L'actu du Mercredi 19 Janvier

L'actu du Mercredi 19 Janvier

 

Voir aussi... Troyes 0-1 OL : L'After // L'actu du Mardi 18 Janvier

Trois clubs de Ligue 1 ont sondé Kadewere pour cet hiver !

Jeunesfooteux.com

 

Déjà éliminé de la CAN (Coupe d'Afrique des Nations) avec sa sélection du Zimbabwe, Tino Kadewere (26 ans) va donc faire son retour à Lyon dans les prochaines heures. Mais le joueur de l'OL - Olympique Lyonnais aurait déjà été sondé par plusieurs clubs, notamment en Ligue 1, pour ce Mercato d'hiver !

Apparu à seulement cinq reprises avec l'OL en Ligue 1, Tino Kadewere ne semble pas entrer dans les plans de Peter Bosz cette saison du côté de Lyon, contrairement à la saison précédente où il fut l'un des joueurs de l'Olympique Lyonnais les plus en vues sous les ordres de Rudi Garcia avec 10 buts et 3 passes décisives en 34 matchs de championnat.

Mais d'après les informations de nos confrères de Foot Mercato, l'ailier droit international zimbabwéen serait suivi de très près par plusieurs formations étrangères ainsi que par trois clubs de Ligue 1, dont les noms n'ont pas filtré, qui désireraient obtenir un prêt de l'actuel numéro 11 de l'OL cet hiver.

Affaire à suivre donc dans les prochains jours de ce Mercato concernant Tino Kadewere, du côté du club présidé par Jean-Michel Aulas à Lyon...

 


 

L'agent de Cherki répond à la rumeur sur son poulain

Foot-sur7.fr

 

L’un des représentants de Rayan Cherki a réagi à la rumeur selon laquelle son poulain se pose des questions sur son avenir à l' OL.

« Très déçu de n'être pas entré en jeu à Troyes, Rayan Cherki veut clarifier son statut, à un an et demi de la fin de son contrat à l’ OL », a écrit L’Équipe ce mardi. Cette information du quotidien sportif a fait réagir l’un des agents du jeune attaquant de l’Olympique Lyonnais. Selon lui, son protégé est concentré sur sa progression et ne pense pas à un départ du club rhodanien, maintenant. « La seule chose à laquelle on incite Rayan Cherki, c’est de s’accrocher et de se réfugier dans le travail », a-t-il déclaré sur RMC Sport.

« En ce qui concerne le projet sportif qui lui est imaginé ou non à l’ OL, seul le coach peut y répondre », a-t-il poursuivi. Parlant du maigre temps de jeu de la pépite de 18 ans, son clan espère le voir prendre part au derby contre l’ ASSE, dimanche. « Du côté de Rayan, au rang des priorités, ce qui importe le plus cette semaine, c’est une victoire dans le derby », a-t-il glissé. Le N°18 des Gones est sous contrat jusqu'en juin 2023. Il vaut 20 M€ sur le marché des transferts, soit l'une des plus grosses cotes de l'équipe de Peter Bosz.

 


 

Mostafa Mohamed, plan B de Sardar Azmoun

Dailymercato.com

 

Actuellement présent à la CAN avec l'Egypte, l'avant-centre de Galatasaray Mostafa Mohamed intéresse l'OL selon RMC Sport.

Il y a un an, l'ASSE avait failli recruter Mostafa Mohamed, mais le buteur égyptien de Zamalek avait finalement rejoint Galatasaray, avec qui il a inscrit 15 buts en 46 apparitions sur les douze derniers mois. Selon RMC Sport, l'international égyptien de 24 ans est désormais dans le viseur de l'OL, qui voit en lui une alternative à Sardar Azmoun, le buteur iranien du Zénith.

Azmoun reste la priorité de Peter Bosz et de l'OL, qui a proposé 6 millions d'euros au club russe pour racheter ses six derniers mois de contrat. Mais le buteur iranien de 27 ans est aussi courtisé par la Juventus Turin et le Zénith refuse jusque-là de le libérer, même s'il continue de négocier avec l'OL.

Une ouverture pour l'OL dans le dossier Azmoun ?

Selon RMC Sport, le Zénith est d'ailleurs en passe de recruter un deuxième avant-centre cet hiver. Après Ivan Sergeev (Samara), le club de Saint-Pétersbourg serait proche d'enrôler le prometteur buteur brésilien Yuri Alberto (20 ans, Internacional Porto Alegre), ce qui pourrait débloquer le dossier Azmoun.

Concernant le plan B Mostafa Mohamed, il ne sera pas simple non plus pour l'OL puisque au moins trois autres clubs sont dessus selon RMC Sport : Lille, Séville et le Hertha Berlin. Les exigences de Galatasaray ne sont pas connues dans ce dossier pour le moment.

