L'actu du Jeudi 2 Septembre

L'actu du Jeudi 2 Septembre

Voir aussi... Le Tableau Mercat'OL // L'actu du Mercredi 1er Septembre

Aulas : Une mystérieuse promesse au mercato

Foot01.com

Jean-Michel Aulas ne masquait pas son plaisir au moment de la présentation de Jérôme Boateng. Et s'il est évidemment resté sur ses intentions, le président de Lyon a laissé entendre que le mercato d'hiver était déjà dans les esprits.

Les supporters de Lyonnais ont longtemps craint que le marché des transferts de leur équipe préférée tourne au fiasco, car si de nombreuses pistes ont été évoquées, aucune ne se concrétisait. Mais en s’offrant Shaqiri, Emerson et Boateng, tout en affichant un bilan financier très positif, Jean-Michel Aulas a redonné le sourire aux fans de l’OL, Peter Bosz ayant déjà réussi à redonner le moral à tout le Groupama Stadium. Et comme si cela ne suffisait pas, dressant le bilan de ce marché estival 2021, le président de l’Olympique Lyonnais a clairement laissé sous-entendre que pour le mercato d’hiver, Juninho et Bosz avaient déjà des idées qui s’étaient concrétisées.

Lyon a déjà un attaquant en tête pour le mercato d'hiver ?

Sans donner des noms, Jean-Michel Aulas a reconnu que l’OL avait pris un peu d’avance. « Même s’il a été tardif pour certains, le mercato a été conforme à ce que nous souhaitions. On a démontré par le terrain que l’OL n’avait pas de problèmes financiers à court terme. Il n’y a pas eu de chou blanc mais de l’efficacité et beaucoup de professionnalisme pour recruter les trois joueurs majeurs qui sont arrivés dernièrement. Nous voilà armés. On a énormément d’internationaux de pays différents. Il y a un sujet sur les attaquants du fait de la CAN en janvier, mais rien ne vous dit qu’on n’a pas négocié un certain nombre de choses pour janvier dans le secteur offensif. La priorité était de trouver les joueurs que souhaitait Peter Bosz. On a fait beaucoup de réunions pour adapter les besoins. Il y avait matière à réagir. Il n’y a pas de frustration. Il y en aura en janvier au moment de la CAN si on n’a pas complété le dispositif. Mais rien ne vous dit qu’on ne le fera pas, au contraire. Je peux vous dire qu’on fera un certain nombre de choses », a prévenu le patron de l’Olympique Lyonnais.

 


 

Cherki et son rêve de rejoindre le real Madrid

90min.com

La jeune pépite de l'Olympique Lyonnais est décidée à marquer l'histoire de son club formateur avant de viser plus haut encore.

Dans le lot de Lyonnais annoncés vers la sortie après des écarts de comportement n'étant pas du goût de Bosz et Mourinho, Rayan Cherki restera bel et bien lyonnais pour la saison à venir.

"Je suis resté à l’Olympique Lyonnais, car j’aime ce club et surtout parce que je voulais que la ville de Lyon se rappelle de moi. Parce que moi, je me rappelle d’elle et je me rappellerai toujours d’elle. Quand tu es Lyonnais et que tu joues à l’OL, tu es fier ! Parce que nos grands frères ont kiffé l’OL, nos parents ont kiffé l’OL, nos grands-parents sont venus en France pour habiter à Lyon dans les anciens quartiers. C’est un truc spécial. C’est une vraie fierté de jouer à l’OL", a déclaré le jeune joueur de 18 ans à Onze Mondial.

Cherki veut "marquer l'histoire du football"

Dans le même entretien, Cherki évoque également son désir de marquer l'histoire du club qui l'a vu grandir mais rêve aussi d'ailleurs.

"L’itinéraire parfait serait le suivant : marquer l’histoire de l’OL, puis marquer l’histoire de plein d’autres clubs et donc marquer l’histoire du football. (Il sourit) On sait tous que mon club de rêve est le Real Madrid. Rejoindre le plus grand club du monde, ce serait beau. Voilà l’itinéraire parfait, celui que j’ai en tête. Je me lève tous les matins pour ça : atteindre mes rêves."

