L'actu du Vendredi 17 Septembre

L'actu du Vendredi 17 Septembre

Voir aussi... L'actu du Jeudi 16 Septembre // Rangers 0-2 OL : L'After

De l'espoir pour Moussa Dembélé avant PSG-Lyon

Lequipe.fr

Les tests physiques passés ce vendredi par Moussa Dembélé, forfait jeudi en Ligue Europa, se sont montrés rassurants : l'attaquant de Lyon, co-meilleur buteur du Championnat, pourrait être disponible pour le match à Paris, dimanche.

Moussa Dembélé, l'attaquant lyonnais, victime d'un problème au quadriceps d'une cuisse lors d'un entraînement mardi et absent à Glasgow contre les Rangers (2-0), jeudi, pourrait finalement postuler à une place pour le match contre le PSG, son club formateur, dimanche (20 h 45) au Parc des Princes. Il a passé des tests physiques ce vendredi matin qui se sont révélés très positifs.

Réponse samedi

Dembélé a la particularité de cicatriser très vite. Son entraîneur, Peter Bosz, qui a assuré ne jamais convoquer de joueurs qui ne participaient pas au dernier entrainement, prendra donc sa décision samedi après-midi lors de l'ultime séance de travail. Et si Dembélé y participe sans encombre, il retrouvera ses équipiers pour un rendez-vous qui lui tient à coeur. L'espoir est en tout cas revenu pour le meilleur buteur du Championnat avec Kylian Mbappe et Amine Gouiri (4 réalisations).

 


 

"De mieux en mieux", Bosz apprécie les progrès lyonnais avant le PSG

RMC.fr

Dimanche, l’OL se déplacera sur la pelouse du PSG (20h45) pour le choc de la 6e journée de Ligue 1. Une affiche bien préparée ce jeudi avec un convaincant succès chez les Glasgow Rangers (2-0) à l’occasion de la première journée de Ligue Europa.

L’OL présente le meilleur indice UEFA des équipes engagées en Ligue Europa cette saison, en attendant les huit formations reversées de la Ligue des champions. De quoi donner aux Rhodaniens un statut qu’ils ont parfaitement assumé ce jeudi en ouverture de la C3. En dehors d’une entame fébrile, Lyon a imposé, à Ibrox Park chez les Glasgow Rangers, sa domination collective pour une victoire nette (2-0). Que Steven Gerrard, l’entraîneur adverse, n’a pas contesté.

"Je ne pense pas qu'on puisse se plaindre du score. On est punis sur deux occasions, mais avec des joueurs de ce niveau et une équipe de ce niveau, on sait que ça peut arriver", a froidement constaté l’ancienne idole d’Anfield.

Lopes solide dans les buts

Côté Lyonnais, la satisfaction était donc de mise, notamment chez Peter Bosz qui apprécie les améliorations visibles dans le jeu lyonnais. "Le début de match n'était pas bon, on a perdu beaucoup de ballons. On n'était pas calme avec le ballon. C'était peut-être normal avec l'atmosphère très spéciale, mais après le premier but je crois qu'on a bien joué, a apprécié le Néerlandais. On n'a pas réussi à marquer avant la mi-temps, mais il faut aussi dire qu'Anthony (Lopes) nous a sauvés avec un super arrêt. En deuxième période, on a bien joué. On a changé le ballon de côté et on a marqué un deuxième but. (Un match référence ?) Je ne peux pas dire ça, parce que je ne suis là que depuis deux mois. C'est vrai que ça va de mieux en mieux, mais pour jouer mieux que ça, il faut jouer comme ça pendant 90 minutes. Mais en deuxième période on a bien joué, vraiment."

 


 

Lopes : « On ne pensait pas du tout au PSG »

Lequipe.fr

Le gardien de l'OL Anthony Lopes a réfuté l'idée selon laquelle son équipe aurait géré ses efforts en deuxième période face aux Rangers (2-0).

