L'actu du Samedi 10 Juillet

L'actu du Samedi 10 Juillet

 Voir aussi... Le Tableau Mercat'OL // L'actu du Jeudi 8 Juillet

Lopes monte au créneau pour son avenir !

Le10sport.com

Alors qu’Anthony Lopes sort d’une saison moyenne avec l’OL, la piste André Onana est arrivée dans le paysage lyonnais. Le gardien portugais, qui aurait mal pris cette rumeur, a mis les choses au clair sur son compte Instagram.

Avec l’arrivée de Peter Bosz à la tête de l’OL, toutes les cartes sont redistribuées, y compris le poste de gardien de but. Si Anthony Lopes occupe le poste de titulaire depuis la saison 2013-2014, la donne pourrait changer. André Onana a récemment été annoncé dans le viseur de l’OL, ce qui a fragilisé la position d’Anthony Lopes. Et le portier portugais aurait mal pris la rumeur de l'arrivée du dernier rempart de l'Ajax. Sur son compte Instagram, Anthony Lopes a répondu aux rumeurs : « Actuellement en vacances, je me concentre uniquement sur mon repos avant de reprendre avec le groupe le 19 juillet pour le stage en Espagne. Merci d'en prendre note et d'arrêter les on-dit ».

 


 

L’OL pense à Zinedine Ferhat (Nîmes)

Le10sport.com

Après une très belle saison du côté de Nîmes, Zinedine Ferhat se retrouve courtisé en Ligue 1. Et l’OL fait partie des clubs intéressés par son profil.

Avec un an de contrat et des prestations très intéressantes du coté de Nîmes, Zinedine Ferhat a la cote en ce mercato estival. A 28 ans, il se retrouve sur les tablettes de plusieurs clubs de Ligue 1. L’intérêt de l’OM est vrai, celui de Strasbourg également. Mais le dossier est aussi travaillé par les dirigeants lyonnais, qui l’imaginent dans plusieurs options.

Une vraie polyvalence

Si Houssem Aouar s’en va (Arsenal a fait une offre, l’Atletico de Madrid, le PSG et Tottenham sont également de la partie), l’OL pense à Zinedine Ferhat dans un profil de milieu de terrain offensif, capable de percuter et de servir les attaquants. Mais d’après nos sources, la polyvalence de Ferhat pourrait également lui permettre de prétendre à jouer les doublures de Léo Dubois, dans un rôle de piston, sur le couloir droit (avec une défense à 3). Ferhat a déjà été utilisé dans ce rôle avec Nîmes et l’OL pourrait se laisser séduire par cette polyvalence de poste.

 


 

Comment Peter Bosz pose déjà sa patte sur l'OL

Footmercato.net

Nommé entraîneur de l'Olympique Lyonnais cet été, Peter Bosz est déjà au travail avec sa nouvelle équipe. Et le technicien néerlandais séduit pour le moment.

Le nouveau boss de l'OL, c'est lui. A 57 ans, Peter Bosz a été nommé officiellement entraîneur des Gones le 29 mai dernier. Choisi pour succéder à un Rudi Garcia qui ne faisait pas l'unanimité aussi bien dans son vestiaire qu'au sein du club, le technicien néerlandais doit apporter un vent de fraîcheur et aider Lyon à revenir sur le devant de la scène tout en proposant du jeu. Une mission taillée sur mesure pour le natif d'Apeldoorn au Curriculum Vitae long comme le bras.

Ancien joueur, il débuté sa carrière de coach aux Pays-Bas (De Graafschap, Heracles Almelo, Vitesse Arnhem) avant de faire un passage par Israël (Maccabi Tel-Aviv). De retour au pays, il a dirigé l'Ajax Amsterdam avant de rejoindre la Bundesliga pour y mener le Borussia Dortmund puis le Bayer Leverkusen. Des expériences mitigées mais enrichissantes pour Bosz, qui n'a pas hésité à dire oui à l'OL cet été.

Une reprise placée sous le signe du jeu

Accompagné de ses hommes de confiance, à savoir Hendrie Krüzen, Rob Maas (adjoints) et Terry Peters (préparateur physique), il a pris en main le staff lyonnais à la fin du mois de juin. Le 1er juillet, hormis les internationaux, tous étaient présents à la reprise du groupe professionnel. Après les traditionnels tests médicaux dans la matinée, le groupe est entré dès l'après-midi dans le vif du sujet avec une séance avec ballon, du jeu et des oppositions.

