L'actu du Samedi 23 Octobre

L'actu du Samedi 23 Octobre

Voir aussi... L'actu du Vendredi 22 Octobre // Nice - OL : L'Avant Match // Débats : GoneBackTV débrief Sparta - OL

Bosz avant Nice - OL : « Faire un match plein »

OL.fr

Le coach Peter Bosz était présent en conférence de presse ce samedi à la veille de la 11ème journée de Ligue 1 Uber Eats sur la pelouse de l'OGC Nice. L'intégralité du point-presse est à retrouver sur OLPlay.

Un potentiel retour d’Islam Slimani

"Islam Slimani s'est entraîné hier avec nous. On verra après l'entraînement de ce samedi s'il sera de la partie."

Un horaire particulier

"Il y a une différence entre jouer à 21h ou à 13h. Nous sommes restés à Prague après le match pour récupérer au mieux. Le plus difficile est l'horaire de la rencontre de dimanche."
 
Faire un match plein

"La victoire face au Sparta a montré que nous avions des bons joueurs. L'esprit de l'équipe a été démontré. J'aimerais qu'on fasse un bon match plein, sur 90 minutes. J'espère qu'on va faire une meilleure entame qu'à Prague. J'ai revisionné le match. J'ai des idées, je vais les partager avec les joueurs aujourd'hui."
 
Sur Nice

"Nice est un bon club. C'est un concurrent direct. Ils ont changé d'entraîneur cette saison. Christophe Galtier avait fait du bon travail à Lille, et il continue à Nice. C'est une équipe organisée, qui joue bien, avec de bonnes recrues estivales. J'avais vu Melvin (Bard) pendant seulement quelques entraînements avant qu'il rejoigne l'équipe olympique. Amine (Gouiri) est un bon joueur, qui peut encore progresser. Les deux jouent là-bas, ça en dit long sur notre centre de formation."
 
Karl Toko Ekambi, un homme en forme

"Karl (Toko Ekambi) est un bon joueur. Il va vite. Il avait déjà beaucoup marqué l'année passée. C'est un buteur. Il y a des joueurs qui sont en forme, qui ont besoin de repos à certains moments. On peut gérer pendant les entrainements. Quand Karl (Toko Ekambi) prend le ballon, il peut dribbler en un-contre-un. Si c'est Xherdan Shaqiri, il pourra faire une bonne passe en profondeur. Chaque joueur a ses qualités propres."
 
L’importance des règles

"Il y a des règles pour tous les joueurs concernant les retards. S'il n'y a pas de règles à l'extérieur du terrain, ce n'est pas possible d'être assidu pendant les matchs."
 
Toujours progresser

"Il y a encore du travail. On a beaucoup progressé depuis le début de saison. Il faut toujours s'améliorer."

 


 

Caqueret avant Nice - OL : « Se battre les uns pour les autres »

OL.fr

A la veille du déplacement à Nice pour le compte de la 11ème journée de Ligue 1 Uber Eats, Maxence Caqueret s'est présenté en conférence de presse pour répondre aux questions des journalistes. L'intégralité de la conférence de presse est à retrouver sur OLPlay.

Des matchs à enjeu

"On a un beau calendrier à venir. On peut juger notre niveau, c'est bien. Ce sont des confrontations directes, donc c'est important de gagner ces matchs. Ils sont devant nous au classement, donc c'est excitant."
 
Sur les anciens Lyonnais de Nice

"Melvin (Bard) et Amine (Gouiri) sont deux amis pour moi. Ce seront cependant des adversaires sur le terrain demain. Ils font une bonne saison. Ce sera bien de les retrouver. C'est toujours gratifiant de jouer contre eux. On les connait, mais ils nous connaissent aussi. Ils se sont adaptés à un nouveau style de jeu."
 
Un groupe soudé

"On a vraiment un bon effectif, que ce soit sur le terrain ou en dehors. La cohésion est importante pour le groupe. On se bat les uns pour les autres. C'est comme ça qu'on avancera. C'est bien pour tout le monde que les règles soient appliquées. C'est important pour avancer ensemble. Le coach avait fixé une règle en début de saison, il l'a appliquée. C'est très bien pour le groupe."
 
Sur son rôle

"On a un système assez offensif. C'est à moi, Bruno Guimaraes ou Thiago Mendes de faire le relai. On court beaucoup. On a trouvé des automatismes par rapport à la philosophie du coach. On presse mieux et on garde la balle. Je me sens à l'aise avec Bruno Guimaraes."

