L'actu du Mercredi 17 Novembre

L'actu du Mercredi 17 Novembre

Voir aussi... Les révélations de Sonny Anderson sur GoneBack TV // L'actu du Mardi 16 Novembre

 

"À la fin de la saison, normalement c'est fini", Juninho prévoit de quitter Lyon cet été

RMC.fr

EXCLU RMC SPORT - Dans une interview accordée à Rothen s'enflamme, mercredi sur RMC, Juninho s'exprime sur son avenir et explique vouloir "se reposer" au terme de sa troisième saison en tant que directeur sportif de l'OL. "J'avais dit trois ans", rappelle-t-il.

"J'espère bien finir la saison, et à la fin, normalement, c'est fini", déclare Juninho, mercredi soir dans une interview donnée à Rothen s'enflamme sur RMC. Le directeur sportif de l'Olympique Lyonnais a très clairement fait savoir qu'il avait l'intention de quitter son poste au terme de cette saison 2021-2022. "J'avais dit trois ans. (...) À la fin de la saison, je vais bien réfléchir. Mais dans ma tête, c'était pour trois saisons", martèle le dirigeant brésilien, expliquant être usé mentalement par ses responsabilités.

"Pour beaucoup de monde, directeur sportif, tu ne fais pas grand-chose. Mais il y a une fatigue mentale énorme, affirme-t-il. Je ne veux pas dépasser la limite. Ce n'est pas une menace. On est des adultes. J'aime le club, j'ai beaucoup de respect pour le président, l'institution. J'ai de la gratitude, mais j'ai aussi beaucoup donné au club. Il ne faut pas l'oublier non plus. J'ai l'habitude de parler de ce que le club m'a donné, mais je fais aussi beaucoup de choses pour le club. J'ai envie de me reposer un peu".

Il pense à devenir entraîneur

Aussi, Juninho a d'autres projets en tête. Comme passer son diplôme d'entraîneur. "C'est dans ma tête, admet-il. J'aime le foot, l'entraînement, la tactique, j'aime discuter. Mais comme je n'ai pas de diplôme d'entraîneur aujourd'hui, je n'ai pas le droit de travailler en Europe. Mais j'ai le droit de travailler dans d'autres pays", précise Juninho, avant de faire savoir qu'il n'a "jamais reçu de propositions" pour prendre en main une équipe.

"Avec Peter [Bosz], j'apprends beaucoup de choses, ajoute-t-il. Mais dans la vie, on n'a jamais tout ce qu'on veut. Si c'est possible et que j'ai l'opportunité, je vais essayer. Je préfère essayer et ne pas réussir, plutôt que de me dire dans dix ans: pourquoi n'ai-je pas essayé? J'ai peur de beaucoup de choses, mais pas d'essayer".

 


 

Juninho juge le début de saison, entre manque d'équilibre et égoïsme

Rmcsport.bfmtv.com

 

Dans un entretien exceptionnel accordé à Rothen s’enflamme, sur RMC, Juninho a fait le bilan du début de saison de l’Olympique Lyonnais. Il parle d’une équipe "irrégulière", qui pointe aujourd’hui à la 7e place de Ligue 1 et doit rapidement trouver son équilibre.

Depuis le début de saison, l’OL souffle le chaud et le froid, capable de battre successivement Lens et le Sparta Prague avant de subir une déroute à Rennes (4-1). Même au sein d’un même match, les Lyonnais peuvent montrer plusieurs visages, comme face à Nice où ils menaient 2-0 avant de concéder trois buts dans les dix dernières minutes (3-2). "Je pense que notre début de saison est irrégulier", a jugé Juninho, le directeur sportif du club, dans Rothen s’enflamme, sur RMC.

"On arrive à avoir un pouvoir offensif important, on a une équipe qui est très à l’aise avec le ballon, avec beaucoup de mouvement, une qualité technique importante et des joueurs capables de faire la différence, a détaillé le Brésilien. Mais en même temps, on a une équipe qui a pris 21 buts et qui manque un peu d’équilibre défensif. Si on avait cet équilibre, je pense qu’on ne serait pas à la septième place. Est-ce que ça suffit ? Bien sûr que ça ne suffit pas, on est septièmes. Mais à cinq points du deuxième. Il ne faut pas non plus penser qu’on est dans une situation très compliquée, même si bien sûr il faut trouver l’équilibre le plus vite possible."

