L'actu du Lundi 10 Janvier

L'actu du Lundi 10 Janvier

Voir aussi... OL 1-1 PSG : L'After // Communiqué : 100%OL évolue !

Ce qu'il manque pour boucler l'arrivée de Sardar Azmoun

Footmercato.net

Ce n'est un secret pour personne, Sardar Azmoun est la priorité hivernale du mercato de l'OL, mais il manque encore un petit quelque chose pour boucler l'opération.

« J'espère que ça va se faire pour Azmoun, mais je n'en sais rien. Ça ne dépend pas de moi. » Cette petite phrase de Peter Bosz au sujet de l'éventuelle arrivée hivernale de Sardar Azmoun à l'issue du match nul 1-1 entre l'OL et le PSG n'est pas anodine. Une fois encore, le club rhodanien a eu beaucoup d'occasions pour creuser l'écart à 1-0 face au PSG mais n'a pas su convertir ses occasions par Dembélé, Aouar ou encore Cherki. Une véritable problématique puisque dans le même temps Kehrer a égalisé et l'OL a encore concédé un match nul dans les dernières minutes de la rencontre.

L'arrivée d'un attaquant supplémentaire est donc plus qu'un besoin, c'est une nécessité absolue encore plus avec les absences de Kadewere, Toko Ekambi et Slimani actuellement au Cameroun pour la CAN 2021. Et la priorité est bien évidemment Sardar Azmoun (27 ans). Comme nous vous l'évoquions en exclusivité dès le mois d'octobre, l'attaquant international iranien veut aller à l'OL et est plus qu'espéré par tout le club rhodanien. Tout le monde est d'accord... sauf le Zenit qui n'entend pas se laisser marcher dessus à 6 mois de la fin du contrat du Messi iranien.

L'OL augmente son offre pour Azmoun, mais...

Le club russe veut récupérer de l'argent et pas les 3 M€ proposés par l'OL depuis quasiment un mois. Le Zenit comptait bien sur Newcastle pour faire monter les enchères, mais le club anglais n'a pas fait de Azmoun une priorité, bien au contraire, et n'a formulé aucune offre. Il n'empêche que le club de Saint-Pétersbourg attend toujours un club susceptible d'apporter les 5 M€ nécessaires à la libération de son décisif attaquant (dans sa carrière, il a inscrit 104 buts (62 au Zenit, 17 avec le Rubin et 25 à Rostov) et délivré 43 passes décisives en 258 matches.

Selon nos informations, l'OL a légèrement augmenté son offre qui atteint désormais les 4 M€. On se rapproche donc des 5 M€ demandés par le Zenit qui pourrait finalement accepter 4,5 M€. Sardar Azmoun n'est donc plus très loin de rejoindre les septuples champions de France. Le manque de réalisme offensif de ses attaquants pourrait bien décider le duo Ponsot-Aulas à faire un ultime effort pour tenter de récupérer ce joueur intelligent qui sait se fondre dans un collectif, aime bien s'illustrer dans les petits espaces et raffole du jeu en combinaison, comme nous vous l'expliquions il y a peu lors de son portrait, ici dans ces colonnes.

 


 

Vidéo : zoom sur Guimaraes et Paqueta contre le PSG

Twitter

 


 

Paqueta dans l'équipe type de la journée

L'Equipe via Twitter

 


 

Bosz optimiste pour la suite

Maxifoot.fr

Avec un plan de jeu bien établi et respecté tout au long de la partie, l’Olympique Lyonnais a causé des sueurs froides au Paris Saint-Germain (1-1) dimanche en Ligue 1. Finalement accrochés, les Gones ont montré un visage séduisant. Pour le plus grand bonheur de leur entraîneur, Peter Bosz.

"L'état d'esprit était super. (…) Les joueurs ont tout donné. Certains d'entre eux ne s'étaient entraînés que trois fois avec le groupe. Ils ont manqué de puissance à la fin. J'ai demandé aux joueurs dans le vestiaire : 'Est-ce qu'on est contents avec un point ?' Oui, il faut être content avec ce point", a clamé le technicien néerlandais en conférence de presse.

