L'actu du Mardi 20 Juillet

L'actu du Mardi 20 Juillet

 Voir aussi... Le Tableau Mercat'OL // L'actu du Lundi 19 Juillet

Mercato OL : les deux priorités de Peter Bosz

Footmercato.net

L'Olympique Lyonnais découvre avec bonheur le style Peter Bosz. Le technicien néerlandais, ravi de ses premiers pas chez les Gones, attend deux renforts spécifiques.

Les débuts de l'ère Peter Bosz sont plutôt réussis du côté de l'Olympique Lyonnais. Outre les succès convaincants en amicaux, le style pratiqué et la place laissée aux jeunes promettent. Le technicien néerlandais, séduit par la qualité présente chez les Gones, attend néanmoins deux renforts prioritaires cet été.

Le premier, on le connaît depuis plusieurs semaines maintenant. Il s'agit d'André Onana (25 ans). Le portier international camerounais, qu'il a déjà eu sous ses ordres du côté de l'Ajax Amsterdam, est d'accord pour rallier le Groupama Stadium. Mais il reste encore à convaincre le club néerlandais.

Bosz veut aussi un attaquant d'envergure

Le second, L'Équipe nous en dit un peu plus ce mardi. Le coach de l'OL a, selon le quotidien sportif, demandé à son directeur sportif Juninho, «un attaquant d'envergure». Aucun nom n'a filtré et ce dossier s'annonce délicat, les valeurs sûres à ce poste étant des perles rares.

Désireux de satisfaire son nouvel entraîneur cet été, le Brésilien devra d'abord dégraisser l'effectif lyonnais, assez conséquent. Les noms de Houssem Aouar, Joachim Andersen, Thiago Mendes ou encore Youssouf Koné et Maxwel Cornet sont notamment évoqués. La feuille de route est tracée.

 


 

Lyon vend 0,6% de son capital à certains joueurs

Foot01.com

Il y a quelques mois, Jean-Michel Aulas avait proposé aux joueurs de compenser des baisses salaires en échange d'actions d'OL Groupe. L'Olympique Lyonnais a dévoilé les détails financiers de ce deal.

En début d'année 2021, face au marasme traversé par Lyon, mais également par la totalité des autres clubs de Ligue 1, Jean-Michel Aulas avait proposé aux joueurs, joueuses et membres du staff de l’OL de convertir en actions d’OL Groupe une partie de leur rémunération représentant entre 5 et 25% du salaire pour la période du février à juin. Et ce lundi, le club rhodanien a communiqué le résultat financier de cette opération, même si l’Olympique Lyonnais n’a évidemment pas dévoilé qui étaient les joueurs et joueuses concernés et ce qu’ils avaient accepté d’investir.

« OL Groupe annonce la réalisation d’augmentations de capital ayant permis aux acteurs sportifs professionnels (joueurs, joueuses, staffs, encadrement) de convertir en actions d'OL Groupe une partie de leur rémunération (mois de février à juin inclus). Le groupe remercie vivement les acteurs sportifs qui ont participé à ces opérations, témoignant leur engagement dans l’avenir sportif et économique de l’Olympique Lyonnais et permettant au groupe d’améliorer sa position de trésorerie et de renforcer ses fonds propres. L’opération a été réalisée via trois augmentations de capital (...) Les augmentations de capital ont été souscrites auprès d’un cercle restreint d’investisseurs constitué de joueurs et joueuses professionnels, ainsi qu’une partie du staff et du personnel d’encadrement des équipes professionnelles masculine et féminine de l’Olympique Lyonnais, agissant pour compte propre (...)  L’Opération a donné lieu à l’émission au total de 363 483 actions nouvelles d’une valeur nominale de 1,52 euros, pour un montant global de souscription de 827 085,57 euros, prime d’émission incluse, représentant 0,62 % du capital social post opération. Les fonds levés permettront à OL Groupe d’améliorer sa position de trésorerie et de renforcer ses fonds propres », précise OL Groupe dans un communiqué.

 


 

Vidéo : Les premiers entrainements à Murcie

Twitter

 


 

Du mouvement à Lyon, mais pas dans le bon sens !

Foot01.com

Dans son édition du jour, le journal L’Equipe fait le point sur le mercato des clubs de Ligue 1 et Lyon fait partie des écuries les moins actives.

