L'actu du Mardi 19 Octobre

L'actu du Mardi 19 Octobre

Voir aussi... L'actu du Lundi 18 Octobre // OL 2-0 Monaco : L'After

L'interview du président Aulas sur OLTV

OL.fr

Le président de l'OL, Jean-Michel Aulas, était l'invité exceptionnel de Barth ce mardi dans OL Night System. Vous pouvez retrouver l'intégralité de l'émission sur OLPlay.

Le bilan du début de saison

« Je pense qu’il est réussi. Ça a été difficile au début. Aujourd’hui, on a résolu un certain nombre de sujets pour la Ligue 1. On a aussi bien démarré en Europa League. Je n’ai jamais eu peur. On avait déterminé le profil du coach, on le connaissait. Peter Bosz avait un parcours édifiant en Allemagne. Tous les gens que j’ai interrogés avait été séduits. On a bien préparé la chose, même si les résultats n’avaient pas été au rendez-vous tout de suite. Les faits sont en train de nous donner raison. »
 
Un mercato réussi et ambitieux

« Il fallait faire des choix très opportuns. On savait qu’on aurait des occasions de surprendre et il fallait être patient. On a bien manœuvré. On a réussi à faire venir le leader de l’équipe suisse venant de Liverpool (Shaqiri), un arrière gauche titulaire champion d’Europe avec l’Italie et Chelsea (Emerson), puis Jérôme Boateng, champion du monde, lui aussi libre. On a fait un très bon mercato. »

Les avancées sur la prolongation de Jason Denayer

« J’ai vu ses agents. Ça s’est très bien passé. En plus d’être un très bon joueur, Jason est un garçon intelligent, avec un bon état d’esprit, qui se plaît à Lyon. Il avait fixé des objectifs qu’on ne pouvait pas atteindre. Le coach devait aussi valider. Si Jason a envie, il faut vraiment qu’on arrive à prolonger. »
 
Le retour des supporters

« C’est une deuxième vie qui commence. On a beaucoup réfléchi, écouté les supporters. Ils donnent un élan à l’équipe. Quand l’accompagnement est au niveau de cette saison, on se dit qu’on a tous les éléments pour pouvoir arriver au plus haut. On remercie les groupes de supporters. Les joueurs en sont conscients. »

Les arbitre et les micros

« La VAR créé au moins autant de problèmes qu’il n’en résout. On s’est rendus compte pour des problèmes, non pas de mauvaise foi mais de mauvaise gouvernance, qu’on se retrouve dans l’impossibilité de dire la vérité. Il faut changer les choses. Des groupes de réflexion se sont créés. Il faut une cohérence, peu importe les arbitres, dans l’utilisation de la VAR. Rendre publique et audible ce qu’il se passe dans la réflexion des arbitres est indispensable. Sinon on ne comprend pas et il y a une forme d’inquisition. Il y a eu des questions pour expérimenter les micros dans certaines situations. »

Benzema en course pour le Ballon d’Or ?

« Karim peut légitimement viser une victoire au Ballon d’Or. Il a su rester constant. Je ne vois pas de joueurs qui soient susceptibles de le concurrencer à son poste. Il est revenu en équipe de France, il a marqué des buts fabuleux notamment en finale de la Nations League. Je suis plus qu’un supporter, je suis un avocat. Le droit de Karim à être Ballon d’Or est évident. »


 


 

Gusto :  "je ne me rend pas compte que je joue avec Boateng"

OLTV via Twitter

 

 


 

Vidéo : l'entrainement du jour

Twitter

 


 

Paqueta, le « coup du 21e siècle » signé Juninho

Foot01.com

Recruté pour 20 millions d'euros à l'AC Milan en 2020, Lucas Paqueta fait désormais parler de lui dans toute l'Europe. Lyon a frappé un grand coup au mercato l'an dernier, c'est clair et net.

 Déjà bien en forme depuis le début de la saison de Ligue 1 avec l’Olympique Lyonnais, Lucas Paqueta a ajouté un épisode à la belle histoire d’amour que le Brésilien a avec les supporters de l’OL. En organisant un retour supersonique du Brésil, et en insistant lourdement auprès de Peter Bosz pour entrer en jeu contre Monaco, moins de 48 heures après avoir disputé un match important avec la Seleçao, l’ancien Milanais a fini d’emballer tout le public du Groupama Stadium. Car l’entrée en jeu de Lucas Paqueta à la 67e minute du match face à l’ASM a permis à Lyon de débloquer la situation et de s’imposer, le Brésilien délivrant même une passe décisive de toute beauté lors du deuxième but signé Jason Denayer en toute fin de rencontre. Lucas Paqueta a fait exploser de bonheur les tribunes du stade lyonnais, où il est devenu le chouchou au point d’avoir un chant à sa gloire, ce qui n’est pas donné à tout le monde.