Après la victoire de l'OL aux Rangers (2-0), le gardien lyonnais a d'abord rendu hommage à son coéquipier Karl Toko-Ekambi, auteur d'un superbe premier but, et qui sort d'une période difficile en termes d'efficacité. « C'est un joueur et une personne extraordinaire, souligne Lopes. Il mérite ce qui lui est arrivé ce soir, il mérite ce but. J'espère que ça va continuer comme ça. »

En revanche, le gardien de l'OL a été plus réticent à évoquer sa propre performance : « Il faut tenir la baraque, j'essaie d'être le plus décisif possible, ça a souri mais il faut que cela continue comme ça le plus souvent possible. » Il a préféré évoquer la résistance collective après un rare « clean sheet » dans la saison lyonnaise : « J'ai plus envie de retenir l'état d'esprit du groupe qui est allé chercher le premier but, puis le deuxième, qui était très important, et qui a su éviter, à la fin, que le stade s'enflamme comme il l'avait fait au début de match. »

« Au niveau de l'atmosphère, on a été bien lotis ce soir, cela ne peut pas mieux nous préparer au match de dimanche »

Alors que l'OL a donné l'impression de gérer ses efforts dans la dernière demi-heure, et de penser à son match au PSG dimanche soir au Parc des Princes, Anthony Lopes s'est élevé comme cette thèse : « On était totalement focus sur ce match. On ne pensait pas à dimanche, on pensait juste à gagner, à bien démarrer cette campagne européenne. » Et maintenant, les Lyonnais ont le droit d'y penser ? « Au niveau de l'atmosphère, on a été bien lotis ce soir (sourires), cela ne peut pas mieux nous préparer au match de dimanche. On va surtout bien récupérer, parce qu'on a un jour de récupération en moins... »

 


 

Mbappé vers un forfait face à l’OL ?

Football365.fr

Kylian Mbappé est sorti prématurément mercredi face à Bruges. Touché au pied gauche, l'attaquant du PSG pourrait manquer la réception de l'OL ce dimanche.

Le corps de Kylian Mbappé ne le laisse décidément pas tranquille en ce début de saison. Pourtant affuté et toujours aussi important pour le PSG, l’attaquant a connu une première alerte durant la trêve internationale, l’obligeant à quitter les Bleus plus tôt que prévu. Et mercredi face à Bruges en Ligue des champions, il a une fois encore dû rentrer aux stands, la faute cette fois à des coups reçus sur son pied gauche. Il pourrait manquer le choc de dimanche face à l’Olympique Lyonnais (20h45, 6e journée de L1).

Comme l’indique L’Équipe dans ses colonnes, Kylian Mbappé souffre notamment d’un orteil. Le média précise que le joueur va passer des examens ce vendredi, même si le diagnostic initial n’a décelé aucune fracture ou fissure. Pour autant, la présence du champion du monde tricolore dimanche au Parc des Princes semble encore très incertaine. Afin de ne prendre aucun risque avec l’un des membres de son fameux trident offensif, le Paris Saint-Germain pourrait décidé de le préserver. Une décision sera prise dans les prochaines heures.

 


 

PSG - Lyon, les compos probables et les absents

Butfootballclub.fr

Ce dimanche (20h45), le match PSG - Lyon se joue au Parc des Princes pour le compte de la 6ème journée de Ligue 1. Voici les compositions probables des deux équipes ainsi que la liste des absents.

C’est l’autre duel d’européens de ce week-end. Après OM-Rennes à 17h, le PSG accueillera l’OL pour le choc de cette sixième journée (20h45). Pour ce match Mauricio Pochettino devrait devoir composer avec les mêmes absents qu’en Ligue des Champions même si Kylian Mbappé touché ce mardi au pied devrait rallonger la liste.

Les absents du côté du PSG : S.Ramos, Verratti, Mbappé (blessés), Bernat, Dagba, Kurzawa (reprise).

Du côté de l’OL, Peter Bosz peut compter sur le retour de suspension de Damien Da Silva tandis que Léo Dubois est toujours incertain.

Les absents du côté de Lyon : Reine-Adélaïde, Kadewere, Dubois, Dembélé, T.Mendes (blessés), Marcelo (choix).

PSG : Navas (ou Donnarumma) - Hakimi, Marquinhos (cap.), Kimpembe, N.Mendes - Herrera, Wijnaldum - Di Maria, Messi, Neymar - Icardi.

Lyon : Lopes - Gusto (ou Dubois), Boateng (ou Da Silva), Denayer, Emerson - Guimaraes, Paqueta - Shaqiri, Aouar (cap.), Toko Ekambi - Slimani.

