L'actu du Vendredi 19 Novembre

L'actu du Vendredi 19 Novembre

Voir aussi... L'actu du Jeudi 18 Novembre // GonebackTV : Le Prime avec Philippe Violeau

Le point presse d'Houssem Aouar

OL.fr

 

Le vice-capitaine lyonnais était devant la presse à deux jours du match face à Marseille.

"On est focus sur Marseille. On doit prendre une revanche sur nous même par qu’on est frustré d’avoir rendu cette copie à Rennes. On va essayer de se rattraper de cette mauvaise prestation en en réalisant une bonne ce dimanche. On a tiré certaines conclusions, on a appris et on a bien discuté avec le coach. On doit prendre trois points dimanche. On doit remettre certains ingrédients. On a manqué d’intensité et d’impact dans les duels à Rennes. On n’a pas joué avec notre cœur. Dimanche on affronte une belle équipe qui elle aussi joue avec beaucoup d’intensité. Ils ont de bons joueurs. OL-OM est une grosse affiche du championnat. C’est un match qui nous tient à cœur ainsi qu’à nos supporters. C’est toujours bon de jouer ce genre de rencontres. Dans un club comme l’OL il y a toujours de la pression. On a des objectifs élevés et on joue un match important. On est des professionnels, on est habitué à gérer cette pression."

 

 


 

Peter Bosz "J'attends une réaction de mon équipe"

OL.fr

 

L'entraîneur lyonnais était en conférence de presse à deux jours de la réception de Marseille au Groupama Stadium.

Le groupe

On a deux joueurs qui ne se sont pas entraînés aujourd’hui. Damien (Da Silva) qui a mal au dos et bien sûr Léo (Dubois) qui est sorti avec l’équipe de France. Jason Denayer a pris un coup mais normalement ça va. Moussa s’est entraîné deux fois avec le groupe. C’est bien pour lui et pour nous. Il faudra voir après l’entraînement de demain s’il peut être dans le groupe ou pas.

OL/OM

On veut absolument gagner ce match-là. On souhaite remonter au classement. Une bonne équipe ne peut pas perdre deux fois d’affilée. J’attends une réaction de mon équipe. On sait que l’apport des supporters sera très important. Marseille a des bons joueurs et un bon entraîneur. Ils ont une façon de jeu pas facile à s’adapter car ils peuvent changer de systèmes d’un match à l’autre et même en cours de match. On va préparer au mieux pour ce match. Il ne faudra pas jouer qu’avec le cœur mais aussi avec la tête. Mes joueurs n’ont pas peur, on a envie de jouer de de gagner ce match.

La défaite à Rennes

J’ai revisionné le match. J’ai eu mal à la tête. On n’a beaucoup de hauts et de bas depuis le début de saison. Là on est tombé très bas. Je n’ai pas reconnu mon équipe. Avec le staff on eu le temps d’analyser tout ça. J’en ai parlé au groupe ce matin puisque beaucoup de joueurs étaient en sélection. Le match était il y a longtemps mais il fallait prendre le temps d’en parler entre nous. J’ai essayé d’expliquer précisément ce qui n’était pas bien sur ce match.

 

 


 

Peter Bosz réagit à la bombe lâchée par Juninho !

Le10sport.com

 

Alors que Juninho a subitement annoncé son départ de l’OL en fin de saison ces derniers jours, Peter Bosz ne dissimule pas sa surprise quant à cette révélation inattendue.

Interrogé au micro de RMC Sport mercredi, Juninho avait surpris son monde en révélant qu’il quitterait ses fonctions de directeur sportif de l’OL à l’issue de la saison. Peter Bosz, l’entraîneur des Gones, a réagi ce vendredi en conférence de presse : « J’ai été surpris aussi. C’est sa décision, là-dessus je ne peux rien dire. Je n’ai pas demandé au groupe ce qu’il pense de ça. Il y a des joueurs qui sont très proches de lui, d’autres un peu moins. Je pense surtout à l’OL. C’est quelqu’un d’apprécié (…) Le timing n’est jamais bon. S’il avait dit ça en fin de saison, il aurait fallu trouver quelqu’un pour travailler rapidement. J’ai essayé de voir le positif dans ce message. Le club a plus de six mois pour trouver quelqu’un », lâche l’entraîneur de l’OL.

 


 

Guimaraes parle de son avenir

Sport.fr

 

Bruno Guimaraes fait sensation à Lyon. Le Brésilien ne devrait d’ailleurs pas quitter le club…C’est en tout cas ce qu’il a fait entendre au micro de l’Équipe. 

En effet, le milieu de terrain de 23 ans se sent bien à Lyon, et compte y rester, bien qu’il ait toujours rêvé de l’Angleterre.

« C’est une maison. J’ai déjà dit que je rêvais de jouer en Premier League mais ce n’est pas le moment. Je me sens chez moi à Lyon, je parle français… On peut rester ici longtemps, on a juste besoin de jouer la Ligue des Champions pour être en Seleçao. Et puis on veut gagner des trophées aussi, j’espère en gagner avec l’OL », a-t-il déclaré.