La valeur de Lucas Paqueta explose sur le marché des transferts

Tandis que tout le monde a salué la performance de Lucas Paqueta contre Monaco, surtout dans les conditions que l’on connaît, la question est désormais de savoir si non seulement le joueur brésilien est le meilleur footballeur actuel de Ligue 1, mais même l’un des meilleurs en Europe. Pour Christian Lanier, qui suite depuis des années les matchs de l’Olympique Lyonnais et a vu passer des légendes au sein du club de Jean-Michel Aulas, il est clair qu’en dépensant 20 millions d’euros pour le recruter à l’AC Milan, Juninho et le président de l’OL ont fait une monstrueuse opération, qui peut d'abord rapporter énormément sur le plan sportif, puis devenir un énorme bonus financier pour Lyon en cas de revente dans quelques saisons.

Et le journaliste lyonnais de s'enflammer lui aussi sur le cas Lucas Paqueta. « Depuis Sonny Anderson, Juninho, Lisandro, a-t-on vu à Lyon un joueur suscitant autant d’admiration ? (...) Au moment où le débat est lancé pour savoir si Lucas Paqueta est tout simplement le meilleur joueur de Ligue 1, les réseaux sociaux constituent une caisse de résonance quant à sa popularité (...) Le joueur lui, a bien été déniché par Juninho. C’est peut-être bien le coup du XXIe  siècle… », écrit Christian Lanier au sujet de Lucas Paqueta, sous contrat jusqu’en 2025 et dont la valeur a déjà presque doublé selon les sites spécialisés. Du côté de l'AC Milan, on doit probablement se mordre les doigts d'avoir laissé partir si facilement celui que le club italien était allé chercher au Flamengo pour 38,5 millions d'euros.

 


 

Balbir : « Une chance pour Lyon et la Ligue 1 d'avoir Paqueta »

Butfootballclub.fr

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l'actualité de la Ligue 1. Retour sur la forme éclatante de Lucas Paqueta à l'OL.

« L'OL a battu Monaco samedi (2-0) et c'est en grande partie grâce à l'entrée de Lucas Paqueta. Ce joueur tente et réussit des choses incroyables. Ce qui est énorme avec lui, c'est l'état d'esprit. Après une trêve internationale où ils ont répondu à l'appel de leurs sélections, beaucoup de joueurs réclament du repos, se plaignent des cadences dans les journaux ou les conférences de presse, accusent le coup avec le décalage horaire... Lucas Paqueta était à Manaus au Brésil et le lendemain il demandait à jouer à 9000 km de là avec Lyon. Il voulait même être titulaire, ce que Peter Bosz ne lui a pas accordé aux vues des risques. Mais cette mentalité est quand même assez incroyable !

« Une part de vérité si l'on dit que Paqueta est la star du moment en L1 »

Lucas Paqueta a éclaboussé de toute sa classe le match. C'est un joueur déterminant, spectaculaire, efficace, extraordinaire... Aucun qualificatif n'est même à la hauteur tant ce joueur aime profondément le jeu. A Lyon, beaucoup de supporters pensent qu'il s'agit du meilleur joueur de Ligue 1 actuellement. Même si c'est difficile de comparer, je pense qu'il y a une part de vérité si l'on dit que Lucas Paqueta est la star du moment dans ce championnat de France. Ce joueur a vraiment toute la panoplie : débauche d'énergie, vision du jeu, technique, efficace... Pour moi, il n'est pas loin des meilleurs. Il est fabuleux à regarder jouer.

Aujourd'hui, l'OL devient ultra dépendant de Lucas Paqueta. Contre Monaco, on a vu deux visages de Lyon : un peu brouillon durant une heure sans lui, chatoyant sur les 30 minutes sur le terrain. Dans tous les cas, mieux vaut être dépendant d'un joueur hors normes que de ne pas l'avoir dans son équipe. C'est sûr que quand il n'est pas là, ça se voit. Maintenant on peut compter sur ses qualités physiques et mentales pour être régulièrement sur la pelouse. On se rend aussi compte qu'il encaisse finalement bien la pression malgré son échec au Milan AC. Sincèrement, je ne comprends pas qu'il n'a pas réussi en Italie. Cela montre combien l'environnement, la concurrence ou le style de jeu d'un pays ont un impact. Quelque part, c'est vraiment une chance pour Lyon et le championnat de France que cela se soit passé ainsi. Avoir des joueurs aussi exceptionnels, cela rehausse forcément la valeur de la Ligue 1... »

 


 

Qui en Ligue 1 peut s’asseoir à la table de Lucas Paqueta ?