Moins d'égoïsme en Europa League

"Juni" a malgré tout apporté son soutien à Peter Bosz, le coach lyonnais, et loué son style de jeu. "Il aime jouer offensif, avec agressivité, il essaie aussi de changer un peu notre mentalité surtout à la perte de balle, a-t-il expliqué. Il a besoin de temps, mais quand tu es septième, c’est normal d’avoir un peu de pression. Il y a les supporters, la presse. Les adversaires en profitent aussi parce qu’ils sentent qu’on est une équipe irrégulière. Mais je crois que Peter est la personne idéale pour changer ça. Il faut seulement un peu de temps et j’espère qu’il va réussir."

Reste que l’OL affiche un visage parfois très différent en Ligue 1 et en Europa League, ce qui interroge logiquement. "En Europa League c’est un peu plus ouvert, les équipes jouent pour gagner parce que c’est presque des matchs éliminatoires, a tenté d’analyser Juninho. Surtout cette année avec seulement le premier du groupe qui passe automatiquement, je pense qu’on a vu des matchs plus ouverts. Celui à Prague, on a pris deux buts mais on a réussi à gagner 4-3 à la fin. Peut-être aussi qu’on est un peu plus concentrés et soudés en Coupe d’Europe, un peu plus attentifs à la perte de balle et peut-être un peu moins égoïstes aussi."

Au sujet de l’égoïsme, le directeur sportif brésilien a développé : "Je ne cite pas de noms mais c’est ce que je ressens quand je vois certains matchs, il y a un peu plus d’égoïsme et peut-être que ça nous empêche de passer un certain niveau." C’est un problème que doit vite régler l’OL pour retrouver le haut du classement. La défaite cinglante à Rennes pourrait servir d’électrochoc. La réponse pourrait arriver dès dimanche avec un match crucial et la réception de l’Olympique de Marseille.

 

 


 

Juninho veut renforcer le secteur offensif cet hiver

Footmercato.net

A moins de deux mois de la Coupe d'Afrique des Nations 2021 au Cameroun, l'Olympique Lyonnais se verra amoindri offensivement : en effet, l'Algérien Islam Slimani, le Camerounais Karl Toko Ekambi et le Zimbabwéen Tino Kadewere devrait être absents pendant au moins trois semaines pour disputer au minimum la phase de poules de la compétition. Des départs dont le directeur sportif brésilien Juninho a conscience, ajoutant des précisions sur le profil recherché et revenant sur la piste Azmoun dans un entretien accordé à RMC.

«Ça fait un moment qu’on travaille avec le staff, avec Peter, trois joueurs vont partir à la CAN, Karl, Islam et Kadewere. En janvier, on a des matches importants, contre Saint-Etienne et le PSG. Même s’ils ne seront peut-être absents que trois semaines, l’idéal, c’est de trouver des solutions. Il nous manque un attaquant de côté, capable de percuter, comme le fait très bien Karl. Rayan est encore un peu jeune. Sardar Azmoun ? C’est un joueur qui nous plaît beaucoup, à moi, à Peter, même si c’est plutôt un avant-centre. On l’a déjà vu jouer sur le côté, en soutien de l’attaquant, c’est quelqu’un qui fait beaucoup d’efforts défensifs. Si on peut faire quelque chose, on va essayer. Demain, on voit le président avec Peter, pour discuter de ça», a-t-il déclaré à propos du mercato hivernal rhodanien.

 


 

Juninho assure que Paqueta n'a pas pris la grosse tête

RMC.fr

Malgré deux récents écarts significatifs, Lucas Paqueta garde toute la confiance de Juninho sur son caractère. Le directeur sportif de l'OL, invité mercredi de Rothen s'enflamme sur RMC, assure que le meneur de jeu est "très bien élevé" et qu'il n'a pas pris la grosse tête.

Lucas Paqueta (24 ans) a froissé des esprits ces derniers temps, en arrivant en retard à une causerie de Peter Bosz avant un match de Ligue Europa, et en se prenant le chou avec Houssem Aouar pour le penalty face au Stade Rennais (alors que l'OL perdait 4-0). Pour autant, Juninho en est convaincu: le meneur de jeu brésilien n'a pas pris la grosse tête. "Non, pas du tout", assure le directeur sportif de l'Olympique Lyonnais, dans une interview accordée mercredi à Rothen s'enflamme sur RMC.

