L'actu du Dimanche 12 Septembre

L'actu du Dimanche 12 Septembre

Voir aussi... L'actu du Samedi 11 Septembre // OL - Strasbourg : L'Avant Match

Dembele : « Toujours vouloir gagner, donner plus »

OL.fr

Dans une interview exclusive pour les médias du club, Moussa Dembele s’est notamment confié sur le début de saison et les arrivées récentes de Xherdan Shaqiri et Jérôme Boateng. Ce long entretien sera diffusé en intégralité vendredi prochain sur OLTV et OLPLAY.

 


 

Bordeaux a tenté Islam Slimani

Footmercato.net

À la recherche d'un attaquant durant le mercato, les Girondins de Bordeaux ont tenté d'enrôler Mostafa Mohamed, mais en vain. L'attaquant du Zamalek, qui avait donné son accord pour rejoindre le club au scapulaire, avait même effectué sa visite médicale. Auteur de 8 buts en 16 matches de championnat avec Galatasaray, le transfert de Mohamed a finalement capoté à la dernière minute à cause de l’ancien club de l’international égyptien, Zamalek.

Gérard Lopez et son équipe sont depuis, toujours en quête d'un attaquant physique, pouvant garder la balle. Et ces derniers jours, le 19ème de Ligue 1 s'est penché sur l'attaquant de l'OL Islam Slimani (33 ans). Mais l'opération s'est avérée trop complexe à finaliser, notamment car Lyon ne souhaite pas s'en séparer. Le FCGB continue donc ses recherches et a activé la piste menant à un autre attaquant de Ligue 1 au CV bien fourni.

 


 

Shaqiri victime d'un cliché de footix

Foot01.com

Pressenti pour débuter ce dimanche face à Strasbourg (20h45), Xherdan Shaqiri est attendu au tournant à l’Olympique Lyonnais.

Recruté en provenance de Liverpool au mercato, l’international suisse doit booster l’attaque de l’OL. Trop juste pour débuter à Nantes avant la trêve, Shaqiri a cette fois de bonnes chances d’être titulaire pour la réception du Racing Club de Strasbourg au Groupama Stadium. A cette occasion, l’ancien attaquant de Liverpool et du Bayern Munich sera logiquement très surveillé. Son explosivité et la vitesse de ses courses seront notamment observées de près, alors que certains observateurs estiment que sa musculature hors du commun ne sont pas forcément des atouts. Interrogé à ce sujet par Eurosport, Paolo Rongoni a tué ce cliché.

Trop musclé, ce n'est pas un problème

« La réflexion selon laquelle on devient lent en faisant de la muscu est complètement périmée » explique l’ancien préparateur physique de Rudi Garcia à Rome, Marseille et enfin à Lyon, avant de poursuivre. « Aujourd'hui, ça correspond à la vision d'un sportif de bar. À ceux qui pensent ça, il faudrait demander pourquoi les plus grands sprinteurs font de la muscu du matin au soir. Et leur expliquer que la puissance et la vitesse sont directement liées à la force. Avoir une musculature développée, ça aide à être fort et explosif. Et dans le football moderne, c'est quelque chose de plutôt positif. Si Shaqiri a de telles qualités du point de vue de la force et de la musculature, c'est peut-être qu'il a des défauts dans d'autres domaines, et que ce sont ces défauts qui causent les blessures. La blessure est toujours le fruit d'un déséquilibre. C'est peut-être lié à sa façon de travailler également. Mais je ne m'inquiète pas pour son passage à Lyon » a analysé l’ancien préparateur physique de Rudi Garcia, convaincu par la réussite à venir de Xherdan Shaqiri dans la capitale des Gaules.

 


 

Féminines : Lyon plane contre Dijon (6-0)

Lequipe.fr

L'OL féminin s'est amusé contre Dijon ce dimanche, lors de la 3e journée de D1 (6-0). Le PSG a assuré à Soyaux (2-0), tandis que Bordeaux a craqué contre Fleury (1-2).

Dépossédé du titre par le PSG la saison dernière, l'OL est déterminé à le retrouver cette saison et a encore prouvé ses ambitions ce dimanche. Les joueuses de Sonia Bompastor ont facilement dominé Dijon (6-0). L'Américaine Catarina Macario a signé un doublé en première période (3e, 37e), dont un beau coup-franc. L'internationale française Melvine Malard avait marqué entre-temps, avec un superbe enchaînement technique dans la surface (36e). Entrée à la pause, l'attaquante Signe Bruun, ancienne Parisienne, a quant à elle inscrit un triplé (47e, 66e, 78e). L'OL est leader grâce à la différence de buts.

 


 

Le repas Aulas-Galtier, les cartes étaient truquées

Foot01.com

Avant de faire signer Peter Bosz, l'Olympique Lyonnais a pensé à Christopher Galtier et personne n'a oublié le diner pris par l'entraîneur français avec Jean-Michel Aulas et Juninho à Lyon. Mais les dés étaient pipés.

La saison 2021-2022 a rapidement débuté du côté de l’Olympique Lyonnais, puisqu’au lendemain de la défaite de l’OL face à Nice, Rudi Garcia a dynamité son club, scellant définitivement un avenir que tout le monde connaissait, à savoir qu’il ne serait pas prolongé. Lyon n’a évidemment pas été surpris, et il est clair que le club rhodanien avait un coup d’avance. Cependant, l’OL n’était pas le seul à avoir pris les devants, car comme l’explique ce dimanche Julien Fournier dans L’Equipe, l’OGC Nice avait avancé ses pions concernant Christophe Galtier. Le directeur du football du Gym explique notamment que les contacts avec celui qui était alors l’entraîneur de Lille ont débuté en janvier 2021, après le départ de Patrick Vieira et qu’il s’agissait juste de savoir s’il serait intéressé de venir à Nice. Cela a ensuite débouché sur plusieurs rencontres concrètes entre Fournier et Galtier, avant un accord officialisé fin juin.

Galtier avait choisi Nice avant de rencontrer Lyon

Mais entre-temps, Christophe Galtier a notamment discuté avec Naples et surtout avec l’Olympique Lyonnais. On s’en souvient, le mardi 24 mai, l’entraîneur était venu diner à Lyon avec les dirigeants de l’OL quelques jours seulement après avoir annoncé qu’il voulait relever un nouveau challenge après avoir gagné le titre de Champion de France avec Lille. Mais le dirigeant niçois l’avoue, ce repas ne changeait rien et Jean-Michel Aulas n'avait plus vraiment la main dans ce dossier. « Christophe avait eu accès à des infos confidentielles sur l'effectif, sur le club, et, s'il avait choisi de ne pas venir, peut-être aurait-on pensé que c'était risqué. Mais entre nous, la confiance était totale. Ensuite, je lui ai dit qu'il fallait couper la ligne, qu'il devait se consacrer à la fin de saison de son club, et nous ne nous sommes plus appelés pour évoquer Nice. Nous n'avons pas douté quand il a répondu ensuite à l'invitation de Jean-Michel Aulas ou de Naples. C'était normal, respectueux aussi envers ces clubs et, n'ayant rien signé, il avait de toute façon toute liberté », explique le directeur du football de l’OGC Nice, qui reconnaît n’avoir jamais douté que Galtier viendrait au Gym.

 

 

Voir aussi... L'actu du Samedi 11 Septembre // OL - Strasbourg : L'Avant Match

 

Last modified on dimanche, 12 septembre 2021 17:51