L'actu du Lundi 3 Janvier

L'actu du Lundi 3 Janvier

Voir aussi... L'actu du Dimanche 2 Janvier // Notes des joueurs 21-22

Prolongation de Castello Lukeba jusqu'en 2025

OL.fr

L’Olympique Lyonnais informe de la prolongation de contrat de son défenseur central Castello Lukeba, pour une saison supplémentaire, soit jusqu’au 30 juin 2025.

Agé de 19 ans, l’international U20 français, qui avait signé son premier contrat en juillet 2021 pour 3 saisons, a fait ses grands débuts professionnels sous les ordres de Peter Bosz en août dernier face à Brest. Auteur de 5 apparitions en Ligue 1 et d’un but face au FC Metz, Castello Lukeba a également disputé 2 rencontres en Europa League participant à la qualification de l’OL pour les 8èmes de finale de la compétition.

L’Olympique Lyonnais se réjouit de la prolongation de Castello Lukeba, grand espoir de son Academy qu’il a intégré en 2011 au sein de la catégorie U11.

 


 

Jérôme Boateng revient sur son arrivée à l'OL

Footmercato.net

Arrivé cet été à l'Olympique Lyonnais après dix années passées au Bayern Munich, Jérôme Boateng (33 ans) s'est rapidement installé au sein de la défense centrale du club rhodanien. Malgré une première partie de saison décevante avec une 13e place en Ligue 1 et une disqualification en Coupe de France, le double vainqueur de la Ligue des Champions assure ne pas regretter son choix.

«J’avais la possibilité de rester en Bundesliga, ou encore de jouer la Ligue des Champions ailleurs. Mais ce n’était pas ma priorité. Mon objectif était de découvrir quelque chose d’autre : un nouveau pays, une nouvelle langue…C’est pourquoi mon choix s’est fixé sur l’OL : j’ai vu beaucoup de potentiels ici. Je suis heureux de découvrir un nouveau championnat après autant d’années en Allemagne. Ce n’était pas une décision facile à prendre pour ma famille. J’ai eu besoin d’adhérer à un projet, de discuter avec le coach et les dirigeants du club», a-t-il expliqué sur le site de la Ligue 1.

 


 

Vidéo : l'entrainement du jour

OL via Twitter

 


 

OL-PSG : Lyon prend une décision radicale

Foot01.com

L’Olympique Lyonnais a décidé de n’accepter aucun spectateur payant pour le choc face au PSG, dimanche prochain.

Le match de la 20e journée entre l’OL et le PSG se déroulera dans un Groupama Stadium quasiment désert. C’est la décision prise par les dirigeants lyonnais pour plusieurs raisons. Principalement sanitaires, puisque la jauge des 5000 spectateurs maximum dans une enceinte en France aurait forcément été difficile à respecter. Avec 20.000 abonnés, même sans aucun billet mis en vente, le traitement aurait été inégal avec un tirage au sort nécessaire pour n’en prendre que 25 %. L’autre raison est l’ouverture du stade pour aussi peu de spectateurs, avec la mise en service de nombreux secteurs comme la sécurité, le nettoyage, l’accueil et la billetterie, coûterait tout simplement plus d’argent qu’il n’en rapporterait. Enfin, l’OL est aussi sous l’oeil des instances pour les incidents qui ont eu lieu contre l’OM, avec une bouteille jetée sur la tête de Dimitri Payet et le match arrêté, et celui également stoppé définitivement contre le Paris FC en Coupe de France.

Les salons des partenaires ouverts pour OL-PSG

Selon Radio Scoop, le stade ne sera toutefois pas tout à fait vide. L’OL continuera d’accueillir ses partenaires dans les loges, et ceux-ci pourront même venir copieusement puisque ce n’est pas la place qui manquera. Les sponsors lyonnais pourront donc venir dans les salons du Groupama Stadium pour suivre cette rencontre de gala mais qui sonnera bien évidemment le creux dans le reste de l'enceinte de Décines. Un match où les stars du PSG ne seront peut-être pas toutes au rendez-vous, sachant que Neymar est déjà forfait et Lionel Messi est très incertain.