"Je crois vraiment que ce sont des bonnes bases pour la suite. Le match qu'on avait joué là-bas (perdu sur le fil 1-2 dans la capitale) était différent. Là-bas, on avait certes encore mieux joué que ce soir, mais là on est 13es. Et il y avait beaucoup d'absences", a terminé Bosz, qui compte maintenant sur ses joueurs pour remonter au classement.

 


 

Les Lyonnais perdent un joueur en vue du derby

Butfootballclub.fr

Auteur d'un match nul, hier soir dimanche face au PSG, l'OL rencontrera prochainement l'ASSE lors du traditionnel derby, programmé le 21 janvier prochain à Lyon. Mais Peter Bosz devra faire sans l'un de ses défenseurs, suspendu.

C'est un rendez-vous ô combien attendu. En dépit de la faible affluence ce soir-là, COVID-19 oblige, et du classement de l'ASSE, bonne dernière de la Ligue 1 et dont l'avenir est incertain. On parle ici du traditionnel derby entre l'OL et les Verts avec la seconde manche prévue le 21 janvier prochain, un vendredi...., à 21 heures.

Depuis hier soir, et le match nul concédé face au PSG, Peter Bosz, l'entraîneur des Gones, sait qu'il ne disposera pas pour cette rencontre de son défenseur central, Jérôme Boateng. Ce dernier, averti pour un tacle irrégulier sur Simons, sera ainsi suspendu pour affronter les joueurs de Pascal Dupraz.

Comme nous vous le disions ce matin, l'ASSE compte également dans ses rangs des joueurs qui pourraient manquer le match contre Angers ou celui face à l'OL en cas d'avertissements lors des deux prochaines rencontres.

 


 

Balbir : « Cette équipe est uniquement attirée par la lumière »

Butfootballclub.fr

« Encore une fois, l'OL a joué un match de Coupe d'Europe dimanche soir face à Paris (1-1). On connait cette équipe de Lyon. Malheureusement pour eux, les autres clubs aussi. Cela fait quelques mois voir quelques années que cette équipe est attirée uniquement par la lumière et ne se motive que pour ça. C'est embêtant pour une compétition en fil rouge comme la Ligue 1 où il faut savoir exister sur la durée. Cela montre aussi que l'OL aurait pu mieux faire. Que ce soit contre le PSG hier ou contre les autres équipes depuis le début de la saison.

Cette saison, l'OL aura sorti deux beaux matchs contre le PSG. Deux matchs mal payés avec seulement un point pris sur six. Déjà à l'aller, Lyon avait marqué les esprits avec un bon Lucas Paqueta avant de se faire rejoindre injustement et de s'écrouler sur la fin. Cette fois, l'égalisation parisienne est plus logique mais cela reste un bon match. Est-ce que cela peut être un acte fondateur ? Est-ce que l'OL peut s'offrir une belle deuxième partie de saison et revenir dans un haut de tableau promis à lui échapper ?Je ne sais pas... Lyon est capable de tout : du meilleur comme du pire. L'OL est une équipe de défi. Ce club s'en est sorti comme ça, à plusieurs reprises, sur des sprints finaux difficiles.

« A Peter Bosz de changer les choses »

Il faudra une deuxième partie de saison extraordinaire et que d'autres s'écroulent. C'est possible mais c'est quand même dommageable d'avoir ces deux visages et d'attendre d'être au pied du mur pour réagir. La chance de Lyon, c'est d'enchaîner après Troyes sur le derby face à l'ASSE, Monaco et probablement l'OM. Des matchs en pleine lumière où l'OL affichera sans doute son visage d'européen. C'est peut-être plus facile pour eux que d'affronter tous les clubs du ventre mou du championnat.

A Peter Bosz de changer les choses. Il faut faire comprendre à cette équipe que tous les matchs doivent être joué avec la même envie que celui face à Paris. Sans ronronner, avec ce même esprit de révolte. Lyon a quand même un effectif : Lucas Paqueta est extraordinaire, il y a un potentiel, des jeunes... Il faut se dire que la série de matchs qui vient peut mettre l'OL en jambes pour la suite de la Ligue Europa ».

 


 

Un attitude de petite équipe, Vincent Duluc y va fort

Footradio.com

L’Olympique Lyonnais fait du surplace cette saison en Ligue 1. Le club rhodanien n’a pu faire mieux que match nul contre le Paris Saint-Germain ce dimanche soir.

