L'actu du Lundi 2 Août

L'actu du Lundi 2 Août

Voir aussi... Le Tableau Mercat'OL // L'actu du Dimanche 1er Août

Réunion Flamengo-OL pour Thiago Mendes

Footmercato.net

Flamengo débarque à Lyon. UOL Esporte explique que Marcos Braz et Bruno Spindel, deux dirigeants du club carioca, ont rendez-vous ce lundi avec le directeur sportif de l'Olympique Lyonnais Juninho pour avancer sur le dossier Thiago Mendes (29 ans).

Le Mengão, qui doit percevoir un pourcentage sur le transfert de Jean Lucas (23 ans) de l'OL à l'AS Monaco, espère toujours pouvoir obtenir la venue du milieu de terrain sous la forme d'un prêt gratuit avec option d'achat.

 


 

Juninho officialise le départ de Jean Lucas, Thiago Mendes sur le départ

Foot-sur7.fr

Le mercato de l’ OL n’en finit plus de s’enflammer depuis plusieurs semaines. Très actif dans le sens des départs, après le transfert de Melvin Bard à l’OGC Nice et la très probable vente de Maxwell Cornet, c’est désormais le milieu relayeur Jean Lucas qui s’apprête à faire ses valises de Lyon. Alors que les rumeurs l’envoyant à l’AS Monaco prenaient de l’ampleur depuis plusieurs semaines, le transfert a été officialisé par le directeur sportif Juninho lors d’un entretien accordé au journal Le Progrès. Arrivé au Parc OL il y a deux ans en provenance de CR Flamengo, le Brésilien était prêté au Stade Brestois la saison passée.

Pressenti depuis plusieurs jours pour rejoindre le Rocher, après un prêt au Stade Brestois cette saison, le milieu relayeur brésilien Jean Lucas va bien quitter l’Olympique Lyonnais, et c’est son directeur sportif Juninho qui l’affirme. Lors d’un entretien accordé au journal local Le Progrès, l’ancien joueur de l’ OL a déclaré "Jean Lucas devrait partir lundi pour Monaco". Le club rhodanien pourrait récupérer près de 11 millions d'euros dans la transaction. Arrivé en 2019 en France, le Brésilien de 23 ans a peiné à convaincre les dirigeants lyonnais, qui le prêtent au Stade Brestois la saison suivante. Fort d’une belle marge de progression, l’AS Monaco s’était positionné pour l’enrôler, à trois ans de la fin de son contrat. Lors de cet entretien, Juninho a aussi confirmé la mise sur le marché des transferts d’un autre Brésilien.

Thiago Mendes proche d’une vente

Le directeur sportif lyonnais a également évoqué le cas de Thiago Mendes, qui est courtisé par le club bresilien de Flamengo depuis plusieurs jours. "Il est officiellement sur la liste des transferts", a annoncé Juninho, qui va s’entretenir avec les représentants du club brésilien aujourd’hui pour s’accorder sur une vente rapidement.


 


 

Vidéo : Lucas Paqueta de retour à l'entraînement !

OL.fr

Engagé avec le Brésil pour la Copa America durant le début de l’été, Lucas Paqueta a fait son retour au Groupama OL Training Center de Décines.

Il a retrouvé le sourire. Finaliste malheureux il y a trois semaines d'une Copa América très réussie sur le plan personnel, Lucas Paqueta était tout heureux de retrouver sa deuxième maison. Après quelques jours de vacances bien méritées de l’autre côté de l’Atlantique, le milieu de terrain brésilien a redéposé ses bagages à Décines ce dimanche. Il a effectué une première séance seul au lendemain du dernier match amical à Porto de ses coéquipiers avant de les retrouver ce lundi matin. Celui qui a pris le numéro 10 de l’OL durant l’intersaison a disputé la totalité de l’entraînement du jour avec le restant du groupe. Déjà très en forme, Lucas Paqueta n’a pas caché son bonheur, ni sa détermination à retrouver le rythme le plus vite possible pour postuler à une convocation de Peter Bosz.

 


 

Ricardo Horta toujours ciblé ?

