L'actu du Lundi 29 Novembre

L'actu du Lundi 29 Novembre

Voir aussi... L'actu du Dimanche 28 Novembre // Montpellier 0-1 OL : L'After // GoneBack : Le Prime avec Eric Deflandre

Coupe de France, 32es : L'OL affrontera le Paris FC (L2)

FFF

Le tirage intégral des 32es de finale de la Coupe de France :

Groupe A

FC Girondins de Bordeaux (L1) - Jumeaux de M'Zoisia (Mayotte)

AS Panazol (R2) - AS Vitré (N2)

Wasquehal (N3) - Vannes (N2)

ESA Linas-Montlhéry (N3) - Angers SCO (L1)

Stade Rennais (L1) - FC Lorient (L1)

Quevilly-Rouen (L2) - Stade Lavallois (N)

Dinan-Léhon (N3) - Stade Brestois (L1)

Guingamp (L2) - Amiens (L2)


Groupe B

Toulouse FC (L2) - Nîmes Olympique (L2)

US Chauvigny (N3) - C'Chartres Football (N2)

Paris FC (L2) - Olympique Lyonnais (L1)

Montauban FC TG (R2) - La Roche Vendée (N3)

Club Franciscain (R1) ou SO Cholet (N) - OGC Nice (L1)

Stade Poitevin FC (N3) - RC Lens (L1)

JS Chemin Bas d'Avignon (R2) - Clermont Foot 63 (L1)

Bergerac Périgord (N2) - FC Metz (L1)


Groupe C

Red Star (N) - AS Monaco (L1)

FC Sochaux-Montbéliard (L2) - FC Nantes (L1)

Hauts Lyonnais (N3) ou FC Bourgoin Jailleu (N3) - SC Bastia (L2)

Lyon-la-Duchère (N2) - AS Saint-Etienne (L1)

Andrézieux-Bouthéon (N2) - Montpellier HSC (L1)

AS Cannes (N3) - Dijon FCO (L2)

Jura Sud Foot (N2) - Saint-Denis FC (Réunion)

ES Cannet-Rocheville (N3) - Olympique de Marseille (L1)



Groupe D

Ent. Feignies-Aulnoye FC (N3) - PSG (L1)

ES Thaon (N3) - AS Beauvais-Oise (N2)

LOSC Lille (L1) - AJ Auxerre (L2)

Vénissieux FC (R1) - US Créteil Lusitanos (N)

ESTAC Troyes (L1) - AS Nancy-Lorraine (L2)

Reims Saint-Anne (R1) - Stade de Reims (L1)

Valenciennes (L2) - Strasbourg (L1)

US Sarre Union (N3) ou Solidarité Scolaire (Guadeloupe) - FC Versailles 78 (N2)

 

 


 

Lopes dans l'équipe type de la journée de L1

L'Equipe via Twitter

 


 

Peter Bosz déçu de ses joueurs malgré la victoire à Montpellier

Footmercato.net

Interrogé après le succès sur le terrain de Montpellier (1-0), l'entraîneur de l'Olympique Lyonnais Peter Bosz n'a pas été totalement satisfait de la prestation des siens : «très content de la victoire... surtout parce qu'on a mal joué. On n'était pas bien. On a dominé le match, on a beaucoup eu le ballon, mais le tempo était très faible. Sur la meilleure pelouse que j'ai vue depuis que je suis là, il faut mieux jouer, vite passer le ballon, changer de côté quand il y a beaucoup d'espace... On ne l'a pas bien fait. Mais au final, très content de la victoire parce qu'on a joué de bien meilleurs matchs que ce soir sans gagner.»

Le technicien néerlandais déplore le manque d'occasions durant la rencontre, et ce malgré la possession dominante de ses joueurs : «quand on a le ballon, on peut mieux faire parce qu'on a de bons joueurs! On l'a déjà fait cette saison. On a marqué un beau but, on a aussi une grosse occasion en deuxième période. Mais on doit avoir beaucoup plus de grosses occasions avec les qualités qu'on a.» Avec cette victoire, l'OL remonte à la 7e place du championnat, à seulement trois points du top 5.

 


 

23M€, Liverpool et Jürgen Klopp provoquent Aulas !