 


 

Les chouineurs de l’OL, Daniel Riolo lance la polémique

Foot01.com

Incidents à Jura Sud-ASSE ce dimanche, et ce sont les supporters lyonnais qui se sont faits reprendre de volée par un Daniel Riolo déjà à bout de nerfs.

Il est rare de voir désormais un week-end de football se dérouler sans incidents. Cela devrait se limiter dans les prochaines semaines, la jauge à 5000 spectateurs est entrée en vigueur ce lundi, et en attendant un éventuel assouplissement à la mi-janvier, elle oblige presque les groupes de supporters à renoncer à venir au stade. Néanmoins, ce dimanche, c’était place à la Coupe de France, et le match de Saint-Etienne à Jura Sud a été émaillé d’incidents. Arrivés en force peu avant le coup d’envoi, les supporters de l’ASSE ont allumé de nombreux fumigènes, forçant l’arbitre à arrêter la rencontre et à ramener tout le monde aux vestiaires. Ce n’est pas la première fois que des incidents de ce type se produisent avec les fans des Verts, qui avaient brulé les filets et la pelouse avant le match face à Angers, retardant le coup d’envoi de la rencontre de Ligue 1.

Là aussi, à Louhans-Cuiseaux, le match a pu reprendre une fois la fumée dissipée, pour aller à son terme. L’arbitre a jugé que la sécurité des joueurs n’était pas compromise, et que la visibilité était suffisante pour continuer à jouer. Les suiveurs lyonnais, dont l’équipe a été éliminée de la Coupe de France par pénalité après les incidents au Paris FC, ont vite crié au scandale sur les réseaux sociaux, déplorant que les Verts ne soient pas sanctionnés eux aussi plus sévèrement pour ces incidents. De quoi faire hurler Daniel Riolo, qui s’est pris à la sphère lyonnaise très active sur Twitter dans un vocabulaire qui lui est propre.

Daniel Riolo s'énerve sur les Lyonnais

« Chaque match dans lequel il y aura un incident on va avoir un wagon de chouineur de l’OL qui vont venir chialer sur Twitter… ils vont comprendre quand la différence entre incidents et match arrêté ? Ils vont comprendre quand qu’à chaque fois on trouvera ça déplorable et pas que quand c’est l’OL ? », a balancé le polémiste de RMC, pour qui les incidents de ce dimanche n’avaient tout de même absolument rien à avoir avec ce qui s’est passé en décembre à Charléty. Bien évidemment, en réponse, Daniel Riolo a reçu un torrent de critiques, lui reprochant des attaques ciblées contre Lyon et Aulas depuis le début des problèmes dans les stades cette saison.



 


 

La promesse Shaqiri, Peter Bosz n’y croit plus

Foot01.com

Sur le papier, avec Xherdan Shaqiri et Jérôme Boateng, l’Olympique Lyonnais s’est offert un mercato de prestige, capable d’apporter de l’expérience, de l’exigence du très haut niveau et du talent à la formation de Peter Bosz.

Mais si l’Allemand monte en puissance et apporte dans le placement et la relance, le Suisse est bien la grande déception de cette première partie de saison. Au point d’être déjà mis sur la liste des transferts selon L’Equipe. L’OL a tôt fait de démentir, mais il reste à voir quelle sera l’attitude lyonnaise si jamais une offre tombait sur la table. Car avec son gros contrat, Shaqiri n’est pourtant qu’un remplaçant aux yeux de Peter Bosz, qui ne fait plus vraiment confiance à l’ancien de Liverpool. Une mise à l’écart qui inquiète en Suisse, alors que Shaqiri est l’un des leaders de la Nati, et que la Coupe du monde aura lieu en fin d’année au Qatar. Et si le technicien néerlandais avait déjà zappé Shaqiri, qu’il n’utilise pas à bon escient de toute façon selon Daniel Visentini, journaliste pour Le Matin.

Peter Bosz a fait une choix sur Shaqiri ?

