L'actu du Mercredi 29 Décembre

L'actu du Mercredi 29 Décembre

Voir aussi... L'actu du Mardi 28 Décembre // Notes des joueurs 21-22

Sept cas positifs au Covid à l'OL, la reprise perturbée

Lequipe.fr

L'OL, qui doit reprendre l'entraînement collectif ce jeudi, compte au moins sept cas positifs au Covid dans ses rangs.

Alors que l'OL doit reprendre l'entraînement ce jeudi, avant de partir en stage à Murcie du 1er au 5 janvier, plusieurs cas de Covid sont à signaler pour ce retour de vacances. Selon des sources proches du club, au moins sept joueurs du groupe pro de Peter Bosz sont positifs et ne pourront pas prendre part à cette mini-préparation.

Paqueta bloqué à Dubaï

Parmi eux, Lucas Paqueta est resté bloqué à Dubaï, où il était parti en famille pour les fêtes. L'OL fait actuellement son possible pour rapatrier le Brésilien, qui ne partira déjà pas à Murcie. Des tests PCR seront pratiqués ce jeudi par le club, et ils pourraient alors révéler des cas supplémentaires.

 


 

Une offre de 4M€ de l'OL pour Azmoun

RMC.fr

L’OL a fait une offre de 4 millions d’euros après avoir trouvé un accord contractuel avec l’attaquant iranien, Sardar Azmoun. Mais Lyon n'a toujours pas d’accord avec le Zénith Saint-Pétersbourg car les Russes souhaitent avoir un remplaçant à leur attaquant avant de pouvoir accepter de laisser partir leur joueur.

 


 

Lyon va préparer sa reprise face au PSG lors d'un stage en Espagne

Lequipe.fr

Le Progrès rapporte ce mercredi que l'Olympique lyonnais débutera 2022 par un stage en Espagne.

Le Progrès rapporte ce mercredi que l'Olympique lyonnais débutera 2022 par un stage en Espagne du 1er au 5 janvier, du côté de Murcie, là où les Lyonnais ont passé une partie de leur préparation estivale. Éliminé sur tapis vert de la Coupe de France après les graves incidents en 32e de finale au stade Charléty contre le Paris FC (L2), le 17 décembre, Lyon reprendra par un choc contre le PSG, le 9 janvier (20e journée de L1).

 


 

Lyon-PSG à huis clos, l'OL prêt à frapper fort !

Foot01.com

Face aux décisions gouvernementales d'imposer une jauge de 5.000 places, l'Olympique Lyonnais semble réfléchir à jouer sa rencontre face au PSG à huis clos au Groupama Stadium.

L’Olympique Lyonnais a la certitude de jouer son match contre l’OM dans un stade vide puisque la commission de discipline de la LFP l’a exigé. Mais l’OL ne s’attendait probablement pas à devoir accueillir le Paris Saint-Germain puis l’AS Saint-Étienne dans un Groupama Stadium presque déserté. Cette fois, il ne s’agit pas d’une sanction disciplinaire, mais juste d’une application stricte des textes gouvernementaux, Jean Castex ayant limité à 5.000 spectateurs la jauge des stades de football. Logiquement, et pour leur premier match de l’année, les joueurs de Peter Bosz recevront donc le PSG le dimanche 9 janvier à 20h45 pour ce qui sera la rencontre vedette de la 20e journée de Ligue 1, un match qu’Anthony Lopes et ses coéquipiers seraient bien inspirés de gagner. Cependant, selon Radio Scoop, il se pourrait bien que ce choc diffusé sur Prime Video se joue finalement sans aucun supporter lyonnais dans le stade.