 


 

OL : Un nouveau sponsor majeur sur le maillot pour 3 ans

Sportune.fr

L’espace était laissé vacant, depuis le retrait prématuré de la plateforme Deliveroo, avant la fin du contrat. Mais le voilà à nouveau occupé, pour les trois prochaines saisons, puisque l’Olympique Lyonnais annonce, ce vendredi matin, l’officialisation d’un nouveau partenaire majeur, pour les trois prochaines saisons.

OOGarden remplace Deliveroo sur le maillot de l’OL

Il s’agit de la marque OOGarden, spécialiste de la vente en ligne de produits pour le jardin. A compter de ce dimanche 19 septembre au soir, pour le choc face au PSG, au Parc des Princes, les joueurs de l’Olympique Lyonnais porteront le logo OOGarden, sur le haut dans le dos des maillots ; le bas restant au groupe, Alila.

De la visibilité maillot ainsi qu’au Groupama Stadium

En plus, l’entreprise française bénéficiera d’un dispositif d’affichage lors des rencontres jouées au Groupama Stadium, ainsi que d’un « programme d’activations marketing et digitales in-stadia et exstadia », indique le communiqué produit par l’agence Sportfive, à l’initiative du rapprochement des deux marques.

« Renforcer les liens avec des entrepreneurs audacieux »

« L’arrivée d’OOGarden parmi nos nouveaux partenaires nous ravit et nous conforte dans notre volonté de renforcer nos liens avec les entrepreneurs audacieux qui animent et modèlent leur territoire. Nous sommes convaincus que ce partenariat sera bénéfique non seulement à nos marques respectives mais satisfera également nos communautés qui sauront se retrouver dans cette dynamique d’association », réagit le président des Gones, Jean-Michel Aulas.

 


 

TV : Le come-back européen de Lyon fait déjà un tabac

Butfootballclub.fr

Le premier choc de Ligue Europa de l'OL sur la pelouse des Glasgow Rangers a fait un carton d'audience sur W9.

Absent des Coupes européennes en 2020-21, l'OL a visiblement manqué au public français. En effet, pour son retour en Ligue Europa hier face au Glasgow Rangers (victoire 2-0), Lyon a affolé les compteurs d'audience en clair sur W9.

Comme le rapporte L'Equipe, qui se base sur les chiffres de Mediamétrie, la rencontre a réuni 1,3 millions de téléspectateurs, avec des pics allant jusqu'à 1,6 millions. Soit la troisième audience de la soirée, toutes chaînes confondues.

Pour la 9e chaîne, il s'agissait tout simplement d'un record pour un match depuis trois ans. Reste à savoir si ce chiffre sera battu par le très attendu OM – Galatasaray qui sera également diffusé le 30 septembre prochain en clair...

 


 

Boateng dans le dur, il prend un premier tacle à Lyon

Foot01.com

Remplaçant face à Strasbourg dimanche, Jérôme Boateng a fêté jeudi à Glasgow sa première titularisation sous le maillot de l’Olympique Lyonnais.

Les premiers pas du champion du monde 2014 étaient logiquement très observés. Jeudi soir à Glasgow, les joueurs de l’OL ont parfaitement maîtrisé leur première journée de Ligue Europa en battant les Rangers de Steven Gerrard (0-2). Titulaire pour l’occasion, Jérôme Boateng n’a toutefois pas passé une soirée tranquille. Et pour cause, le journal L’Equipe souligne ce vendredi que l’ancien roc du Bayern Munich a souffert, pour sa première titularisation avec l’OL. Habituellement très à l’aise dans le domaine de la relance grâce à une qualité technique au-dessus de la moyenne, Jérôme Boateng a failli dans ce secteur de jeu. Et en ce qui concerne le jeu sans ballon, l’international allemand a également éprouvé quelques difficultés.

« Lourd » et « à la limite de la rupture »

« Lourd » selon les mots d’Hugo Guillemet, correspondant permanent de L’Equipe à Lyon, le défenseur de 33 ans ne semble pas totalement prêt physiquement. « Après plusieurs mois de préparation solitaire à Munich, cela paraît logique. Mais, inquiété par la friabilité défensive de son équipe en début de saison, Peter Bosz souhaite peut-être accélérer l'intégration de sa recrue phare » juge le journaliste du quotidien national, avant de poursuivre sur les difficultés rencontrées par Jérôme Boateng contre les Glasgow Rangers ce jeudi soir. « Son faible pourcentage de passes réussies dans le camp des Rangers (53 %) dit tout de son manque de précision, surtout dans le jeu long ». Et de conclure sur une note d’optimisme, tout de même. « Quand il aura retrouvé la forme, Boateng apportera certainement de la sérénité à l'arrière-garde lyonnaise, comme le fait déjà Emerson à gauche ». Sur le papier, son association avec Jason Denayer a tout du très bon duo, complémentaire et solide. Un fantasme à entretenir sur le terrain avec de bonnes performances.