 


 

Juninho a fait plier Aulas devant Bosz, le résultat en interne est mythique avant l'OM !

Butfootballclub.fr

 

Les révélations de Juninho sur son probable départ de l’OL en fin de saison ont fait plus de secousses qu’il n’y paraît dans les rangs du club rhodanien, où Jean-Michel Aulas a mis le bleu de chauffe.

Il y a fort à penser que Jean-Michel Aulas ne va pas tarder à démentir les derniers propos de L’Équipe parus aujourd’hui. Dans son édition du jour, Hugo Guillemet dévoile les coulisses du cas Juninho, qui a affirmé mercredi soir sur RMC Sport son intention de quitter l’OL en fin de saison. Si Le Progrès affirme que cette annonve n’a eu que peu d’incidence sur la vie en interne, notre confrère est plus mesuré. Il ne s’agit en effet pas d’un tremblement de terre mais la secousse a été suffisamment importante pour que Jean-Michel Aulas en vienne même à s’excuser auprès de Peter Bosz !

« Juninho a déclenché un incendie que Jean-Michel Aulas s’est démené à circonscrire, hier au sein du club, peut-on ainsi lire dans le quotidien sportif. Une réunion était prévue dans l’après-midi entre le président lyonnais, son directeur sportif brésilien, le directeur du football Vincent Ponsot et l’entraîneur Peter Bosz pour évoquer le mercato hivernal et lancer concrètement les dossiers, et JMA l’a débutée en présentant au nom du club des excuses au technicien néerlandais pour l’épisode de la veille. Puisqu’il est très proche de Juninho, professionnellement comme humainement, Bosz ne lui en tiendra pas rigueur. »

Juninho peiné par le départ de Girard

L’Équipe poursuit en expliquant que le départ de Juninho pourrait notamment se motiver par la démission du recruteur Patrice Girard, futur responsable du recrutement d’Angers SCO et très proche du Brésilien. « Cela fera un soutien en moins pour le directeur sportif, qui a également voulu récemment s’adjoindre les services d’un assistant, en présentant l’un de ses proches, l’ancien journaliste Thomas Lacondemine, ce qui lui a été refusé par le club, détaille Guillemet. Aulas et Ponsot préfèrent chasser chez les anciennes gloires lyonnaises, et les noms de Patrick Müller, Sidney Govou, Jean-Marc Chanelet et Alain Caveglia ont été évoqués hier pendant la réunion. »

Afin de préparer au mieux l’Olympico de dimanche (20h45), Aulas a enfin demandé à Juninho de s’assurer que les joueurs ne seraient pas impactés par son annonce. Le directeur sportif de l’OL a promis de parler au vestiaire, ce qui devrait être fait ce matin... avant une conférence de presse très attendue entre midi et deux. Tout ce tohu-bohu extra-sportif pourrait bien faire les affaires de l'OM, où Jorge Sampaoli prépare minutieusement ce choc depuis plusieurs jours.

 


 

Des anciens joueurs envisagés pour un poste d'assistant de Juninho

Rmcsport.bfmtv.com

 

L'OL pense à Patrick Müller, Sidney Govou et Jean-Marc Chanelet pour occuper un poste d'assistant du directeur sportif Juninho, qui cherche à s'entourer pour conclure sa troisième et possible dernière saison au sein du club.

Ce n'est pas nouveau, l'Olympique Lyonnais aime s'attacher les services d'anciens joueurs de l'équipe pour occuper des responsabilités. C'est ainsi que le club songe à Patrick Müller, Sidney Govou et Jean-Marc Chanelet pour occuper un poste de directeur sportif adjoint, selon les informations rapportées vendredi par L'Équipe que RMC Sport est en mesure de confirmer.

Recruter quelqu'un à ce poste est une volonté de Juninho. Même s'il a tout juste déclaré sur RMC vouloir quitter le club à la fin de la saison en cours, le directeur sportif brésilien recherche un assistant. D'après le quotidien, le Brésilien souhaitait collaborer avec Thomas Lacondemine, un ancien journaliste. Une proposition rejetée par le club. À la place, ces trois noms d'ex-joueurs ont ainsi été avancés lors d'une réunion qui s'est déroulée jeudi avec Juninho, le président Jean-Michel Aulas, le directeur général Vincent Ponsot et l'entraîneur Peter Bosz.

Müller récemment approché par l'OL

International suisse avec 81 sélections, Patrick Müller, bientôt 45 ans, a évolué à l'OL entre 2000 et 2004, puis de 2006 à 2008. L'ancien défenseur, en poste à l'UEFA, avait affirmé il y a un an et demi avoir été contacté par le club pour devenir le successeur de Florian Maurice au poste de responsable de la cellule de recrutement. "Je ne cache pas mon envie et mon intérêt de revenir une troisième fois dans ce club car j’ai une histoire particulière avec lui", avait-il alors déclaré dans les colonnes du Progrès.