Foot01.com

Vu de Lyon, Lucas Paqueta est tout simplement le meilleur joueur de Ligue 1. Payet, Messi et Mbappé peuvent aller se rhabiller. 

Lucas Paqueta a marqué les esprits ce week-end. De retour la veille d’un match du Brésil, le milieu de terrain offensif a supplié son entraineur de le laisser jouer face à Monaco. Son entrée en jeu a changé le visage de l’OL. Entre gestes techniques, accélérations, provocations et justesse dans le jeu, l’ancien du Milan AC a mis le feu au Groupama Stadium. Une façon de confirmer sa forme étincelante qui n’a échappé à personne. Lucas Paqueta fait partie des trois nominés pour le titre de meilleur joueur de Ligue 1 en septembre, et son statut ne cesse de grandir en France. Au point d’en faire le meilleur joueur de notre championnat ?  C’est ce que pense clairement Sidney Govou.

Paqueta comparé à Tiago

Le consultant du Progrès, en profite pour livrer une petite anecdote sur le fait que Juninho voulait depuis très longtemps le recruter. « Je pense que l’OL est bien parti pour performer cette saison. Il peut aller chercher la qualification en Ligue des Champions. Bien sûr, Paqueta est le « truc » en plus, mais tout le monde est à son niveau. Le collectif est uniforme, avec le joueur qui fait la différence quand il le faut. Paqueta, ce que j’en retiens, c’est d’abord bravo Juni ! Il m’avait parlé de lui quand il était encore commentateur au Brésil. Paqueta est aujourd’hui le meilleur joueur du championnat. Il sait tout faire, il a une palette comme je ne l’ai que rarement vu. Peut-être Tiago dans l’équipe de mon époque ? Il sait tout faire, à tous les postes », a livré l’ancien attaquant de l’OL, qui souligne au passage la facilité d’adaptation de Paqueta, qui continue de peser sur son équipe tout en jouant quasiment avant-centre en raison des absences de Slimani et Dembélé. 

 


 

Paqueta devant Depay, Daniel Riolo comprend les supporters

Footradio.com

Alors qu’il a réalisé une nouvelle masterclass face à l’AS Monaco le week-end dernier au Groupama Stadium (2-0), Lucas Paqueta est en train de devenir une véritable star du côté de l’Olympique Lyonnais.

Transféré contre un chèque de 20 millions d’euros en provenance du Milan AC en septembre 2020, Lucas Paqueta vaut aujourd’hui deux fois plus cher. Déjà parce qu’il est devenu un cadre de la sélection du Brésil depuis son arrivée à Lyon. Mais aussi et surtout parce qu’il réalise de très grandes performances sous le maillot de l’OL. Depuis le début de la saison, le milieu offensif est tout simplement impressionnant. Que ce soit dans l’entrejeu ou en attaque, le joueur de 24 ans répond toujours aux attentes de Peter Bosz. Un entraîneur avec lequel Paqueta devient un top player. Auteur de quatre buts et de deux passes décisives depuis la reprise, l’ancien de Flamengo a accompli une prestation bluffante face à Monaco samedi dernier. Puisqu’au lendemain de son retour du Brésil, il a changé le cours du match à lui tout seul dans les vingt dernières minutes de jeu. De quoi entrer définitivement dans le coeur des Lyonnais, qui ont donc déjà oublié Memphis Depay. C’est donc l’avis de Daniel Riolo.