L’enchainement des matchs

"Quand on est joueur, on aime enchainer et jouer. Il y a toujours le facteur récupération qui est important. On a un staff qui fait attention. Tout se passe bien sur ce point pour le moment. Le voyage peut fatiguer les organismes. Il faut tout optimiser pour bien récupérer et être performant aux entraînements et aux matchs."
 
Sa progression

"Je continue de regarder mes matchs. Je travaille tous les jours pour apprendre. J'essaye de faire la transition entre l'attaque et la défense. C'est le rôle du milieu de terrain. Je pense avoir évoluer sur ma concentration. Je perds encore quelques ballons, mais il faut prendre des risques. J'arrive à aider mes défenseurs à la récupération. J'ai toujours l'objectif d'être plus décisif dans les derniers mètres."

 


 

Nice - OL : Le groupe convoqué

OL.fr

A la veille du déplacement à Nice pour le compte de la 11ème journée de Ligue 1 Uber Eats, le coach Peter Bosz a communiqué le groupe convoqué pour cette rencontre qui se disputera ce dimanche à 13h.

 


 

Paqueta répond à la rumeur sur son départ

Foot-sur7.fr

En pleine forme avec l’ OL, Lucas Paqueta attire des convoitises en Europe. Il est annoncé sur le départ dès le mercato d'hiver. Dans une interview à Téléfoot, le Brésilien a pourtant laissé entendre qu’il n’a pas l’intention de quitter Lyon de sitôt.

Recruté à l’AC Milan en septembre 2020 à 20 M€, Lucas Paqueta était venu à l’ OL pour se relancer. Cependant, dès sa première saison, il s'est imposé rapidement au sein de l’équipe type des Gones. Mieux, il en est devenu le maître à jouer. Polyvalent, l’international brésilien est à la fois récupérateur, meneur de jeu et il peut se muer en passeur décisif et buteur, comme le témoignent ses statistiques (4 buts et une passe décisive en 10 matchs disputés en Ligue 1 cette saison). Grâce à ses performances avec l’Olympique Lyonnais, le Brésilien figure dans les petits papiers de grosses écuries, dont le FC Barcelone. Son nom est associé aussi à Newcastle, racheté par des milliardaires saoudiens. Selon les bruits de couloirs du pré-mercato, l’ancien joueur de Milan pourrait faire l’objet d’un transfert dès cet hiver contre un gros chèque pour Jean-Michel Aulas.

Le Brésilien veut « écrire une belle histoire à Lyon » comme Juninho

Lucas Paqueta, lui, est pourtant concentré sur l’ OL et n’est pas enclin à partir maintenant. « Je suis très heureux d’être ici. L’affection des supporters est indescriptible. Elle me rend vraiment heureux, et ma famille aussi. Et comme je l’ai déjà dit : je vais tout faire pour les récompenser », a-t-il déclaré après la victoire renversant des Lyonnais sur le Sparta à Prague (4-3) en Ligue Europa. Entré en jeu en deuxième période, pendant que son équipe était menée (2-1), le milieu offensif de 24 ans a apporté sa qualité technique dans l’entre-jeu, ce qui a permis à l’ OL de renverser les Thèques (4-3). Leader de son groupe (A), l’équipe de Peter Bosz est sur la bonne voie pour une qualification pour les 16es de finale. Lucas Paqueta vise même le trophée.

« J’aimerais apporter aux supporters ce que Juninho a réussi à apporter. C’est grâce à lui que je suis à l’ OL. Donc je vais faire de mon mieux pour écrire une belle histoire à Lyon », a-t-il promis. Voilà qui est clair, le joueur de 24 ans n’a pas l’intention de quitter le club rhodanien, sauf sous la contrainte d'une offre irrésistible !

 


 

Vidéo : l'entrainement du jour

OL via Twitter

 


 

Bosz vole au secours de Xherdan Shaqiri

Footmercato.net

Arrivé en grandes pompes avec Jérôme Boateng, Xherdan Shaqiri, à la différence du défenseur allemand, peine encore à montrer ses qualités à l'OL. Peter Bosz a profité d'une conférence de presse pour prendre sa défense.

Attendu comme la recrue phare de ce mercato estival, Xherdan Shaqiri connaît une certaine difficulté à s'adapter à l'OL. Depuis qu'il est en France, l'ailier suisse enchaîne les matches sans saveur. Il a pourtant débuté toutes les rencontres auxquelles il a participé (6 en Ligue 1, 2 en Ligue Europa), exceptée le match contre les Rangers en coupe d'Europe mais a été remplacé à chaque fois, généralement entre la 60 et la 75e minute.