Au contraire du PSG, de Marseille ou encore de Rennes et de Nice, l’Olympique Lyonnais peine à véritablement lancer son mercato. Pour le moment, les Gones de Juninho et de Jean-Michel Aulas se sont contentés de recruter deux joueurs libre avec le latéral gauche Henrique Silva et le défenseur central Damien Da Silva. Pour l’heure, c’est un peu léger pour faire rêver les supporters d’autant que dans le sens des départs, Memphis Depay a fait ses valises. Mais pour le quotidien national, il se pourrait que cette tendance très calme se poursuive à Lyon, qui n’a pas prévu de faire valser les billets dans les prochaines semaines.

« En difficultés financières, Lyon ne fera certainement pas de folies lors de ce mercato. L'absence de qualification pour la Ligue des champions a marqué un coup d'arrêt. Juninho a opté pour des solutions moins, voire pas du tout, onéreuses » évoque le média, pour qui il devrait en revanche y avoir du mouvement dans le sens des départs à l’Olympique Lyonnais. « L'heure semble donc plutôt aux départs. L'OL a laissé partir cinq joueurs pour le moment pour un total de 3 M€. Et parmi ces départs, celui de Melvin Bard, jeune promesse lyonnaise, qui n'a pas ravi les supporters rhodaniens ». Selon toute vraisemblance, Houssem Aouar fera également ses valises. Courtisé par la Juventus Turin il y a un an, l’international tricolore est désormais la cible de plusieurs clubs de Premier League. Sur le côté gauche, Maxwel Cornet a aussi de grandes chances de partir. L’international ivoirien aimerait rejoindre le Hertha Berlin tandis que l’OL a fixé son prix à hauteur de 13 ME sur le marché des transferts.

 


 

Avec Gusto et Lukeba, Peter Bosz a de l’or dans les mains

Footradio.com

Peter Bosz a récemment repris les rênes de l’Olympique Lyonnais. L’ancien coach de l’Ajax Amsterdam va devoir trouver les bonnes solutions pour faire passer un cap à son groupe.

L’Olympique Lyonnais a connu une énorme désillusion en fin de saison dernière. Le club rhodanien n’a en effet pas réussi à se qualifier pour la Ligue des champions. Moindre mal tout de même, une présence en Ligue Europa, qu’il ne faudra pas galvauder. Pour cela, Peter Bosz aura besoin de pouvoir compter sur un groupe de qualité et prêt pour faire face à une concurrence féroce en Ligue 1. Heureusement pour le Néerlandais, il pourrait s’appuyer sur l’éclosion de certains jeunes, comme Malo Gusto et Castello Lukeba. Amaury Barlet en a dit plus sur le profil des deux joueurs.

“Jouer dans la densité du milieu, où il avait du déchet, lui a permis de s’affiner

Lors d’un entretien accordé à L’Equipe, le spécialiste a indiqué : “Malo Gusto, ça a été dur pour lui d’accepter son repositionnement. Mais quand il a compris qu’il avait les qualités des latéraux modernes, il a foncé. Jouer dans la densité du milieu, où il avait du déchet, lui a permis de s’affiner. (Sur Lukeba) Il a connu le cursus foot et futsal, il a développé toutes ces années cette vitesse dans la prise d’informations et dans les prises de décision. Il était obnubilé par sa volonté de casser des lignes, balle au pied ou avec la passe”. De quoi rassurer les fans lyonnais sur le talent de Gusto et Lukeba, qui pourraient bien avoir leur mot à dire la saison prochaine.

 


 

Bard après Gouiri, trop c’est trop à Lyon

Foot01.com

Vendredi soir, l’OL a officialisé à la surprise générale le départ de Melvin Bard à l’OGC Nice pour seulement 3 ME.

Les supporters de l’Olympique Lyonnais n’en revenaient pas, eux qui espéraient voir Melvin Bard exploser sous les couleurs rhodaniennes cette saison. Remplaçant aux yeux de Rudi Garcia l'an passé, l’international espoirs français a bel et bien été vendu par Juninho pour la modique somme de 3ME à un rival, l’OGC Nice de Christophe Galtier. Rien ne permet d’affirmer que Melvin Bard s’imposera comme une valeur sûre de Ligue 1 au poste de latéral gauche mais aux yeux de nombreux supporters de l’OL, l’erreur de la direction sportive est claire et nette, un an seulement après avoir vendu Amine Gouiri chez les Aiglons pour moins de 10 ME alors qu’il en vaut désormais plus du double.