Foot-sur7.fr

Réputé dur en affaire, Jean-Michel Aulas, président de l’ OL, serait dans le viseur de Liverpool et de Jürgen Klopp. Un deal de 23M€ est évoqué.

Buteur à deux fois en Ligue Europa contre Brondy, Rayan Cherki a démontré l’étendue de son talent. Une performance qui a été bien perçue du côté de la Premier League. En effet, selon les informations de Liverpool Echo, Jürgen Klopp apprécie énormément le profil de l’attaquant de l’olympique Lyonnais. Des émissaires de Liverpool suivraient ainsi régulièrement la pépite de l’ OL.

Le média britannique précise même que l’intérêt du club anglais pour le jeune lyonnais n’est pas récent, mais les dernières prestations de Rayan Cherki pourraient convaincre les Reds de passer à l’offensive afin de tenter de le recruter lors du prochain mercato hivernal. D’autant que les 23 millions d’euros que le site spécialisé Transfermarkt place comme la valeur du coéquipier de Jérôme Boateng ne constituent pas un sérieux obstacle pour Liverpool.

Toutefois, il est très peu probable que Jean-Michel Aulas accepte de délivrer un bon de sortie à son jeune protégé à ce prix, lui qui avait vendu Willem Geubbels à l’AS Monaco pour 20 millions d’euros en juillet 2018. Mais quel est l’avis du principal concerné au sujet de son avenir ?

OL Mercato : Rayan Cherki prêt à dire « oui » à Liverpool ?

Présenté comme l’avenir de l’Olympique Lyonnais à 18 ans, Rayan Cherki ne compte pas pour autant faire toute sa carrière chez les Gones. Dans une interview accordée à Onze Mondial, l’international espoir français a ouvertement assuré en octobre dernier qu’il rêve de jouer un jour pour le Real Madrid.

« L’itinéraire parfait serait le suivant : marquer l’histoire de l’OL, puis marquer l’histoire de plein d’autres clubs et donc marquer l’histoire du football. On sait tous que mon club de rêve est le Real Madrid. Rejoindre le plus grand club du monde, ce serait beau. Voilà l’itinéraire parfait, celui que j’ai en tête. Je me lève tous les matins pour ça : atteindre mes rêves », a expliqué le protégé de Peter Bosz dont le contrat expire le 30 juin 2023. Alors, une pige à Liverpool avant le grand saut au Real Madrid pour Rayan Cherki ?

 


 

OL-Rangers, Omicron plus fort que 3.000 supporters écossais ?

Foot01.com

Dans dix jours, l'Olympique Lyonnais jouera son dernier match européen de l'année 2021 contre les Rangers. Les fans du club écossais pourraient cependant être obligés de rester à Glasgow.

Déjà qualifié pour la suite de l’Europa League, et en plus assuré de finir premier de sa poule, l’Olympique Lyonnais recevra les Rangers le jeudi 9 décembre à 18h45. Une rencontre pas décisive non plus pour le club écossais, lequel est déjà assuré de finir à la deuxième place après sa victoire contre Prague. Pas de quoi éviter cependant un déplacement en force des fans venus de Glasgow, lesquels sont souvent motivés quand il s’agit de voyager. Cependant, ce déplacement dans la capitale des Gaules pourrait capoter en raison de la nette dégradation des conditions sanitaires en Europe. En effet, en Écosse comme partout, on signale l’apparition du fameux variant Omicron et des mesures drastiques pourraient être prises afin d’éviter les déplacements même au sein des frontières de l'Europe. Tandis que l’UEFA a déjà mis en place une cellule de crise, les dirigeants des Rangers sont désormais en contact avec le gouvernement écossais. Car selon le Daily Record, il se pourrait bien que l’ensemble du Royaume-Uni impose une longue quarantaine à ceux qui reviendront du continent, alors même que désormais toute personne qui entre en Grande-Bretagne doit s’isoler pendant 48 heures avant de faire un test.

