L'actu du Jeudi 25 Novembre

L'actu du Jeudi 25 Novembre

Voir aussi... L'actu du Mercredi 24 Novembre // Brondby - OL : L'Avant Match

Grave blessure pour Diomandé

Maxifoot.fr

Si le choc de Ligue 1 opposant l'Olympique Lyonnais à l'Olympique de Marseille, dimanche, a duré un peu moins de cinq minutes en raison d'un jet de bouteille sur Dimitri Payet, le défenseur central des Gones Sinaly Diomandé (20 ans, 10 matchs en L1 cette saison) a eu le temps de se blesser assez sérieusement. En effet, le jeune talent rhodanien s'est fait mal à la cheville gauche sur l'action qui a précédé le corner du meneur de jeu marseillais. Un pépin physique inquiétant pour l'entraîneur de l'OL Peter Bosz.

"C'est grave pour Sinaly, oui. Il a une grosse entorse. Il ne sera pas là pendant un bon moment", a souligné le manager néerlandais face aux journalistes mercredi. A priori, l'Ivoirien ne jouera plus en 2021.

 


 

Montpellier / OL : un arrêté préfectoral limite la présence des supporters de l'OL

OL.fr

Dans le cadre du match Montpellier / OL, ce dimanche 28 novembre à 17h au Stade de la Mosson, le préfet de l’Hérault a pris un arrêté d’interdiction de circulation et d’accès au stade à l’encontre des supporters Lyonnais individuels.

Le Club précise que seul un certain nombre de billets est disponible pour les groupes de supporters qui se déplacent en bus.
 
L’Olympique Lyonnais regrette cette interdiction qui pénalise l’ensemble des supporters malgré les garanties qui avaient été apportées auprès des instances organisatrices.

 


 

Une piste de Juninho confirme son départ

Sport.fr

Cet été, l’Olympique Lyonnais a tenté de faire un gros coup en enrôlant le portier de l’Ajax Amsterdam, André Onana au détriment d’Anthony Lopes. Un transfert avorté à cause de la concurrence et de nombreux intermédiaires. Pourtant, le Camerounais confirme son départ.

En fin de contrat en juin prochain, André Onana sera sans aucun doute l’une des attractions des prochaines périodes de transferts. A 25 ans, il est l’un des meilleurs gardiens sur le marché. Après avoir été suspendu pendant plusieurs mois pour dopage, il a fait son grand retour sur les terrains ce mercredi 24 novembre lors du match de Ligue des Champions opposant sa formation à Besiktas.

 


 

Question gênante, Peter Bosz sort sa meilleure feinte

Foot01.com

Malgré le climat assez pesant du dernier match qui n’a pas vraiment eu lieu contre l’OM dimanche dernier, c’est un Peter Bosz plutôt décontracté qui est venu préparer devant la presse le match face à Brondby de ce jeudi.

Il faut dire que l’OL est non seulement déjà qualifié, mais en plus déjà assuré de terminer premier de sa poule, ce qui n’est pas anodin en Europa League. Ce déplacement au Danemark permettra donc un large turnover, même si certains joueurs souffleront donc plus longtemps que prévus après les évènements de dimanche dernier. Très utilisé depuis le début de la saison, Lucas Paqueta fait partie des joueurs qui vont pouvoir regarder le match depuis le banc de touche. Le retour de blessure d’Islam Slimani permet au Brésilien de couper, et peut-être même bientôt de retrouver une place plus conforme à ses goûts. En effet, Peter Bosz a été interrogé sur l’utilisation de Lucas Paqueta, qui préfère jouer au milieu, mais rend de plus en plus souvent service en tant que « faux 9 » dans les compositions de l’entraineur néerlandais. Difficile de concilier les goûts d’un joueur capital, avec ses besoins, et Peter Bosz a donc feinté pour s’en sortir avec le sourire d'une question sur la préférence de Paqueta sur une place au milieu de terrain.
Dembélé et Slimani vont aider Paqueta

« Je n’ai pas compris la dernière partie de la question… (sourire). Non, mais j’ai Moussa Dembélé qui travaille bien et qui va sans doute revenir. Slimani est là, il y a deux matches en quatre jours, il y a des possibilités. C’est un ensemble », a livré l’entraineur de l’OL, pour qui la question ne devrait plus se poser quand il aura enfin tous ses attaquants à disposition. Avec les retours de Kadewere et Slimani, et celui prochain de Dembélé, ce sera en effet plus facile de faire plaisir à Lucas Paqueta en le renvoyant dans l’entrejeu. Et peut-être permettre de redonner un nouvel élan offensif à l’Olympique Lyonnais, qui cherche toujours à enchainer les bonnes performances. Surtout en Ligue 1.

