L'actu du Lundi 24 Janvier

L'actu du Lundi 24 Janvier

Voir aussi... OL 1-0 ASSE : L'After // L'actu du Dimanche 24 Janvier

 

Après OL-ASSE (1-0) - Solide en Janvier, Lyon fait face à un mois de Février décisif

Eurosport.fr

 

Vainqueur vendredi d'un petit derby contre Saint-Etienne (0-1), après un court succès à Troyes (0-1) et un match nul dans le choc contre le PSG (1-1), l'OL a répondu présent durant le premier mois de l'année et entamé sa remontée vers les places européennes. Les semaines à venir s'annoncent toutefois déterminantes avec une série de duels face à ses concurrents.

L'OL a franchi les premiers obstacles de 2022 et peut rêver d'une folle remontée au classement. Les Gones avaient trois matches à disputer en ce début d'année dont deux capitaux et s'en sont joliment sortis. Au moins sur le plan mathématique. Ils ont tenu tête au PSG (1-1), sont allés s'imposer à Troyes (0-1) puis ont remporté le 124e derby contre Saint-Etienne ce vendredi soir, de nouveau grâce à un penalty de Moussa Dembélé (1-0).

Les deux récentes sorties n'ont pas été brillantes mais l'essentiel est là avec ces sept nouveaux points au compteur et une dixième place au classement après avoir fini la phase aller au 13e rang. Après la victoire sur l'ASSE, le coach lyonnais Peter Bosz était logiquement satisfait. "Les trois points étaient le plus important ce soir, a commenté le technicien néerlandais à qui son président Jean-Michel Aulas a donné jusqu'à fin février pour redresser la situation. C'est un résultat important et mérité. On a bien démarré et mis la pression sur Saint-Etienne".

Tacle appuyé à Juninho, Bosz fragilisé et manque de classe : Mais à quoi joue Aulas ?

Comme face à l'ESTAC, le coach des Gones a pourtant longtemps tremblé alors que les Verts se sont révélés inoffensifs et Thiago Mendes, aligné en défense centrale en l'absence de Jérôme Boateng et Jason Denayer, n'a pas pas trop souffert. "On a marqué mais on n'a pas mis le deuxième but et je n'étais pas tranquille jusqu'au bout, a-t-il confié. C'était le problème. En seconde période, on a eu trois occasions qui n'ont pas été converties".

Un énorme mois de février

Contre Saint-Etienne, dernier, et le promu Troyes, 15e, Lyon a gagné sans prendre de but. Cela lui a permis de revenir provisoirement à trois petites longueurs de Rennes, cinquième. La remontée vers les places européennes est amorcée. La suite de son menu s'annonce toutefois très copieuse dans les quatre prochaines semaines avec un terrible enchaînement de rencontres face aux concurrents Monaco, Marseille, Nice, Lens et Lille.

Pas besoin de souligner que la saison lyonnaise en championnat se jouera durant cette période. Cela n'effraie cependant pas Peter Bosz. "On a toujours bien joué contre les grosses équipes, on a perdu des points contre les petites", rappelle l'entraîneur dont les joueurs avaient pourtant été battus à Nice (3-2) et corrigés à Rennes (4-1).

"On est plus solide depuis le changement de système mais il faut marquer plus et jouer mieux, répond Bosz qui attend désormais un meilleur rendement de la part de ses attaquants. Si à partir d'aujourd'hui, on gagne tous les matches 1-0, je serais très content mais je ne pense pas que cela va arriver". Pour réussir son ascension et passer les obstacles élevés du mois de février, Lyon aura besoin que ses joueurs offensifs comme Lucas Paqueta, Houssem Aouar ou Tino Kadewere qui ont tous manqué une occasion de but dans le derby, se mettent au diapason de la défense et reviennent à leur meilleur niveau.

 


 

125 M€, deux gros transferts à l’Olympique Lyonnais

Foot-sur7.fr

 

L’ OL ne s’est pas renforcé cet hiver et se projette sur le mercato d’été. Deux gros transferts seraient dans les tuyaux pour renflouer les caisses du club.

Il ne reste plus que 8 jours pour la fermeture du mercato d’hiver. Et l’ OL n’a toujours pas recruté de nouveaux joueurs. Il était pourtant privé de 3 attaquants depuis le début du mois de janvier, avant le retour de Tino Kadewere et d’Islam Slimani, dont les sélections respectives sont éliminées de la coupe d’Afrique des Nations (CAN 2021) à l’issue de la phase de poule. Cependant, l’Olympique Lyonnais reste toujours à l’affût d’opportunités sur le marché des transferts, après le gros échec subit dans le dossier Sardar Azmoun (du Zénith Saint-Pétersbourg).

Ce lundi, c’est plutôt dans le sens des départs que l’actualité sur le mercato du club rhodanien s’anime. Selon les révélations de Goal Brésil, l’ OL a déjà prévu le transfert de Bruno Guimarães (24 ans) et Lucas Paqueta (24 ans) ! Le premier est visé par la Juventus et deux clubs de Premier League, tandis que le nom du deuxième est dans les petits papiers du PSG. D’après la source, Jean-Michel Aulas veut vendre ces deux Brésiliens lors du mercato estival prochain, pendant que leur cote est encore en hausse, afin de renflouer les caisses du club.