Autrement dit, les supporters des Rangers qui feraient le voyage jusqu'au Groupama Stadium pourraient être contraints de se placer en quarantaine, une période de 8 jours étant même envisagée de plus en plus sérieusement outre-Manche. Nicola Sturgeon, la Première ministre d’Écosse, milite pour une mesure rapide allant dans ce sens afin de vite contrôler, ou du moins essayer, cette explosion des cas de Covid nouvelle version. Les 3.000 supporters des Rangers prêts à venir à Lyon sont désormais dans l’attente des décisions écossaises, mais également françaises, car si la France décidait d’imposer à son tour une quarantaine à l’entrée de son territoire, alors ce déplacement tombera définitivement à l’eau.

 


 

Vidéo : l'entrainement du jour

OL via Twitter

 


 

Benoit Millot au sifflet de OL-Reims

Ligue1 via Twitter

 


 

Govou révèle pourquoi il a refusé Lyon

Foot01.com

En quête d’un nouveau recruteur de renom pour compenser le départ de Patrice Girard, l’Olympique Lyonnais n’a pas réussi à convaincre Sidney Govou, qui a d’autres projets en tête.

Ces derniers jours, le club rhodanien est en pleine restructuration de son secteur sportif. Alors que Juninho a annoncé son probable départ à l’issue de cette saison, Jean-Michel Aulas s’active surtout à reformer une cellule de recrutement digne de ce nom. Déjà parce que le nombre de scouts n’était pas si élevé que cela pour un club de la trempe de l’OL, mais aussi et surtout parce que Lyon va perdre Patrice Girard. Recruteur historique des Gones, l’homme de 55 ans a effectivement décidé de prendre ses cliques et ses claques pour rejoindre Angers, où un poste de directeur du recrutement l’attend à partir du 1er décembre. Pour compenser cette grosse perte, la direction lyonnaise s’est donc mise en tête de lui trouver un remplaçant en urgence. Et celui-ci ne sera pas Sidney Govou. Reçu par le président Aulas et Vincent Ponsot au cours des derniers jours, le consultant de Canal+ a effectivement refusé d’intégrer la cellule de recrutement de l’OL.

« Je n'ai pas spécialement envie d'occuper ce poste-là »

« J'ai eu des discussions avec les dirigeants, mais je n'ai pas spécialement envie d'occuper ce poste-là. Je m'orientais plutôt vers autre chose donc c'est très bien que ce soit Alain Caveglia, que je connais très bien. Je lui souhaite plein de réussite dans ses nouvelles fonctions », a lancé Govou sur l'antenne de Canal+ Sport lors du match entre Montpellier et Lyon dimanche (0-1). Une déclaration qui montre que Govou ne regrette pas le fait que la direction lyonnaise a opté pour Alain Caveglia. Ancien joueur de l’OL à la fin des années 1990, l’ancien directeur sportif de Caen n’arrivera d’ailleurs probablement pas tout seul chez les Gones. Puisque les venues de Jean-Marc Chanelet et/ou Patrick Müller seraient aussi à l’étude. Mais donc pas celle de Govou, qui va rester consultant sur Canal+.

 


 

Hugo Guillemet demande à Lyon de corriger ce problème au mercato

Footradio.com

Le week-end dernier, l’Olympique Lyonnais a retrouvé le chemin du succès en championnat face à Montpellier (1-0), grâce une nouvelle fois à Lucas Paqueta.

Cette saison, Lucas Paqueta est vraiment l’homme à tout faire chez les Gones. Titularisé à tous les postes du milieu et de l’attaque, l’international brésilien a toujours été au rendez-vous sous les ordres de Peter Bosz. Que ce soit en pointe pour compenser les absences de Dembélé et Slimani, ou sur un côté pour cacher le manque d’ailiers. Dimanche contre le MHSC, Paqueta a encore été décisif avec un but depuis son couloir droit. Mais cette place ne doit être que provisoire pour le meneur de jeu lyonnais, qui doit pouvoir retrouver l’axe dans les semaines à venir. C’est en tout cas l’avis d’Hugo Guillemet, pour qui l’OL doit recruter deux joueurs offensifs lors du prochain mercato hivernal pour pouvoir remettre Paqueta à sa meilleure place.

