L'actu du Lundi 23 Août

L'actu du Lundi 23 Août

Voir aussi... Le Tableau Mercat'OL // OL 3-3 Clermont : L'After // L'actu du Dimanche 22 Août

Officiel : Shaqiri à l’OL jusqu’au 30 juin 2024

OL.fr

L’Olympique Lyonnais est très heureux de confirmer le transfert du milieu de terrain international Suisse de Liverpool, Xherdan Shaqiri, pour un montant de 6M€ auquel pourra s’ajouter un maximum de 5M€ de bonus.

Après avoir satisfait à la visite médicale effectuée aujourd’hui à Lyon, Xherdan Shaqiri a signé un contrat de 3 ans avec l'Olympique Lyonnais, soit jusqu'au 30 juin 2024.

Agé de 29 ans et originaire du Kosovo, Xherdan Shaqiri compte 96 sélections avec l’équipe nationale suisse avec laquelle il a participé à 3 phases finales de Coupe du Monde (2010, 2014 et 2018) et 2 d’Euro (2016, 2021), éliminant la France lors des 1/8 de finales disputés le 28 juin dernier à Bucarest. Considéré comme l’un des plus grands joueurs de l’histoire du football helvète avec Alexander Frei et Stéphane Chapuisat, le milieu de terrain offensif est actuellement le meilleur buteur de la Nati lors des grands tournois internationaux (8 buts en 17 titularisations).

Expérimenté avec plus de 400 matches disputés dans 4 championnats européens (Suisse, Allemagne, Italie, Angleterre) et joueur polyvalent, pouvant évoluer sur un côté ou derrière les attaquants, Xherdan Shaqiri présente toutes les caractéristiques souhaitées par Peter Bosz. Depuis une carrière débutée en 2009/2010, l’international Suisse s’est constitué un palmarès prestigieux dans les 5 très grands clubs avec lesquels il a évolué en remportant, entre autres, 2 Champions League (Bayern en 2013, Liverpool en 2019), 7 championnats nationaux (Bâle, Bayern et Liverpool), 4 Coupes nationales (FC Bâle, Bayern), 2 Super Coupe d’Europe et 2 Mondial des Clubs.                                        

Xherdan Shaqiri vient compléter un milieu de terrain déjà expérimenté par la présence de joueurs internationaux A et Espoirs. Son arrivée, après celle du double champion d’Europe en titre Emerson, confirme que l’Olympique Lyonnais se donne les moyens, malgré un début de championnat difficile, de réaliser une grande saison en Ligue 1 et en Europa League qui demeure également un objectif.


La réaction de Shaqiri


"Je me sens très fier et très heureux car j'ai enfin signé mon contrat. Et maintenant je suis officiellement un joueur de l'OL. J'ai hâte de commencer avec l'équipe et de découvrir le club. Le stade est magnifique. Je me le suis imaginé rempli, ça va être incroyable."

 

 

La réaction de Juninho


"Cela faisait longtemps qu'on discutait avec lui. On avait besoin de ce joueur. Il va aussi nous apporter dans le vestiaire. Depuis notre première discussion, il a montré l'envie de venir chez nous. Il a fait les efforts. On est très contents. On espère qu'il sera dans le groupe le plus vite possible. C'est un compétiteur, on l'a vu durant l'Euro. Il va beaucoup de nous apporter."

 

Aulas réagit sur Twitter

 

 

L'arrivée de Shaqiri à Lyon

 

 


 

Paqueta dans l'équipe type de la journée

L'Equipe via Twitter

 


 

Ce transfert met Cornet et Aulas aux anges

Foot01.com

Le mercato de l’Olympique Lyonnais est parti pour s’emballer dans les deux sens cette semaine.

C’est tout d’abord l’arrivée de Xherdan Shaqiri qui est en train de se finaliser ce lundi, après l’accord trouvé entre les deux clubs dimanche soir pour la venue de l’international suisse de Liverpool. A un autre poste, un transfert se dessine enfin, et Maxwel Cornet pourrait bien avoir gain de cause après un gros bras de fer, même si cela n’a pas donné lieu à un clash à l'OL. En effet, l’homme de couloir ivoirien voulait depuis le début signer pour le Hertha Berlin. Problème, c’est le club anglais de Burnley qui fait surtout le forcing pour l’avoir, et a même monté son offre à 17 ME ce dimanche. Mais rien ne bouge pour l’ancien messin, qui se voit en Allemagne, et attend donc que le club de la capitale fasse l’offre qu’il faut.