Les ambitions sont là, reste désormais à s'affirmer comme le crack attendu par tous les fans de l'OL en gagnant déjà un statut de titulaire indiscutable.

 


 

Benzema répond au rêve d'Aulas

Maxifoot.fr

Mercredi, le président de l'Olympique Lyonnais Jean-Michel Aulas n'a pas caché son envie de faire revenir l'attaquant du Real Madrid Karim Benzema (33 ans, 3 matchs et 2 buts en Liga cette saison) avant la fin de sa carrière. De son côté, l'international français n'a pas encore un plan bien précis pour ses dernières années sur les terrains.

"Finir ma carrière au Real Madrid ? J’ai deux clubs. J’avais Lyon, j’ai le Real Madrid. Tant que je pourrai jouer au plus haut niveau, je continuerai au Real Madrid parce que pour moi c’est l’exigence au top et je me sens super bien là-bas", a simplement répondu le natif de Bron au micro de la radio RTL.

Récemment prolongé jusqu'en juin 2023 par les Merengue, Benzema refuse de trop se projeter.

 


 

Après avoir fait faux bond à Bosz, Onana a choisi son futur club

Butfootballclub.fr

Très proche de rejoindre l’Olympique Lyonnais cet été après avoir trouvé un accord avec le club, André Onana a fait finalement pris la décision d'aller au terme de son contrat avec l'Ajax Amsterdam, qui court jusqu'en juin 2022.

Selon les informations du journaliste italien, Nicolò Schira, le portier camerounais aurait rejeté une offre de prolongation du club néerlandais et se rapprocherait de l'Inter Milan où il devrait signer libre l'été prochain. Les discussions seraient à un stade avancé. Un contrat de quatre ans l'attendrait chez les Nerazzurri.

 


 

Boateng portera le numéro 27

Twitter

 


 

Le message de Franck Ribéry à Jérôme Boateng

Footmercato.net

Libre de tout contrat après une décennie passée du côté du Bayern Munich, le défenseur central allemand Jérôme Boateng s'est engagé avec l'Olympique Lyonnais pour les deux prochaines saisons. Un joueur d'expérience qui vient s'ajouter à l'effectif de Peter Bosz, qui cherchait un renfort en défense centrale, notamment après la mise à l'écart de Marcelo Guedes en National 2 en raison de son comportement lors de la défaite des Gones sur le terrain du SCO d'Angers.

La signature du champion du Monde 2014 a été félicitée par son ancien coéquipier en Bavière Franck Ribéry, lui aussi agent libre, sur ses réseaux sociaux : «Allez allez ! Bonne chance à toi en France frero !», peut-on lire sur son compte Twitter.

 


 

Boateng c’est comme Ramos, Dominique Grimault est fan

Footradio.com

L’Olympique Lyonnais a terminé fort son mercato estival en recrutant Jérôme Boateng. Un renfort de poids dans un secteur de jeu qui en avait bien besoin.

Les fans de l’OL peuvent souffler, leur club a mis les bouchées doubles en cette fin de mercato estival pour recruter du lourd. Jérôme Boateng a en effet débarqué ces dernières heures dans le Rhône. Une arrivée qui paraissait encore impossible au début du marché des transfert. Le champion du monde allemand a signé pour deux saisons et essaiera d’apporter toute son expérience à une défense qui en aura bien besoin. Dominique Grimault est en tout cas hypé par cette venue.

“C’est une assise très solide pour l’Olympique Lyonnais””

Sur le plateau de La Chaine L’Equipe, le journaliste n’a en effet pas tari d’éloges sur le champion du monde allemand. “C’est un superbe coup. A l’instar de Ramos, il a tout gagné, tout ce qui est possible de gagner. Il a près de 600 matchs avec le Bayern et 26 matchs (39 matchs, ndlr) la saison passée avec le Bayern. Donc ça veut dire quelque chose. On a encore des interrogations sur l’état physique de Ramos mais Boateng non. Et puis son association avec Denayer… C’est une assise très solide pour l’Olympique Lyonnais”, a notamment indiqué Dominique Grimault, impatient de voir Boateng à l’oeuvre avec sa nouvelle équipe. Cela pourrait être dès le 12 septembre face à Strasbourg au Groupama Stadium.