Maxifoot.fr

L'hiver dernier, l'Olympique Lyonnais pensait à l'attaquant de Braga Ricardo Horta (26 ans, 49 matchs et 15 buts toutes compétitions pour la saison 2020-2021) pour éventuellement compenser un départ de Memphis Depay, finalement parti pour le FC Barcelone au terme de son contrat en juin. Toujours à la recherche d'un remplaçant pour le Néerlandais, le club rhodanien étudie encore le profil de l'international portugais, d'après les informations du quotidien régional Le Progrès ce lundi.

Pour le moment, les Gones n'ont pas réalisé une offre concrète pour Horta, mais le staff rhodanien se montre séduit par ses qualités. Sous contrat jusqu'en juin 2024 avec la formation lusitanienne, le natif d'Almada pourrait faire l'objet d'un transfert à plus de 14 millions d'euros sur ce mercato d'été.

 


 

Andersen rejoint Vieira à Crystal Palace ! (officiel)

Onzemondial.com

Joachim Andersen vient officiellement de quitter l'Olympique Lyonnais en signant pour Crystal Palace.

Patrick Vieira se renforce ! De retour sur un banc à Crystal Palace, le technicien français vient tout juste d'enregistrer une recrue de poids en Angleterre, en la personne du défenseur danois Joachim Andersen. Prêté l'an passé à Fulham par l'Olympique Lyonnais, il n'était plus réellement désiré dans le Rhône et prend donc la direction de la Premier League contre un chèque avoisinant les 17,5 millions d'euros, ce à quoi pourraient s'ajouter 2,5 millions de bonus. Pour rappel, Jean-Michel Aulas avait déboursé 24 millions d'euros hors bonus pour l'attirer dans ses filets en 2019.

 


 

Cherki sort les muscles avant la reprise

Onzemondial.com

En affichant un joli visage face à Porto malgré la défaite de l'OL, Rayan Cherki postule plus que jamais à une place de titulaire pour débuter la saison face à Brest ce samedi.

Il est attendu au tournant cette saison. Alors qu'il soufflera sa 18e bougie le 17 août prochain, Rayan Cherki sera sans aucun doute la grande attraction des Gones pour ce nouvel exercice. L'an dernier, il avait pris part à 31 rencontres toutes compétitions confondues pour quatre buts et quatre passes décisives, mais seulement huit titularisations. Sous les ordres de Peter Bosz, tout laisse à croire qu'il devrait prendre de l'importance au fil des rencontres, avec pourquoi pas une place d'entrée face à Brest pour la première journée de la saison ce week-end.

C'est en tout cas ce que laisse croire sa dernière performance sous le maillot des Gones. Face au FC Porto, alors que l'OL sombrait durement sur le score de 5-3, il était l'une des rares satisfactions de ce dernier match. Plus en dedans lors des précédentes rencontres, le Lyonnais de naissance a été l'un des plus en vue. Plus appliqué, moins brouillon, il a été un véritable poison pour ses adversaires. Lors de ses précédentes prestations, il avait trop cherché à faire la différence seule. Une bonne remise en question à une semaine du coup d'envoi d'une nouvelle saison qu'il souhaite marquer de son empreinte. De plus, Karl Toko-Ekambi, l'un de ses concurrents directs, a certes marqué, mais a surtout raté, dont un but quasi tout fait offert justement par Rayan Cherki.

Remplaçant face au Sporting Portugal, il était titulaire contre Wolfsburg, Villarreal et donc le FC Porto. Adepte des jeunes, Peter Bosz n'hésitera pas à le lancer d'entrée pour la première journée. Avide de temps de jeu, Rayan Cherki voudra marquer des points dès le début de la saison. À lui de prouver qu'il pourrait bien être l'une des armes offensives numéro un de son équipe.

 


 

Jean Lucas sacrifié, les supporters peuvent rager

Footradio.com

L’Olympique Lyonnais se montre plutôt discret depuis le début du mercato estival. Le club rhodanien essaye néanmoins de réaliser quelques ventes.

L’OL a été impacté comme beaucoup de clubs par la crise sanitaire et la crise des droits tv. Les investissements sont donc plus durs à réaliser pour les Rhodaniens. Cependant, la direction des Gones ne compte pas se laisser abattre et espère bien se renforcer. Mais pour cela, il faudra vendre. Memphis Depay est parti libre au Barça quand Joachim Andersen a rejoint Crystal Palace contre 17,5 millions d’euros. Prochain sur le départ ? Jean Lucas, qui va prendre la direction de l’AS Monaco. Un départ regretté par certains fans et observateurs de l’OL. A ce sujet, Hugo Guillemet en sait plus.