 


 

La LFP risque de favoriser l’OM, Bosz l’a mauvaise

Foot01.com

 

Plus de deux mois après son arrêt définitif, le match de Ligue 1 entre Lyon et Marseille n’a toujours pas de nouvelle date. De quoi agacer l’entraîneur des Gones Peter Bosz, inquiet à l’idée de disputer cette rencontre sans ses internationaux brésiliens Lucas Paqueta et Bruno Guimarães.

Pour les deux Olympiques, le classement est encore à prendre avec précaution. Après 21 journées de Ligue 1, Lyon reste coincé en milieu de tableau, à neuf longueurs de la troisième place occupée par Marseille. Mais ces rangs ne sont que provisoires dans la mesure où les deux équipes comptent toujours ce match en retard depuis plus de deux mois. En effet, suite au jet de bouteille sur le Marseillais Dimitri Payet qui avait provoqué l’arrêt définitif de la partie, la commission de discipline a décidé de faire rejouer le match.

« Marseille sera content »

Mais les semaines passent et la Ligue de Football Professionnel n’a toujours pas fixé de date. Selon les informations de RMC, l’instance pourrait choisir le mercredi 26 janvier, ou le mercredi 2 février. Deux dates qui ne feraient pas les affaires de Peter Bosz, privés pour les deux prochaines semaines de ses Brésiliens Lucas Paqueta et Bruno Guimarães pendant la trêve internationale sud-américaine. Du coup, l’entraîneur lyonnais s’est agacé en conférence de presse. « A mon avis c'est bizarre, a réagi le Néerlandais. Au milieu d’un championnat, il y a une date FIFA. Cela, je ne le comprends pas. »

« Et puis cela fait pas mal de temps. Je me rappelle exactement la date. C’était le 21 novembre que l’on a joué, que l’on a joué trois minutes contre Marseille. On est plus, pff…Cela fait plus de deux mois et on n'a toujours pas de date, s’est étonné Peter Bosz. Je pense que c'est quand même un petit peu bizarre. Même aujourd’hui je ne sais pas quand on va jouer. Aucune idée. Ce sont deux bons joueurs donc si on n'a pas Lucas Paqueta et Bruno Guimarães, Marseille sera content et nous non. » De son côté, l’OM devrait composer sans le Brésilien Gerson. Une absence moins préjudiciable.

 


 

OL - ASSE : une absence de poids du côté de Lyon

Jeunesfooteux.com

 

Ce vendredi, se déroulera la rencontre Olympique Lyonnais - AS Saint-Etienne, comptant pour la 22e journée de Ligue 1. Un derby ô combien important pour les deux équipes.

En effet, au delà de la très grande rivalité entre les deux clubs, les deux équipes se doivent de prendre les 3 points. L'ASSE pour éviter d'être décroché dans la course au maintien, et l'OL pour garder un espoir de terminer sur le podium de Ligue 1. 

Pour cette rencontre, l'AS Saint-Etienne sera privé de nombreux joueurs, en l'occurrence ceux qui participent à la Coupe d'Afrique des Nations. Du côté de l'Olympique Lyonnais, Karl Toko-Ekambi (Cameroun), Islam Slimani (Algérie) et Tino Kadewere (Zimbabwe) sont également concernés par la CAN. Peter Bosz devra aussi composer avec des absences sur blessure. 

Au delà des absents de longue date que sont Jeff Reine-Adélaïde, Jason Denayer et Sinaly Diomandé, le coach de l'OL devra faire sans Emerson Palmieri. Malade, le latéral gauche international italien est forfait pour la réception de l'ASSE.

"Les joueurs s'entraînent avec nous depuis peu de temps comme Jeff. Il s'est entraîné tout le temps. Pareil pour Sinaly mais je ne compte pas sur eux contre l'ASSE. Thiago Mendes sera là. Emerson n'est pas là car malade", a déclaré Peter Bosz en conférence de presse.

 


 

OL-ASSE : Chaude banderole affichée à Lyon, le derby est lancé !

Foot-national.com

 

Le derby entre l'OL et l'AS Saint-Etienne aura lieu vendredi et il est déjà lancé avec une chaude banderole affichée du côté de Lyon.

Ça va être bouillant ! Alors que le derby entre l'Olympique Lyonnais et l'AS Saint-Etienne va ouvrir le bal de la 22e journée de Ligue 1 vendredi soir au Groupama Stadium à partir de 21h, il s'annonce très chaud, comme à son habitude, et malgré le fait que seulement 5 000 personnes devraient pouvoir y assister. L'OL doit communiquer à ce sujet dans la journée, mais avant ça, les supporters lyonnais sont allé déposer une banderole bien salée du côté du centre d'entraînement pour pousser leurs joueurs à battre l'ennemi stéphanois dans deux jours. Le groupe de supporters Lyon 1950 a ainsi dévoilé une banderole où l'on peut lire : Derby : ils sont à l'agonie ... Achevez-les". Autant dire que le message devrait être passé au vu de la façon dont il est explicite...