Paqueta « peut rester cinq ans et devenir un Juninho bis »


« À Lyon, il y a plus de gens qui aiment leur équipe. Et pour qu’il y ait cet attachement, il faut le jeu et la relation avec certains joueurs kiffants. Il y a une vraie différence chez les Lyonnais entre ce que Paqueta leur a apporté en très peu de temps, la façon dont ils s’attachent à lui, par rapport à Memphis Depay, qui était une sorte de sauveur permanent, mais qui a toujours été considéré comme un mercenaire. C’était le gars qui n’arrêtait pas de dire : “Un jour, je vais me barrer, je suis là, mais je vais partir”. Alors que Paqueta, je pense que les Lyonnais se disent qu’il peut rester cinq ans et devenir un Juninho bis. Les supporters ont envie de vivre une aventure en Ligue des Champions avec Paqueta. On a envie de kiffer ce truc-là ! Après, j’espère que ce sera vrai pour eux. On ne sait pas, car les choses vont vite dans le football… »,
a lancé, dans l’After Foot, le journaliste de RMC, qui sait que Juninho a réalisé un énorme coup sur le mercato en recrutant Paqueta pour 20 ME il y a un an. Maintenant, à Paqueta d’aller jusqu’au bout des choses en remportant un titre, ce que l’OL recherche depuis 2012…

 


 

Ménès a retourné sa veste sur Peter Bosz

Footradio.com

Après un début de saison mitigé, l’Olympique Lyonnais de Peter Bosz trouve peu à peu son allure de croisière en Ligue 1 et en Europa League.

Même si Lyon a perdu plusieurs points dans les fins de match, que ce soit à Paris ou à Saint-Etienne, l’OL a retrouvé une place digne de son statut en championnat. Sixième de la L1, avec 16 points en 10 journées, Lyon est revenu à deux petites unités de la deuxième place, occupée par Lens. Grâce à leur belle victoire contre Monaco samedi dernier (2-0), les Gones ont confirmé leur statut de candidat à la Ligue des Champions. Ce qui n’était pas gagné il y a encore quelques semaines de cela, quand la crise couvait au Groupama Stadium, après un début de saison compliqué et une embrouille avec Marcelo. Mais avec l’aide de ses joueurs, Peter Bosz a finalement réussi à renverser la tendance. De quoi plaire à Pierres Ménès.

« Ce qu’il montre sur le banc de Lyon est vraiment très intéressant »

« Au début de la saison, j’ai un peu été inquiété par Bosz. Je trouvais qu’il était très donneur de leçons. Il voulait montrer “son football”. Mais il faut reconnaître que ce qu’il montre sur le banc de Lyon est vraiment très intéressant. Alors il y a toujours des choses à redire. Par exemple, je n’ai pas compris pourquoi Cherki a été mis en pointe et Toko Ekambi à gauche contre Monaco samedi. Après, il est évident que quand tu as un joueur du niveau de Paqueta dans ton équipe, ça change beaucoup de choses. Le mec, il joue jeudi soir au Brésil, il rentre à Lyon et il allume la lumière samedi. C’est un joueur différent. Avec Seko Fofana de Lens, c’est certainement le meilleur joueur de ce début de saison en L1 », a lancé le chroniqueur de Pierrot le foot, qui sait que l’OL peut viser de grandes choses en L1 et en Europe avec un Paqueta à ce niveau-là. Et ce n’est pas Bosz qui va s’en plaindre, lui qui est venu à Lyon pour gagner un trophée.

 


 

Shaqiri en mode boulet, la star de Lyon dézinguée !

Foot01.com

Titularisé dans le couloir droit de l’attaque de l’OL contre Monaco samedi soir (2-0), Xherdan Shaqiri a encore livré une prestation en demi-teinte.

Habitué à jouer les remplaçants au Bayern Munich puis à Liverpool, l’international suisse peine à assumer son statut de titulaire indiscutable dans un club de calibre inférieur. Recrue star du mercato de l’Olympique Lyonnais cet été, Xherdan Shaqiri, un but en Ligue 1 depuis le début de la saison, a encore éprouvé de grosses difficultés contre Monaco ce samedi soir au Groupama Stadium. Dans le podcast « After Lyon » sur RMC, c’est Jonatan MacHardy qui s’est attaqué au dossier Xherdan Shaqiri en pointant du doigt la faiblesse de la prestation de l’international suisse. Le consultant est cependant capable de faire des compliments puisqu’en revanche, il a encensé comme jamais un certain Karl Toko-Ekambi, bluffant depuis la prise de fonctions de Peter Bosz à Lyon.