Interrogé par Foot Mercato, un proche de l’Olympique Lyonnais confirme que la vente de Melvin Bard passe très mal, justement parce qu’une erreur similaire a été commise douze mois plus tôt avec l’attaquant français de 21 ans. « Son départ n'a pas servi de leçon à l'OL. C'est pour ça que les réactions sont vives après le départ de Melvin Bard » confie ce proche du club rhodanien. Reste que l’OL dispose de beaucoup d’autres jeunes joueurs très prometteurs susceptibles de se développer sous la houlette de Peter Bosz dans le Rhône. On pense notamment à Florent Da Silva, Malo Gusto ou encore Castello Lukeba. « J'aime travailler avec les jeunes, car on a beaucoup à progresser avec eux. Depuis que je suis là, je sens qu'ils ont envie d'apprendre des choses, de voir un autre style. Il y a beaucoup de travail, mais ça fait plaisir » a d’ailleurs confié Peter Bosz au sujet des jeunes pousses lyonnais ce week-end, histoire de rassurer tout le monde malgré l’épisode Melvin Bard, dont le coach néerlandais a visiblement validé le départ.

 


 

LA FFF publie le classement des meilleurs centres de formation de France

Footmercato.net

La FFF a publié hier le classement des meilleurs centres de formation de l'hexagone. Le PSG, l'OL, Monaco, Rennes et Toulouse sont dans le haut du panier.

Depuis quelques années, la Fédération Française de Football publie un rapport annuel établissant un classement des centres de formation de nos clubs professionnels. Ces établissements sont les viviers de notre football national et, pour la plupart des clubs, une ressource financière précieuse puisque la qualité de la formation hexagonale est reconnue un peu partout dans le monde. Une fois formés, de très nombreux joueurs sont revendus à l'étranger et permettent à leur club formateur de récupérer un retour sur investissement. Cet été 2021 n'y échappera pas, surtout en temps de crise.

Alors pour évaluer ces centres, la fédération s'est appuyée sur 5 critères : la professionnalisation (le nombre de joueurs allant des U16 aux U23 passés sous contrat professionnel avec leur club formateur), le temps de jeu en équipe première, les sélections nationales (des U17 à l'équipe nationale A), la scolarité (le niveau de diplôme obtenu par le joueur formé au club) et la représentation européenne (minutes jouées dans le championnat domestique et en coupes d'Europe multipliées par le coefficient UEFA du club dans lequel le joueur évolue actuellement). Ce classement complet est disponible ici sur le site de la FFF.

Le PSG, l'OL, Monaco, Rennes et Toulouse se distinguent

Sacré les deux dernières années meilleur centre de formation, après six ans de règne de l'OL, le PSG occupe toujours le haut du classement, comme son concurrent lyonnais, le Stade Rennais, l'AS Monaco et Toulouse. En cette saison 2020/2021 qui vient de s'achever, ces 5 clubs sont les seuls à avoir reçu la note globale de 4 étoiles. Dans le détail, l'OL est exemplaire dans la professionnalisation (4 étoiles), les sélections nationales (5 étoiles) ou encore la représentation européenne (5 étoiles) mais pèche dans la scolarité (1 étoile).

Pour le PSG, très bien noté dans les critères de professionnalisation (5 étoiles), les sélections nationales (5 étoiles) et la représentation européenne (5 étoiles), c'est le temps de jeu obtenu en équipe première (1,5 étoile) qui fait redescendre sa note générale. C'est d'ailleurs ce manque de confiance accordé par l'équipe première aux jeunes du Camp des Loges qui est évoqué lorsque ces derniers décident de quitter rapidement leur club formateur. Pour Monaco, le Stade Rennais et Toulouse, les notes sont plus équilibrées dans leur ensemble même si la représentation européenne fait un peu défaut au TFC par exemple, ou encore le temps de jeu en équipe première pour l'ASM.

L'OM se défend, aucun jeune formé au club pour le LOSC la saison du titre

Et l'OM dans tout ça ? Souvent critiqués pour ne jamais sortir de jeunes, les Olympiens ont un peu corrigé le tir ces dernières années (Kamara, Lopez, Perrin). Avec deux-étoiles et demi en note globale, Marseille est encore derrière des centres de formation très reconnus comme Le Havre (3,5 étoiles), Caen (3,5 étoiles), Lens (3,5 étoiles) ou encore Sochaux (3 étoiles) mais progresse, en témoigne sa note dans le critère de professionnalisation (3,5), soutenue par les très nombreux contrats professionnels signés ces derniers mois, et en scolarité (96% de taux de réussite au bac cette année, soit 25 jeunes, plus haut total en France après les 27 de Toulouse).