Deux ventes à 125 M€ !

En effet, depuis le déclenchement de la crise sanitaire et sportive née de la pandémie de covid-19 en mars 2020, l’Olympique Lyonnais connait un gros déficit financier. Si l’en croit la version brésilienne du média, Lyon veut récupérer au moins 125 M€ sur la vente de Bruno Guimarães et Lucas Paqueta, soit 45 M€ pour le premier et 80 M€ pour le deuxième. Pour rappel, les deux internationaux brésiliens ont été recrutés à 20 M€, chacun.

Le président des Gones réaliserait ainsi une grosse plus-value de 85 M€ s’il parvenait à boucler les deux transferts aux montants souhaités. Deux opérations colossales qui pourraient être réalisables si les deux joueurs de l' OL continuent d’être performants et si les clubs désireux de les recruter sont prêts à s’aligner sur les exigences d’Aulas. À noter que la valeur marchande de Bruno Guimarães est estimée à 30 M€ et celle de Lucas Paqueta à 35 M€, selon Transfermarkt.

 


 

Bonne nouvelle pour les Gones, les Blues prêts à oublier un retour d'Emerson avec un pensionnaire de Bundesliga ?

Onzemondial.com

 

Chelsea cherche un arrière-gauche et il se pourrait que ce ne soit pas Emerson qui soit rapatrié. Une bonne nouvelle pour l'OL, ainsi que Stuttgart qui pourrait réaliser une grosse vente.

Il est l'un des meilleurs joueurs de son équipe cette saison avec Stuttgart, Borna Sosa serait pisté par Chelsea si l'on en croit les informations de Sky Germany. Le latéral-gauche Croate de 24 ans est devenu une référence à son poste en Bundesliga, il n'est donc pas étonnant de voir l'équipe de Tuchel s'intéresser à lui.

Afin de s'attacher ses services, les Blues doivent débourser environ 30 millions d'euros, prix fixé par le VfB Stuttgart durant ce mercato. Rapide, technique, Sosa présente le profil idoine pour s'intégrer au plan de jeu de Thomas Tuchel. Avec Reece James notamment, le Croate pourrait parfaitement équilibrer les couloirs. 

Ce potentiel transfert pourrait arranger les affaires de l'Olympique Lyonnais donc qui garderait ainsi Emerson jusqu'à la fin de saison, alors qu'il était question ces dernières semaines de le rappeler en Angleterre.

 


 

Shaqiri refuse de prendre ce risque

Foot01.com

 

Arrivé de Liverpool au dernier mercato, Xherdan Shaqiri est une vraie déception côté Lyon. Mais l'international suisse ne bougera pas d'ici la fin du mercato.

Entré à dix minutes de la fin du derby contre Saint-Etienne à la place d’un Houssem Aouar décevant, Xherdan Shaqiri n’a pas réellement pesé dans la victoire finale de l’Olympique Lyonnais, mais pour l’attaquant de 30 ans il faudra se contenter de cela. Car c’est une évidence, l’international suisse n’a pas encore justifié les 6 millions d’euros déjà dépensés par Jean-Michel Aulas, et encore moins le fait que 5 millions d’euros de bonus peuvent être ajoutés au prix payé pour le faire venir de Liverpool. N’ayant pas réussi sa première moitié de saison sous le maillot de l’OL, et alors même qu’il a un contrat jusqu’en 2024, Shaqiri pouvait être tenté par un transfert ou un prêt durant ce mercato d’hiver. Ces derniers jours, on a même évoqué la possibilité d’un départ vers le Moyen-Orient, histoire de s’offrir un beau contrat. Mais cette théorie a sérieusement pris du plomb dans l’aile, car comme l’explique Le Progrès ce lundi, Peter Bosz, qui a le même agent que Xherdan Shaqiri, n’envisage pas du tout de se séparer de l’ailier suisse.

Shaqiri restera à Lyon pour jouer le Mondial avec la Suisse 

Et si l’entraîneur de Lyon refuse de voir partir Shaqiri, ce dernier n’est pas non plus tenté de quitter l’Olympique Lyonnais alors qu’en fin d’année il veut jouer le Mondial au Qatar avec la Nati. Interrogé par le quotidien régional, un journaliste suisse résume bien la situation dans laquelle se trouve actuellement l’ancien joueur de Liverpool. « Partir sur une destination exotique n’est pas un bon choix pour lui. Avec la Coupe du monde, il a besoin de jouer, et un départ de l’OL est risqué », explique le journaliste. Il est vrai que même s'il n'a pas un temps de jeu colossal, Xherdan Shaqiri peut plus facilement se mettre en valeur avec Lyon qu'avec une formation saoudienne ou qatari. Reste que s'il peut en plus se faire une vraie place à l'OL, le deal serait gagnant-gagnant et que les dirigeants lyonnais n'auront aucun regret d'avoir conservé le joueur suisse.