“Ça vient de plus haut évidemment”

Sur son compte Twitter, le journaliste a en effet donné ses informations sur ce sujet. “Le directeur sportif (qui l’avait recruté à Flamengo et s’était embrouillé avec Garcia à son sujet) comme P.Bosz (qui lui trouvait toutes les qualités requises pour son style de jeu) comptaient beaucoup sur lui cette saison. Ça vient de plus haut évidemment, et le joueur est d’accord depuis presque 2 mois avec Monaco comme on l’avait écrit dans L’Equipe. Il part (et il veut partir) parce que les joueurs à vendre à son poste (Aouar, Mendes) ne sont pas partis”, a notamment indiqué Hugo Guillemet, qui devrait-là éclairer certains fans lyonnais.

 


 

Lyon 1950 annonce son retour en tribune

Twitter

 


 

Combien ça coûte de recruter Emerson Palmieri (Chelsea) ?

Sportune.fr

L’OL s’offrira-t-il un double champion d’Europe, nations et clubs, en titre ? Le club des Gones y songerait, selon une information de Foot Mercato, qui évoque l’intérêt pour le profil d’Emerson Palmieri, joueur des Blues de Chelsea et de la Squadra Azzura, sacré à Wembley. A la différence de Jorginho, doublement titré comme lui, Emerson est moins sollicité, pour jouer sur le terrain.

L’Olympique Lyonnais pourrait alors offrir du temps de jeu qui manque, au latéral gauche de 26 ans. Lequel est arrivé à Londres à l’hiver 2018, depuis l’AS Rome, moyennant une indemnité sur le transfert, à 20 millions d’euros. Valorisation que l’Italo-brésilien n’a plus désormais, sur le mercato. Quoiqu’à son sujet, les estimations divergent largement, entre la plateforme Transfermarkt qui le donne à 14 millions d’euros et l’Observatoire du football, pour qui il vaut plus modestement, de 2 à 4 millions d’euros. Sebastien Denis, pour Foot Mercato, précise ne pas connaître le montant souhaité par le board de Chelsea.

Emerson Palmieri est à un an de la fin de son contrat avec Chelsea

Emerson a paraphé un contrat sur trois ans et demi avec les Blues, au mois de janvier 2018. Il gagne l’équivalent de 225 000 euros brut mensuels, que l’Olympique Lyonnais devra a minima compenser. A moins d’un an de l’échéance de son bail, le joueur est sur le départ, mais l’OL n’est pas le seul sur le dossier, ailleurs dans le football européen.

 


 

L'OL s'intéresserait à Alessandro Florenzi

Footmercato.net

Et si Alessandro Florenzi (30 ans) revenait finalement en Ligue 1 ? Pourtant auteur d'une saison pleine avec le Paris Saint-Germain (45 matches, 2 buts et 2 passes décisives, toutes compétitions confondues), le latéral droit italien est retourné à l'AS Roma cet été, à l'issue de son prêt. Cependant, le vainqueur de l'Euro 2020 n'entrerait pas dans les plans de José Mourinho avec les Giallorossi et chercherait à quitter le club comme l'informe la Gazzetta dello Sport, ce dimanche.

Et l'Olympique Lyonnais serait intéressé pour faire venir l'ancien Parisien dans ses rangs. Alors que l'actuel titulaire sur l'aile droite, Léo Dubois, sera le nouveau capitaine des Gones, Juninho et la direction lyonnaise aimerait trouver une nouvelle doublure à ce poste, après le retour de prêt de Mattia De Sciglio à la Juve et un Malo Gusto (18 ans) encore en manque d'expérience. Cependant, la Fiorentina suivrait également de près la situation de Florenzi, notamment en raison du probable départ de Pol Lirola vers l'Olympique de Marseille. Après sa bonne saison réalisée au PSG, l'international italien ne manque pas de prétendants.

 


 

Bosz admet avoir "besoin de temps" avec l'Olympique Lyonnais

Eurosport.fr

LIGUE 1 - Nouvel entraîneur de Lyon, le Néerlandais Peter Bosz a admis "avoir besoin de temps" pour que son équipe applique totalement ses ambitieux principes offensifs et joue à nouveau les premiers rôles en championnat.