« Le paradoxe tient dans le recrutement même de cet OL qui s’égare dans la deuxième moitié du classement de Ligue 1 (13e): le Bâlois est aligné sur le flanc droit à Lyon, alors qu’il donne sa pleine mesure dans l’axe, en électron libre. Avec l’équipe de Suisse, c’est précisément à cette place et avec ce rôle qu’il s’est montré décisif lors des derniers Euros ou Mondiaux. Mais sa trajectoire sportive, en clubs notamment, ressemble à une promesse jamais tenue jusqu’au bout en regard de son potentiel, qui ne s’exerce que par intermittence. (…) Ces «bruits» disent pourtant une délicatesse qui se vérifie dans les choix de l’entraîneur Peter Bosz, qui s’est obstiné au début de saison à le faire évoluer presque systématiquement sur le côté: sur les cinq derniers matches de Lyon, Shaqiri n’a joué qu’une fois (66 minutes), sinon, il est resté sur le banc, voire n’a même pas été convoqué à une occasion », explique le journaliste pour l’un des principaux quotidiens suisses, pour qui les rumeurs de transfert au sujet de Shaqiri ne sont pas anodines, et reflètent le fait que l’OL ne compte déjà plus vraiment sur l’ancien de Liverpool pour la suite.

 


 

La bonne affaire mercato : Ianis Hagi à l'OL

90min.com

Pour le grand retour de la bonne affaire mercato, direction l'Olympique Lyonnais. Nous vous rappelons le concept. Nous vous proposons chaque semaine un coup exceptionnel à saisir pour une écurie de Ligue 1.

Évidemment, il concerne un poste en souffrance ou une demande de l'entraîneur. Concernant l'OL, nous glissons à Bruno Cheyrou le nom de Ianis Hagi pour renforcer l'aile droite de Peter Bosz.

Pour poursuivre cette nouvelle saison de la bonne affaire mercato, nous tentons de régler un des graves soucis de l'OL. Depuis l'arrivée de Xherdan Shaqriri, l'aile droite perd en efficacité. Le rendement est d'autant plus faible que les attentes étaient grandes. L'international Suisse a perdu la confiance des supporters comme des experts. C'est pourquoi nous proposons le nom de Ianis Hagi dès le mois de janvier.

La fougue espérée

Lyon recherche un profil dynamique et technique. Le portrait craché du joueur affronté en Ligue Europa. L'attaquant des Glasgow Rangers a enchaîné des performances de haut vol. Il a su développer sa palette depuis son arrivée en Ecosse. Peter Bosz peut profiter de sa vélocité pour l'aligner sur une aile pour percuter et repiquer. Pour autant, Hagi peut s'insérer dans l'entre-jeu, comme milieu offensif. Il reste cependant le plus à l'aise comme ailier droit. Sa polyvalence permettra de compenser les absences répétées en attaque.

Depuis son arrivée aux Rangers, le fils de la légende roumaine a inscrit dix buts et délivré autant de passes décisives. Son temps de jeu augmente comme sa cote. Plus de 80% de transmissions réalisées dans les trente derniers mètres. L'acheter, c'est l'adopter. Le plus impressionnant avec la nouvelle star de la Roumanie se situe dans son implication dans les occasions créées. Plus de 45% pour un joueur encore prometteur.

Disponible pour peu d'argent

Bosz a besoin d'obtenir des renforts compatibles avec son système. Avec un ailier ambidextre et terriblement intelligent, l'OL oublierait toutes les déconvenues récentes. 23 ans et déjà autant de sélections avec la Roumanie. Deux réalisations déjà avec l'équipe A. En Ligue Europa, le jeune Ianis Hagi a marqué un but mais aussi une passe décisive. Son influence a même impressionné la presse anglaise : "Il a été capable de trouver les espaces au bon moment. Promesse", écrivait Le Daily Mail après le nul contre Brondby (1-1)

Concernant sa disponibilité, Ianis Hagi pourrait envisager un départ. L'international Roumain ne possède encore que deux années de contrat avec les Rangers. Son prix est désormais estimé à sept millions d'euros par Transfermarkt. Après le départ de Steven Gerrard, sa formation écossaise est toujours première du championnat. Il n'a plus grand chose à prouver. Son départ pourrait s'envisager dès le mercato d'hiver. De quoi relancer Lyon sur le front offensif. Alors, convaincu ?

 

 

Voir aussi... L'actu du Dimanche 2 Janvier // Notes des joueurs 21-22

 

Viv

@centpourcentol

Votre webmaster depuis 2007, Gone passionné de l'OL !