Lyon-PSG sans public ? Oui c'est possible

La radio locale affirme que du côté des dirigeants de l’Olympique Lyonnais on estime que l’application de la jauge de 5.000 places est quasiment impossible pour deux raisons majeures. « D'une part, la jauge à 5.000 personnes obligerait le club à devoir faire une sélection entre ses 20.000 abonnés et d’autre part, ouvrir le stade de 59.186 places pour y accueillir "seulement" 5.000 spectateurs ne serait pas rentable économiquement », précise le média rhodanien, qui précise cependant avoir interrogé l’OL sur ce sujet et que le club a indiqué que cela n’était pas à l’ordre du jour en attendant les décrets officiels. Via un communiqué officiel, le club de Jean-Michel Aulas a toutefois reconnu que les mesures du gouvernement « impacteront les prochaines rencontres au Groupama Stadium », Lyon demandant un peu de temps avant de communiquer plus précisément sur ce sujet qui risque de se répéter deux semaines plus tard à l’occasion du derby face à l’AS Saint-Étienne.

 


 

Un club italien veut embêter l'OL pour Sardar Azmoun

Footmercato.net

Alors qu'il cherche à enrôler le buteur iranien, l'Olympique Lyonnais pourrait voir un autre concurrent entrer dans la danse pour la signature du joueur du Zenit.

Treizième de Ligue 1 à la mi-saison et éliminé de la Coupe de France (comme le Paris FC) après les incidents lors du 32e de finale à Charléty, l'Olympique Lyonnais a vécu une première partie de saison très difficile, sauf en Ligue Europa où les Gones ont facilement terminé en tête de leur groupe pour atteindre les huitièmes de finale. Mais avec le mercato hivernal qui approche, le club rhodanien va certainement chercher à se renforcer pour offrir un meilleur visage en 2022.

Déjà ciblé l'été dernier, l'attaquant du Zénith Saint-Pétersbourg Sardar Azmoun est rapidement devenu la priorité du board lyonnais pour cet hiver, comme nous vous le révélions en exclusivité en octobre dernier. Rapidement, un accord a été trouvé avec le principal concerné mais il fallait encore discuter avec le club russe, et c'est là que ça coince. Alors que l'OL est prêt à offrir 3M€ comme nous vous l'expliquions récemment, le Zenit est lui dans l'attente de meilleures offres, surtout que Newcastle risque de faire monter les enchères. Du coup, le temps presse, et un autre club risque de jouer les troubles fêtes.

L'Atalanta en rêve mais...

D'après les dernières informations de Sky Italia, c'est tout simplement l'Atalanta Bergame qui souhaite enrôler l'Iranien de 26 ans. Déjà intéressé l'été dernier, comme la formation lyonnaise, le club italien rêve de l'associer à Duvan Zapata en attaque, alors que Jérémie Boga doit lui aussi débarquer dans les prochaines semaines. Du coup, La Dea pourrait bien embêter l'Olympique Lyonnais dans ce dossier si elle décide de passer à l'attaque, mais on y est encore loin.

Le média italien affirme en effet que l'Atalanta est plutôt disposé à proposer 2 millions d'euros, quand d'autres clubs comme l'OL offre plus à la formation russe. S'il souhaite entrer vraiment dans la danse pour la signature de Sardar Azmoun, en fin de contrat en juin prochain, l'actuel quatrième de Serie A va donc devoir faire quelques efforts. Mais ce qui est certain, c'est que l'arrivée du buteur en Rhône-Alpes est encore très loin, surtout si la concurrence s'accrut...

 


 

20 M€, grosse offensive annoncée pour Denayer

Foot-sur7.fr

En fin de contrat à l’ OL, Jason Denayer pourrait quitter Lyon dès cet hiver. Le défenseur belge dispose d’un prétendant en Angleterre.

Le début d’année promet d’être compliqué pour l’Olympique Lyonnais. L’ OL va laisser partir ses trois attaquants africains (Slimani, Kadewere, Toko Ekambi) pour la prochaine Coupe d’Afrique des nations. De même, le club rhodanien, seulement 13e de Ligue 1, pourrait se séparer dès cet hiver de Jason Denayer. Recruté en 2018 en provenance de Manchester City, le défenseur central n’a toujours pas prolongé son contrat. Son bail à Lyon expire en effet en juin 2022. Mais jusqu’ici, l’international belge aux 33 sélections (1 but) n’a pas donné de suite favorable à sa direction. Laquelle devrait donc se résoudre à le vendre cet hiver à défaut de le laisser partir libre une fois la saison terminée.
Un mal classé de Premier League aux trousses de Denayer