Vous aviez joué en France à Toulon au tournant des années 1990. Avant de devenir entraîneur de l'OL cet été, que connaissiez-vous de la Ligue 1 contemporaine et de Lyon en particulier ?
Peter Bosz : "J'ai bien sûr suivi les clubs français évoluant en coupes d'Europe avec l'Ajax notamment, avec qui nous avions affronté Lyon en demi-finale de la Ligue Europa en 2017 (4-1, 1-3). Je suivais quand même l'OL, qui est l'un des grands clubs français même si cela fait presque dix ans sans titre."

Comment trouvez-vous l'effectif actuel ?
P.B : "Depuis les premiers contacts, pendant mes vacances, nous avons bien étudié l'OL. J'ai vu pas mal de matches de la saison dernière. Je dois mettre cela en relation avec le jeu que l'on veut proposer avec le club. Cela fait cinq semaines maintenant et cela ne fait pas beaucoup de temps pour préparer le championnat. Quelques joueurs sont partis et aucun n'a été recruté depuis mon arrivée. Je commence à mieux connaître les joueurs et nous mettons en place une manière de jouer qui puisse plaire aux supporters mais aussi pour avoir des succès. Il faut associer les deux. Les supporters veulent les deux et moi aussi. Nous avons besoin de temps pour mettre les deux en place. Car il n'est pas facile de jouer offensif, de manière attractive et dominatrice tout en ayant des résultats positifs."

Durant la pré-saison, Lyon a concédé beaucoup de buts... Partagez-vous ce constat ?
P.B : "Absolument, mais je ne regarde pas que les résultats. Contre Porto (défaite 5-3), c'était bien mieux que face au Sporting (défaite 3-2) contre qui c'était très mauvais. Contre Porto, nous prenons trois buts tout à la fin après de nombreux changements de part et d'autre. Nous ne sommes pas aussi bien organisés que souhaité. J'ai besoin de temps. Notre effectif n'est pas totalement équilibré sur nos trois lignes et il faut travailler sur chacune d'entre elles."

Quel regard portez-vous sur cette pré-saison ?
P.B : "Je suis un nouvel entraîneur à Lyon. Je dois découvrir beaucoup de choses et avant tout mes joueurs. Je dois les connaître de mieux en mieux mais aussi le club et les gens qui y travaillent. C'est difficile. Il y a la langue. Il me faut travailler encore sur le français que je veux améliorer le plus vite possible pour bien communiquer avec tout le monde. Cela coûte beaucoup d'énergie mais c'est intéressant."

Comment jugez-vous les capacités de vos joueurs à s'adapter à vos principes de jeu ?
P.B : "Je comprends bien que ce que je demande n'est pas facile car le jeu offensif est difficile. Si on fait une faute face au pressing en défense avec du jeu offensif, cela se voit tout de suite. Si on joue compact devant le but adverse et si on commet une erreur plus haut dans le jeu, qu'il y a du monde derrière le ballon, c'est moins grave. Le président (Jean-Michel Aulas) m'a demandé d'avoir un jeu offensif et attractif. Nous travaillons là-dessus et les joueurs doivent suivre et apprendre. Ils essayent et déjà je vois que nous progressons sur le plan physique car si on joue offensivement, il faut travailler athlétiquement de manière différente, avec des petits sprints et beaucoup d'intensité. Je comprends bien que cela va être un peu long".

Comme à l'Ajax, le centre de formation de l'OL est très important et a souvent modelé des attaquants de talent. Des jeunes issus de la formation lyonnaise peuvent-ils entrer dans votre organisation ?
P.B : "Absolument. Contre Porto, nous avons joué avec quatre joueurs de 18 ans. Cela démontre que l'+Académie+ est source de talents. Et encore, nous ne les avons pas tous pris. Et j'aime ça. Quand les joueurs démontrent leurs qualités et la bonne mentalité, ils jouent. Tout en sachant que l'on ne peut pas être constant dans la performance sur toute la saison. Mais je suis très content de Malo Gusto ou Castello Lukeba, qui jouent bien. Et si c'est le cas, ils sont sur le terrain".

Quelles sont les ambitions de l'OL cette saison ?
P.B : "Il est impossible pour l'instant de déterminer des objectifs précis. Il est trop tôt. Pour nous situer, j'ai besoin de mieux connaître les forces en présence du championnat..