Enfin, les clubs les moins bien classés, le Paris FC, Clermont et Dijon ont tous reçu une étoile en bilan général. Ces derniers ne sont pas représentés ou presque en sélections nationales et ne possèdent pas encore un centre de formation suffisamment développé pour performer. Il est également à noter que le LOSC, champion de France en mai dernier, et noté 2,5 étoiles, obtient un zéro pointé en termes de temps de jeu en équipe première. On peut en déduire que les jeunes Dogues sont victimes de la politique de trading du club d'acheter des joueurs souvent en post-formation (entre 18 et 21 ans). Ils n'ont pas eu leur chance la saison du titre.

 


 

Umtiti aurait pris une décision radicale pour son avenir !

Le10sport.com

Le FC Barcelone chercherait toujours à se débarrasser de Samuel Umtiti. De son côté, le Français ne rendrait pas la tâche facile au Barça.

Joan Laporta serait à la peine dans la vente de certains indésirables. Le Barça doit alléger sa masse salariale et aimerait se séparer des éléments qui n'entreraient pas dans les plans de Ronald Koeman. Sous contrat jusqu'en 2023, Samuel Umtiti n'arrive plus à retrouver son meilleur niveau depuis une blessure au genou qu'il traînerait depuis le mondial 2018. Alors que les dirigeants barcelonnais auraient clairement signifié à Umtiti qu'il devrait se trouver un nouveau club, l'OL se serait positionné sur le dossier. Pour autant, cela pourrait bien être une opération difficile pour les Gones...

Umtiti ne veut pas baisser son salaire

Selon les informations de Sport, le cas Samuel Umtiti serait toujours difficile à gérer pour Joan Laporta. Le Barça voudrait diminuer les revenus du Français afin de le rendre attractif pour susciter l'intérêt d'autres clubs. Cependant, Umtiti aurait fait savoir à sa direction qu'il ne compterait pas accepter une baisse de ses émoluments. De son côté, Jean-Michel Aulas serait toujours intéressé pour un retour du joueur de 27 ans à Lyon. L'OL chercherait une formule pour proposer un transfert au Barça. Pour autant, le quotidien catalan précise que la décision finale serait entre les mains de Samuel Umtiti et de sa volonté à quitter ou non le FC Barcelone.

 


 

Ferhat et Strasbourg n’ont pas trouvé d’accord

Le10sport.com

Courtisé par Strasbourg, Zinedine Ferhat discute avec l’écurie alsacienne dans la perspective d’un transfert. Mais les deux parties n’ont pas réussi à trouver un terrain d’entente.

Avec la relégation de Nîmes, il y a de très belles affaires à réaliser chez les Crocos. L’ESTAC a ainsi pu signer Renaud Ripart, l’âme du club gardois. Et parmi les autres joueurs très courtisés, on retrouve Zinedine Ferhat. Comme révélé par le10sport.com, l’OM et l’OL sont sur le coup. Mais ces derniers jours, c’est Strasbourg qui a tenté de le signer. Après le retour de Kevin Gameiro, les Alsaciens ont vu l’opportunité de signer Ferhat à moindre frais. Mais le dossier ne devrait pas aboutir.

Lyon et Lille sur le coup

Selon nos informations, Strasbourg et les représentants de Ferhat n’ont pas réussi à trouver d’accord. Sauf retournement de situation, le milieu de terrain n’ira donc pas en Alsace. Mais la Ligue 1 continue de suivre avec attention le Nîmois. A présent, c’est un match entre l’OL et le LOSC qui s’organise. L’OGC Nice était également sur le coup mais les arrivées en cours du côté des Aiglons rendent ce dossier plus complexe à présent. Pour remplacer Houssem Aouar ou Renato Sanches, Lyon et Lille pensent à l’option Ferhat. Pas de nouvelles récentes de l’OM dans ce dossier.

 


 

Aulas : "L'OL n'attend pas de vendre pour recruter"

Twitter

 


 

Direction l'Allemagne pour Cornet, 3 noms pour le remplacer

Twitter

 

 

 

 

 Voir aussi... Le Tableau Mercat'OL // L'actu du Lundi 19 Juillet

 

Last modified on mardi, 20 juillet 2021 21:32