 


 

Justice : Nouveau rebondissement en vue pour Jérôme Boateng

Foot-sur7.fr

Nouveau défenseur de l’Olympique Lyonnais, Jérôme Boateng a beaucoup fait parler de lui sur le terrain extra-sportif ces derniers jours. Le défenseur central entend d’ailleurs en découdre avec ses démêlés judiciaires malgré le verdict rendu par la justice à son encontre.

Alors qu’il dispute ses premières minutes sous le maillot de l’Olympique Lyonnais depuis ce weekend, Jérôme Boateng fait également parler hors du rectangle vert. Le nouveau défenseur de l’ OL avait notamment été condamné par la justice allemande. Alors qu’il risquait une peine maximale de 5 ans de prison, le joueur de 32 ans avait écopé d’une amende de 1,8 millions d’euros de la part du tribunal de Munich. Une décision dont compte d’ailleurs faire appel le parquet comme l’avait indiqué Anne Leiding, la procureure principale dans cette affaire. Aux dernières nouvelles, le nouveau Lyonnais n’entendrait pas également en rester là comme l’indique la presse allemande.

Boateng entend être blanchi devant la justice


Comme l’assure l’agence de presse locale SID, le défenseur central de l’Olympique Lyonnais voudrait sortir blanchi de cette affaire. Jérôme Boateng devrait donc également faire appel de cette décision du tribunal. L’ancien du Bayern Munich réfute les accusations à son encontre. Il est accusé par son ancienne compagne de violences conjugales. Des faits qui remontent à 2018. Reste maintenant à savoir si l’international allemand continuera de tenir son nouveau statut chez les Gones. Surtout que ceux-ci semblent avoir trouvé une certaine assise défensive lors de leurs dernières rencontres. Après sa victoire (3-1) contre Strasbourg dimanche, Lyon s’est offert un succès de prestige ce jeudi sur la pelouse des Rangers Glasgow (2-0). La rencontre compte pour la 1re journée de la phase de poules de la Ligue Europa. De bon augure avec un déplacement au Parc des Princes contre le Paris Saint-Germain dimanche pour la 6e journée de Ligue 1 Uber Eats.

 


 

Grégory Schneider matraque Lyon

Foot01.com

Jeudi soir, l’OL a parfaitement lancé sa saison de Ligue Europa en battant les Glasgow Rangers grâce à Toko-Ekambi et Slimani (0-2).

Après avoir enchaîné deux victoires en Ligue 1 contre Nantes et Strasbourg, l’équipe de Peter Bosz était logiquement très attendue sur la scène européenne. Le match sur la pelouse des Rangers avait tout du piège, dans un stade mythique et contre une équipe difficile à battre sur sa pelouse. Les coéquipiers d’Anthony Lopes ont répondu présent avec une victoire 2-0, malgré de nombreuses occasions écossaises. Aux yeux de certains observateurs, il s’agit sans conteste d’un match référence pour l’OL. Cet avis n’est pas partagé par Grégory Schneider. Et pour cause, sur l’antenne de La Chaîne L’Equipe, le journaliste s’est montré critique envers Lyon, qu’il attend à un tout autre niveau cette saison si le club de Jean-Michel Aulas veut nourrir de réelles ambitions.

Grégory Schneider attend beaucoup mieux de l'OL

« Je n’ai pas trouvé qu’ils avaient fait un grand match ou un bon match contre Glasgow. Lyon a été dans le combat, dans l’investissement, mais c’est le minimum que l’on demande à une équipe de ce standing. Ce match contre Glasgow était un peu comme celui à Nantes ou Strasbourg, ils concèdent énormément d’occasions. Ils se font beaucoup secouer. A chaque fois, Lopes les sort de là. Et je ne vois surtout pas ce que Bosz veut. Il veut des courses, du jeu sans ballon… Il y a du combat mais il manque encore trop de choses selon moi » a lancé le journaliste de Libération, pour qui l’Olympique Lyonnais devra montrer davantage de maîtrise technique dans les prochaines semaines afin de passer un cap. Le choc de dimanche soir face au Paris Saint-Germain dans le cadre de la sixième journée de Ligue 1 sera un test grandeur nature pour les Gones.