 


 

OL-OM : Aulas crie toujours à l’injustice

Foot01.com

 

Si l’OM bat Montpellier samedi en Coupe de France, le match en retard entre Lyon et Marseille se jouera le mardi 1er février au Groupama Stadium.

A cette date, l’Olympique de Marseille sera privé de Gerson tandis que l’Olympique Lyonnais devra composer sans Lucas Paqueta ni Bruno Guimaraes. Les trois hommes seront avec la sélection brésilienne pour les matchs contre l’Equateur et le Paraguay. Du côté de l’OL, on ne digère pas la décision de la Ligue de Football Professionnel de placer ce match pendant la trêve internationale sud-américaine. Jean-Michel Aulas estime que l’OL est handicapé par cette nouvelle date dans la mesure où les deux meilleurs joueurs de Lyon depuis le début de la saison seront absents, à savoir Lucas Paqueta et Bruno Guimaraes. Sur son compte Twitter, le président lyonnais a remis une pièce dans la machine à ce sujet.

Aulas remet une pièce

« Un peu de grandeur cher Vincent : pourquoi se faire plaisir à ce point en se moquant par de belles formules caricaturales et en minimisant la victoire de l’OL tout en tentant de déstabiliser la confiance de l’équipe est indigent ! vous cherchez quoi ? » a d’abord réagi Jean-Michel Aulas à un article de L’Equipe titré « Le jeu, grand perdant du derby entre l’OL et l’ASSE » avant de poursuivre et d’évoquer l’épineux dossier OL-OM. « 1er bilan post trêve : on ne joue pas aussi bien que pendant la 1ère partie championnat mais on ne concède plus autant d’occasions ! On vient de prendre 7pts/9 et on se retrouve à 4 pts/4ème , 9 pts de L’OM (-1) que la LFP veut  nous faire jouer sans nos meilleurs joueurs ! » a lancé Jean-Michel Aulas, qui ne se remet pas de cette décision de la LFP. Le président de l’OL accuse par ailleurs l’OM d’avoir trainé pour valider son choix de faire appel ou non devant la CNOSF. Ce qui n’a pas permis à la LFP de recaser ce match plus tôt en janvier.

 


 

Le raté Azmoun, les fans ne l’oublieront pas

Footradio.com

 

L’Olympique Lyonnais se rassure un peu en ce début d’année. Les Gones enchainent les victoires, dont une ce vendredi soir dans le derby contre l’AS Saint-Etienne.

L’OL est une équipe bien difficile à cerner depuis le début de la nouvelle saison de Ligue 1. Les Gones ont raté en grande partie leur première moitié d’exercice. Mais ce début d’année 2022 est plus intéressant pour les hommes de Peter Bosz, surtout comptablement. De bon augure pour la suite de la saison ? Les fans et observateurs sont assez mitigés sur le sujet en voyant le jeu produit par les Gones. Certains pestent également contre le manque d’activité de l’Olympique Lyonnais sur le marché des transferts hivernal. Longtemps annoncé au club, Sardar Azmoun rejoindra finalement le Bayer Leverkusen l’été prochain. De quoi causer l’ire des fans lyonnais, qui en veulent notamment à la gestion du dossier de la part de Jean-Michel Aulas et consorts.

Sur les réseaux sociaux, dont Twitter, on pouvait notamment voir comme commentaires :

“Et lorsqu’on voit à tel point l’OL est perfectible à la finition et dans les 30 derniers mètres, les conséquences sont dramatiques. L’OL s’est finalement auto-condamné dans le dossier Azmoun et le pire, c’est que le board ne semble même pas en avoir eu conscience…”

“Piste Azmoun close, le jour où Bosz sera limogé il faudra pas oublier qu’JMA & Ponsot lui auront fourni ni l’GK bon au pied, ni l’ailier, ni le 9, ni l’6 qu’il réclamait, qu’ils ont vendu l’8 btb sur qui il comptait s’appuyer Mais ils ont fait Shaqiri (n10 à 6+5) pour jouer AiD”

“L’annonce d’Azmoun a Leverkusen faut l’avouer il fait d’un coup plus froid que d’habitude ce soir entre Rhône et Saône”

“Content qu’on passe à autre chose pour Azmoun, la direction n’en voulait pas, ça dit aussi beaucoup de chose sur la position de Bosz. Maintenant Cheyrou et Ponsot sont en 1ère ligne pour assumer.”

Reste à savoir maintenant si l’OL surprendra en cette fin de mercato ou si les Gones feront avec les moyens du bord.

 


 

Peter Bosz réagit à ce début d'année

OL via Twitter

 

 


 

Emerson de retour à l'entraînement

OL via Twitter

 

 


 

L'entraînement du jour !

OL via Twitter

 

 

 

Voir aussi... OL 1-0 ASSE : L'After // L'actu du Dimanche 24 Janvier

Jean

@JeanLeStagiaire

De Gerland jusqu’à Fourvière brillera la ville des lumières.
Merci maman de m’avoir fait lyonnais.