L'actu du Mercredi 13 Octobre

L'actu du Mercredi 13 Octobre

Voir aussi... L'actu du Mardi 12 Octobre

Paqueta très incertain pour la réception de Monaco

90min.com

Finie la trêve internationale, la Ligue 1 reprend ses droits dès de ce week-end avec notamment un très alléchant Lyon-Monaco. Les Gones risquent cependant de devoir faire sans l'un de leurs meilleurs éléments.

Côté lyonnais, le match nul concédé lors du derby (1-1) face à l'ennemi juré a laissé un goût bien amer. Face au club du Rocher, les Gones ont donc l'obligation de se reprendre pour rester à proximité du podium.

Peter Bosz pourrait cependant devoir faire face à une absence de poids lorsqu'il composera son onze de départ. Lucas Paqueta risque en effet disputer la rencontre entre le Brésil et l'Uruguay, selon les informations du journaliste Eric Frosio.

Ce match aura lieu dans la nuit de jeudi à vendredi à 2H30 du matin. Pour Lucas Paqueta, il faudra ensuite reprendre la direction de la Capitale des Gaules. Difficile de penser que l'ancien Rossoneri soit apte à disputer le choc face à Monaco. Une bien mauvaise nouvelle lorsque l'on connait l'importance de Lucas Paqueta sur le terrain.

 


 

Cherki envoie un message à Bosz

Maxifoot.fr

Confronté à un temps de jeu très limité sous les ordres de Peter Bosz à l'Olympique Lyonnais, le milieu offensif Rayan Cherki (18 ans, 6 apparitions toutes compétitions cette saison) a fait le plein de confiance en marquant trois buts en deux matchs avec l'équipe de France Espoirs contre l'Ukraine (5-0) vendredi puis la Serbie (3-0) mardi dans les qualifications à l'Euro. Sur son nuage, le Gone n'a pas hésité à envoyer un message à son entraîneur.

"J'étais venu pour chercher de la confiance, je repars en club les dents aiguisées avec 3 buts. J'espère avoir ma chance maintenant en club, a glissé le jeune talent au micro de Canal+. Cela me tenait à cœur de marquer pour bien aboutir mon stage, c'est fait. Maintenant, on va rentrer en club et on espère que ça paiera aussi en club. J'espère pouvoir marquer mon premier but en Ligue 1 dès samedi."

Reste à savoir si Bosz prévoit de donner sa chance à Cherki ce jour-là à l'occasion du choc contre l'AS Monaco dans le cadre de la 10e journée.

 


 

Juninho suspendu pour Nice - OL

LFP via Twitter

 


 

La LFP confirme le passage à 18 clubs en L1 à partir de 2023-2024 et un boxing day la saison prochaine

RMC.fr

Dans son communiqué annonçant les dates de la saison prochaine, la LFP a confirmé que le championnat de Ligue 1 se disputerait à 18 clubs à partir de 2023-2024, en précisant le nombre de descentes et de montées à l'issue de la saison 2022-2023.

Réuni en ce mercredi 13 octobre, le conseil d’administration de la Ligue de football professionnel (LFP) a confirmé les dates de la saison 2022-2023 et entériné l’adoption d’un nouveau format de compétition, avec le retour à 18 clubs en Ligue 1 à partir de l’exercice 2023-2024.

C’est pourquoi il n’y aura pas de play-offs ni de barrages à l’issue de la saison prochaine, tenait à rappeler la LFP. Les quatre derniers de Ligue 1 descendront en Ligue 2 et les deux premiers de Ligue 2 rejoindront l’élite.

Quatre descentes en Ligue 1 la saison prochaine

La Ligue de football professionnel a adopté à la quasi-unanimité le passage de 20 à 18 clubs à partir de la saison 2023-2024 l’été dernier, à l’issue d’une assemblée générale. Seul le club de Metz s’était prononcé contre ce projet d’un resserement de l’élite du football professionnel français, réclamé par la majorité. "Le changement de format des compétitions est la première étape d'une réforme plus globale pour valoriser la Ligue 1 et la Ligue 2 en prévision du prochain cycle de commercialisation des droits TV post-2024", justifiait la LFP.