 


 

Indice UEFA : la France reprend la 5e place au Portugal

Footmercato.net

Forte d'une semaine plutôt positive sur la scène continentale, la France récupère la 5e place à l'indice UEFA, un rang qu'elle avait abandonné au Portugal le mois dernier. Mais méfiance, car outre les Lusitaniens, les Pays-Bas sont en embuscade à moyen terme.

Même s'ils ont connu fortune diverse, cette première grande semaine européenne a été plutôt bonne pour nos clubs français. Sur nos 6 représentants à travers la Ligue des Champions, la Ligue Europa et la Ligue Europa Conférence, quatre ont fait match nul (PSG, LOSC, OM et Stade Rennais) et deux ont gagné (AS Monaco et OL). Conséquence directe, la France récupère la 5e place à l'indice UEFA, un rang qu'elle avait abandonné au Portugal à la fin août, après les derniers matches de barrages. L'élimination de Monaco pour accéder à la C1, ajoutée à la qualification de Benfica, avait été décisive.

C'est une très bonne nouvelle pour les clubs français, mais il ne faut pas oublier que la saison ne fait que démarrer et le classement peut encore bouger. Le faible écart avec le Portugal (45,081 contre 44,549) est là pour nous le rappeler. C'est à la fin de l'exercice que les choses compteront réellement. Car en cas de retour à la 6e place, la France aurait un billet en moins pour la prochaine Ligue Europa. Ainsi, le 5e de Ligue 1 cette saison n'irait pas en C3, où nous n'aurions plus qu'un seul représentant, mais en Ligue Europa Conférence avec cette fois deux clubs qualifiés (au lieu d’un actuellement). Inutile de préciser que la C4 rapporte moins de points...

De l'importance de tenir la 5e place

Sur le long terme, c'est à dire jusqu'à la saison 2023/2024, tenir cette 5e place à l'indice UEFA aura des conséquences encore plus importantes. À la rentrée 2024 arrive la réforme de la Ligue des Champions. La compétition engagerait 36 et non plus 32 équipes, comme c'est le cas actuellement. Or, la 5e place accorde trois tickets pour la C1 et une 4e en tours préliminaires. Les clubs français n'ont donc pas vraiment le choix et doivent monter leur niveau en coupes d'Europe sous peine de voir le Portugal, voir les Pays-Bas revenir à leur hauteur.

Les représentants lusitaniens ont souffert cette semaine sur la scène européenne. Le Sporting a été étrillé sur sa pelouse par l'Ajax, tandis que Porto et Benfica ont match nul en Ligue des Champions. Braga a perdu en Ligue Europa, alors que Paços de Ferreira et Santa Clara ont été éliminés en barrage de Ligue Europa Conférence. Plutôt une bonne nouvelle pour la France, forte de 6 équipes encore présentes, et qui prend un peu d'avance sur son concurrent direct pour cette saison. Pourvu que ça dure !

Attention aux Pays-Bas

Mais méfiance tout de même, comme nous le mentionnons plus haut, avec les Pays-Bas, actuellement 7e au classement. Ils vont enfin se débarrasser de leur débâcle de la saison 2017/2018 (2,9 points), une année qui fut très prolifique pour nos clubs (11,5 points). L'indice néerlandais ayant 10,5 points de retard sur la France, cet écart va inexorablement se réduire en mai prochain. À terme, les principaux concurrents ne seront pas uniquement Portugais, mais également hollandais. Point positif, les Bataves n'ont que 5 équipes en coupes d'Europe.

Le top 10 de l'indice UEFA :

        Angleterre 89,498 points (7 clubs toujours en lice sur 7 clubs qualifiés)
        Espagne 81,713 points (7/7)
        Italie 64,616 points (7/7)
        Allemagne 62,641 points (7/7)
        France 45,081 points (6/6)
        Portugal 44,549 points (4/6)
        Pays-Bas 34,900 points (5/5)
        Autriche 32,250 points (4/5)
        Ecosse 31,300 points (2/5)
        Russie 30,882 points (3/5)

 


 

La programmation des matchs du Brésil et l'Argentine interroge les clubs de Ligue 1

90min.com

Après l'interruption, puis l'arrêt du match éliminatoire du Mondial 2022 entre le Brésil et l'Argentine le 5 septembre dernier, les deux sélections joueront respectivement contre le Pérou et l'Uruguay dans la nuit du 14 au 15 octobre. Une date qui n'arrange pas les clubs de Ligue 1 composés de Sud-Américains.