 


 

OL-OM : Galtier veut "taper fort" mais estime que "ce n'est pas la faute du club"

RMC.fr

Christophe Galtier s’est exprimé jeudi sur les violences lors de la rencontre OL-OM. L’entraîneur de Nice appelle à une prise de conscience générale et demande à ce que les fauteurs de troubles soient sanctionnés, mais pas les clubs.

Depuis dimanche et le jet de bouteille sur Dimitri Payet qui a engendré l’interruption de la rencontre entre l'OL et l'OM à Lyon, le monde du football s’interroge. Comment mettre fin aux incidents qui se multiplient dans les stades depuis le début de la saison? Christophe Galtier, entraîneur de l’OGC Nice, a été interrogé sur le sujet ce jeudi, lors de la conférence de presse avant la réception de Metz (samedi, 21 heures).

"Il y a eu des matchs où on a fermé les yeux"

"On a une personne qui a agressé un joueur. Cette personne-là est un délinquant", a d’abord tranché Galtier, en insistant sur ce terme. "Que le match soit arrêté et qu’il ne reprenne pas, c’est tout à fait normal. Si ça arrive sur un arbitre, il n’y a même pas deux minutes de discussions, ce qui est normal. Donc quand ça arrive sur un joueur, il ne doit pas non plus y avoir de discussions", a-t-il poursuivi. "Il y a eu des matchs, où les objets arrivaient sur le terrain et on a fermé les yeux. On ne doit pas fermer les yeux, mais taper fort", a également ajouté Galtier.

"Ça peut arriver chez tout le monde"

Mais selon lui, les clubs concernés ne doivent pas être sanctionnés. "Personne n’est à l’abri. Quand c’est arrivé chez nous, il y a eu beaucoup de commentaires. Ça peut arriver chez tout le monde. On peut avoir le meilleur service d’ordre, ça peut arriver quand même. […] On ne peut pas appeler cette personne (qui a jeté la bouteille sur Dimitri Payet ndlr) un supporter. C’est un délinquant. Ce n’est pas la faute du club. Les personnes qui se comportent comme ça doivent être sanctionnées comme des délinquants", a développé l’ancien entraîneur de Lille.

Comme à Lyon, la rencontre entre Nice et Marseille fin août avait elle aussi été marquée par des violences. Un projectile avait déjà été lancé sur Dimitri Payet, l’attaquant avait riposté et s’en était suivi un envahissement de terrain et de longues minutes de confusion. Le président niçois Jean-Pierre Rivère avait alors dit "ne pas comprendre" le refus des Marseillais de reprendre la rencontre.

Défavorable à l'augmentation du prix des places

Pour trouver des solutions à ces problèmes de violences qui couvent depuis le début de la saison, Christophe Galtier appelle à "une prise de conscience de tout le monde". "Il y avait eu des problèmes en Angleterre il y a 30 ans, et ils sont arrivés à nettoyer le stade, nettoyer les tribunes. Ils ont élevé les prix, ce qui a fait une sélection. Est-ce qu’on doit aller vers ça? Je ne le souhaite pas. Le football est un sport populaire et ça doit le rester. Le foot est aussi un spectacle où on peut pouvoir se déplacer en famille en étant en sécurité". L’entraîneur niçois se dit également opposé à la génération des filets qui, pour lui, reviendrait à jouer dans une "cage".

 


 

OL-OM : Kombouaré furieux pour Payet !

Maxifoot.fr

Dimanche, le choc de Ligue 1 entre Lyon et Marseille a été définitivement arrêté après moins de 5 minutes à la suite d'une bouteille lancée sur Dimitri Payet. Présent face à la presse ce jeudi, l'entraîneur du FC Nantes Antoine Kombouaré a affiché sa colère après ce nouvel incident dans un stade français.