Preuve qu'il ne dispose pas encore de la caisse physique pour enchaîner et ses performances s'en ressentent. Il a connu un mois de septembre plutôt encourageant avec une passe décisive contre Strasbourg et un but face à Troyes mais depuis, la lumière s'est éteinte. Il a d'ailleurs essuyé quelques critiques après ses deux dernières sorties contre Monaco et le Sparta Prague, deux rencontres où l'OL a pourtant marqué et dominé son sujet.

Bosz n'est pas inquiet

Pour autant, l'OL et, Peter Bosz en premier lieu, ne s'inquiète pas. À 24 heures d'un déplacement difficile sur la pelouse de l'OGC Nice (à suivre en live commenté sur notre site), l'entraîneur des Gones s'est présenté en conférence de presse pour prendre la défense du joueur de 30 ans. «Shaqiri, je ne suis pas inquiet, il a changé d’équipe très tard. Comme Jérôme (Boateng), ils n'ont pas fait le début de saison avec le groupe. C'est normal.»

Reste que le Suisse déçoit pour le moment. À son aise à Liverpool dans un rôle de remplaçant et excellent durant l'Euro, où il a été le bourreau de l'équipe de France, Shaqiri ne rentabilise pas encore les 6 M€ (plus 5M€ de bonus) que l'OL a investi sur lui. Mais qu'il se rassure, l'heure n'est pas encore à l'urgence, d'autant que l'OL enchaîne les victoires et que Peter Bosz a confiance en lui pour un moment.

 


 

Un autre Gone que Paqueta plaît à Daniel Riolo

Butfootballclub.fr

Le journaliste de RMC Daniel Riolo apprécie grandement le début de saison d'un joueur de l'OL autre que Lucas Paqueta.

En ce moment, l'actualité de l'Olympique Lyonnais se résume aux coups d'éclat de Lucas Paqueta, inarrêtable sur le terrain mais parfois en retard aux causeries, ce qui lui a valu de ne pas être titularisé jeudi en Coupe d'Europe. Mais le Brésilien n'est pas le seul Gone qui brille actuellement selon Daniel Riolo. Le journaliste de RMC a tenu à mettre en avant une recrue estivale jeudi soir après la spectaculaire victoire lyonnaise à Prague (4-3).

"Je suis ravi que Lyon ait un défenseur de ce niveau. J'entends trop de bêtises sur Boateng, notamment de la part des supporters lyonnais. Quand on regarde le panorama des défenseurs, il y en a très peu qui font aussi peu d'erreurs que lui." Lionel Charbonnier, présent sur le plateau de l'After, n'était pas du même avis mais Riolo a défendu autant qu'il a pu l'ancien défenseur du Bayern Munich.

 


 

Caqueret valide la sanction infligée à Paqueta

RMC.fr

Avant le déplacement de l'OL à Nice ce dimanche (13h), comptant pour la 11e journée de Ligue 1, Peter Bosz et Maxence Caqueret sont revenus sur la sanction prise à l'encontre de Lucas Paqueta ce jeudi en Ligue Europa. En retard à la causerie d'avant-match, le Brésilien avait commencé sur le banc. Un choix assumé par l'entraîneur néerlandais et validé par le milieu français.

Malgré son influence actuelle dans le jeu de l'OL, Lucas Paqueta a commencé jeudi sur le banc. Lors du déplacement sur le terrain du Sparta Prague, pour la 3e journée de Ligue Europa, le milieu brésilien a été sanctionné pour un retard d'une minute trente à la causerie d'avant-match de Peter Bosz.

Sans Lucas Paqueta, l'OL a connu 20 premières minutes compliquées, en étant mené 2-0. Mais l'ancien joueur de l'AC Milan est finalement entré en jeu en début de seconde période, en remplacement de Tino Kadewere à la pointe de l'attaque. Sa présence a sonné la révolte, puisqu'il a été à l'origine du but égalisateur de Houssem Aouar.

"On applique les règles, c'est bien pour tout le monde"

Lucas Paqueta a ensuite marqué le troisième but, alors que l'OL s'est finalement imposé (4-3). "Cela ne doit pas arriver (son retard). Il a vu les conséquences. Je pense que c'est clair. Il y a des règles pour tout le monde, a réagi ce samedi, en conférence de presse, son entraîneur Peter Bosz. Pour moi, c'est très logique. S'il n'y a pas de structure en dehors du terrain, comment je peux leur demander d'en avoir une sur le terrain? Si tu es en retard sur le pressing, tu ne pourras pas gagner les matchs. Pendant l'entraînement, je demande la concentration sinon on ne peut pas progresser. Je crois que c'est normal."