 


 

Da Silva sera bien suspendu face à Strasbourg

Ligue1 via Twitter

 


 

OL - Strasbourg : encore 6000 places à 10€

Twitter

 


 

Vidéo : l'entrainement du jour

OL via Twitter

 


 

Comment l'Allemagne juge l'arrivée de Jérôme Boateng à l'OL

Footmercato.net

L'arrivée de Jérôme Boateng à l'Olympique Lyonnais, officialisée ce mercredi, étonne en Allemagne. Certains ne comprennent toujours pas...

C'est avec un large sourire que Jean-Michel Aulas, Juninho et Vincent Ponsot présentaient ce mercredi Jérôme Boateng (32 ans) à la presse. Une conférence de présentation largement relayée au pays, par Bild ou Kicker, au cours de laquelle l'état-major de l'Olympique Lyonnais, sur les conseils de Peter Bosz, a expliqué ne pas avoir hésité à bondir sur l'opportunité de recruter le défenseur central allemand, dont le palmarès en club et en sélection n'est plus à présenter.

Justement, cela fait un peu jaser outre Rhin. «Il a plus de titres que son nouveau club», raille ainsi le Suddeutsche Zeitung. Le quotidien allemand ne s'est d'ailleurs pas arrêté là. «La chose surprenante à propos de cette décision, ce n'est pas que l'Olympique Lyonnais voulait Boateng (...). Non, il est plus surprenant que Lyon parvienne à signer Boateng», lance le journal, rappelant que l'OL n'est pas qualifié en Ligue des Champions cette saison.

L'OL raillé

«Est-ce un retour en arrière de rejoindre un club qui s'est évanoui ?», se demande Sport1. «La classe reine n'est plus une évidence pour Lyon, mais plutôt l'exception. De 2002 à 2008, le club avait célébré sept titres de champion d'affilée. Depuis, aucun n'a été ajouté, la gloire de ces jours heureux s'est estompée. Il n'y a guère d'espoir d'une résurrection des anciennes revendications et succès cette année», expose le média allemand qui résume ainsi : «on aurait pu s'attendre à un plus grand club pour lui».

Si les Gones en prennent pour leur grade, le champion du monde 2014, dont les démêlés avec la justice allemande pour des affaires de mœurs (il doit comparaître le 9 septembre à Munich pour «des accusations de blessures corporelles sur Mme Sherin S.») sont rappelés par le Suddeutsche Zeitung, aussi. Robert Hiersemann, rédacteur en chef de la rubrique sport de T-online, considère que ce transfert sonne «tout simplement faux ». «Le déménagement de l'ancien défenseur du Bayern en France est une surprise et ne semble pas bien pensé. Parce que Boateng rate une énorme opportunité», explique-t-il.

Que cherche-t-il en France ?

Pour lui, l'axial avait deux options après la fin de son aventure en Bavière : rejoindre un top club européen ou revenir au Hertha Berlin, là où tout a commencé. «Il aurait pu diriger le club en tant que leader depuis sa défense, le tout aux côtés de son demi-frère Kevin-Prince Boateng. Il aurait été un héros pour les fans berlinois et ses coéquipiers l'auraient admiré avec beaucoup de respect. Un conte de fées du football moderne aurait été possible avec les performances athlétiques appropriées», indique-t-il.

Au lieu de cela, Boateng a préféré l'OL. Incompréhensible pour notre confrère allemand. «Au lieu de cela, il se bat désormais en Ligue 1 contre Troyes, Rennes et Metz pour des points dont personne dans son pays d'origine ne se soucie vraiment», lâche-t-il avant de poursuivre. «Qu'est-ce que Boateng veut aller chercher en France ? La troupe de superstars de Paris raflera le titre de champion et la coupe nationale. Sur le plan sportif, cette nouvelle tâche ne peut guère lui plaire. Est-ce encore une question d'argent à la fin ? Pas sûr». «Que veut Boateng avec Lyon ?», s'interroge aussi Sport1. Les prochaines semaines devraient permettre de répondre à cette question...

 


 

La vidéo de départ de Maxwel Cornet

Twitter

 

 

 

Voir aussi... Le Tableau Mercat'OL // L'actu du Mercredi 1er Septembre

 

Viv

@centpourcentol

Votre webmaster depuis 2007, Gone passionné de l'OL !