L'actu du Vendredi 3 Septembre

L'actu du Vendredi 3 Septembre

Voir aussi... Le Tableau Mercat'OL // L'actu du Jeudi 2 Septembre

Sélections : Des Lyonnais ont brillé

OL.fr

Ce jeudi, plusieurs joueurs lyonnais étaient sur le terrain avec leurs sélections respectives et certains se sont particulièrement distingué.

Pour la 1ère journée d'un tournoi international en Slovénie, l’équipe de France U19 s’est imposée 5-2 face à la Russie.
Rayan Cherki s’est signalé avec deux but et une passe décisive. Malo Gusto était capitaine et a disputé toute la partie.

Dans le cadre des qualifications à l'UEFA Euro Espoirs 2023, les Espoirs sont quant à eux venus à bout de la Macédoine du Nord (3-0) avec un Maxence Caqueret qui a joué 90 minutes dans le milieu de terrain tricolore.
 
Qualifications Coupe du Monde 2022

L’Italie d’Emerson (qui a été remplacé à la 91e minute) a décroché une nul face à la Bulgarie (1-1). Ce résultat permet à la Squadra Azzura d’enchaîner un 35e match de suite sans défaite et égale ainsi le record d'invincibilité qui appartenait jusque-là à l'Espagne.

Jason Denayer (90 minutes jouées) et la Belgique ont remporté un succès probant en Estonie (5-2).

Islam Slimani a tout simplement inscrit un quadruplé lors de la large victoire de l’Algérie contre Djibouti (8-0).

L'attaquant lyonnais est devenu le meilleur buteur de l'histoire de la sélection algérienne à égalité avec Abdelhafid Tasfaout (36 buts).

Dans la nuit, le Brésil de Bruno Guimaraes (45 minutes) et Lucas Paqueta (90 minutes) est venu à bout du Chili (1-0).
La Seleçao conforte ainsi sa place de leader dans le groupe CONMEBOL avec 7 victoires en autant de matchs disputés.

 


 

Slimani dans l'histoire de la sélection algérienne

90min.com

En marquant un quadruplé lors du large succès de l'Algérie contre Djibouti (8-0), ce jeudi, le Lyonnais Islam Slimani a égalé le record de buts en sélection algérienne (36).

Islam Slimani (33 ans) s'est régalé ! Auteur d'un quadruplé avec l'Algérie face à Djibouti (8-0), ce jeudi soir, en qualifications pour la Coupe du monde 2022, le buteur de l'Olympique Lyonnais est surtout rentré dans l'histoire des Fennecs.

Avec son quadruplé, l'ancien Monégasque est devenu le meilleur buteur de l'histoire de la sélection algérienne à égalité avec Abdelhafid Tasfaout (36 réalisations).

Dans ce festival offensif, l'ancien Rennais Ramy Bensebaini, le Citizen Riyad Mahrez, Baghdad Bounedjah (Al-Sadd) et Ramiz Zerrouki (Twente) ont également trouvé le chemin des filets face à une équipe de Djibouti complètement dépassée.

Slimani bien parti pour devenir le meilleur buteur des Fennecs

Depuis ses débuts avec l'équipe d'Algérie en 2012, Slimani a disputé 75 rencontres pour 20 passes décisives délivrées et donc 36 buts inscrits. À 33 ans, il est très bien parti pour devenir le meilleur buteur de l'histoire de l'Algérie.

Grâce à ce carton infligé à Djibouti, les champions d'Afrique en titre prennent la tête de leur groupe devant le Burkina Faso, vainqueur 1-0 du Niger. Ce sera d'ailleurs le prochain adversaire des Fennecs le 7 septembre.

 


 

Cherki brille avec l'Équipe de France U19

90min.com

Peu utilisé dans ce début de saison avec l'OL, Rayan Cherki a pu retrouver un peu de confiance avec la France U19. Lors d'un tournoi international en Slovaquie, l'équipe tricolore s'est facilement imposée lors de son premier match face à la Russie (5-2). Le milieu offensif lyonnais s'est offert un doublé et une passe décisive.

On attend énormément de Rayan Cherki dans les prochains mois ! Considéré comme l'un des plus grands espoirs de l'Olympique Lyonnais depuis longtemps déjà, le milieu offensif de 18 ans peine encore à exploser.