Les entraînements suivants ont été du même style avec des axes de travail précis comme le pressing à la récupération, la qualité de passe, la conservation de balle, la course ou encore la finition devant le but. Une préparation placée sous le signe du travail et du jeu, avec toujours un ballon au pied. Mais ce n'est pas étonnant puisque Peter Bosz avait prévenu lors de sa présentation, le jeu est au coeur de son projet.
Une philosophie de jeu basée sur l'offensive

« J'ai une philosophie de jeu. C'est un jeu attractif, offensif, on joue pour les supporters et pas pour nous même. Ça dépend des joueurs aussi. Ce n’est pas raisonnable de parler de système. Je veux connaître les joueurs, les voir s'entraîner. J'aime le foot offensif et j'aime les beaux joueurs avec de la technique, intelligents, et ensemble il faut faire quelque chose de spécial », avait-il commencé par expliquer.

« Ce n'est pas facile, mais c'est possible de jouer offensif et de gagner. Il faut une bonne organisation sur le terrain. Le plus important c'est la défense. Il faut mettre en place une organisation qui est vraiment très bien». Un travail minutieux et long que Bosz et son staff ont donc déjà commencé à mettre en place. Et on peut dire que pour le moment, les joueurs sont globalement séduits.

Des joueurs déjà conquis

Interrogé par le site officiel de l'OL, Bruno Guimarães, dont les relations avec Garcia n'étaient pas bonnes, est emballé. «On s’entraîne bien, avec beaucoup de jeu durant les séances. On travaille juste le foot. Cela compte beaucoup pour moi. L’équipe aime bien. On veut faire une grande saison (...) Il y a beaucoup de ballon. Cela fait plaisir. C’est bien. On n’a pas besoin de courir autour des terrains. Tout le monde est content. On s’entraîne déjà à 11 contre 11».

Contacté par nos soins, d'autres éléments du groupe ont aussi été séduits. L'un nous a confié attendre encore un peu avant de juger, mais être surpris par Bosz, dont les séances sont très intéressantes et axées sur le jeu. Il nous précise que le nouveau staff veut que tout soit à fond et fasse les choses directement, ce qui est également apprécié. Le fait que le Néerlandais parle aussi le Français facilite les échanges et la compréhension, qui sont meilleurs qu'avec Rudi Garcia.

Un autre joueur nous a confirmé : «c'est un coach qui parle beaucoup à ses joueurs. On fait beaucoup de passe et de jeu. C'est assez simple avec deux ou trois touches de balle. Tout le staff communique avec les joueurs, y compris l'entraîneur, ce qui est très important. Je ne connais pas le ressenti des autres joueurs, mais personnellement je me sens très bien dans le groupe». Une source interne au club nous a confirmé cela expliquant que la proximité du coach avec les joueurs était importante et qu'il a tout de suite fait savoir que les séances d'entraînement seraient courtes et intenses.

Bosz a les idées claires

Ce qui est certain, c'est que l'OL veut surfer sur l'onde positive déclenchée par l'arrivée du Néerlandais. Comme ils l'avaient fait lors de l'arrivée de Sylvinho, les Gones communiquent beaucoup sur le nouveau coach et ses méthodes sur les réseaux sociaux du club. Un entraînement a été ouvert au public jeudi afin de pouvoir retrouver les fans après une saison marquée par la covid-19 mais aussi découvrir le nouveau coach en action. Et ce sont 350 personnes qui ont répondu présentes.

Les premiers pas du technicien hollandais entre Rhône et Saône semblent donc convaincants pour le moment. Du côté de la direction lyonnaise, on est plutôt satisfait même si on apprend à découvrir et vivre avec un coach aux idées et aux méthodes claires mais différentes de ce qu'ils ont connu. Dès son arrivée, Peter Bosz a demandé à ce que le stage estival à Murcie soit repoussé plus tard (19 juillet) pour d'abord apprendre à connaître ses joueurs et les voir en action. Ce qui était primordial à ses yeux.

Le Néerlandais, qui a carte blanche, souhaite aussi faire ses propres choix et les meilleurs joueront, peu importe leur statut ou l'âge, sous ses ordres. Sur ces premières séances, il a vu les joueurs à l'oeuvre et attend plus de qualité technique, mais il va les faire travailler en ce sens. En bref, Peter Bosz met en place une vraie révolution. Demain à 21 heures face à Bourg-Péronnas, il dirigera son premier match à la tête des Olympiens. S'il n'a pas encore tout son groupe à disposition et que des renforts sont encore espérés (Onana, un n°9), il sera forcément scruté de très près, lui qui pose jour après jour sa patte sur Lyon.

 


 

Le premier groupe convoqué par Peter Bosz !

OL.fr

Le nouveau coach de l'OL, Peter Bosz, a dévoilé le groupe concerné par le premier match amical face à Bourg-en-Bresse. Cette rencontre est à suivre en direct et en exclusivité sur OLTV et OLPlay.

 


 

La Juventus veut Paqueta, quel deal honteux !

Foot01.com

Très bon avec sa sélection du Brésil durant la Copa América, Lucas Paquetá attise de nouveau la convoitise des plus grands clubs européens. Une bonne ou une mauvaise nouvelle pour l’OL ?