"C'est quelqu'un de très bien élevé. Mais il est encore jeune, explique Juninho. Il a des repères de l'équipe nationale du Brésil, et pas forcément ceux de l'Europe. Il est en train d'apprendre le professionnalisme en Europe. (...) Par contre, quand tout le monde dit que t'es le meilleur joueur de Ligue 1 avec Neymar ou Mbappé, peut-être qu'il était inconsciemment moins attentif pour faire certaines choses. Peut-être qu'il pensait avoir le droit de faire un peu plus, mais ce n'est pas quelque chose de méchant. Je discute souvent, je lui dis des choses. Je parle de la même façon à tous les joueurs, mais ça va beaucoup plus vite quand tu parles la même langue".

"Je souhaite qu'il reste pour un bon moment"

Recruté pour 20 millions d'euros auprès de l'AC Milan en septembre 2020, Lucas Paqueta sera-t-il encore à l'OL la saison prochaine? "Je souhaite qu'il reste pour un bon moment. Il faut garder une base pour quatre ou cinq saisons", répond Juninho.

"C'est un joueur qui peut marquer l'histoire ici. Ce que je peux dire, c'est qu'il est très content à Lyon, précise l'ancien milieu de terrain. Il n'a jamais parlé de départ. Il est vraiment content de la ville, du club, des joueurs, des supporters. (...) Il est encore jeune. La Coupe du monde ne sera pas en juin et juillet, beaucoup de joueurs réfléchissent par rapport à ça. Et c'est la première fois qu'il s'installe vraiment en Europe, parce que c'était très irrégulier à Milan". Un plaidoyer qui ne fait pas oublier à Juninho qu'il sera nécessaire de "connaître la capacité économique du moment" pour savoir si le club pourra résister à de belles offres dans un futur plus ou moins proche.

 


 

Léo Dubois blessé avec les Bleus sera indisponible plusieurs semaines

Lyonmag.com

 

Ce mardi soir, les Bleus affrontaient la Finlande pour le dernier match de qualification pour le Mondial 2022. Les joueurs de Didier Deschamps, déjà assurés depuis samedi de disputer la compétition, se sont imposés 2 à 0 contre grâce à des buts de Karim Benzema et Kylian Mbappé.

Une rencontre marquée par la sortie du capitaine de l’OL, Léo Dubois. Le latéral droit a été sorti juste avant la mi-temps après être resté au sol à cause d’une douleur à la cuisse.

En conférence d'après-match, le sélectionneur des Bleus Didier Deschamps a donné quelques indications sur la nature de la blessure du Lyonnais : "Ce n'est pas bénin, car il a senti le problème musculaire sur une accélération. Ça va prendre quelques semaines d'indisponibilité je pense, après il faudra qu'il fasse des examens".

Léo Dubois, moins performant ces dernières semaines sur le terrain, a fait les frais de la haine de certains supporters de Lyon sur les réseaux sociaux. Ces derniers se réjouissaient de voir l’international français de 27 ans sortir de la pelouse, alors qu’il ne pouvait plus marcher. 

 


 

Un crack très courtisé se lâche sur son avenir

Foot-sur7.fr

 

Visé par de grands clubs, Lucas Paqueta pourrait être transféré de l’ OL cet été. Il assure pourtant qu’il n’a pas envie de partir maintenant.

Recrue estivale 2020, Lucas Paqueta s’est rapidement imposé à l’ OL au point de susciter l’intérêt de plusieurs clubs, dont Manchester City de Pep Guardiola. Grâce à ses performances avec le club rhodanien, mais aussi avec la sélection brésilienne, sa cote a grimpé jusqu’à attendre 35 M€ à ce jour. Elle était à 20 M€ au moment de sa signature à l’Olympique Lyonnais. Le milieu de terrain de 24 ans est l’une des valeurs marchandes sûres des Gones en ce moment. En cas de vente, il pourrait rapporter plus du montant de l’estimation de Transfermarkt. Pour rappel, Jean-Michel Aulas a investi 20 M€ dans le transfert du natif de Rio de Janeiro de l'AC Milan à Lyon, fin septembre 2020.

Le Brésilien ne veut pas partir de l'OL tout de suite

Mais est-ce que le N°10 de l’ OL souhaite quitter le club de la capitale des Gaules après une saison et demie bientôt ? Non, selon ses propos dans l’émission Téléfoot. « Je n’ai pas en tête de partir », a déclaré Lucas Paqueta. Pourquoi le Brésilien très courtisé en ce moment ne souhaite-t-il pas quitter le club de Ligue 1 maintenant ? « Je vis actuellement le meilleur moment de ma carrière ! Et j’espère que ça va durer longtemps ! Je me sens chez moi ici. Mon objectif est de jouer la Ligue des Champions, et j’espère le faire ici. Je veux rendre aux supporters l’affection qu’ils me donnent », a-t-il justifié. Lucas Paqueta a tenu à souligner qu’il a choisi l’ OL pour son compatriote Juninho. « Quand il m’a fait découvrir ce club, j’ai tout de suite senti que devais jouer ici », a-t-il laissé entendre pour finir.

