L'actu du Jeudi 13 Janvier

L'actu du Jeudi 13 Janvier

Voir aussi... OL 1-1 PSG : L'After // Communiqué : 100%OL évolue ! // L'actu du Mercredi 12 Janvier

Jean-Michel Aulas « pense » toujours à Laurent Blanc

Lequipe.fr

 

Déjà sondé par l'OL pour le poste d'entraîneur, Laurent Blanc, actuellement en poste à Al-Rayyan (Qatar), est toujours dans les pensées de Jean-Michel Aulas. Le président lyonnais l'a d'ailleurs confirmé dans un entretien à Europe 1, qui sera dévoilé en intégralité samedi : « Oui, j'y pense (à Laurent Blanc). C'est un garçon qui a une expérience incomparable. Je l'avais vu longuement en Russie pendant la Coupe du monde. J'avais bien senti cette capacité chez lui. Les choses ne se sont pas faites. Mais sait-on jamais ? »

Alors qu'il a confirmé Peter Bosz à son poste d'entraîneur jusqu'à mi-février dans nos colonnes, Aulas est énigmatique sur l'avenir du technicien néerlandais : « Peter Bosz, c'est costaud. Mais il n'y a pas de résultat à la hauteur. On a dit "on continue" jusqu'à fin février pour voir ce que cela donne mais dans mon esprit, on ne va pas se mettre en danger. [...] On ne sera pas idiots. »

 


 

OL - ASSE : pas de supporters stéphanois pour le derby au Groupama Stadium

Ledauphine.com

 

Sans surprise, les supporters stéphanois ne pourront pas se rendre le vendredi 21 janvier au stade de l’OL, ni même circuler à Décines-Charpieu, à Meyzieu et dans le centre-ville de Lyon.

Un arrêté préfectoral a été pris par la préfecture du Rhône, expliquent nos confrères du Progrès, pour interdire l’accès au Groupama Stadium et aux abords de celui-ci « à toute personne se prévalant de la qualité de supporteurs de l’ASSE ou se comportant comme tel ».

En vigueur de 8 heures à minuit le 21 janvier, cette mesure prévoit également, à l’attention du public stéphanois, une interdiction de circuler et de stationner sur les communes de Décines-Charpieu et de Meyzieu, ainsi que dans le centre-ville de Lyon.

La préfecture du Rhône considère que « le risque de troubles graves à l’ordre public est avéré », vu que « la rivalité entre les ultras des deux clubs est toujours très prégnante ».

L’arrêté préfectoral précise en outre que « la possession, le transport et l’utilisation de pétards, d’engins pyrotechniques et de tout objet pouvant être utilisé comme projectile » sont proscrits, de même que « la possession et le transport de toute boisson alcoolisée ».

La rencontre devrait se tenir devant 5 000 personnes, sauf si Emmanuel Macron accepte enfin le principe de la jauge proportionnelle.

En plus, après les incidents lors du match Jura Sud-Saint-Etienne, le 2 janvier dernier en 16es de finale de la Coupe de France,  la commission de discipline devrait statuer le 20 janvier prochain, selon L'Equipe.

L'interdiction de déplacement des supporters de Saint-Etienne jusqu'à nouvel ordre continuera de s'appliquer jusqu'à cette date. Et pourrait bien évidemment être étendue.

 


 

Pour Jérôme Alonzo, Azmoun ne suffira pas

Footradio.com

 

Diminué par les absences de ses internationaux africains, l’Olympique Lyonnais espère obtenir la signature de l’Iranien Sardar Azmoun. Mais pour Jérôme Alonzo, la venue de l’attaquant du Zénith Saint-Pétersbourg ne suffira pas pour redresser le club rhodanien.

Une chose est sûre, c’est que l’Olympique Lyonnais est particulièrement déterminé sur le dossier Sardar Azmoun. En échec l’été dernier, le propriétaire du Groupama Stadium est revenu à la charge cet hiver pour racheter les derniers mois de contrat de l’Iranien au Zénith Saint-Pétersbourg. Et la gourmandise du club russe ne semble pas refroidir la direction rhodanienne, pas plus que la concurrence de la Juventus Turin. C’est dire à quel point l’entraîneur Peter Bosz a flashé sur Sardar Azmoun.

L’OL a besoin d’autres remèdes

Pas de quoi rassurer Jérôme Alonzo, lequel estime qu’une seule recrue ne peut métamorphoser l’Olympique Lyonnais. « Est-ce qu’à lui seul, Azmoun pourra changer le visage de cette équipe ? Les maux sont tellement profonds dans le club, sur le terrain, en coulisse… Lyon est un club malade aujourd’hui, et ce n’est pas péjoratif. Est-ce que ce joueur-là peut soigner Lyon à lui tout seul ? Moi, dans les mercatos hivernaux que j’ai vécus, j’ai rarement eu un joueur qui m’a changé les six derniers mois. C’est peut-être arrivé une ou deux fois sur mes 18 ans de carrière », a commenté le consultant de la chaîne L’Equipe.

« Un joueur référencé, qui n’est pas non plus dans le top 10 mondial, peut-il résoudre tous les maux d’un club ? Encore une fois, j’insiste sur les maux du club, pas les maux sur le terrain, a précisé l’ancien gardien. Vous auriez un environnement sain, avec juste le terrain où il manque deux ou trois trucs… Mais là, j’ai l’impression que ce club est malade, et pas seulement depuis deux semaines, ça fait quelques temps maintenant. Donc un joueur seul, j’ai un vrai doute. » Sans parler de recrutement, l’Olympique Lyonnais peut aussi espérer un meilleur rendement de ses joueurs décevants en première partie de saison.

 


 

Tirage au sort de la Gambardella 

OL via Twitter

 

 


 

Lucas Paqueta et Bruno Guimaraes sélectionnés avec le Brésil

OL via Twitter

 

 

Voir aussi... OL 1-1 PSG : L'After // Communiqué : 100%OL évolue ! // L'actu du Mercredi 12 Janvier

Jean

@JeanLeStagiaire

De Gerland jusqu’à Fourvière brillera la ville des lumières.
Merci maman de m’avoir fait lyonnais.