Devenu consultant dans les médias et récemment vu au match du Variétés Club de France avec Emmanuel Macron, Sidney Govou (42 ans) a joué 411 matchs pour l'OL entre 1999 et 2010. L'ancien ailier droit avait fini par mettre un terme à sa carrière de joueur au FC Limonest-Saint-Didier, où il en a profité pour exercer un rôle de conseiller technique. "Je ne suis pas intrusif. Je donne des conseils quand je pense être légitime dans ce que je peux dire. Tout roule dans ce club avec un très bon recrutement, un super coach, le président également. De temps en temps, on me demande et je donne mon avis", confiait l'ancien international français à l'AFP en 2020.

Enfin, Jean-Marc Chanelet, défenseur de l'OL de 2000 à 2003, est récemment passé par la cellule de recrutement du FC Nantes, durant l'ère Vahid Halilhodzic. "Je suis content de mon passage et du travail fait", a-t-il déclaré en avril à France Bleu.

 


 

Bosz n’est pas intéressé par la sélection néerlandaise

Topmercato.com

 

Alors que son directeur sportif, Juninho, a révélé vouloir quitter son poste à la fin de la saison, Peter Bosz a lui dit le contraire dans une interview à Voetbal International. Peter Bosz (57 ans) a révélé avoir été en contact à deux reprises avec l’équipe nationale des Pays-Bas, actuellement coachée par Louis van Gaal, mais a également dit ne pas « du tout » être intéressé par le poste : « La première fois qu’on m’a demandé, j’étais juste à Dortmund. La deuxième fois, c’était avant la nomination de Frank de Boer (en 2020). Ensuite, j’étais à Leverkusen et ils m’ont seulement demandé si j’étais disponible. Ils auraient dû demander : « voulez-vous être l’entraîneur national ? ». J’aurais alors pu leur demander de contacter Leverkusen et peut-être qu’ils auraient trouvé une solution. (…) A l’OL ? Je m’amuse. C’est un grand club avec une grande base de fans, de bons joueurs et un bon staff. Je ne pense donc pas qu’il soit approprié de réagir à cela maintenant. Ce n’est pas approprié. Mais indépendamment de la situation actuelle : chaque entraîneur néerlandais est fier lorsqu’on lui demande de devenir entraîneur national. La situation doit également évoluer de la même manière. Ou ils devraient vous en parler à temps. » Lié à l’OL jusqu’en 2023, Peter Bosz va affronter l’OM, dimanche soir, en L1.

 


Coup dur confirmé pour Jorge Sampaoli avant Lyon

Foot-sur7.fr

 

À quelques jours du choc OL-OM, Jorge Sampaoli vient de confirmer une mauvaise nouvelle. L’entraîneur marseillais pourrait être privé d’un atout offensif face à Lyon.

Cengiz Ünder absent pour le déplacement à Lyon ?

L’heure de la reprise a sonné pour l’ OM. Après deux semaines de trêve internationale, durant laquelle plusieurs éléments du groupe de Jorge Sampaoli ont rejoint leur sélection, les Olympiens reprennent le chemin de la Ligue 1 ce week-end avec un choc très attendu dans la capitale des Gones. Ce dimanche (20h45), l’Olympique de Marseille se déplace sur la pelouse du Groupama Stadium pour affronter l’Olympique Lyonnais.

Sans le soutien de leurs supporters dans les tribunes, les Marseillais tenteront de ramener les trois points face à un redoutable adversaire. Après 13 journées, les Marseillais occupent la 4e place de Ligue 1, à seulement un point du RC Lens (2e). Quant aux Lyonnais, ils sont derrière (7e). Cette affiche de gala s’annonce décisive pour ces deux équipes en quête de victoire. Mais pour ce déplacement périlleux à Lyon, Jorge Sampaoli pourrait composer sans Cengiz Ünder.

Cengiz Ünder victime d'une blessure au dos

Parti défendre les couleurs de son pays, l’international turc s’est blessé au dos lors de la trêve. Cette blessure l’a empêché de disputer les matchs de qualification à la Coupe du monde 2022 avec la Turquie. De retour à l’Olympique de Marseille, Cengiz Ünder s’est-il remis de sa blessure ? Pas si sûr. Si l’attaquant de 24 ans a repris l’entraînement ce vendredi se contentant de petits tours de terrain, il reste toujours incertain pour l’Olympico. "Under est toujours en récupération, on s’attendait à ce qu’il revienne un peu plus vite au top de sa forme, mais il a toujours une gêne (au dos, ndlr). On ne sait pas encore s’il pourra jouer dimanche", a confirmé Jorge Sampaoli ce vendredi en conférence de presse.

Son absence serait un coup dur pour l’entraîneur Jorge Sampaoli qui serait privé de l’un des meilleurs atouts offensifs. Cengiz Ünder a inscrit 4 buts en 11 apparitions de Ligue 1 cette saison, faisant de lui le deuxième meilleur but de l’ OM après Dimitri Payet.

 


 

 

L'entraînement du jour !

OL via Twitter

 

 

Voir aussi... L'actu du Jeudi 18 Novembre // GonebackTV : Le Prime avec Philippe Violeau

Jean

@JeanLeStagiaire

De Gerland jusqu’à Fourvière brillera la ville des lumières.
Merci maman de m’avoir fait lyonnais.