La saison 2022/23 de Ligue 1, chamboulée par l'organisation de la Coupe du monde du 21 novembre au 18 décembre 2022, va débuter le week-end du 6 août 2022, avec comme nouveauté un "Boxing Day" le 28 décembre, a annoncé mercredi la Ligue de football professionnel (LFP). Le prochain exercice s'achèvera le dimanche 4 juin 2023, soit un peu plus tardivement que l'actuel, dont la dernière journée est prévue le 22 mai 2022. Ce décalage s'explique par le Mondial-2022 au Qatar, organisé à l'extrême fin de l'automne, qui a contraint à chambouler les calendriers internationaux.

 


 

OL - Monaco : Delerue au sifflet

Twitter

 


 

Lyon et l'OL foncent sur le futsal

Lefigaro.com

Pensionnaire de quatrième division en futsal, l'Olympique Lyonnais accorde un intérêt particulier au développement de cette discipline dans son académie.

Pour jouer la Ligue des champions, l'OL mise aussi sur le futsal, ce foot à cinq en salle en plein essor dans la région lyonnaise, qui abrite le Pôle France et un important vivier de joueurs.

Pour l'heure, dans un district du Rhône où l'on compte le plus de licenciés pour cette pratique du football en France (3.000 environ), l'Olympique lyonnais n'évolue qu'en Régionale 2, le 4e niveau national, auquel il vient d'accéder.

Un titre qui en appellera certainement d'autres, car l'objectif pour l'OL est de gravir les échelons saison par saison pour atteindre d'ici quatre ans la Division 1, dominée actuellement par des clubs franciliens (Asnières, sacré en 2021, Sporting Paris, Kremlin-Bicêtre).

«L'objectif est d'être professionnel. Dans les développements de la fédération, le futsal est l'une des thématiques les plus mises en avant avec le foot loisirs. Le Pôle France (dirigé par Raphaël Reynaud, sélectionneur des Bleus, NDLR) est basé au lycée Saint-Louis-Saint-Bruno à Lyon et nous sommes en contact avec ses responsables», explique Jean-Michel Aulas.

De son côté, le directeur sportif de l'OL, Juninho (46 ans), ancienne icône du club, est un fervent partisan de l'apprentissage de cette discipline qu'il a lui-même pratiquée au Brésil.

«On peut dire que j'ai été formé au futsal, car j'y ai joué de 9 à 16 ans en parallèle du football. C'est intéressant avec une notion de collectif très importante car à cinq contre cinq, on a toujours besoin de ses partenaires», explique le Brésilien.

«Il faut réagir vite pour tous les gestes techniques et lire le jeu rapidement car on évolue dans un espace réduit. Cela développe l'intelligence des joueurs. On apprend aussi à bien frapper le ballon qui est plus petit», détaille le dirigeant, «passionné par cette discipline».

«Au Brésil, il y a ce débat permanent pour savoir quel est le moment idéal pour choisir définitivement entre le futsal et le jeu traditionnel. Je pense qu'il est bon dans un club d'avoir une école de football ouverte au futsal car ça peut aider les jeunes à se développer de le pratiquer de temps en temps», insiste-t-il.

Et leur servir de tremplin pour courir sur les traces de Lucas Paqueta, Bruno Guimaraes ou encore Maxence Caqueret, joueurs de Lyon qui ont tous joué au futsal à l'adolescence.

 


 

Bosz compte sur Jeff Reine-Adelaïde

Footmercato.net

Prêté la saison passée à l’OGC Nice, Jeff Reine-Adelaïde (23 ans) a été victime d’une rupture du ligament croisé antérieur du genou gauche en février dernier. Sa deuxième blessure de la sorte en quelques mois, puisqu’il s’était fait la même au genou droit sous les couleurs de l’Olympique Lyonnais en décembre 2019.

Sous contrat jusqu’en 2024 avec les Gones, Jeff Reine-Adelaïde a fait le choix de rester à Lyon cet été, malgré la volonté du Gym de le conserver. Peter Bosz compte sur lui, « il a pris de mes nouvelles avant de me signifier qu’il comptait sur moi », déclarait le joueur au mois d’août. Le Progrès indique d’ailleurs que l’ancien joueur du SCO a fait son retour à l’entraînement collectif, même si aucune date de reprise de la compétition n’a pour l’instant été évoquée.

 

 

Voir aussi... L'actu du Mardi 12 Octobre

 

Last modified on mercredi, 13 octobre 2021 21:41