Malgré de belles intentions dans le jeu, l’Olympique Lyonnais a buté sur le PSG ce dimanche au Groupama Stadium. La situation au classement devient préoccupante pour les hommes de Peter Bosz. L’entraîneur néerlandais est de plus en plus sous pression chez les Gones. A moins d’une série de victoires dans les prochaines semaines, difficile d’imaginer l’Olympique Lyonnais pouvoir accrocher une place sur le podium de la Ligue 1 en fin de saison. Pour Vincent Duluc, l’OL ne fait pas ce qu’il faut pour s’aligner sur ses ambitions.

Vincent Duluc frustré par l’OL

Sur le plateau de L’Equipe de Greg, le journaliste a donné un avis cinglant sur le sujet. “Je ne vais pas dire que j’ai été déçu par le match, parce que ce n’est pas tout à fait le cas. Je n’ai pas trouvé que c’était extraordinaire non plus. Ce qui me gêne dans la satisfaction des Lyonnais, c’est qu’elle nous rappelle celle à Lille quand ils font 1 partout. Ils étaient tout contents et avaient dit qu’ils avaient joué en équipe. Mais ça, ce sont des logiques d’équipes en difficulté et de deuxième partie de tableau qui jouent contre un gros. Ce n’est pas la logique d’un club qui vise la Ligue des champions. Quand on prétend à un podium, on doit être capable de regarder une équipe comme le PSG dans les yeux et puis leur faire mal. On aurait dit de la Coupe de France entre une équipe de Ligue 1 et de D2. Je trouve qu’ils sont tellement inquiets que leur niveau d’exigence a baissé. (…) Je trouve que c’est presque un aveu de faiblesse d’être content après un match comme ça”, a notamment indiqué Vincent Duluc, qui aimerait voir certains changements de comportement à l’OL.

 


 

Riolo calme les Gones et nomme un fiasco dans le onze parisien

Butfootballclub.fr

Daniel Riolo a livré son analyse du match nul entre l’OL et le PSG dimanche en clôture de la 20e journée de Ligue 1 (1-1). Selon lui, les Gones auraient sans doute mérité mieux mais ne doivent pas s’enflammer pour autant.

La montagne a accouché d’une souris. S’il y a eu bien pire que ce 1-1 proposé hier par l’OL et le PSG, l’histoire ne retiendra que le niveau des deux équipes a été fluctuant même si les Gones auraient pu remporter la bataille aux points à la faveur d’une entame très solide.

Daniel Riolo l’a fait remarquer hier soir dans l’After mais émet un bémol au jeu lyonnais. « Qu'est-ce que qui est le plus important ? Le nombre d'occasions, ou le jeu ? Dans le jeu, l'OL a proposé un jeu de contre qui peut être intéressant sur un soir, mais quand ils vont jouer contre des blocs bas, ils vont se retrouver emmerdés », a-t-il analysé sur RMC Sport.

Du côté du PSG, le polémiste n’a pas trouvé grand-chose de bon à dire. « Les individualités du PSG sont absolument défaillantes. À part Marquinhos et Mbappé dans cette équipe, il n'y a pas grand chose en ce moment, a-t-il ajouté avant de tacler à moitié Mauro Icardi. Évidemment qu'Icardi est un fiasco au PSG. Mais ce soir, il a besoin d'être servi, il n'est jamais servi. Il n'y aucune vie dans le jeu actuel du PSG. En aucun cas, Icardi peut être bon dans le jeu actuel du PSG. Il faut être objectif et juste. »

 


 

OL-PSG : 80 supporters refoulés au Groupama Stadium

Foot01.com

Les dirigeants de l'Olympique Lyonnais ont scrupuleusement respecté la jauge des 5.000 spectateurs pour le match face au PSG. Mais certains fans de l'OL ont été obligés de faire demi-tour.