 


 

Les supporters Marseillais interdits de déplacement pour l'Olympico

Rmcsport.bfmtv.com

 

Le préfet du Rhône a pris un arrêté interdisant les supporters marseillais à se rendre Lyon et aux abords du stade, dimanche lors du choc entre les deux équipes (20h45, 14e journée de Ligue 1).

Il n’y aura pas de supporters de l’OM au Groupama Stadium dimanche, pour le choc entre Lyon et Marseille (20h45, 14e journée de Ligue 1). Le préfet du Rhône a pris un arrêté d’interdiction de stationnement et de circulation des supporters marseillais dans le centre-ville de Lyon et aux abords du stade à Décines.

"Toute personne se prévalant de la qualité de supporter marseillais, se présentant avec un maillot, une écharpe, ou un signe distinctif de l’OM, ne pourra accéder au Groupama Stadium et pourra être interpellée par les forces de l’ordre, indique le communiqué du club. Cette vigilance se poursuivra durant l’intégralité de la rencontre, ainsi qu’après le match."

Le club va également renforcer les dispositifs de sûreté, notamment les palpations à l’entrée du Groupama Stadium. "Tout comportement indélicat ou dangereux aux abords ou à l’intérieur du stade sera immédiatement sanctionné et les auteurs seront remis aux forces de l’ordre, précise le club rhodanien. Le club compte sur la mobilisation de ses supporters pour faire de cette soirée, une réussite et un moment de célébration du football."

 

 


 

Junior Sambia, un nouveau duel OM-OL ?

Foot01.com

 

Après plusieurs saisons dans l’ombre, Junior Sambia est aujourd’hui un titulaire indiscutable aux yeux d’Olivier Dall’Oglio à Montpellier.

Définitivement reconverti à un poste de latéral droit, le milieu de terrain de formation réalise un début de saison très convaincant au MHSC. Aligné à onze reprises sur treize matchs de Ligue 1 en 2021-2022, Junior Sambia prend de l’épaisseur au sein de cette équipe montpelliéraine et logiquement, sa cote augmente sur le marché des transferts. En effet, alors que son contrat avec Montpellier expire en juin prochain, Junior Sambia commence à être courtisé dans l’optique du prochain mercato. Et selon les informations de Jeunes-Footeux, de grosses écuries de Ligue 1 sont attentives aux prestations de Junior Sambia puisque l’Olympique de Marseille, l’Olympique Lyonnais ainsi que Lille suivraient la situation de l’ancien milieu de terrain de Niort avec attention.

Pour les dirigeants de Montpellier, l’objectif est bien sûr de parvenir à prolonger le contrat de Junior Sambia afin de le conserver ou dans le pire des cas afin de le vendre et ainsi de toucher une indemnité de transfert. Mais il y a quelques jours, le président Laurent Nicollin avait expliqué que Montpellier était encore loin de trouver un accord avec l’entourage de Junior Sambia en raison des demandes salariales excessives du joueur pour le moment. « Pour Junior, on en rediscutera. Les demandes financières étaient assez excessives la dernière fois de la part de son agent. Si on peut le prolonger, ce sera avec un grand plaisir mais on en est très loin car on n'a pas les moyens financiers pour » a lancé le patron du MHSC lundi sur l’antenne de France Bleu. Il faudra donc attendre encore quelques semaines pour connaitre l’épilogue de ce feuilleton. Une chose est certaine, dans le cas où le MHSC ne trouverait pas de solution pour prolonger Junior Sambia, des cadors de Ligue 1 feront le maximum pour en profiter.

 


 

L'entraînement du jour !

OL via Twitter

 

 


 

Des nouvelles places disponibles pour OL - OM !

OL via Twitter

 

 

 

Voir aussi... Les révélations de Sonny Anderson sur GoneBack TV // L'actu du Mardi 16 Novembre

Jean

@JeanLeStagiaire

De Gerland jusqu’à Fourvière brillera la ville des lumières.
Merci maman de m’avoir fait lyonnais.