Et pour le moment, Peter Bosz ne semble pas réellement compter sur lui. Il n'a disputé que 60 minutes depuis la reprise de la Ligue 1.

La France U19 bat facilement la Russie

Et si cette trêve internationale relançait complètement le jeune talent rhodanien ? Convoqué avec la France U19, Rayan Cherki a brillé pour le premier match d'un tournoi international en Slovaquie.

En s'offrant un doublé et une passe décisive, il a grandement contribué au succès des siens contre la Russie (5-2).

Désormais, il aura bien l'intention de continuer sur ce rythme lors de la deuxième rencontre de la France U19 ! Ce samedi, les jeunes joueurs tricolores défieront cette fois-ci la Slovaquie. On s'attend encore à voir un grand Rayan Cherki.

 


 

Le précieux conseil de Mbappé à Rayan Cherki

90min.com

On attend énormément de Rayan Cherki. Le milieu offensif de 18 ans est l'un des plus grands talents de l'OL. Pourtant, il a du mal à répondre à toutes les attentes placées sur lui. Et la jeune pépite tricolore a eu le droit à quelques conseils de Kylian Mbappé pour changer la donne dans les mois à venir.

Déjà suivi par les observateurs depuis de longues années, Rayan Cherki n'a encore que 18 ans. Ayant pourtant disputé près de 44 rencontres avec l'Olympique Lyonnais, le milieu offensif a du mal à faire l'unanimité en ce début de carrière. Il n'est d'ailleurs que très peu utilisé par Peter Bosz, depuis son arrivée à la tête de l'équipe première.

Rayan Cherki doit marquer plus de buts !

L'international U19 tricolore s'attend à très vite exploser au très haut niveau. Pour cela, Rayan Cherki a pu compter sur les conseils de Kylian Mbappé. C'est en tout cas ce qu'il a révélé lors d'un entretien au Onze Mondial :

"La connexion s’est faite via les réseaux. Quand il a vu que je commençais à jouer, il m’a écrit un petit message. Et moi, je l’ai toujours suivi, car je ne loupe aucun match. Le seul conseil qu’il m’a donné, c’est : "Marque ! Mets des buts ! On ne retient que les buteurs !""

Pour le moment, Rayan Cherki ne compte que sept réalisations avec l'OL, dont une seule en Ligue 1. Il rêve certainement de faire bien mieux lors de ce nouvel exercice !

 


 

Le montant de la prime à la signature de Jérôme Boateng

Footmercato.net

Désireux de se renforcer en défense centrale, notamment après la mise à l’écart de Marcelo, l’Olympique Lyonnais a misé sur Jérôme Boateng (33 ans). L’ancien joueur du Bayern Munich rejoint l’OL libre, puisqu’il était sans club depuis la fin de son contrat avec les Bavarois.

Une opération qui a donc tout du bon coup. Les Rhodaniens ont pu s’attacher les services d’un défenseur expérimenté sans indemnité de transfert, en ayant seulement à lui verser une prime à la signature. Le Progrès révèle d’ailleurs le montant de cette dernière, qui devrait osciller entre 1 et 1,5 M€.

 


 

Un appel du pied de Ribery pour l'OL ?

Twitter

 


 

Les 2 équipes de l'OL cette saison

Le progres via Twitter

 


 

Les promesses de Bosz ne sont pas tenues, il accuse !

Foot01.com

L’Olympique Lyonnais n’a remporté qu’un match pour le moment, et dans la difficulté. Nicolas Puydebois se base sur ce qu’il a vu et il est pour le moment très déçu.

Si Juninho a rassuré les supporters en fin de mercato avec les arrivées de Xherdan Shaqiri, Emerson Palmieri et Jérôme Boateng, le bilan du début de saison reste alarmant. L’équipe de Peter Bosz n’a remporté qu’un seul de ses quatre matchs de championnat alors qu’elle a affronté Brest, Angers, Clermont et Nantes. D’autant que l’OL a souffert pour tenir le résultat à la Beaujoire (1-0). Le consultant d’Olympique et Lyonnais, Nicolas Puydebois, a exprimé sa frustration quant au début de saison des Lyonnais. Il estime que l’OL aurait dû prendre plus de points avec ce calendrier et surtout la philosophie de jeu promise par l’entraîneur néerlandais peine à se mettre en place.