Les ordres sont les ordres, et du côté de Lyon on sait qu’actuellement il vaut mieux éviter de jouer avec les règlements, c’est pourquoi au lieu des 55.000 spectateurs attendus pour le choc entre la formation de Peter Bosz et le PSG ils n’étaient que 5.000 heureux élus dans les vastes tribunes du Groupama Stadium. Même si en voyant les images à la télévision, il y avait de quoi s’étonner de ce que le gouvernement n’ait pas rapidement compris son erreur d’une jauge fixe, la réalité était là, le stade de l’Olympique Lyonnais contenait un peu moins de 10% de sa capacité normale pour cette rencontre au sommet contre Kylian Mbappé et ses coéquipiers. On le sait le club de Jean-Michel Aulas avait décidé de privilégier les partenaires et quelques anciens abonnés. Selon Le Progrès, la répartition était de 1.200 abonnés et 3.800 sponsors ou partenaires, et pas un de plus.

Des spectateurs étourdis sont venus voir OL-PSG avec un ticket non valable

Durant la semaine, l’Olympique Lyonnais était intervenu auprès d’un célèbre site pour faire annuler la vente de places à un prix atteignant les 250 euros. Mais plus étrange, le club a également été contraint de refuser l’entrée au Groupama Stadium à près de 80 spectateurs qui se sont présentés tranquillement dimanche soir afin d’assister au match contre le Paris Saint-Germain sans avoir vu que les places qu’ils avaient légalement achetées au mois de décembre avaient été annulées en raison des règles sanitaires imposées par le gouvernement. L'OL ne pouvait évidemment pas les laisser entrer et prendre le risque de jouer avec les limites confirmées par la Préfecture du Rhône. En espérant que cela s'arrange un peu pour le derby face à l'AS Saint-Etienne dans un peu moins de deux semaines.

 


 

Paqueta et Bruno Guimaraes, l'OL retrouve ses artistes !

Foot01.com

Eblouissant en début de saison, Lucas Paqueta a péniblement terminé l’année 2021. Mais face au PSG dimanche, le Brésilien a affiché son meilleur visage. Au même titre que son compatriote Bruno Guimaraes...

Aligné aux côtés d’Houssem Aouar et de Moussa Dembélé en attaque, Lucas Paqueta s’est très rapidement mis en évidence en ouvrant le score en faveur de l’Olympique Lyonnais dès la dixième minute de jeu. D’une belle frappe croisée du pied droit, le Brésilien est venu tromper la vigilance de l’excellent Keylor Navas. Par la suite, Lucas Paqueta n’a pas baissé de rythme, imposant son tempo aux défenseurs du PSG et se faisant respecter grâce à un physique très affûté. De toute évidence, Peter Bosz a retrouvé le grand Lucas Paqueta à l’occasion de ce match. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si le Brésilien a reçu la meilleure note parmi les Lyonnais dans les colonnes de L’Equipe avec un satisfaisant 7/10.

Paqueta et Guimaraes de retour au top

« L'incertitude planait sur sa présence dès le coup d'envoi, car il n'avait que trois entraînements dans les jambes. Mais le numéro 10 lyonnais l'a levée dès la 8e minute, en ouvrant le score d'une frappe parfaite du droit. Très présent pour défendre et toujours artiste, comme l'atteste ce jonglage (28e) » a analysé le quotidien national au sujet de Lucas Paqueta, qui partage la meilleure note parmi les joueurs de l’OL avec son compatriote Bruno Guimaraes, passeur décisif sur le but de l’ouverture du score des Gones. « Il a rendu fou Verratti en le harcelant en permanence et l'Italien a été averti pour une faute de frustration sur lui (43e). Avec le ballon, le Brésilien a parfois rayonné en offrant une superbe passe du gauche à Paqueta pour l'ouverture du score (8e) et en étant à l'origine des principaux mouvements lyonnais. Peut-être son meilleur match de la saison » a commenté le quotidien national au sujet d’un Bruno Guimaraes lui aussi en grande forme. C’est de bon augure pour l’Olympique Lyonnais…

 


 

Aouar est génial mais il fait hurler Lyon

Foot01.com

Souvent critiqué, Houssem Aouar a réalisé un très bon match contre le Paris Saint-Germain, dimanche soir au Groupama Stadium (1-1).

