L'actu du Samedi 17 Juillet

L'actu du Samedi 17 Juillet

 Voir aussi... OL - FCVB/Wolfsburg : L'Avant Match // L'actu du Vendredi 16 Juillet

Le niveau tactique des joueurs, ça fait flipper Peter Bosz

Foot01.com

Nouvel entraineur de l’Olympique Lyonnais, Peter Bosz s’est immédiatement mis au travail avec l’effectif actuel, sachant qu’il y a eu très peu de retouches pour le moment.

Alors que l’OM et le PSG se tirent la bourre sur le mercato, l’OL conserve ses éléments et les rumeurs se font rares. Pourtant, l’entraineur néerlandais verrait bien quelques retouches à faire. Plus de deux semaines après la reprise, et avant un double match amical face à Villefranche puis Wolfsburg ce samedi au Groupama Stadium, il y a encore énormément de travail aux yeux de Peter Bosz. Suiveur attentif de l’OL, Sofiane Zouaoui a lâché quelques confidences sur Winamax TV après les deux premières semaines de reprise.

« J’ai assisté aux entrainements de l’OL, ça joue tout le temps avec ballon, y compris le foncier. Ils vont être bien fatigués. Ce qui est ressorti des premiers entrainements, c’est qu’il est impressionné par les manques tactiques de cette équipe. De type sortie de balle sur un six mètres, sorties courtes, les joueurs ne savent pas faire. Et de leur côté, les joueurs sont impressionnés et perturbés par les entraînements, ils n’avaient jamais fait ça », a livré le journaliste à propos de cette prise de connaissance qui ne se fait pas sans une rupture avec ce qui se faisait avant. En tout cas, Peter Bosz maintient son exigence, et demande toujours des prises de risques dans la relance, quitte à ce que cela provoque des erreurs. « S'il y a une chose que je déteste, ce sont les joueurs lâches. Alors osez ! Faire des erreurs est autorisé. Au début, nous ferons des erreurs dans la façon dont nous voulons jouer, apprenez de ces erreurs », a notamment demandé l’entraineur lyonnais, dans des propos confiés à la presse néerlandaise. Une belle manière pour Peter Bosz de faire aussi un tri dans son effectif, pour voir qui a les capacités de répondre à ses exigences.

 


 

L'OL a un plan bien précis pour récupérer l'indésirable Samuel Umtiti

Footmercato.net

En difficulté au FC Barcelone, et même poussé vers la sortie, Samuel Umtiti pourrait faire un retour à l'Olympique Lyonnais cet été puisque le club rhodanien cherche une solution appropriée pour le rapatrier.

Après une saison 2020-2021 décevante avec notamment cette quatrième place en Ligue 1, et donc l'absence de Ligue des Champions pour l'exercice à venir, l'Olympique Lyonnais doit absolument se renforcer cet été pour montrer un meilleur visage dans les mois à venir. D'autant plus que Memphis Depay est parti du côté du FC Barcelone et que Melvin Bard a été vendu à l'OGC Nice il y a quelques heures. Dans le sens des arrivées, Jean-Michel Aulas et ses équipes ont bouclé l'arrivée de Damien Da Silva, et celle de Henrique.

Deux renforts défensifs donc mais ce n'est pas suffisant. Toujours sur le plan défensif, les Gones cherchent à enrôler un autre défenseur central et Juninho penserait notamment au Brésilien David Duarte comme l'expliquait UOL Esporte ce vendredi. Cependant, mieux vaut creuser plusieurs pistes. Et justement, en coulisses, la formation rhodanienne travaille sur celle menant à un ancien joueur de la maison : Samuel Umtiti.

Un prêt avec prise en charge du salaire à 50% ?

D'après les dernières informations de Sport en Espagne, l'Olympique Lyonnais cherche la bonne solution pour faire revenir le défenseur de 27 ans, formé au club et parti pour le FC Barcelone en juillet 2016. Le média catalan parle d'un possible prêt avec prise en charge à 50% du salaire par le club rhodanien. Car avec la crise financière liée au Covid-19, l'OL doit aussi faire attention à ses finances. Reste désormais à savoir ce qu'en pense le Barça.

Ce qui est sûr, c'est que la formation catalane ne compte plus sur le Français, placé parmi les indésirables et poussé vers la sortie. Le FCB veut en effet faire du ménage pour libérer de la masse salariale car Lionel Messi va prolonger son contrat. Et Samuel Umtiti ne sera pas conservé si un club arrive à bien négocier. L'OL intéressé, Umtiti sur le marché... Affaire à suivre.

 


 

Ugurcan Cakir en cas d'échec avec Onana ?