 


 

Youssouf Koné à l’Estac, une «piste sérieuse»

lest-eclair.fr

Yasser Larouci, arrivé la semaine dernière, ne devrait pas être le seul latéral gauche à rejoindre l’Estac. Les dirigeants troyens ont activé la piste menant à Youssouf Koné, comme dévoilé ce lundi par le site « Olympique et Lyonnais ». « C’est une piste sérieuse, nous confie un membre de l’entourage du joueur de 26 ans. Et puis c’est François Vitali qui l’avait fait venir du Mali au LOSC (en 2013, NDLR)… »

Koné appartient à l’Olympique lyonnais, qui l’avait prêté en septembre dernier à Elche (D1 espagnole, 3 matches), puis à Hatayspor (D1 turque, 6 matches), où vient à peine de signer Dylan Saint-Louis…

Recruté à Lille par… François Vitali

De retour dans le Rhône après des ceux prêts en demi-teinte, le Malien ne rentre pas dans les plans du nouvel entraîneur Peter Bosz. En quête de temps de jeu, Koné pourrait donc rebondir à l’Estac, qui a bien besoin d’un autre latéral gauche, d’autant plus si Laurent Batlles veut aligner cinq véritables défenseurs, comme face à Bordeaux samedi dernier (1-1).

Youssouf Koné est arrivé à Lille en 2013, en provenance de l’académie Jean-Marc Guillou à Bamako. Le milieu troyen Rominigue Kouamé avait effectué le même chemin en 2016. Ces deux-là avaient été recrutés par l’actuel directeur sportif troyen François Vitali, qui était alors en charge du développement sportif lillois. Le défenseur international malien (17 sélections) a signé son premier contrat pro en 2015 avant d’être prêté à Reims (2017-2018).

Mais il explose vraiment lors de la deuxième partie de saison 2018-2019, après le départ du titulaire Ballo-Touré à Monaco. Ses qualités de percussion tapent dans l’œil des recruteurs de l’OL, qui l’attirent l’été suivant. Mais la marche est trop haute et il se blesse au genou en décembre 2019.

S’il vient à l’Estac, Youssouk Koné pourrait reprendre le fil de sa carrière.

 


 

Jean Lucas signe à Monaco, Youssouf Koné prêté à Troyes

Twitter

 


 

Transfert de Jean Lucas à l’AS Monaco

OL.fr

L’Olympique Lyonnais informe du transfert de son milieu de terrain Jean Lucas à Monaco pour un montant de 12 M€, dont 1M€ de bonus, ainsi qu’un intéressement de 15% sur une éventuelle plus-value future.

Arrivé en juin 2019 en provenance de Flamengo pour 8 M€, le milieu de terrain brésilien a disputé 25 rencontres toutes compétitions confondues avec l’Olympique Lyonnais (3 buts) avant d’être prêté à Brest, sans option d’achat, lors de lors de la deuxième partie de saison 2020/2021. Dès son retour au club lors de la reprise du groupe professionnel le 1er juillet dernier, Jean Lucas a exprimé à ses dirigeants sa volonté de rejoindre l’AS Monaco.

L’Olympique Lyonnais, pourvu de nombreux milieux de terrain actuellement dans son effectif, a accédé à la demande de Jean Lucas dont le départ libère ainsi une place d’extra-communautaire dans le groupe dirigé cette saison par Peter Bosz.

L’OL souhaite une bonne continuation à Jean Lucas à l’AS Monaco qui entamera, à 23 ans, sa troisième saison en Ligue 1.

 


 

Youssouf Koné prêté à Troyes

Lequipe.fr

Peter Bosz, le coach de l'OL, ne comptant pas sur lui, Youssouf Koné va être prêté un an sans option d'achat à Troyes.

Youssouf Koné, sur lequel Peter Bosz ne comptait plus, va se relancer en Ligue 1. Troyes a jeté son dévolu sur le latéral gauche lyonnais. Koné y sera finalement prêté sans option d'achat. L'annonce devrait intervenir mardi.

Placé avec le groupe de N2, déjà prêté à Elche puis Hatayspor, l'an passé, il n'avait plus d'avenir à l'OL. Le Malien retrouve François Vitali, le directeur sportif troyen, qui l'avait recruté... à Lille en 2013.

 

 

Voir aussi... Le Tableau Mercat'OL // L'actu du Dimanche 1er Août

 

Last modified on lundi, 02 août 2021 22:41