Positionné en attaque aux côtés de Lucas Paqueta et de Moussa Dembélé dimanche, Houssem Aouar a réalisé de nombreux gestes de grande classe. Très présent physiquement, il a parfois donné l’impression de rouler sur Colin Dagba, en grande difficulté jusqu’à sa sortie en lieu et place de Thilo Kehrer. Néanmoins, sur les réseaux sociaux, les avis sont partagés au sujet du match d’Houssem Aouar après le nul de l’OL contre le PSG au Groupama Stadium. Et pour cause, si tous les supporters lyonnais sont unanimes pour reconnaitre le talent incroyable d’Aouar, le manque d’efficacité du meneur de jeu français dans le dernier geste en a irrité plus d’un.

« Aouar en dehors de la surface = c'est Riquelme ce mec ! Aouar dans la surface = Lois Diony dégage de mon club » peut-on lire sur Twitter après le match nul de l’OL contre le PSG. Un autre supporter est encore plus critique. « Alors oui Aouar a un gros défaut sur ses frappes. Mais sur cette première période et beaucoup trop souvent, il a un défaut encore plus grand : il veut faire la différence tout seul dans ses actions, et il n'y arrive quasi jamais. Pourquoi il ne joue pas plus collectif ? » s’interroge-t-il. Un avis partagé par le journaliste de L’Equipe, Mathieu Grégoire. « Aouar il veut son exploit en solo… dommage d’oublier autant ses collègues » a regretté le correspondant à Marseille pour le quotidien national.

Aouar sur le bon chemin

Houssem Aouar peut heureusement compter sur une grande partie de supporters acquis à sa cause. Ils sont nombreux, depuis dimanche soir, à féliciter le milieu offensif de l’OL pour son grand match, sans mettre de bémol sur son manque d’efficacité. « Aouar fait un bon match, dans l'intensité, l'investissement il est là, il fait des différences c'est incontestable », « Les travaux d'Aouar et Paqueta quand même, réussir à créer du dangereux avec Dembélé, et Dubois pour les aider... », « Ca plait pas à grand monde mais Aouar est sans doute le joueur de champ le plus régulier depuis au moins mi-septembre » ou encore « C'est ce Aouar la qu'on aime et qu'on veut voir plus souvent » peut-on lire sur Twitter de la part des supporters de l’OL, heureux de voir Aouar retrouver un super niveau physique. Au milieu offensif lyonnais d’y ajouter plus d’efficacité désormais.

 


 

Lyon sur le podium ? La blague ne le fait plus rire

Foot01.com

L'Olympique Lyonnais a encore perdu du terrain sur le podium de la Ligue 1 malgré un point pris contre le PSG. L'espoir de finir sur le podium se réduit encore.

Les plus optimistes des supporters lyonnais diront que ce que les joueurs de Peter Bosz ont montré dimanche soir au Groupama Stadium a de quoi rassurer et peut donner de l’espoir, mais sur le plan comptable, l’OL est 11e au classement de Ligue 1 à 11 points de l’Olympique de Marseille, troisième du Championnat. Bien évidemment, il reste à disputer ce fameux match contre l’OM, à priori le 26 janvier, mais même en cas de victoire, Lyon aura tout de même 8 longueurs de retard sur le club phocéen et surtout ne sera que dixième à égalité avec Lille. Autrement dit pour revenir sur le podium et obtenir un ticket pour la Ligue des champions, le club de Jean-Michel Aulas doit enchaîner les victoires et compter sur des faux pas de nombreuses équipes, dont certaines tournent à plein régime. Si Peter Bosz affichait une certaine confiance dans les couloirs du stade lyonnais après le point pris contre le Paris Saint-Germain, certains partagent plus difficilement son avis.

Lyon n'a plus gagné en Ligue 1 depuis le 28 novembre

Sur le plateau de la chaîne L’Equipe, Ludovic Obraniak ramène brutalement l’Olympique Lyonnais à la réalité. « L’OL j’y ai cru fort en milieu de première partie de saison, mais là j’ai du mal à y croire. Pour moi je ne les crois pas capables de faire une série. J’ai vu leur match à Bordeaux où ils avaient la mainmise sur le match et puis en 5 minutes tout a explosé et ils pouvaient même perdre le match. Ils ont la capacité à se liquéfier à des moments stratégiques, c’est désespérant. A chaque fois on se dit que oui ils vont revenir, mais ils ne reviennent. Sur le plan financier cela risque d’être sérieux. Cela fait combien de temps qu’ils n’ont pas gagné en Ligue 1 ? Le 28 novembre à Montpellier ! (…) Depuis ces dernières années, ce type de passage à vide c’est récurrent à Lyon », fait remarquer l’ancien joueur, qui ne croit pas à un retour au sommet de l’Olympique Lyonnais cette saison.