Foot01.com

Même si Peter Bosz souhaite recruter André Onana, l'Ajax Amsterdam ne lâche rien concernant le gardien de but camerounais. L'OL aurait noué des contacts avec Ugurcan Cakir, le gardien de but de l'équipe de Turquie.

Auteur d’une belle saison avec Trabzonspor, Ugurcan Cakir était dans les buts de l’équipe de Turquie lors de l’Euro. Et même si sa sélection n’a pas brillé, loin de là, le portier de 25 ans a encore montré de belles choses. Au point même que plusieurs club du Big Five auraient pris des renseignement et notamment l’Olympique Lyonnais. Même si l’OL a fait d’André Onana sa priorité absolue pour venir concurrencer Anthony Lopes, Juninho aurait tout même noué d’autres contacts à la fois pour éviter un échec si le portier camerounais était conservé par l’Ajax Amsterdam ou rejoignait un autre club.

Selon deux médias turcs, Sporx et Bolge Gundem, l’Olympique Lyonnais s’est donc rapproché des dirigeants de Trabzonspor afin de savoir combien ils réclamaient pour céder Ugurcan Cakir. La réponse a plombé l’ambiance puisqu’Omer Sagiroglu, le secrétaire général de Trabzonspor, a fait savoir qu’il fallait payer 20 millions d’euros pour s’offrir l’international. Un prix qui a évidemment fait tourner le dos au directeur sportif de Lyon, qui ne lâchera pas autant d’argent. « Il ne nous est pas possible de donner l'un des gardiens de but les plus précieux de Turquie à un prix bradé. Nos attentes sont beaucoup plus élevées », a déjà riposté le club turc, qui attend de savoir si l'Olympique Lyonnais reviendra à la charge. Nul doute que Peter Bosz étant plutôt tourné vers André Onana, l'offre transmise éventuellement par Jean-Michel Aulas ne sera pas très élevée, alors même que Marc Overmars réclame 10 millions d'euros pour son gardien.

 


 

Juninho tente encore un pari au Brésil

Footmercato.net

Friand des recrues made in Brasil, le directeur sportif de l'OL a flashé sur un nouveau joueur de son pays. Il s'agit du défenseur central David Duarte.

Depuis qu’il a fait son retour à l’Olympique Lyonnais dans la peau du directeur sportif, Juninho a très clairement mis l’accent sur un recrutement brésilien. Ça a commencé avec l’arrivée de Sylvinho, avant celles de Bruno Guimarães, Jean Lucas, Lucas Paqueta, Camilo et plus récemment du latéral Henrique. Un recrutement auriverde qui a d’ailleurs valu à l’ancien milieu de terrain quelques critiques, notamment de la part de Rudi Garcia.

« J'ai découvert que quand les recrues brésiliennes ne jouaient pas, il n'était pas heureux. Il aurait préféré gagner, mais avec ses joueurs. Il s'est beaucoup investi, et c'est une qualité, mais je pense certainement qu'il a dû leur promettre d'être titulaire. » Pas de quoi freiner Juninho pour autant dans son recrutement brésilien, d’autant que ce dernier a désormais les mains libres puisque Bruno Cheyrou va être recasé chez les féminines.

L'OL est déjà bien fourni en défenseur centraux

D’ailleurs, UOL Esporte nous apprend que « Juni » a une nouvelle cible au Brésil. À l’instar d’Henrique, il s’agit d’un joueur inconnu du grand public : David Duarte. Âgé de 26 ans, ce dernier est défenseur central et capitaine Goias (3e de 2e division). Sous contrat jusqu’en décembre 2021, le joueur est libre de signer un précontrat avec le club de son choix.

Courtisé par Flamengo, Grêmio, Palmeiras et Fluminense, Duarte ferait l’objet d’un pressing intense de la part de l’OL qui compte miser sur un salaire européen plus attractif pour le séduire. Une piste qui interpelle quand même puisque les Gones comptent déjà cinq centraux (Joachim Andersen, Damien Da Silva, Marcelo, Sinaly Dimandé et Jason Denayer) dans leur effectif.

 


 

Amicaux : Sur quelles chaînes voir les matchs ?

Twitter

 


 

Tottenham proposerait un échange Aouar-Ndombele à l'OL

RMC.fr

Selon ESPN, Houssem Aouar intéresserait Tottenham, qui aurait proposé un échange à l'OL avec Tanguy Ndombele pour enrôler le milieu de terrain de 23 ans.

Où évoluera Houssem Aouar (23 ans) la saison prochaine ? En Premier League ? A Tottenham ? Selon les informations de ESPN, les Spurs s'intéresseraient à lui pour renforcer leur milieu de terrain lors de ce mercato estival. Ils seraient prêts à inclure Tanguy Ndombele (24 ans) dans le cadre d'un échange avec l'OL. Aouar, lui, serait ouvert à un départ en Angleterre, après douze années passées chez les Gones.