"C'est bien pour tout le monde"

Passé quelques minutes après son entraîneur en conférence de presse, Maxence Caqueret a validé la sanction prise à l'encontre de Lucas Paqueta. "Il y a une très forte cohésion comme je le disais. On applique les règles, c'est bien pour tout le monde. On est tous sur un pied d'égalité. C'est une règle fixée en début de saison, a indiqué le milieu français. Il l'applique peu importe le joueur. C'est ce qu'il a fait, c'est bien pour l'équipe."

Face aux absences en attaque, Lucas Paqueta a été repositionné dans un rôle de numéro 9 lors des dernières rencontres. Déjà décisif lors de son entrée en jeu dimanche dernier face à Monaco (2-0), alors qu'il s'était livré à une course chrono après la trêve internationale, Lucas Paqueta est attendu cette fois ce dimanche (13h) lors d'un déplacement important à Nice, pour la 11e journée de Ligue 1.

 


 

Rothen prévient Bosz et Juninho

Footradio.com

Alors que le vestiaire de l’Olympique Lyonnais a souvent manqué de discipline au cours des dernières saisons, Juninho et Peter Bosz ont décidé d’être intraitables avec leurs joueurs, même avec les meilleurs comme Lucas Paqueta.

Depuis le début de la saison, il y a clairement un OL avec Paqueta et un OL sans Paqueta. Pourtant, et malgré son nouveau statut de star, l’international brésilien ne reçoit aucun traitement de faveur. En effet, jeudi avant le match d’Europa League au Sparta Prague (4-3), le milieu offensif a été mis sur le banc des remplaçants, alors qu’il devait être titulaire, à cause d’un retard lors de la causerie d’avant-match. Une sanction validée par Juninho : « Honnêtement, je préfère perdre 5-0 que prendre certaines décisions qui vont contre nos valeurs ». Si Jérôme Rothen comprend ce discours et la volonté de Peter Bosz de faire respecter les règles, Jérôme Rothen trouve quand même cette sanction un peu excessive.

« La discipline est trop rigide à l’OL »

« Je suis un peu partagé par rapport à la sanction contre Paqueta. Oui, la rigueur fait partie d’un vestiaire. Un club de foot doit être rigoureux à tous les niveaux. Sur le repos, l’alimentation, la préparation physique… Il y a aussi la vie de groupe. Bosz et Juninho ont raison, il y a des horaires à respecter. Mais sur ce point, je préfère le système des amendes. Après si les retards sont répétitifs, le club peut aller plus loin dans les sanctions. Mais une fois comme Paqueta là, ça peut arriver à n’importe qui. Surtout qu’on parle d’une minute et trente secondes… Après, la direction sportive va au bout de ses idées. Ils ont mis ça en place en début de saison, ils vont le respecter jusqu’au bout. La discipline est trop rigide à l’OL. C’est à double tranchant. Imagine tu as des joueurs en retard d’une minute lors de la causerie avant un match pour le titre. Ce choix peut pénaliser l’équipe. Car maintenant, l’OL ne pourra pas s’adapter… », a lancé le consultant de RMC, qui sait pourtant que le vestiaire lyonnais avait besoin d’un cadre plus strict après les passages de Bruno Genesio et de Rudi Garcia.

 


 

Bard, le latéral qui donne tort à l'OL

Footmercato.net

Arrivé de l’Olympique Lyonnais cet été en échange de 3 millions d'euros, Melvin Bard est étincelant en ce début de saison et devient essentiel au sein de l’organisation de Christophe Galtier avec les Aiglons. De retour de blessure, le latéral gauche va retrouver son club formateur.

Absent depuis trois semaines en raison d'une blessure à une cheville survenue lors de la rencontre contre Brest (2-1), Melvin Bard est de nouveau apte avec Nice pour la réception de l'Olympique Lyonnais, son club formateur, dimanche (13 heures). Un retour au meilleur des moments pour l'international Espoirs, arrivé de l’Olympique Lyonnais cet été en échange de 3 millions d'euros, qui expliquait qu'il garderait «toujours un œil sur mon club de cœur, je n’oublierai pas toutes ces années passées ici», lors de ses adieux à l'OL.