« On comprend mieux pourquoi les pistes rêvées sont Azmoun et Corona »

« Encore une fois après le match de dimanche, on comprend mieux pourquoi les pistes rêvées sont Azmoun et Corona. Avec Azmoun en pointe et Corona à droite (ce qui permettrait à Paquetá de revenir en 10), c’est une autre salade. Mais qui saute du onze si Corona vient : Aouar ou Toko Ekambi ? L’OL essaye quand même de vendre Aouar depuis 18 mois… Un problème de défense ? Je pense que le gros problème défensif de l’OL n’est pas le problème des défenseurs. Car en seconde période contre Montpellier, au moins deux joueurs offensifs ont arrêté de presser de manière cohérente. Cette manière de jouer est difficilement tenable car un grain de sable (un être humain qui se relâche, inconsciemment peut-être), dérègle l’ensemble… », a expliqué, sur Twitter, le journaliste de L’Equipe, qui sait que Paqueta en a marre d’être trimbalé de tous les côtés à l’OL…

 


 

L’avis tranché de Samir Nasri sur Rayan Cherki

Football365.fr

L’ancien international français Samir Nasri a la certitude que Rayan Charki va vite rentrer dans le rang et se concentrer sur le football.

Considéré comme l’un des plus grands espoirs du football français, Rayan Cherki a du mal pour l’instant à se montrer régulier. Sa progression n’est pas non plus rectiligne. La faute à un caractère qui ne serait pas facile à vivre au quotidien. Le jeune prodige de Lyon a d’ailleurs été rappelé à l’ordre dernièrement par son coéquipier Jérôme Boateng. Agacé par son côté dilettante, l’Allemand l’a remis à sa place devant tout le vestiaire lyonnais.

Nasri conseille à Cherki de se faire petit

Cherki va-t-il gâcher sa carrière à cause de cette personnalité (trop) affirmée ? La question a été posée à Samir Nasri, un autre ancien enfant terrible du football français. Et ce dernier a demandé à ne pas s’inquiéter. Il est certain le numéro 18 des Gones va finir par s’assagir. « J’ai connu ça. Quand on est jeune, on est gâté, on est même pourris gâtés, a-t-il déclaré lors d’une intervention sur Canal Football Club. C’est ce qui fait qu’on a un peu du mal avec l’autorité une fois pas pro. Ça va juste prendre un peu du temps. Il faut juste qu’il se mette en condition de travail ».

Nasri a poursuivi en adressant un très bon conseil à l’attaquant lyonnais : « Qu’il se fasse petit, car le talent il l’a. Il pue le talent même ». Même émanant d’un joueur qui s’est un peu perdu en route à cause d’une grande gueule cela ressemble à un très beau compliment. Et il semblerait que Cherki a déjà commencé à écouter les anciens, au vu de la très belle prestation réalisée la semaine dernière en Ligue Europa. Contre les Danois de Brondby, il s’était offert un doublé, devenant à l’occasion le plus jeune joueur de Lyon à marquer deux fois dans un même match en Coupe d’Europe.

 


 

Anthony Lopes, le gros coup signé Bosz-Juninho

Foot01.com

Placé sous la menace d'une possible signature d'André Onana, Anthony Lopes a retrouvé son meilleur niveau à Lyon et l'OL l'a encore constaté à Montpellier.

Anthony Lopes a largement contribué à la victoire de l’Olympique Lyonnais dimanche à Montpellier, le gardien de but international portugais repoussant les assauts héraultais. Après la fin du match, Peter Bosz ne masquait pas sa grosse satisfaction après la prestation de son portier, tout en avouant qu’il aurait probablement attendu mieux de ses joueurs. « Si Lopes est une grosse satisfaction ? Oui et non, oui car il a été très bon, mais non car c’est notre gardien de but qui est aussi notre meilleur joueur sur ce match », ironisait l’entraîneur de l’OL, conscient que sans un Anthony Lopes des grands jours, le club de Jean-Michel Aulas ne serait reparti avec trois points très précieux de la Mosson. Ce ne sont pas les attaquants de Montpellier qui diront le contraire, et notamment Florent Mollet, dont la frappe à l’heure de jeu a permis à Lopes de réaliser une parade de grande classe. S’il ne veut pas rouler des mécaniques, le gardien de but de Lyon peut cependant se dire qu’il a répondu de la plus belle des façons à Juninho et Peter Bosz.