« Entre les paroles et les actes, il y a quand même un monde pour l’instant »

« On est loin du compte sur le plan comptable. A mon sens, l'Olympique lyonnais avait un début de saison plutôt abordable pour un club de ce standing. J’espérais beaucoup mieux, plus de points et de victoires. Je reste un peu sur ma faim. On est encore un peu loin des discours tenus par le coach. Entre les paroles et les actes, il y a quand même un monde pour l’instant. On sent que ça travaille, que ça se met en place, mais tout est encore très perfectible. Il y a un vrai problème d’équilibre défensif, de maîtrise des matches. On veut une équipe joueuse mais l'OL est très souvent en difficulté. La dernière rencontre (Nantes, 0-1), elle est gagnée car Anthony Lopes fait une belle prestation. Mais on l’avait dit, pour que la philosophie de Peter Bosz se mette en place, cela demandera du temps, et en effet, il en faudra avec les joueurs qui composent actuellement l’effectif », a lâché l’ancien gardien de but. Les recrues pourraient bien apporter de la sérénité à l’OL dans les prochaines semaines, qui en a bien besoin car l'automne va être chargé. Avec l'Europa League et la Ligue 1, Lyon va jouer tous les trois jours et n'a plus le temps de tergiverser.

 


 

Diomandé, un Eléphanteau en défense

Beinsport.com

La Côte d'Ivoire se rend au Mozambique vendredi, pour lancer ses éliminatoires du Mondial 2022 très condensées. Sinaly Diomandé, le jeune défenseur de l'Olympique Lyonnais, prend le train en marche et a tout pour devenir un cadre.

A 20 ans, Sinaly Diomandé a déjà connu de sacrées montagnes russes à l'OL. Après avoir été convoqué par Rudi Garcia pour le Final Eight de Ligue des Champions en août 2020 - sans jouer -, tout a d'abord continué de lui sourire la saison dernière. Dès la première partie de l'exercice 2020-2021, il a joué régulièrement en défense centrale, lui qui peut également évoluer en tant que latéral. En février, il devenait le deuxième défenseur de l'histoire des Gones à n'avoir perdu aucun de ses 19 premiers matchs en Ligue 1, après Eric Abidal en 2005. Prolongé jusqu'en 2025 au coeur de l'hiver, il a ensuite été expulsé en quarts de finale de Coupe de France contre Monaco (0-2), laissant ses coéquipiers flancher à dix dès le début de seconde période, alors qu'il y avait encore 0-0. Le début d'une période plus difficile, symbolisée par le remplacement de Rudi Garcia par Peter Bosz.

L'entraîneur néerlandais, dans un premier temps, ne voulait plus de l'international ivoirien. Les rumeurs l'envoyaient avec insistance à Troyes, mais Sinaly Diomandé est finalement resté au club. Face aux énormes problèmes défensifs, qui ont notamment conduit à la mise à l'écart de Marcelo, il reste sur deux titularisations : la première face à Clermont, certes (3-3), mais la deuxième plus convaincante la semaine dernière à Nantes (0-1). En parallèle, c'est aussi Sinaly Diomandé l'Eléphant qui continue de s'installer en sélection nationale. En octobre, il savourait une forme d'accomplissement : "Depuis tout petit, je rêvais de porter les couleurs de la Côte d'Ivoire. Des larmes ont coulé."

L'achèvement d'une sacrée aventure personnelle : "J'ai décidé d'arrêter l'école en CM1, ça a fâché mon père, raconte-t-il à L'Equipe. Il ne me donnait plus rien, notamment pour manger, je me débrouillais avec des grands frères ou des amis du quartier." Arrivé à Lyon en provenance de l'Académie de Jean-Marc Guillou, il n'a pas eu de chaussures à sa taille durant plusieurs mois. C'est Joachim Andersen qui l'a dépanné, mais une pointure au-dessus...

Déjà sélectionné à cinq reprises, il a une énorme carte à jouer au vu des échéances à venir. Titularisé quatre fois, il pourrait être un des hommes de base de Patrice Beaumelle pour la CAN du mois de janvier au Cameroun - dans le groupe de l'Algérie, de la Sierra Leone et de la Guinée Equatoriale -, avant un éventuel enchaînement de rêve Mondial 2022 - CAN 2023 à domicile. Pour ça, il faudra bien sûr se qualifier pour la phase finale qatarienne, dont les éliminatoires débutent vendredi après-midi au Mozambique pour la Côte d'Ivoire. Il faudra terminer devant le Cameroun.