Parti en juillet dernier, alors qu'il était sous contrat avec l'OL jusqu'en 2024, Melvin Bard, qui aurait souhaité rester dans son club formateur selon la presse lyonnaise, assurait pourtant vouloir du temps de jeu. «Mon objectif est de jouer le plus possible, mais il y a de la concurrence à mon poste», expliquait-il après la victoire de l'OL contre Sochaux, en mars dernier (5-2). Mais pourtant, le départ "surprise" à Nice a rapidement été digéré par le latéral gauche de 20 ans.

Une adaptation immédiate

Avec seulement huit rencontres disputés depuis son arrivée chez les Aiglons, l'ancien Lyonnais impressionne depuis le début de saison. Il s'est parfaitement intégré dans la défense à quatre de l'OGC Nice et a rapidement devancé Hassane Kamara dans la hiérarchie au poste de latéral gauche. À l'aise défensivement et efficace techniquement grâce à son joli pied gauche, il s'est même offert son premier but en Ligue 1, contre Brest (2-1), en montrant qu'il pouvait également être efficace sur coup de pied arrêté. Un début de saison saluée par Christophe Galtier. «Melvin progresse de semaine en semaine. Il a une très bonne lecture du jeu. J'aime sa façon de se projeter après récupération du ballon», expliquait-il après la victoire contre le club breton.

Un sentiment partagé par l'entraîneur rhodanien, Peter Bosz, qui ne l'a vu que quelques jours sous le maillot lyonnais. «Melvin Bard, je l'ai vu pendant 3 ou 4 entraînements, je ne connais pas trop, car après il est parti au JO (...) Mais je n'ai pas d'œil sur leurs prestations à Nice (avec celle d'Amine Gouiri). Cela veut dire quelque chose sur notre Académie tout de même, on a plusieurs joueurs en Ligue 1 qui sont formés ici», a-t-il expliqué en conférence de presse, avant le choc à l'Allianz Riviera.

Alors que l'Olympique Lyonnais a préféré s'en séparer pour la modique somme de trois millions d'euros, l'international Espoirs figure déjà parmi les meilleures recrues de ce début de saison et progresse de semaine en semaine sous les ordres de Galtier. Melvin Bard va donc se retrouver pour la première fois face à ses anciens partenaires afin de relancer l'OGC Nice dans la course au podium, après sa dernière défaite à Troyes (0-1), lors de la précédente journée.

 


 

Une ancienne pépite des Gones élu meilleur joueur de Turquie !

Onzemondial.com

Une ancienne pépite de l’Olympique Lyonnais vient d’être élu meilleur joueur du championnat turc.

Rachid Ghezzal prend enfin son envol ! Après un début de carrière prometteur marqué par des choix parfois douteux, l’international algérien semble enfin pleinement épanoui. Après son échec à Leicester, l’ailier a pris la direction de Besiktas en Turquie pour se relancer.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est pour le moment une réussite. Adoré des supporters, Rachid Ghezzal s’est imposé comme l’un des hommes forts du football turc. A tel point qu’il a été désigné meilleur joueur du championnat pour la dernière saison. Une récompense de prestige pour l’ancien gone, qui a également remporté le titre avec Besiktas.

 


 

3 changements majeurs de Galtier pour défier l'OL ?

Butfootballcub.fr

L'entraîneur de l'OGC Nice, Christophe Galtier, a laissé entendre qu'il y aurait du changement dans son onze de départ pour défier l'OL demain. Et il pourrait effectivement incorporer trois nouveaux joueurs par rapport à la défaite à Troyes (0-1).

Hier en conférence de presse, Christophe Galtier a montré que l'énervement qu'il avait laissé entrapercevoir après la défaite à Troyes (0-1) n'était pas retombé. L'entraîneur de l'OGC Nice a horreur de la défaite et il voudrait que ses hommes partagent ce sentiment. Pour cela, il est prêt à les secouer et à opérer quelques changements pour la réception de l'OL demain.

Selon Nice Matin, trois joueurs devraient faire leur retour dans le onze de départ : le latéral droit suisse Jordan Lotomba, son homologue à gauche Melvin Bard et l'attaquant Amine Gouiri. Ces deux derniers ayant été formés à l'OL, on comprend pourquoi Galtier envisage de les titulariser. A Troyes, le technicien a voulu reposer Gouiri mais il a dû se rendre à l'évidence : il y a bien une dépendance de son équipe à l'ancien Lyonnais !


 

 

Voir aussi... L'actu du Vendredi 22 Octobre // Nice - OL : L'Avant Match // Débats : GoneBackTV débrief Sparta - OL

 

Viv

@centpourcentol

Votre webmaster depuis 2007, Gone passionné de l'OL !