Anthony Lopes, numéro 1 à Lyon, c'est validé

Fin juin, Anthony Lopes a en effet compris que même s’il était le chouchou des supporters lyonnais, le nouvel entraîneur de l’OL, soutenu par le directeur sportif brésilien, voulait lui coller un énorme concurrent en la personne d’André Onana, le portier de l’Ajax Amsterdam. Malgré d’intenses négociations, et alors que l’accord semblait trouvé avec le club néerlandais, Onana avait finalement fait volte-face, préférant attendre la fin de saison pour être libre…et signer à l’Inter Milan. Résultat, Anthony Lopes a été conforté dans son rôle de numéro 1, mais en ayant pleinement conscience qu’il devait retrouver son meilleur niveau sous peine de voir un concurrent débarquer au prochain mercato. Visiblement, le message est très bien passé, car Anthony Lopes a fait oublier ses errements de la saison passée. C’est d’ailleurs ce que confirme, dans L’Equipe, Jordan Ferri, désormais à Montpellier, mais qui est resté un ami proche du gardien de but de l’Olympique Lyonnais. « Il fait un très bon début de saison, il est sur une bonne dynamique. L’an dernier c’était plus compliqué, mais il montre qu’il a du caractère et qu’il mérite sa place à Lyon », avoue l’ancien joueur de l’OL. La menace Onana a donc fonctionné, bien joué Juninho et Peter Bosz.

 


 

Aouar ou Paqueta, Nicolas Puydebois a fait son choix

Footradio.com

L’Olympique Lyonnais a glané un succès important face à Montpellier ce dimanche en Ligue 1. Une victoire qui relance la machine des Gones sur la scène nationale.

Après un Olympico qui a tourné au fiasco, l’Olympique Lyonnais avait grandement besoin de points ce dimanche sur la pelouse de Montpellier. Au terme d’un match accroché, les hommes de Peter Bosz ont réussi à l’emporter grâce à un but de Lucas Paqueta. Un succès qui permet aux Gones de se rapprocher des places qualificatives pour la prochaine Ligue des champions. Paqueta, lui, prouve qu’il est un joueur particulièrement efficace quand son club a besoin de lui. Peut-être d’ailleurs plus qu’Houssem Aouar, qui évoluait au poste de numéro dix contre Montpellier. Pour Nicolas Puydebois, Paqueta doit être privilégié à ce poste plutôt que l’international français.

d’Option Crédit renouvelable. Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager Voir conditions sur amazon.fr. Amazon et toutes les marques associées sont des marques d' Amazon.com Inc. ou de ses sociétés affiliées Amazon EU Sarl, 67, Boulevard du Général Leclerc 92110 Clichy enregistré à l’ORIAS (numéro 17005415) comme mandataire non exclusif en opérations de banque et de services de paiement.

Nicolas Puydebois préfère les qualités défensives de Lucas Paqueta

Sur le plateau de Olympique et Lyonnais, le consultant a donné son avis sur le sujet. « Je préfère Paqueta en dix parce qu’il fait des efforts défensifs comparé à Houssem Aouar. Aouar, à la perte du ballon, on n’est pas très équilibré et ça vient des milieux de terrain qui doivent faire la transition offensive et défensive. Houssem Aouar met un peu de temps à se mettre en place, là où Lucas Paqueta le fait instantanément. Par moments, on a cette perte d’équilibre défensif qui met en danger l’équipe. Aouar est intéressant avec le ballon mais je pense que défensivement, on peut lui demander plus parce que c’est très important pour le bien de l’équipe », a notamment indiqué Nicolas Puydebois, qui pense donc que Paqueta donne plus de garanties au jeu de l’OL au poste de meneur de jeu. Lors de la prochaine journée de Ligue 1, les Gones recevront le Stade de Reims au Groupama Stadium. Un match qui semble abordable pour le collectif de Peter Bosz.

 

 

Voir aussi... L'actu du Dimanche 28 Novembre // Montpellier 0-1 OL : L'After // GoneBack : Le Prime avec Eric Deflandre

 

Viv

@centpourcentol

Votre webmaster depuis 2007, Gone passionné de l'OL !