MacHardy charge Shaqiri et encense Toko-Ekambi

« Ce qui est agaçant avec Shaqiri, c’est qu’il tente des choses très compliquées alors qu’il ne pas l’air d’être dans une réussite et une forme folle. Il faut qu’il tente des choses beaucoup plus simples car au final c’est encore une prestation insipide où il pénalise son équipe car il a perdu des ballons dangereux » a critiqué Jonatan MacHardy avant de couvrir de louanges Karl Toko-Ekambi, buteur sur penalty et de nouveau auteur d’une prestation aboutie face aux Monégasques. « En revanche, on le dit moins car sur le papier il n’est pas sexy, mais Karl Toko-Ekambi fait encore un très gros match contre Monaco. Il a été très juste techniquement, il a mis à mal l’arrière garde monégasque à chaque fois. On lui tape souvent dessus car on a une image faussée de lui mais contre Monaco il m’a beaucoup plu » a conclu le consultant de la radio, pour qui les stars de l’OL ne sont pas les mêmes sur le papier et sur le terrain…

 


 

Deux mauvaises nouvelles tombent avant le déplacement à Nice

Foot-sur7.fr

L’ OL se déplace à Nice le dimanche prochain pour le compte de la 11e journée de Ligue 1. Avant cette rencontre, Lyon vient de recevoir deux grosses nouvelles sur sa direction et ses supporters.


Juninho suspendu de ses fonctions officielles à Nice


Sanctionné par la commission de discipline de la Ligue de Football Professionnel (LFP), Juninho a écopé la semaine dernière de trois matchs de suspension, dont deux avec sursis. Le directeur sportif de l’Olympique Lyonnais sera donc privé de toutes fonctions officielles dimanche prochain contre l’OGC Nice, à l’occasion de la 11e journée du championnat. Le collaborateur du président, Jean-Michel Aulas, devra donc se contenter de suivre le choc entre les hommes de Peter Bosz et les Aiglons depuis les tribunes de l'Allianz Riviera.

Pour rappel, lors du derby face à l’AS Saint-Étienne, Juninho avait été sanctionné de trois matchs de suspension, dont deux avec sursis, pour son comportement envers l'arbitre de la rencontre. Sa sanction ayant pris effet ce mardi, l’ancien emblématique milieu de terrain de l’OL sera donc privé du banc de touche, du vestiaire d’arbitres et de toutes fonctions officielles lors du déplacement de son équipe à Nice. Et ce n’est pas tout pour l’équipe lyonnaise.


Les supporters lyonnais interdits de déplacement à Nice


Pour le choc contre l’OGC Nice, l’Olympique Lyonnais ne pourra pas compter sur le soutien de ses supporters. Comme à Saint-Étienne, les irréductibles Gones ne feront pas le déplacement pour accompagner leur équipe. En effet, la préfecture des Alpes-Maritimes a pris un arrêté interdisant le déplacement des fans de l’OL à l'Allianz Riviera pour l’affiche de la 11e journée de Ligue 1, dimanche à 13h. Selon le communiqué des autorités niçoises, cette décision a été motivée par des antécédents lors des rencontres entre les deux formations.

Toujours selon le même communiqué, le Classico entre l’Olympique de Marseille et le Paris Saint-Germain programmé le même jour, mobilisera déjà les forces de sécurité. Faute de disposer de moyens sécuritaires suffisants, la préfecture des Alpes-Maritimes a tout simplement décidé d’interdire aux supporters de l’OL de faire le voyage jusqu’à Nice.

 


 

Nice - OL : Jérôme Brisard au sifflet

LFP via Twitter

 

 


 

Anderson se souvient du jeune Benzema

Maxifoot.fr

Sûr de ses capacités, l’avant-centre du Real Madrid Karim Benzema (33 ans, 8 matchs et 9 buts en Liga cette saison) n’est pas du genre à douter. C’était déjà son principal trait de caractère à l’Olympique Lyonnais, à l’époque où Sonny Anderson le côtoyait en tant qu’entraîneur des attaquants.

"C'est la même chose que Thierry Henry (son ancien coéquipier à Monaco, ndlr), a comparé le Brésilien dans un entretien accordé à Oh My Goal. Il avait une personnalité, cette confiance en lui. Je n'ai jamais vu Karim douter. A un moment, tout le monde disait qu'il doutait au Real, mais il n'a jamais douté. (...) Je l'ai toujours vu progresser jusqu'à réaliser ce qu'il fait aujourd'hui. Il a de la personnalité, une telle confiance en lui, comme l'avait Thierry avant lui."

Cet état d'esprit lui permet également de croire en ses chances dans la course au Ballon d'Or.

 

 

 

Voir aussi... L'actu du Lundi 18 Octobre // OL 2-0 Monaco : L'After

 

Viv

@centpourcentol

Votre webmaster depuis 2007, Gone passionné de l'OL !