"Je me suis mis devant mon poste de télé parce que dans six jours, on joue Marseille. Je me suis dit : 'tiens je vais me régaler et puis surtout je vais bosser en regardant ce match car je suis très intéressé par ce que peut faire cette équipe de l’OM'. Et puis au bout de 5 minutes, plus rien. J’étais très frustré, et ma frustration s’est transformée en colère. Ce n’est pas possible, ce sont des choses qui se répètent, mais de plus en plus graves ! Surtout, j’étais très affecté quand j’ai vu Dimitri au sol. Je ne peux plus voir ces images, c’est quelque chose de très grave de penser qu’il y a des gens qui viennent voir un match pour agresser un joueur. C’est inadmissible, impensable ! Ces gens-là sont des criminels, ils n’ont rien à foutre dans les stades, il faut les suspendre à vie. Si j’étais dans les instances décisionnaires, ces gens ne mettraient plus jamais les pieds dans un stade. Fini", a lancé l'ancien coach du Paris Saint-Germain, avant de continuer.

"J’ai essayé de me mettre 30 secondes à la place de Dimitri, et je me dis qu’il doit être traumatisé à vie. Il ne peut plus venir frapper un corner comme avant. Quand j'entends que certains voulaient rejouer... A ce moment-là, il ne peut plus jouer, ni lui ni ses partenaires. Tout le monde est affecté. Si on les oblige à revenir, ce n’est plus le même match. A chaque fois qu’un acteur est agressé, on ne doit plus jouer. Je dis ça parce que ça peut aussi nous arriver. Si demain on joue contre Marseille et qu’un supporter de chez nous agresse un joueur marseillais, on ne peut plus jouer. Parce que ce n’est plus la même équipe en face. Les propos d'Aulas ? Je n’écoute même pas moi... Ce qui m’intéresse, c’est l’état du joueur. Quand je vois Dimitri, traumatisé et blessé, au sol, on ne parle plus de foot. Il n’y a plus que les politiques, les gens de la Ligue et des supporters pour penser qu’on peut encore jouer après ça. Mais c’est impossible. (...) Si ça arrive à l'un de mes joueurs, il n'y a plus de match, je les envoie tous à la douche, et on s’en va. Même si on doit perdre des points derrière, on s'en fout", a-t-il assuré.
Un vrai cri du cœur !

 


 

Rudi Garcia a perdu la bataille de Manchester United !

Butfootballclub.fr

D'après la presse anglaise, Manchester United aurait finalement choisi Ralf Rangnick plutôt que Rudi Garcia comme coach intérimaire...

En quête d'un entraineur jusqu'à la fin de saison, Manchester United a fait son choix... Et le remplaçant d'Olé Gunnar Solskjaer ne sera pas Rudi Garcia. Si l'ancien coach du LOSC, de la Roma, de l'OM et de l'OL a été casté, c'est un autre profil qui a été choisi.

Ralf Rangnick a donné son aval aux Red Devils

D'après le média britannique The Athletic, le choix des Red Devils s'est porté sur le technicien allemand, ancien du groupe Red Bull, Ralf Rangnick. Actuellement au Lokomotiv Moscou en qualité du directeur de football, l'ancien de Salzbourg et de Leipzig aurait donné son accord pour le poste... Mais doit encore s'entendre avec ses employeurs actuels pour être libérés.

S'il ne désire pas partir comme un voleur de Russie, Ralf Rangnick espère que les dirigeants du Lokomotiv sauront se montrer réceptifs à cette chance qui s'ouvre à lui. A Manchester United, on espère pouvoir compter sur Rangnick pour le match face à Arsenal le jeudi 2 décembre. D'ici là, c'est bel et bien l'actuel intérimaire Mickaël Carrick qui dirigera le choc face à Chelsea dimanche.

 

 

Voir aussi... L'actu du Mercredi 24 Novembre // Brondby - OL : L'Avant Match

 

Viv

@centpourcentol

Votre webmaster depuis 2007, Gone passionné de l'OL !