Cela ne devrait pas tarder puisque Max Bielefeld, reporter pour Sky Germany, annonce que l’Atlético Madrid va rafler la mise concernant le recrutement de Matheus Cunha. Le latéral gauche est parti pour s’engager avec le champion d’Espagne, et cela contre la somme de 30 ME. Avec cet argent, le Hertha va pouvoir rehausser son offre à l’OL pour Cornet, et enfin satisfaire tout le monde. Ce jeu de chaises musicales habituel dans le mercato a aussi permis à l’OL de prendre le risque de monter à hauteur de 11 ME avec bonus pour convaincre Liverpool de céder Xherdan Shaqiri. Le départ de Cornet est en tout cas acquis à Lyon, où Emerson Palmieri a pris ses aises comme titulaire dans la foulée de son arrivée de Chelsea, signe que le mercato lyonnais a tout de même, enfin, franchi un cap ces derniers jours.

 


 

Vidéo : zoom sur Guimaraes contre Clermont

Twitter

 


 

Laborde en plan B ?

Maxifoot.fr

Avec l'arrivée actée d'Emerson Palmieri au poste de latéral gauche et celle en cours de l'ailier Xherdan Shaqiri (voir ici), l'Olympique Lyonnais a enfin donné un coup d'accélérateur à son mercato. Mais celui-ci n'est pas terminé pour autant : outre un défenseur central destiné à compenser le départ à venir de Marcelo, qui devrait résilier, l'entraîneur de l'OL, Peter Bosz, réclame en effet un avant-centre supplémentaire.

Ce n'est pas un secret, Sardar Azmoun (Zenit Saint-Pétersbourg) fait office de priorité à ce poste, mais les 15 millions d'euros réclamés par son club constituent un frein important. C'est pourquoi L'Equipe évoque ce lundi la piste menant à l'attaquant de Montpellier, Gaëtan Laborde (27 ans, 3 matchs et 2 buts en L1 cette saison), apprécié par le directeur sportif Juninho. Reste à savoir si l'Héraultais serait vraiment moins cher puisque la somme de 20 millions d'euros était récemment évoquée dans ce dossier. Déjà en passe de perdre Andy Delort pour Nice (voir brève 15h27), les Montpelliérains risquent en plus de se montrer gourmands pour lâcher l'autre fer de lance de leur attaque...

 


 

L'après-Marcelo, Juninho a une piste

Maxifoot.fr

Mis à l'écart en raison de son "comportement inapproprié", Marcelo (34 ans, 2 matchs en L1 cette saison) devrait prochainement résilier son contrat avec l'Olympique Lyonnais et laisser un vide en défense centrale. Pour compenser ce départ à venir, L'Equipe nous apprend ce lundi que l'OL a activé la piste Gaston Alvarez (21 ans), défenseur central de Boston River en Uruguay.

Si le jeune joueur a visiblement les faveurs du directeur sportif Juninho, en revanche l'entraîneur Peter Bosz se montre moins emballé car il préférerait un renfort d'expérience à ce poste. Les Gones disposent encore de 8 jours pour trouver chaussure à leur pied.

 


 

Sondage : l'OL club bien géré et ambitieux

Statista via Twitter

 


 

Arrivée de Célestino Iala en provenance du Dakar Sacré Cœur

OL.fr

L’Olympique Lyonnais informe de l’arrivée de Célestino Iala en provenance du club partenaire de l’AS Dakar Sacré Cœur.

Agé de 18 ans, le milieu de terrain a signé un contrat professionnel pour 3 saisons, soit jusqu’au 30 juin 2024. Après Ousseynou Ndiaye et Abdoulaye Ndiaye, Célestino Iala est le troisième joueur à rejoindre l’Olympique Lyonnais depuis le début du partenariat entre les 2 clubs. Ce dernier, débuté en 2015, a récemment été prolongé jusqu’en 2024.

 


 

Marcelo, attention au piège pour Lyon !

Foot01.com

Entre Marcelo et Lyon, le divorce a été brutal, mais désormais les deux camps doivent s'entendre car personne n'a rien à gagner à ce que ce clash entre l'OL et le défenseur brésilien s'éternise.