 


 

Aurier qui sort Dubois, le coup immanquable pour Lyon

Foot01.com

Dans la dernière ligne droite du mercato estival, Tottenham a libéré Serge Aurier de sa dernière année de contrat. Une aubaine pour l’OL ?

Désireux de renforcer son secteur défensif, Peter Bosz a obtenu un renfort de taille le 31 août avec la signature de Jérôme Boateng, libre depuis son départ du Bayern Munich au mois de juin. Et si l’Olympique Lyonnais s’offrait un second joueur libre dans les prochains jours afin d’étoffer encore d’avantage sa défense ? C’est possible, d’autant qu’un joueur expérimenté de Ligue 1 est disponible en la personne de Serge Aurier, libéré par les Spurs de Tottenham en fin de mercato. Si l’état d’esprit de l’Ivoirien a souvent été critiqué lors de son passage au PSG, son niveau footballistique ne fait aucun doute et soulagerait l’OL au poste de latéral droit.

Dhorasoo vote Aurier à Lyon

De toute évidence, Lyon ne doit pas réfléchir longtemps et a tout intérêt à foncer sur Serge Aurier avant qu’il ne soit trop tard selon le chroniqueur de La Chaîne L’Equipe, Vikash Dhorasoo. « Si Serge Aurier est encore en forme et que Lyon lui fait passer les tests… Je trouve qu’à droite, c’est le poste où ils sont les plus faibles et ça pourrait beaucoup les aider » estime l’ancien milieu de terrain du Paris Saint-Germain et de l’OL, pas convaincu à ce poste par Léo Dubois, pourtant capitaine de Lyon et international français. « Le capitaine Léo Dubois ? C’est un capitaine par défaut parce qu’il n’y a personne. Il n’y a pas vraiment de leader, alors pourquoi pas lui à Lyon ? ». Reste maintenant à voir si Jean-Michel Aulas et Juninho disposent des finances nécessaires pour accueillir à Lyon un joueur tel que Serge Aurier, dont le salaire est énorme après ses passages au PSG puis à Tottenham en Premier League. Rien n'est moins sûr après l'effort déjà réalisé pour faire venir Jérôme Boateng...

 


 

Azmoun évoque son transfert raté à l’OL

Football365.fr

Sardar Azmoun, l’attaquant international iranien, est revenu son passage manqué chez les Gones.

Il devait être la nouvelle pointe de l’Olympique Lyonnais, mais transfert n’a pas pu aboutir. Sardar Azmoun n’a pas pu rejoindre les Gones. Les différentes parties étaient d’accord pour procéder au deal, sauf que les Russes l’avaient conditionné à la venue d’un remplaçant. Un scénario qui ne s’est pas vérifié et c’est pourquoi l’Iranien a dû abandonner l’idée de migrer vers le championnat français.

Azmoun est décidé à quitter le Zénit

Alors qu’il se trouve actuellement avec sa sélection nationale, Azmoun est revenu sur ce feuilleton. Et ses déclarations à ce sujet laissent poindre une véritable amertume. « J’ai un contrat. Même si je voulais partir, le Zenit peut m’en empêcher et il n’y a rien que je puisse faire contre ça. J’ai eu des offres de Tottenham, Lyon, Bayer Leverkusen et de la Roma mais ils les ont rejetées. Si je pars, ça ne sera que l’été prochain et en tant qu’agent libre ». Il n’est pas sûr que les décideurs rhodaniens attendent jusqu’à cette date pour recruter un avant-centre.

Vendredi, Azmoun n’a pas participé au succès iranien face à la Syrie en éliminatoires du Mondial (1-0) en raison d’une suspension. Il sera opérationnel lors du match suivant contre le voisin irakien, programmé mardi.

 


 

Vidéo : l'entrainement du jour

OL via Twitter

 

 

Voir aussi... Le Tableau Mercat'OL // L'actu du Jeudi 2 Septembre

 

Viv

@centpourcentol

Votre webmaster depuis 2007, Gone passionné de l'OL !