Il y a un peu moins d’un an, quand Juninho est allé chercher Lucas Paquetá au Milan AC en l’échange d’un chèque de 20 millions d’euros, plus personne ne s’intéressait à lui. Mais après une très belle saison sous le maillot de l’OL, malgré l’échec de la qualification pour la Ligue des Champions, le milieu de terrain est en train de tout casser à la Copa América. Désormais titulaire dans l’équipe de Tite, le joueur de 23 ans a offert une finale à son pays, grâce à ses buts contre le Chili en quarts de finale (1-0) et face au Pérou en demies (1-0). S’il espère en faire de même contre l’Argentine de Leo Messi ce week-end, Paquetá va vite devoir gérer son futur. Car ses grandes performances ne sont pas passées inaperçues, et de nombreux clubs vont essayer de le sortir de l’OL.

La Juve propose un échange pour Paqueta

Selon IlSussidario, la Juventus serait le premier club sur la liste. En quête d’un nouveau milieu de terrain pour la saison prochaine, l’équipe de Massimiliano Allegri a coché le nom de l’ancienne pépite de Flamengo. Sauf que le prix de Paqueta est en train de flamber, et Jean-Michel Aulas n’hésitera pas à demander au moins 50 ME pour lâcher son nouvel homme fort. Histoire de réduire la facture, la Vieille Dame pense donc à proposer un échange à Lyon. Pour attirer Paqueta, la Juve serait prête à offrir Mattia De Sciglio et Daniele Rugani aux Gones. Pas sûr que ces deux joueurs, poussés dehors à Turin, plaisent à Peter Bosz. D’autant plus que le latéral et le central sortent d’une saison galère en Ligue 1, à Lyon déjà pour De Sciglio et à Rennes pour Rugani. En tout cas, la Juventus place ses pions dans le dossier Paqueta, qui pourrait bien être l’attraction de l’été du côté de l’OL, sachant que c’est toujours le calme plat pour Houssem Aouar. Et sachant que Lyon aura besoin de vendre pour acheter de nouveaux joueurs, Aulas pourrait donc se laisser tenter par une vente de Paqueta. Si le joueur demande à partir, et surtout si le club acheteur offre ce que l’OL demande. Ce qui est loin d’être gagné...

 


 

Tottenham pense aussi à Aouar

Le10sport.com

Chassé par Arsenal, le PSG et l’Atletico de Madrid, Houssem Aouar est également sur les tablettes de Tottenham. Un nouveau concurrent à prendre en compte.

A peine nommé entraîneur de l’OL, Peter Bosz tente de bâtir l’équipe qu’il pilotera la saison prochaine. Mais pour l’heure, le recrutement des Gones est au ralenti. Tout simplement parce que les dirigeants souhaitent d’abord vendre avant de pouvoir se lancer dans des « gros dossiers ». Et parmi les départs possibles à Lyon, on retrouve Houssem Aouar. Courtisé depuis de nombreuses saisons, le Français est plus que jamais proche de la sortie. Comme révélé en exclusivité par le10sport.com, Arsenal a dégainé une première offre de transfert. Si le montant exact n’a pas filtré, il s’approcherait des 20 millions d’euros, quand l’OL espère entre 20 et 25 millions d’euros.

Tottenham aussi est là

Les discussions sont en cours. Arsenal est le premier club à avoir dégainé. Cela peut compter dans le dossier. Mais pour l’heure, ce n’est pas suffisant pour convaincre l’OL. Car dans ce dossier, il y a d’autres clubs. Le 10 Sport a révélé l’intérêt de l’Atletico de Madrid, qui entretient de bonnes relations avec les Gones. Le b est aussi positionné, avec la volonté de faire un milieu de terrain supplémentaire. Aouar fait partie d’une short-list, sans en être la priorité, Paul Pogba et Eduardo Camavinga le devançant (Aouar reste le coup de cœur du président, Nasser Al-Khelaïfi). Dans ce match à trois, on peut désormais ajouter un quatrième club : Tottenham. Les Spurs sont intéressés par Houssem Aouar et le montant réclamé par Lyon ne posera pas souci. D’autant plus que l’investissement sur le Français s’amortira parfaitement sur 4 à 5 ans.

De son côté, Peter Bosz rêve de pouvoir conserver son joueur. Fan d’Aouar, le Néerlandais sait toutefois qu’il sera compliqué pour l’OL de ne pas le vendre. Tous les clubs français ont été touchés par la crise et les Gones n’échappent pas à la règle. Même si les Lyonnais auraient pu espérer un montant bien plus important que 25 millions d’euros pour Houssem Aouar, qui valait 35 à 40 millions d’euros il y a moins de 2 ans, la crise est passée par là.