 


 

L'OL songe à Layvin Kurzawa pour remplacer Emerson Palmieri

Footmercato.net

Dans l'attente de la décision de Chelsea de faire revenir Emerson Palmieri chez les Blues pour pallier la blessure de Ben Chilwell, l'OL se doit de réfléchir à une solution alternive peu coûteuse en cas de départ du champion d'Europe. Elle pourrait mener à Layvin Kurzawa. Selon nos informations, des contacts ont eu lieu entre les différentes parties.

«Nous connaissons ''Em'' (Emerson) et nous l'apprécions comme joueur et comme personne. Même s'il n'a pas eu beaucoup de temps de jeu la saison dernière, il a une grande influence, car c'est un gars fantastique et un grand professionnel. C'est toujours un joueur de Chelsea, mais il ne s'agit pas seulement ce que nous désirons, on doit évaluer la situation. Nous regardons pour ce poste et il est l'une de nos options.» Interrogé par la presse sur un possible retour d'Emerson Palmieri à Chelsea cet hiver, Thomas Tuchel ouvrait clairement la porte à cette option. Du côté du joueur, qui se sent bien entre Saône et Rhône, il n'aura de toute façon pas son mot à dire puisqu'il appartient toujours au club londonien.

Un véritable coup dur pour l'OL qui n'avait pas du tout prévu cette situation, à savoir gérer le départ d'un joueur prêté en plein hiver, une situation qui avouons-le est rarissime. Pour le moment, rien n'indique que le champion d'Europe italien va retourner chez les Blues, mais le mois de janvier est très long et le club présidé par Jean-Michel Aulas se doit d'anticiper un départ de son latéral gauche titulaire, d'autant que les solutions alternatives ne sont pas légion.

Prise de contact entre l'entourage de Layvin Kurzawa et l'OL

Selon nos informations, Lyon multiplie les pistes et songe à une ancienne cible estivale pour se renforcer, à savoir un certain Layvin Kurzawa. L'international tricolore (13 sélections - 1 but), se morfond actuellement au PSG et n'a disputé qu'un seul match cette saison avec Paris, contre le LOSC au trophée des Champions en août dernier (0-1). S'il bénéficie d'un très confortable salaire (de l'ordre de 450 000 € par mois), l'absence de temps de jeu commence fortement à peser sur l'ancien Monégasque de 29 ans qui ne serait pas contre un départ.

Pas du tout dans les plans de Mauricio Pochettino, il avait été placé sur la liste des potentiels partants hivernaux du club de la capitale. Mais ça ne bouge pas vraiment pour Kurzawa, malgré quelques contacts en Angleterre du côté d'Aston Villa et de West Ham et en Italie, du côté du Napoli, de l'Inter Milan et de la Lazio Rome. Reste que, selon nos informations, une prise de contact a eu lieu récemment entre les septuples champions de France et l'entourage de Layvin Kurzawa pour tâter le terrain. Nul doute que le PSG ne verrait pas d'un mauvais œil le départ du très coûteux Kurzawa, même pour un prêt de six mois.

Il faut dire que les différentes parties se connaissent bien. Le latéral gauche parisien était l'une des cibles estivales privilégiées de l'OL pour renforcer son côté gauche l'été dernier. Mais le joueur avait tergiversé et Juninho et l'OL s'étaient finalement rabattus sur l'international italien. Et si la deuxième était la bonne ? Une chose est sûre, l'OL se prépare à toutes les éventualités, y compris celle de perdre Emerson Palmieri cet hiver.

 

 

Voir aussi... OL 1-1 PSG : L'After // Communiqué : 100%OL évolue !

 

Viv

@centpourcentol

Votre webmaster depuis 2007, Gone passionné de l'OL !