Décidément, l'organisation est tout sauf huilée en Amérique du Sud. Le 5 septembre dernier, une scène complètement ubuesque se produisait à São Paulo lors d'un éliminatoire entre le Brésil et l'Argentine avec l'entrée sur le terrain d'officiels brésiliens appartenant à l'Anvisa (Agence nationale brésilienne de vigilance sanitaire).

Il a alors été établi par l'agence sanitaire brésilienne que Giovanni Lo Celso (Tottenham), Emiliano Martinez (Aston Villa), Emiliano Buendia (Aston Villa) et Cristian Romero (Tottenham) avaient omis de signaler qu'ils avaient séjourné au Royaume-Uni lors des quatorze derniers jours précédant leur arrivée.

Nouveau problème, le programme des prochains éliminatoires pour le Mondial 2022 avec certains matchs programmés la veille d'une journée de championnats européens.

Une date qui n'arrange pas Paris, Lyon et Monaco

Comme le relaie le journaliste de Tyc Sports, César Luis Merlo, cinq rencontres sont programmées le 14 octobre.

Le 15 octobre, à 1h30 du matin, l'Argentine et le Brésil vont donc en découdre respectivement face au Pérou et l'Uruguay. Problème, plusieurs clubs français, comme Paris, Lyon et Monaco ont des internationaux sud-américains dans leur effectif.

On pense notamment à Neymar, Lionel Messi, Angel Di Maria, Marquinhos ou encore Leandro Paredes côté PSG et à Lucas Paqueta et Bruno Guimaraes à l'OL.

Paris doit affronter Angers le 15 octobre à 21h et l'OL joue le lendemain contre Monaco (21h). Un sacré casse-tête pour ces trois clubs qui seront donc privés de très bons éléments.

 


 

Shaqiri affiche sa grande ambition face au PSG

Foot01.com

Ce dimanche aura lieu le premier gros choc de la saison, entre le PSG et l’OL.

Le rendez-vous est pris au Parc des Princes pour cette affiche entre une formation parisienne qui n’a pas lâché un seul point en Ligue 1, et une équipe lyonnaise qui monte encore doucement en puissance. Toutefois, la course s’inverse actuellement puisque Lyon reste sur trois succès de rang, tandis que Neymar, Messi et compagnie viennent de concéder un nul inattendu à Bruges cette semaine. De quoi donner un peu d’espoir aux Lyonnais, qui peuvent aussi désormais compter sur des joueurs d’expérience comme Boateng et Shaqiri pour aller chercher des résultats dans des gros matchs. C’est ce qu’a fait comprendre le Suisse dans un entretien à TF1.

Bruges donne des idées à l'OL

« Notre équipe peut rivaliser avec les meilleurs, c’est ce qui est le plus important à mes yeux. Il faut arriver à dominer les autres, et de mon côté, je vais essayer d’apporter cette mentalité de vainqueur. L’idée c’est de ramener le club là où il appartient, là où il était il y a 10 ans. Jouer le PSG, ça nous excite. Mais on va prendre ce match comme les autres. Bien sûr, que c’est probablement la meilleure équipe de France. Et tout le monde veut rivaliser avec les meilleurs. On y va pour jouer notre football. Avec confiance. Et pour gagner le match », a souligné l’ancien joueur de Liverpool, persuadé que l’idée sera d’aller au Parc des Princes pour faire mal et surtout bousculer les Parisiens. Nul doute que le match délicat disputé à Bruges a pu donner des idées aux adversaires du PSG. Les Parisiens n’ont pas apprécié d’être privés des possibilité de poser leur jeu, et d’être harcelés sur la moindre possession de balle. Nul doute qu’avec Peter Bosz aux commandes, les rares failles parisiennes seront étudiées à la loupe.

 


 

Vidéo : zoom sur Guimaraes contre les Rangers

Twitter

 

 

 

Voir aussi... L'actu du Jeudi 16 Septembre // Rangers 0-2 OL : L'After

 

 

Last modified on vendredi, 17 septembre 2021 19:12