L'OL n'aurait pas encore répondu

Tottenham serait donc enclin à lâcher Ndombele, transféré en provenance de Lyon à l'été 2019 pour 60 millions d'euros et branché sur courant-alternatif depuis sa signature. ESPN précise que l'OL n'a pas encore donné sa réponse au club anglais désormais entraîné par le Portugais Nuno Espirito Santo. Memphis Depay étant parti libre du côté du FC Barcelone, Lyon pourrait y voir une bonne opportunité de renflouer les caisses.

En attendant l'évolution du dossier, Aouar continue sa préparation aux côtés de son nouvel entraîneur Peter Bosz et de ses coéquipiers. Il a été retenu dans le groupe qui reçoit Wolfsburg ce samedi au Groupama Stadium (21 heures), alors que l'OL jouera une première rencontre face à Villefranche Beaujolais à 18h30. Lors de leur premier match amical, les Gones se sont facilement imposés face à Bourg-en-Bresse (3-1).

 


 

Maxence Caqueret, la copie de N’Golo Kanté ?

Sport.fr

Pour Gregory Coupet, Maxence Caqueret, le milieu de terrain de l’OL, ressemble fortement dans son jeu à N’Golo Kanté.

« Il sait comment fonctionne le football et sait faire preuve de caractère quand il le faut. Il ne force pas les choses. Je l’ai vu à de nombreuses reprises avec la réserve, il prenait de grosse boîtes, mais ça ne le refroidissait pas, il y retournait tout le temps. Il est vraiment concentré sur ses objectifs, c’est tout sauf un plaisantin. Attention, il mord les chevilles (rires) », a indiqué l’ancien coach des gardiens de l’OL.

Et d’ajouter : « Il me fait penser à N’Golo Kanté, dans le sens où ce n’est pas un monstre physique, mais il a les mêmes qualités. C’est-à-dire courir vite et longtemps. Et aller constamment harceler son adversaire tout en étant capable de distiller de bonnes passes. C’est un joueur d’équipe qui privilégiera toujours son partenaire. Il prend à cœur son poste, il sait que c’est une position de transition, de porteur d’eau. Et ça, il le fait merveilleusement bien. »

 


 

La LFP colle une pression XXL à beIN Sports

Butfootballclub.fr

La LFP a envoyé un courrier à beIN Sports pour lui rappeler ses obligations si la traite de droits TV du 5 août n'était pas payée en temps et en heure...

En rendant les droits TV qu'il détenait en sous-licence de beIN Sports pour 332 M€, Canal+ a rompu le contrat le liant à son partenaire. En attendant que les deux chaînes se retrouvent devant les tribunaux pour en découdre, la LFP va donc se retourner vers le premier propriétaire du lot 3 pour obtenir son dû à moins de trois semaines de la reprise.

BeIN Sports dans l'oeil de la Ligue

Problème : beIN, qui était placé sous respiration artificielle par C+, n'a aujourd'hui plus la voilure économique pour s'acquitter de sa dette. Une situation qui complique la position de Nasser al-Khelaïfi, à la fois patron de la chaîne et président du PSG siègeant au Conseil d'admnistration de la LFP.

Vendredi, la LFP a adressé un courrier à la chaîne qatarie afin que celle-ci s'engage formellement à payer les sommes dûes mais également à produire les deux rencontres du contrat et à s'assurer de la diffusion. En cas de manquement, la Ligue se réserve le droit d'assigner à son tour beIN en justice. Pour rappel, la première échéance des droits TV pour la saison 2021-22 est fixée au 5 août, les affiches des 7, 8 et 9 août (1ère journée) ne sont pas encore programmées … Et deux d'entre elles risquent même l'écran noir.

 


 

Les grandes manœuvres de Peter Bosz pour relancer l'OL

Footmercato.net

Arrivé sur le banc de l'OL cet été, Peter Bosz a déjà pu se mettre au travail avec les joueurs à disposition. Le technicien néerlandais voit les choses en grand pour refaire rayonner les Gones, avec un jeu bien précis et un gros travail.

Depuis le 30 mai et sa conférence de presse de présentation, le nouvel entraîneur de l'Olympique Lyonnais Peter Bosz était quasiment resté muet puisqu'il a lâché quelques mots après la victoire en amical contre Bourg-Péronnas le week-end dernier (5-1). Mais les supporters lyonnais attendaient certainement des déclarations sur le projet qui va être mis en place, le style de jeu ou encore les impressions du Néerlandais après quelques semaines passées avec ses joueurs. Et dans un long entretien accordé à OL TV publié ce samedi, le technicien âgé de 57 ans en a dit un peu plus.