 

 


 

Lyon tape sur ses fans, Daniel Riolo adore

Footradio.com

 

Ce vendredi soir, l’Olympique Lyonnais reçoit l’AS Saint-Etienne en Ligue 1. Un match toujours très attendu par les fans et observateurs.

L’OL et l’AS Saint-Etienne vivent une saison compliquée à bien des égards. Les hommes de Peter Bosz espèrent remonter au classement afin de terminer la saison sur le podium de la Ligue 1. Du côté des troupes de Pascal Dupraz, on vise carrément sa survie dans l’élite du football français. Avant ce choc de notre championnat, la tension est à son comble dans la région. Les fans de l’Olympique Lyonnais, qui ne pourront pas être présents à plus de 5000 vendredi soir au Groupama Stadium, ont tenu à faire passer un message clair aux joueurs de Peter Bosz ces dernières heures. Une banderole a été affichée proche des infrastructures des Gones : “Ils sont à l’agonie, achevez-les”. Un message fort qui a rapidement fait parler sur les réseaux sociaux.

Daniel Riolo jubile après la réaction de l’OL à la banderole anti-ASSE

Un peu plus tard dans la journée, l’OL a même communiqué sur le sujet, indiquant : “L’OL condamne la banderole placée à l’extérieur de ses infrastructures ce mercredi. Aucune rivalité sportive ne peut justifier de tels propos, encore plus quand ils prennent ensuite corps négativement dans nos stades.” De quoi faire plaisir à Daniel Riolo, qui avait tweeté juste avant la réaction lyonnaise : “Bien la banderole des supp OL avant derby … folklore évidemment… on attend la réponse des Verts maintenant… folklo évidemment…”. Par la suite, le consultant d’RMC a en effet rajouté : “L’OL condamne la banderole dont je parlais ce matin. Bravo ! Stop à la banalisation de la violence… allez les haters maintenant allez insulter et menacer la direction de votre club et laissez moi tranquille”. Pas de quoi arranger la relation déjà tendue entre les supporters lyonnais et Daniel Riolo…

 

 


 

Dupraz veut faire pleurer Lyon

Foot01.com

 

Pour son premier derby sur le banc de l'AS Saint-Etienne, Pascal Dupraz a bien l'intention de repartir de Lyon avec autre chose qu'une nouvelle défaite de plus.

L’ASSE arrivera dans une fâcheuse situation à Lyon pour jouer le derby vendredi soir, car les Verts sont englués à la dernière place du classement de Ligue 1, et un premier petit écart s’est creusé avec la zone de maintien. Et le remplacement de Claude Puel par Pascal Dupraz n’a pas réellement l’effet psychologique escompté, puisque Saint-Etienne a enchaîné deux nouvelles défaites en Championnat. Pourtant, cela n’empêche pas l’entraîneur stéphanois d’aborder le derby avec une réelle volonté de renverser la table dès le match face à l’Olympique Lyonnais, Dupraz ne manquant pas de rappeler que cette adversité le motivait énormément. Alors même si le rival historique de l’AS Saint-Etienne sera le grand favori pour ce classique français, les joueurs de l’ASSE n’iront pas au Groupama Stadium pour faire du tourisme.

Dupraz veut faire gagner le derby à Saint-Etienne

Pascal Dupraz regrette même que le stade lyonnais ne soit pas archi-comble pour ce derby, ce qui l’aurait excité et motivé encore plus. « C’est dommage qu’il y ait une jauge à 5 000. Parce que l’antagonisme, vous ne pouvez pas savoir. Ça me galvanise. Plus on me dit que je ne vais pas y arriver, plus ça devient évident pour moi. Parce que c’est avéré ça, c’est déjà arrivé. Ma mère est née à la Croix Rousse. Ma mère était Lyonnaise, je suis Savoyard mais j’ai toujours été supporter des Verts. Depuis gamin c’est un club qui me fait vibrer. Si on avait gagné six points lors des deux derniers matches, on aurait dit que c’était facile de se maintenir. C’est difficile et c’est pour cela que ça va être un exploit », annonce, dans Le Progrès, l’entraîneur de l’AS Saint-Etienne. Le Peuple Vert ne doit rêver que de cela, même si ces derniers temps être supporters de Sainté n’est pas une passion facile, Pascal Dupraz ou pas.

 


 

L'entraînement du jour

OL via Twitter

 

 

Voir aussi... Troyes 0-1 OL : L'After // L'actu du Mardi 18 Janvier

Jean

@JeanLeStagiaire

De Gerland jusqu’à Fourvière brillera la ville des lumières.
Merci maman de m’avoir fait lyonnais.