Jason Denayer sur le départ à Lyon cet hiver

Alors que son histoire avec l’Olympique Lyonnais semble toucher à sa fin, Jason Denayer pourrait retourner en Premier League. Selon les informations de la presse anglaise confirmées par Het Nieuwsblad, le défenseur de 26 ans figure sur les tablettes de Newcastle United. Le pensionnaire de St James Park est avant-dernier de Premier League et entend éviter une descente en Champonship. Avec les investissements de ses nouveaux propriétaires saoudiens, les Magpies disposent d’une manne financière conséquente pour se renforcer cet hiver. Recruter en défense est l’une des priorités de Newcastle au mercato. L’équipe entraînée par Eddie Howe a déjà concédé 42 buts en 19 matchs, un triste record partagé avec la lanterne Norwich.

Une offre des Magpies devrait donc atterrir sur la table des dirigeants de l’ OL. Une vente de Jason Denayer pourrait rapporter 20 millions d’euros à Lyon d’après Transfermarkt. Une belle affaire en vue pour le club de Jean-Michel Aulas qui n’avait déboursé que la moitié, soit 10 millions, pour signer le Diable rouge. Victime d’une entorse de la cheville, le Belge sera sur le flanc pendant deux mois.

 


 

Juninho trahi par Aulas ?

Foot01.com

Juninho n'est désormais plus le directeur sportif de l'Olympique Lyonnais, ce que les supporters regrettent. Jean-Michel Aulas veut du changement, mais Sidney Gouvou a du mal à y croire.

Deux ans et demi après son retour à l’OL, Junino est reparti très discrètement de la capitale des Gaules, la légende brésilienne préférant partir sans avoir à expliquer encore une fois les raisons de ce départ anticipé. Il y a quelques semaines, en dévoilant son départ en fin de saison de Lyon, le directeur sportif avait choqué les dirigeants de l’Olympique Lyonnais, et il n’a pas voulu revenir publiquement sur ce sujet. Du moins pas pour l’instant. Du côté de Jean-Michel Aulas, qui a rendu hommage à Juninho de manière très diplomate, on a tourné la page et dans sa vidéo aux supporters de l’OL, le président de l’institution a annoncé que des changements allaient intervenir afin d’aider Peter Bosz à redresser une situation bien mal engagée en Ligue 1. Sur le papier, ces promesses peuvent annoncer des jours meilleurs du côté de l’équipe lyonnaise. Mais pour Sidney Govou, Jean-Michel Aulas masque difficilement le fait que l’ancien responsable brésilien n’a pas eu toutes ses chances durant ses deux ans et demi à l’OL.

L'OL n'a pas aidé Juninho à réussir

Dans son édition pour Le Progrès, l’ancien attaquant de l’Olympique Lyonnais, désormais consultant pour Canal+, ne cache pas ses doutes concernant la suite de la saison. « Le président a annoncé des changements. Est-ce qu’il y aura un nouvel organigramme, une nouvelle gestion de la cellule de recrutement, une nouvelle gestion des jeunes du centre de formation ? J’attends de voir car à Lyon, on est les pros du changement sans vraiment changer. Si la méthode Juninho n’a pas fonctionné, c’est parce que selon moi le club n’a pas suivi et n’a pas compris là où Juni voulait aller. J’ai peur que l’on retourne en arrière en disant que l’on va faire comme on sait faire. Or, il faut évoluer et prendre ailleurs ce qui se fait de bien, et arrêter de penser que l’on fait toujours mieux que les autres », explique Sidney Govou, pas du tout persuadé que les promesses présidentielles seront tenues.

 


 

L'OL refuse le retour d'Emerson à Chelsea et souhaite se séparer de Shaqiri

L'Equipe via Twitter

 

 

Voir aussi... L'actu du Mardi 28 Décembre // Notes des joueurs 21-22

 

Viv

@centpourcentol

Votre webmaster depuis 2007, Gone passionné de l'OL !