Il y a presque une semaine, après la débandade lyonnais à Angers, l’OL avait annoncé officiellement la mise à l’écart de Marcelo. « L’Olympique Lyonnais informe qu’à la suite de sa défaite à Angers et de l’analyse qui en a été faite par les parties prenantes de la Direction sportive et son entraîneur Peter Bosz, il a été décidé que son joueur Marcelo prendrait part à compter de ce jour aux séances d’entraînements du groupe PRO 2 composé par ailleurs de nombreux autres joueurs sous contrat professionnel et dirigé par Gueida Fofana et Jérémie Bréchet, sous la supervision permanente de Peter Bosz et de son staff ». Comme on pouvait le lire, le club rhodanien, évidemment très bien conseillé sur le plan juridique, avait bien fait comprendre que le groupe Pro 2 où était envoyé le défenseur brésilien comprenait d’autres joueurs professionnels et que Peter Bosz était le patron de tout cela. Car s’il s’agit clairement d’une sanction qui ne porte pas son nom, il est évident que Jean-Michel Aulas sait que Marcelo a lui aussi un avocat et que ce dernier défendra fermement les intérêts du footballeur brésilien.

L'OL et Marcelo, un divorce à l'amiable en cours de finalisation ?

Sur le site Olympique-et-Lyonnais.com, un avocat spécialisé souligne les dangers de cette procédure pour l’OL. « Soit le contrat de travail est suspendu car Marcelo a fait une faute grave, dans ce cas-là, il ne jouera dans deux aucune des deux équipes, soit elle ne l’est pas suffisamment et vous le faites jouer en National 2, mais il ne faut pas à ce moment-là que ça soit considéré comme une double sanction. Normalement, il doit s’exercer avec le groupe de Peter Bosz. Cette punition ne peut pas durer éternellement. Si vous l’envoyez en réserve pour son comportement, vous ne pouvez pas le sanctionner une deuxième fois pour les mêmes faits en rompant son contrat. C’est toute la nuance », explique Maître Vincent Durand. Bien évidemment, si l’on en croit les rumeurs qui circulent du côté du Groupama Stadium, l’Olympique Lyonnais et Marcelo négocient actuellement un accord pour une fin de contrat anticipée afin que le défenseur puisse rejoindre un autre club.

 


 

Lyon a eu la poisse, Walid Acherchour rassure les fans

Footradio.com

L’OL n’y arrive pas en ce début de saison en Ligue 1. Les Gones n’ont pu faire mieux que match nul face à Clermont ce dimanche après-midi.

Les supporters de l’OL ont pas mal de raisons de se montrer inquiets par la forme actuel de leur club. Ce début de saison ne se passe pas comme prévu et les hommes de Peter Bosz n’ont toujours pas connu le succès après trois journées. Si les deux premiers matchs étaient ratés, ce troisième face à Clermont ce dimanche n’aura pas totalement déçu. C’est en tout cas l’avis de Walid Acherchour, qui sait que la prise de risques fait partie du jeu prôné par Peter Bosz.

“Il y a eu de très belles choses contrairement à Angers où Brest”

Sur son compte Twitter, le consultant a donné son avis après ce nouveau faux pas lyonnais. “Même si le résultat est mauvais, va falloir bien dissocier les deux premiers matchs de Lyon à celui d’aujourd’hui. Il y a eu de très belles choses contrairement à Angers où Brest même si il va falloir toujours se renforcer à des postes clés avant la fin du mercato. On ne peut pas reprocher la fin de match à Peter Bosz, il est habitué et surtout il cultive les matchs ping-pong de Bundesliga. Les occasions de 3vs2, 4vs2.. l’OL les a eues à plusieurs reprises pour tuer le match à 3-1 ou même à 3-2. L’approche n’était pas mauvaise”, a notamment indiqué Walid Acherchour, qui veut voir du positif pour les Gones.

 


 

Paqueta ailier droit, c’est un grand oui

Footradio.com

Malgré le nouvel échec subi contre Clermont dimanche en Ligue 1 (3-3), l’Olympique Lyonnais a quand même eu quelques motifs de satisfaction.

Certes, le club rhodanien n’a toujours pas gagné cette saison en championnat. Certes, l’OL est seizième de la L1, un petit point au-dessus de la zone rouge après trois journées. Oui, mais voilà, une semaine après la déroute subie à Angers et tous les changements qui en ont découlé, l’équipe de Peter Bosz a affiché un tout autre visage contre Clermont dimanche au Groupama Stadium. Si le résultat nul final n’est pas celui espéré, surtout que Lyon gagnait 3-1 jusqu’à la 79e minute de jeu, le contenu a rassuré les suiveurs des Gones. Puisque certains joueurs ont particulièrement brillé. Outre Moussa Dembélé, auteur d’un doublé, Lucas Paqueta a lui aussi régalé le public lyonnais. Sur un poste inhabituel d’ailier droit, le milieu brésilien a marqué des points, comme l’explique Wiloo.