 


 

Cody Gakpo affole les cadors de la Ligue 1

Footmercato.net

L'ailier gauche néerlandais cristallise l'attention de plusieurs clubs français. Ouvert à un départ, l'intéressé voit évidemment d'un bon œil les prétendants se bousculer au portillon.

Certains l'ont découvert lors de l'Euro 2020 lors du match entre la Macédoine du Nord et les Pays-Bas (0-3). D'autres, comme certains recruteurs de clubs français, n'ont pas attendu le championnat d'Europe des Nations pour s'enquérir de la situation du jeune Cody Gakpo (22 ans). L'ailier gauche du PSV Eindhoven, qui a fêté sa première sélection avec les Pays-Bas le 21 juin dernier, suscite les convoitises de nombreuses écuries européennes.

Selon les informations de Voetbal International, les prétendants se bousculeraient au portillon pour accueillir la pépite du PSV Eindhoven cet été. Ainsi, l'Olympique de Marseille, l'Olympique Lyonnais, mais surtout le LOSC, suivraient avec attention le dossier. Le média néerlandais assure même que le champion de France aurait transmis une offre officielle à hauteur de 18 millions d'euros.

Le Bayern Munich également sur les rangs pour Gakpo

Proposition éconduite par les dirigeants du PSV, qui réclameraient pas moins de 30 millions d'euros pour céder leur ailier gauche. Si les Dogues se sont manifestés, l'OL suit le joueur depuis plusieurs mois comme nous vous le révélions il y a quelques semaines. Outre le vif intérêt des pensionnaires de Ligue 1, Gakpo se trouverait également sur la liste du Bayern Munich.

Le champion d'Allemagne ne se serait pas encore rapproché du club néerlandais, mais aurait déjà pris la température auprès des agents du joueur. Auteur de sept réalisations la saison dernière en vingt-trois matchs disputés en Eredivisie, Cody Gakpo voit l'Europe du football frapper à sa porte. Conscient de la situation, le principal protagoniste souhaiterait s'envoler vers d'autres cieux cet été. Mais pour attirer le jeune attaquant dans ses filets, il faudra casser sa tirelire...

 


 

Cherki au top à Lyon, c’est pour bientôt

Footradio.com

L’Olympique Lyonnais devrait avoir à coeur la saison prochaine de se reprendre après avoir loupé la qualification en Ligue des champions. Ce sera notamment la mission de Peter Bosz.

Les fans de l’OL s’attendent à voir une équipe compétitive et entreprenante la saison prochaine. La fin de l’ère Garcia a laissé des traces. Peter Bosz va donc devoir relancer une nouvelle dynamique pour faire gagner son groupe. Des joueurs comme Melvin Bard ou Rayan Cherki pourraient avoir leur chance plus régulièrement dans le onze de départ. Le dernier cité est doté d’un grand talent mais n’a pas toujours eu la régularité escomptée. Pour certains, ce n’est qu’une question de temps avant que Cherki ne fasse son trou. Ce n’est pas Cyrille Dolce qui dira le contraire.

“Il n’a pas peur de dribbler, pas peur de rater”

Lors d’une interview pour Onze Mondial, le spécialiste a donné son avis sur le jeune Lyonnais. “Rayan, c’est Rayan. Il va se créer lui-même. (…) Moi, j’aime ce qu’il fait, car il n’a pas peur de l’échec. Il n’a pas peur de dribbler, pas peur de rater. Et même s’il rate, il tente autre chose derrière pour réussir ce qui n’a pas marché avant.” a notamment indiqué Cyrille Dolce, convaincu que Cherki a une grande carte à jouer sous les ordres de Peter Bosz. Réponse dans les prochaines semaines pour le joueur formé à l’OL.

 


 

Memphis Depay a accepté de réduire son salaire pour signer au FC Barcelone

90min.com

Transféré dans un FC Barcelone en pleine crise, Memphis Depay a accepté un énorme effort sur le plan financier.

Confronté à une crise financière sans précédant, le FC Barcelone doit grandement alléger sa masse salariale afin de pouvoir inscrire tous ses joueurs auprès de la Liga.
Un salaire réduit de 30%

Transféré librement le premier juillet au club catalan, Memphis Depay fait déjà les frais de cette politique "d'austérité" que le président Joan Laporta doit mettre en place. Celui qui s'est engagé pour deux saisons, plus une en option a dû faire un sacré geste au niveau financier.

Selon Goal, l'international oranje (68 sélections, 28 réalisations) aurait accepté de de réduire de 30% son salaire. Au départ, le Batave s'était entendu sur un salaire de 7 millions d'euros annuel net plus primes. Il aurait donc consenti à ne plus toucher "que" 5 M€ nets annuels.

 

 

 Voir aussi... Le Tableau Mercat'OL // L'actu du Jeudi 8 Juillet

 

Last modified on samedi, 10 juillet 2021 11:43