Interrogé tout d'abord sur sa signature, Peter Bosz s'est dit ravi d'être à la tête des Gones : «non (je n'ai jamais hésité, ndlr) ! Quand tu as la chance d'être l'entraîneur de l'OL, un grand club en France mais aussi en Europe, c'est un grand honneur de l'être. De la pression ? Non. Je suis fier d'être là, d'être l'entraîneur ici dans un grand club. J'ai plein d'ambition pour faire un jeu qui sera, j'espère pour les fans, très intéressant. On verra.»

Un jeu intense grâce à un énorme travail

Après environ trois semaines de travail, l'ancien entraîneur du Bayer Leverkusen a pu mettre en place certaines choses. Car l'objectif, c'est avant tout de proposer un jeu attractif. «J'aimerais un jeu très intense. J'ai demandé aux joueurs, pendant 1h30 ou quand on s'entraîne, d'être concentrés, focus. Chaque exercice, ça doit être très intense avec un très haut niveau. C'est pour cela qu'au début, on ne s'entraîne qu'une fois par jour. Et il y a beaucoup de course. On essaye d'installer une manière de jouer et il faut travailler», a enchaîné le Néerlandais avant de poursuivre.

«On veut un pressing haut, même si ce n'est pas toujours possible, et il faut rester compact. Quand on a le ballon, je veux qu'on joue, qu'on n'en ait pas peur. Et si on le perd, je veux le récupérer tout de suite en pressant. Peut-être qu'au début, ce sont les principes les plus importants mais pas si faciles.» Travailler avec sérénité et sérieux à l'entraînement est donc très important pour Peter Bosz, qui espère que son équipe sera prête pour le premier match de Ligue 1 contre le Stade Brestois 29 le 8 août.

Des objectifs pas encore définis

Avec Pep Guardiola comme principal inspiration, et une priorité donnée aux jeunes joueurs lyonnais, Peter Bosz compte donc bien transformer l'Olympique Lyonnais, qui doit montrer un bien meilleur visage cette saison. Car il faudra atteindre les objectifs fixés par les dirigeants, même s'ils ne sont pas encore connus : «tout gagner ! C'est toujours difficile de le dire avant la saison. Je ne connais pas les adversaires, je connais les équipes qui jouent le haut de tableau mais c'est difficile à dire. J'ai besoin de plus de temps pour ça.» En espérant que la mayonnaise prenne, alors que l'OL défiera ce samedi soir Villefranche (18h30) et Wolfsbourg (21h05) au Groupama Stadium.

 


 

Aucune offre pour Aouar, l'annonce choc !

Foot01.com

Annoncé comme proche d'Arsenal, puis dans un deal avec Tottenham, puis même à Liverpool ou à Manchester United, la réalité serait bien différente concernant Houssem Aouar, même si Lyon est vendeur.

Ces derniers jours, l’avenir d’Houssem Aouar semble s’inscrire loin de l’Olympique Lyonnais, même si le joueur a repris tranquillement l’entraînement sous les ordres de Peter Bosz après un petit souci de santé. C’est en Premier League que le nom du joueur de l’OL est le plus régulièrement évoqué, au point même d’être, à priori, sur les tablettes de quelques-uns des plus gros clubs anglais. Dans un premier temps, c’est Arsenal qui semblait tenir la corde, les Gunners ayant déjà fait une offre l’an dernier à Jean-Michel Aulas pour Aouar, une proposition que le président de Lyon avait rejetée sans hésitation. Mais la presse britannique affirme désormais que Tottenham souhaite s’offrir Houssem Aouar en incluant Tanguy Ndombele dans le deal, tandis que Liverpool et Manchester United pensent eux-aussi à l’international français.

Cependant, Sofiane Zouaoui, qui travaille sur l’émission Winamax Football Club, affirme que tout cela n’a débouché sur aucune proposition. « Pas d'offre pour Aouar et il n'y en a jamais eu sur ce mercato. Si offre, il part. Il y en a eu une d'Arsenal lors du Final 8 mais rien depuis, d'aucun autre club. Seule fois où je fais un post mercato rumeur mais ça me chauffait beaucoup trop », explique le spécialiste, qui dément donc toutes les offres qui seraient arrivées sur le bureau de Jean-Michel Aulas concernant Houssem Aouar, et cela même si l’Olympique Lyonnais est vendeur.

 

 Voir aussi... OL - FCVB/Wolfsburg : L'Avant Match // L'actu du Vendredi 16 Juillet

 

Last modified on samedi, 17 juillet 2021 18:33