutre. Les progrès d’Antho, c’est aussi grâce à Rémy. Les préparateurs physiques sont des bons mecs, avec un bon état d’esprit. Les mauvais résultats ? Ce n’est pas la première année que ça ne passe pas très bien, même au niveau européen. Le public voit que les problèmes ne sont pas de cette année. Il faut les résoudre. Je pense qu’on peut le faire la saison prochaine. Je suis habitué à jouer le titre, au moins la Ligue des Champions, donc c’est dur. Au début, tu te demandes comment c’est possible. Maintenant, avec l’expérience de cette année, je sais. Et on va résoudre ce problème », a lancé, dans les colonnes du Progrès, Bosz, qui voudra donc soulever un trophée sur le banc de l’OL la saison prochaine. Ce qui serait un petit exploit sachant que Lyon n’a plus rien gagné depuis 2012.





Jérome Boateng, une décision stupéfiante au mercato ?

Foot01.com


Arrivé dans les derniers moments du mercato 2021, Jérôme Boateng n'a pas fait une bonne saison avec l'Olympique Lyonnais. Le défenseur allemand a un avenir incertain en Ligue 1.

Juninho avait reçu pour mission de trouver un nouveau défenseur l’été dernier, et à quelques jours de la clôture du marché des transferts, l’ancien directeur sportif de l’OL avait fait signer l’international allemand de 33 ans, laissé libre par le Bayern Munich. Entre des soucis personnels, inconnus de Lyon lorsqu’il a signé, et des pépins physiques, Jérôme Boateng n’a pas apporté grand-chose à la formation de Peter Bosz durant une saison 2021-2022 globalement ratée par le club de Jean-Michel Aulas. Alors qu’il est sous contrat avec l’Olympique Lyonnais jusqu’en 2023, l’avenir de celui qui a eu 76 sélections avec l’équipe d’Allemagne semblait devoir s’inscrire loin de la Ligue 1. Mais si l’on en croit l’entretien accordé par l’entraîneur lyonnais au Progrès, il semble acquis ou presque que Jérôme Boateng ira au bout de son engagement. Peter Bosz explique pourquoi il souhaite garder le défenseur central dans son vestiaire.

Jérôme Boateng a des excuses, Lyon le sait

Le technicien néerlandais est bien conscient de la saison difficile vécue par l’ancien joueur du Bayern Munich,, mais il lui trouve de très grosses circonstances atténuantes, au point de vouloir lui donner une deuxième chance à l'Olympique Lyonnais. « Jérôme Boateng a eu le même problème que moi au début. Ça faisait 30 ans que je n’avais pas parlé français tous les jours. Jérôme est venu après moi, ce n’était pas facile. S’il fait une bonne préparation, il pourrait faire une deuxième saison. On n’était pas régulier en début de saison. On a pris Jérôme Boateng, on avait Jason Denayer, deux joueurs expérimentés dans l’axe. C’était pour trouver la régularité. Boateng n’a jamais fini un match ? Mais regardez bien, au Bayern non plus, il ne terminait pas. L’intensité est plus haute qu’ici, mais n’a presque jamais terminé un match non plus au Bayern », fait remarquer, dans le quotidien régional, un Peter Bosz, qui ne veut pas que le mercato lyonnais se fasse en dépit du bon sens.





Houssem Aouar a trouvé un prétendant en Espagne

Foot11.com


Ayant perdu sa place de titulaire à l'OL, Aouar pourrait avoir trouvé un point de chute en Espagne. À un an de la fin de son contrat, le natif de Lyon pourrait retrouver Nabil Fékir au Real Betis.

Aouar poussé vers la sortie ?

À un an de la fin de son contrat avec l’Olympique Lyonnais, Houssem Aouar est plus que jamais sur le départ. En effet, celui qui avait brillé lors de ce final 8 en 2020. Pour rappel, l’OL avait réalisé un parcours honorable en sortant notamment Manchester City et la Juventus.

Cependant, le natif de Lyon semble accuser le coup cette saison, à tel point qu’il ne fait plus partie des titulaires. Alors qu’il songeait déjà à un départ l’été dernier, le numéro 8 lyonnais connaît peut-être ses derniers jours dans le Rhône. Lors de la conférence de presse avant le match face à Clermont, Claudio Caçapa était revenu sur la situation du joueur.

« Il a un talent et c’est un joueur que j’aime beaucoup sur l’aspect technique. Il y a des choses qu’il fait bien et d’autres moins bien. Après, il faut connaître l’envie du joueur aussi. Soit son envie est de rester et de se battre pour avoir sa place. Soit son envie est de partir et de voir quelque chose d’autre. Je ne peux pas vous répondre. »

Une porte de sortie en Espagne ?

Si le joueur n’a plus la même popularité qu’il y a deux ans, un club espagnol a néanmoins pointé le bout de son nez. Il faut dire qu’à un an de la fin de son contrat, la valeur marchande du joueur a nettement baissé (30M € selon Transfermarkt). Ainsi, c’est le Real Betis qui semble en pole position dans ce dossier. En effet, l’écurie espagnole souhaite réunir Fekir et Aouar.

Ayant échoué aux portes de la C1 cette année à 3 points de Séville. Le Betis cherche à revenir aux premiers plans dans son championnat et disputer cette ligue des champions. Cependant, Aouar souhaite prendre son temps et espère attirer de plus gros poissons. Le mercato estival ne fait que commencer… Affaire à suivre…





L’hommage du roi Pelé aux Lyonnaises championnes d’Europe

Leparisien.fr


Les félicitations continue de pleuvoir sur les Lyonnaises, victorieuses samedi en Ligue des Champions. Même Pelé, l’icone du football mondial, s’est fendu d’un message.

Formidables d’efficacité et de force collective, les Lyonnaises ont repris samedi leur place au sommet du football féminin mondial en se montrant sans pitié face aux tenantes du titre barcelonaises (3-1) pour remporter leur 8e Ligue des champions en 10 finales, samedi à Turin. Un succès qui n’a pas échappé au Roi Pelé qui sur Instagram a posé un message de félicitations à l’attention des Françaises.

« Le football féminin est un spectacle. C’est merveilleux de voir un si beau jeu, avec des sportives qui prennent la place qu’elles méritent dans le sport. Je tiens à féliciter l’OL pour sa victoire en Ligue des champions », a ainsi écrit la star brésilienne qui lutte contre un cancer.

Après ce grand 8, les joueuses de Sonia Bompastor, qui a donc réalisé l’exploit de soulever le prestigieux trophée en tant que joueuse et entraîneure, ont été fêtées, dimanche, à la mairie de Lyon.





Résumé de la victoire face à Clermont

OL via Twitter


 

Jean

@JeanLeStagiaire

De Gerland jusqu’à Fourvière brillera la ville des lumières.
Merci maman de m’avoir fait lyonnais.