« Paqueta joue pour deux »

« Contre Clermont, on a vu beaucoup d’éléments positifs. Mettre Paqueta ailier droit, c’était un très bon choix de Peter Bosz. C’est la première fois qu’on voit le Brésilien sur cette position depuis son arrivée à l’OL. Lyon manque de qualités dans cette zone. Mais ce choix Paqueta a payé. À la fois offensivement, car c’est un joueur qui occupe beaucoup de zones différentes : il colle à la ligne, il décroche pour construire, puis il finit dans la surface. La meilleure expression de cette idée, c’est le but du 3-1. Paqueta joue pour deux. Il a pas mal de volume de jeu. D’ailleurs, sa sortie a coûté très cher à l’OL. Il n’est pas un pur ailier, mais il peut aider à faire le liant entre le milieu et l’attaque. Il peut faire beaucoup plus. Il est capable d’éliminer son vis-à-vis. Dans ce dispositif, il était aussi important dans la phase sans ballon. C’est le meilleur presseur de l’équipe, avec Caqueret. Il a été très efficace dans le pressing. En plus, le fait de le mettre en ailier droit, ça permet à Lyon d’avoir Guimaraes, Caqueret et Aouar au milieu. Et c’est le Top 4 de l’OL en ce moment », a expliqué le Youtubeur, qui sait que Paqueta ne restera pas longtemps en attaque, sachant que l’OL va recruter Xherdan Shaqiri pour occuper ce poste d’ailier droit.

 


 

Des « pitres arrogants », Lyon scandalise

Foot01.com

À l’occasion du nouveau match nul de l’Olympique Lyonnais contre Clermont dimanche en Ligue 1 (3-3), le public du Groupama Stadium a sifflé ses joueurs. Une réaction qui ne plaît pas à tout le monde...

En ce début de saison, le public lyonnais est un peu versatile. Après avoir mis la pression sur le groupe de Peter Bosz avant la troisième journée de championnat, via une banderole au centre d'entraînement, les ultras se sont rapidement enflammés dans les tribunes du Groupama Stadium face à Clermont. Lors d’une première période parfaitement menée, avec un tableau d'affichage à 3-1, grâce notamment à un magnifique but de Paqueta, l’OL a parfaitement été soutenu par son public. Mais en fin de match, les sifflets ont commencé à revenir à Lyon. Entre l’entrée en jeu de Thiago Mendes et la remontada finale de Clermont (3-3), les fans des Gones ont fini par craquer. Ce qui n’a pas plu à Bertrand Latour : « Les sifflets au Groupama... C'est nul. Je peux comprendre la frustration, mais le match est spectaculaire, des jolis buts. Quelle mentalité en bois ».

« On a surtout vu des pitres devant »

Sous ce tweet, les commentaires ont fusé, et notamment chez les collègues du journaliste de La Chaîne L’Equipe. À commencer par Mathieu Grégoire, qui n’a pas hésité à aller dans le sens des Lyonnais. « Bah en seconde période, on a surtout vu des pitres devant. On parle pas de l'Estac ou de Metz, mais d'une équipe à gros budget qui vise le podium, avec des joueurs qui se voient dans des grands clubs européens. Le déchet et l'égoïsme en seconde période sont juste ahurissants. Et y a des mecs qui défendent pas. Et combien de fois on l'a vu ce scénario ces dernières années, avec le mec de l'OL qui croque et le retour tambour battant de l'adversaire. Dix fois, vingt fois ? », a lancé le correspondant à Marseille.

Même constat pour Florian Gazan. « Un manque de sérieux et une forme d'arrogance coupable, tu passes de 3 points promis à 1 seul. Ça c'est un problème de mentalité, celui dont parlait Bosz. Ce n'est pas la première fois ! Les saisons précédentes combien de fois c'est arrivé ? Boulard je sais pas mais pointe d'arrogance », a lâché le journaliste de RTL, qui comprend parfaitement le ras-le-bol des ultras lyonnais en cette période de crise.

 


 

Thiago Mendes s'éloigne de Flamengo, Burnley retente sa chance pour Cornet, retour de la rumeur Samuel Gigot

Twitter

 

 

 

 

 

Voir aussi... Le Tableau Mercat'OL // OL 3-3 Clermont : L'After // L'actu du Dimanche 22 Août

 

Last modified on lundi, 23 août 2021 22:46